Lyme : le mélange interdit… recommandé par certains professionnels

Chère lectrice, cher lecteur,

Il y a quelques jours, je vous ai raconté que j’avais été piqué par une tique.

Sur le moment, je n’avais aucun symptôme particulier. Je n’ai pas eu le fameux érythème migrant, présent dans environ 60 % des cas de maladie de Lyme[1].

Mais j’ai tout de même eu quelques signaux, notamment un gros coup de fatigue inhabituel et une rougeur persistante dans la zone de la morsure. J’ai donc décidé de suivre un traitement préventif à base d’huiles essentielles.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de ce mélange. C’est le fameux Tic Tox, aujourd’hui interdit en France.

Remède naturel efficace… interdit par les autorités ?

Le Tic Tox est un mélange de différentes huiles essentielles, notamment : sauge officinale, sarriette, camomille sauvage, clou de girofle, origan, niaouli ainsi que de la propolis.

À l’origine, il a été créé pour prévenir la transmission de la maladie de Lyme, en application sur la peau à l’endroit de la morsure de tique.

Quelques années plus tard, on a découvert que le Tic Tox pourrait aussi détruire les Borrélia « de l’intérieur ».

Le pharmacien Bernard Christophe et la biologiste Viviane Schaller mettent alors au point un protocole pour traiter la maladie de Lyme à partir du Tic Tox. Il consiste à prendre dans un verre d’eau 5 gouttes du mélange trois fois par jour pendant plusieurs mois[2].

Pendant plus de 15 ans, de nombreux patients, déçus par les traitements conventionnels, se sont tournés vers ce produit. Les retours ont été positifs et aucun cas d’intoxication n’a été signalé[3].

Malgré ce succès, le centre de référence de la maladie de Lyme, à Strasbourg, porte plainte.

Autorisé dans le reste de l’Europe

Pourquoi cette plainte ?

Bernard Christophe aurait dû soumettre son produit à une autorisation de mise sur le marché, mais celle-ci était trop coûteuse pour lui.

On lui reproche aussi d’utiliser l’huile essentielle de sauge officinale, qui pourrait être neurotoxique à cause de la présence de tuyone. Pourtant, les posologies du protocole permettent de rester sous le seuil de toxicité (4,8 mg).

Pour Bernard Christophe, cette plainte aurait surtout été motivée par des intérêts commerciaux.

Quoi qu’il en soit, l’ANSM[4] interdit la vente et la fabrication du produit en France.

Aujourd’hui, les malades sont obligés de se rendre en Allemagne, en Autriche ou encore en Suisse pour trouver un mélange équivalent au Tic Tox.

Plus efficace que les antibiotiques ?

Il est difficile de savoir si le Tic Tox est réellement efficace.

Bien sûr, les gros labos ne sont pas pressés de faire des recherches pour valider les effets du Tic Tox. Les études in vitro semblent malgré tout confirmer l’efficacité de ces huiles essentielles. En 2016, une étude[5] a ainsi trouvé que les huiles essentielles d’origan, d’écorce de cannelle, de clou de girofle, de citronnelle et de gaulthérie auraient des vertus antimicrobiennes plus efficaces que les antibiotiques (daptomycin).

Leur utilisation permettrait ainsi de mieux contrer Borrelia burgdorferi.

De plus, le clou de girofle, l’écorce de cannelle et l’origan semblent avoir un effet destructeur sur le biofilm qui protège les borrélies des antibiotiques. Des études complémentaires sont nécessaires, mais les résultats sont vraiment prometteurs…

Quand on sait à quel point la maladie de Lyme peut être difficile à soigner, on peut regretter que l’une des rares approches proposées ne soit ni autorisée, ni étudiée par des scientifiques.

Comment faire sans Tic Tox

J’ai la chance d’avoir un flacon du fameux mélange chez moi, que j’avais pu me procurer un jour dans une pharmacie suisse.

Malheureusement, avec l’épidémie, les frontières sont fermées. II est donc pratiquement impossible d’en trouver si vous vivez en France.

Si vous n’en avez pas chez vous, rien ne vous empêche de faire votre propre mélange d’huiles essentielles. Dans tous les cas, si vous suspectez une maladie de Lyme, commencez toujours par voir un médecin et ne suivez un traitement qu’avec son accord.

Voici un exemple de préparation, à mettre sur un comprimé neutre :

  • HE de cannelle de Ceylan : 1 goutte
  • HE de ravintsara : 1 goutte
  • HE de niaouli : 1 goutte

Ce mélange peut se prendre par voie orale, matin et soir, 10 jours par mois. Attention à ne pas dépasser la durée consécutive conseillée. Sur le long terme, certains composants (de type phénols) risqueraient d’irriter votre foie.

Dès que vous avez retiré la tique, vous pouvez aussi appliquer sur la zone de la morsure, plusieurs fois par jour pendant une semaine, le mélange suivant :

  • HE d’arbre à thé : 2 gouttes
  • HE de ravintsara : 3 gouttes
  • HE de thym vulgaire : 1 goutte
  • HE de menthe poivrée : 1 goutte

Je ne peux pas affirmer que ces préparations suffisent à éviter une contamination, mais cela ne coûte rien d’essayer.

Si vous avez des symptômes de la maladie de Lyme, il vous faudra impérativement consulter un spécialiste, et vous tourner vers une approche plus complète.

Pour en savoir plus sur ce sujet, je vous recommande la lecture du dossier complet que j’ai consacré à la maladie de Lyme en vous rendant ici.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Dr Luc Bodin, Maladie de Lyme : la résistance s’organise !, Révélations Santé & Bien-Être N° 10, juillet 2017.

[2] Tic Tox, traitement contre la maladie de Lyme, maladie-lyme-traitements.com.

[3] Tic Tox, traitement contre la maladie de Lyme, maladie-lyme-traitements.com.

[4] Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

[5] Jie Feng, Shuo Zhang, Wanliang Shi, Nevena Zubcevik, Judith Miklossy, Ying Zhang,”Selective Essential Oils from Spice or Culinary Herbs Have High Activity against Stationary Phase and Biofilm Borrelia burgdorferi “Front Med (Lausanne). 2017.

6 réponses à “Lyme : le mélange interdit… recommandé par certains professionnels”

  1. DUFOUR dit :

    Bonjour,
    Pourriez-vous m’indiquer l’adresse de la pharmacie en allemagne, vendant le tic tox ?
    Merci.
    Cordialement.

  2. Hélène dit :

    Bonjour,

    Le tic tox vendu en Suisse n’est pas le véritable produit conçu par Bernard Christophe . Le véritable Tic Tox est vendu dans les pharmacies en Allemagne …..et sur un site allemand. Tout le reste est plagiat et n’a rien à voir avec le produit de base. Quant à Mme Schaller, elle n’a rien à voir dans la fabrication de ce produit qui était déjà vendu avant que son concepteur rencontre la biologiste. Please, de vraies informations…..

    • Inma dit :

      Bonjour Hélène, pourrez-vous me donner le nom du site allemand s’il vous plaît ? Belle soirée et merci d’avance.

    • Roger Max dit :

      Bonjour,
      j’aimerais aussi avoir l’adresse du site allemand.
      Merci.

    • Cine dit :

      Bonjour, je serais intéressée par un échange d’informations sur le sujet. Vous pouvez me contacter si vous le souhaitez.

    • Grosjean Nathalie dit :

      Bonjour, je vois votre commentaire et souhaiterais obtenir aussi le site allemand pour commander par correspondance. En effet, j’ai essayé de regarder le site d’une pharmacie à Kehl mais en tapant la recherche « Tic tox », aucun résultat… Peut-être faut-il chercher avec un autre nom de produit? Merci d’avance pour toute info que vous voudrez bien me donner et prenez soin de vous. Bien cordialement.

Répondre à Inma Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *