À propos de la fumigation

Chère lectrice, cher lecteur,

Dimanche dernier, ma lettre sur la fumigation vous a fait beaucoup réagir.

Tout d’abord, plusieurs lecteurs, comme Sylvie, m’ont fait remarquer que le havan samagri, mélange d’herbes traditionnelles ayurvédiques, était totalement introuvable sur internet :

« Bonjour, avant tout merci pour vos articles je les adore, si je vous écris aujourd’hui c’est parce que les deux liens que vous nous avez donnés pour le havan samagri mènent vers des pages introuvables et je suis en train de chercher sur d’autres sites mais tous sont en rupture de stock. »

Vous avez raison Sylvie. Il semblerait que ce mélange rencontre un gros succès sur Internet depuis le début de l’épidémie. Je n’ai moi-même pas réussi à en trouver.

En revanche, il existe de nombreuses autres plantes adaptées à la fumigation :

  • La plus connue est la sauge utilisée traditionnellement par les Amérindiens pour purifier un espace
  • Le benjoin, qu’on retrouve notamment dans le papier d’Arménie, et qui aurait également des effets antiseptiques
  • Et encore d’autres plantes comme le cèdre et le romarin.

D’ailleurs vous êtes plusieurs à avoir partagé les plantes que vous utilisez au quotidien pour désinfecter votre maison.

Voici quelques témoignages reçus qui, je l’espère, aideront celles et ceux qui souhaitent purifier leurs chambres.

L’important est de n’utiliser que des produits 100 % naturels. Vous en trouverez sous diverses formes (cônes, bâtonnets, bouquets de feuilles séchées…). Une fois les herbes allumées, déposez-les sur une petite coupelle en faïence.

Après la fumigation, je vous conseille de bien aérer la pièce pendant quelques minutes et, si possible, de nettoyer le sol des toxines que les fumées auront « capturées ».

Technique marocaine de purification

« Bonjour. Au Maroc on brûle l’armoise pour purifier l’air à l’intérieur des maisons. À vrai dire l’odeur est désagréable. J’aime l’idée d’embaumer les masques avec des huiles essentielles ou plantes mais comment s’y prendre ? Merci pour vos précieuses informations. »

Lamia

« Pourquoi ne parle-t-on jamais d’artemisia annua ? On peut la cultiver dans nos jardins et l’utiliser en tisane, en fumigation ou sous forme d’huile essentielle. Ce serait bien sûr la ruine des laboratoires pharmaceutiques… »

Monique

Le retour des « p’tits papiers »

« On peut aussi faire brûler du papier d’Arménie découvert en 1885 par Auguste Ponsot en Arménie. Le benjoin aux vertus désinfectantes, contenu dedans servait contre l’asthme, les rhumes et les toux. On peut aussi diffuser des huiles essentielles d’eucalyptus dans tous les endroits où il y a du public ou à la maison… »

Marie

« Bah, Florent, les fumigations des habitations, ce n’est pas nouveau. On utilisait en France, il n’y a pas si longtemps, du papier d’Arménie… Ça avait surtout l’avantage de remplacer les mauvaises odeurs (tabac froid en général) par une autre… »

Caroline

Laurier, eucalyptus et sauge… fumigation ou diffusion ?

« Oui c’est ce que je pense aussi depuis longtemps pour les plantes et moi depuis longtemps j’utilise des feuilles de laurier brûlées pour mon appartement. Votre article et très intéressant. »

Beaurain

« Petite j’étais souvent malade : bronchites et maladies infectieuses se sont succédé. Ma mère désinfectait ma chambre régulièrement en faisant brûler des feuilles d’eucalyptus. Je n’aimais pas trop l’odeur. Depuis j’ai l’habitude d’utiliser un diffuseur d’huiles essentielles. Et je trouve cela très agréable à respirer… »

Kron

« La fumigation oui c’est facile, efficace et traditionnel mais maintenant avec les dispositifs anti fumée, je ne me vois pas (comme je le faisais avant), brûler de la sauge sèche chez moi au risque d’affoler tous mes voisins par le déclenchement d’une alarme. »

Raoul

Merci Raoul pour cette bonne remarque. Pour de nombreuses personnes, la fumigation est devenue compliquée, que ce soit à cause des détecteurs de fumée, des voisins gênés, ou encore de la difficulté à trouver des herbes de qualité.

Plusieurs d’entre vous, comme Marie ou Kron, préfèrent utiliser les plantes en diffusion plutôt qu’en fumigation.

Je vous comprends.

La diffusion atmosphérique d’huiles essentielles est une alternative à la fois simple et extrêmement efficace.

Où trouver un bon diffuseur ?

Dans ma dernière lettre sur la fumigation, je vous donnais d’ailleurs de nombreux conseils pour diffuser des huiles essentielles chez vous.

Je citais aussi quelques plantes que vous pouviez utiliser sans danger en diffusion, selon les bienfaits que vous recherchiez.

Pour plus d’informations sur ce sujet, je vous invite aussi à lire ou relire ma lettre du 29 mars dernier, dans laquelle je propose 19 huiles essentielles à avoir chez soi en cas d’épidémie (avec des adresses de marques sérieuses). Vous la retrouverez en cliquant ici.

En revanche, je ne vous ai pas donné de conseils pour trouver un bon diffuseur, et certains d’entre vous me l’ont d’ailleurs fait remarquer :

« Merci pour ces infos très pratiques, faciles à mettre en œuvre. Que pouvez-vous conseiller comme type de diffuseur pour les HE, il existe tant de variétés… ? »

Jean

« Pour les HE, quels diffuseurs conseillez-vous ? Merci pour votre réponse. »

Jean-Louis

Vous avez raison de vous poser la question. Le choix d’un bon diffuseur est très important (au moins aussi important que le choix de l’huile essentielle). Il existe de nombreux types de diffuseurs et tous ne se valent pas.

Mercredi, je vous enverrai une lettre pour tout savoir sur les diffuseurs et bien les choisir.

Vous découvrirez les différents modes de diffusion (leurs qualités, leurs défauts…). Je vous révélerai également des modèles fiables, et où vous pouvez vous les procurer.

À mercredi !

Amicalement,

Florent Cavaler





8 réponses à “À propos de la fumigation”

  1. Sestri dit :

    L’étude de 2015 par Que Choisir, comparant cinq encens et un papier d’Arménie, les classe de médiocre à mauvais : le papier d’Arménie émet un puissant irritant (l’ acroléine) en quantité non négligeable et de nombreuses particules fines, amenant à déconseiller son utilisation. VRAI OU FAUX ???

  2. Annie dit :

    L e papier d’Arménie peut être toxique en fin de combustion il faut le savoir (dioxyde de carbone….)

  3. Charrier Marie Claude dit :

    Bonjour en ce qui me concerne depuis dix ans
    de la mi octobre à la mi mai pour passer un l’hiver en toute tranquilité j’acccroche à mon tee shirt une pierre de camphe que je mets dans une poche en tissu que j’ai fabriqué moi-même(méthode de Grand Mère) je met aussi quelques gouttes he dans un verre d’eau très chaude pour parfumer l’air ambiant de la maison Marie Claude

  4. Quatrehomme dit :

    Bonjour Florent pour ma part j’utilise des feuilles de laurier que je brûle amicalement Florence prenez soin de vous tous

  5. TATICH dit :

    ,Et, que pensez-vous de l’usage ancestral de la lampe Berger ⁉️

  6. YVETTE HEBERT dit :

    MERCI POUR CET ARTICLE ; Je mets dans mon masque quelques gouttes d’Eucalyptus Globulus , non seulement cela sent bon, mais en plus c’est un très bon désinfectant et utile pour les bronches . De plus , je diffuse dans la pièce avec un diffuseur cette même huile essentielle .. et cela marche très bien . J’aère également l’appartement .. Enfin une info sans rapport mais utile : j’ai trouvé un anti buée EFFICACE pour les lunettes !! je le trouve en BELGIQUE mais sur internet cela doit se trouver : « zero tog plus »(agelservice.com)
    Bien à vous ; Yvette

  7. Anne Marie dit :

    Bonjour, Je ne retrouve pas votre courriel sur les « 19 HE à
    avoir en cas d’épidémie ». Peut-être n’étais-je pas encore inscrite……
    Pourriez-vous me l’envoyer svp. Merci d’avance.

  8. Jean Marie dit :

    Je cherche traitement naturel pour la prostate.
    Je prends d autres médicaments, pour tension, fludifier le sang et reflux œsophagien.
    Donc, il ne faut peut-être pas mélanger
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *