Vaccins : ce que disent vraiment les chiffres

Chère lectrice, cher lecteur,

En 30 ans, c’est du jamais vu !

Jamais autant de morts n’avaient été déclarés à la suite des vaccins que cette année.

Ce n’est pas moi qui le dis…

Mais les données officielles des autorités américaines.

Regardez ce graphique :

C’est le nombre de décès signalés à la suite des vaccins au fil des ans (tous vaccins confondus).

Il a été publié par le VAERS, l’organe officiel de surveillance des effets indésirables des vaccins aux États-Unis[1].

Depuis 1990, les décès rapportés sont stables (autour des 100 à 500 cas par année).

Mais à partir de 2021 et le début de la vaccination anticovid, ils ont littéralement explosé !

Plus de 18’000 décès déclarés aux USA en à peine 10 mois !

C’est 40 fois plus qu’en 2020.

Et n’allez pas croire que ces chiffres impressionnants sont simplement dus au fait qu’on a plus vacciné cette année que les précédentes…

Car en 2021, il y a eu plus de décès post-vaccinaux que les trente dernières années (entre 1990 et 2020) avec la TOTALITÉ des vaccins existants.

Mais ce n’est pas tout.

240 fois plus de myocardites en 2021 que l’an dernier !

Les signalements de complications cardiaques ont eux aussi flambé cette année.

Voyez plutôt :

Ce graphique, lui aussi tiré du VAERS[2], montre le nombre de myocardites et de péricardites rapportées à la suite des vaccins entre 2010 et 2021 (tous vaccins confondus) :

Seulement 45 cas en 2020…

Contre 11’017 cas en 2021 !

Et on ne compte ici que les cas qui ont été officiellement déclarés…

La réalité est peut-être 100 fois pire…

Un rapport du VAERS paru en 2010 estime que d’une manière générale, moins de 1 % des événements indésirables liés aux vaccins seraient signalés[3].

Plus récemment, une étude scientifique[4] publiée dans le prestigieux Journal of the American Medical Association (JAMA) a montré que les troubles cardiaques post-vaccination anticovid étaient beaucoup plus fréquents que ceux rapportés par les autorités.

Selon l’équipe de chercheurs du Providence Regional Medical Center Everett (Washington), il y aurait au moins 5 fois plus de cas de myocardites et péricardites que ceux officiellement déclarés[5].

Même Martin Blachier, médecin qui prône pourtant la vaccination à la télévision depuis des mois, a reconnu sur CNews que le nombre d’effets secondaires était largement sous-estimé :

« On sait qu’en pharmacovigilance, ils ne sont pas tous rapportés. Parfois un rapport de 1 à 10 ou 1 à 100[6]. »

Cela signifierait qu’il y aurait en réalité 10 à 100 fois plus d’effets indésirables que ceux déclarés !

Il faut être aveugle pour croire que tout va bien

Les données que je partage n’ont rien de complotistes. Elles sont toutes publiées par des organes de santé officiels.

Tout le monde peut les consulter librement sur internet (je donne d’ailleurs les sources à la fin de cette lettre).

Comment peut-on encore dire que les vaccins anticovid sont sans danger ??

Pourquoi ni le gouvernement, ni les médias n’alertent-ils sur cette hausse spectaculaire de signalements ?

En France, bizarrement, il est impossible de trouver ce genre de données comparatives dans le temps. Mais il n’y a aucune raison de penser que c’est mieux qu’aux USA.

On imagine bien le scandale que de tels chiffres feraient chez nous…

L’ANSM répertorie tout de même 101’843 cas d’effets secondaires dont un quart sont considérés comme graves[7].

Ce n’est pas rien.

Malgré tout, on continue de nous dire que tout va bien… On continue de prôner la vaccination pour tous, y compris pour les femmes enceintes et les enfants…

Et on ne propose rien pour aider ces personnes à limiter, autant que possible, ces différents risques.

Attention, je ne dis pas cela pour vous faire peur.

Si vous êtes vaccinés ou si vous prévoyez de le faire, ce n’est pas perdu.

Vous n’êtes pas condamnés à subir passivement d’éventuels effets secondaires.

Il existe des solutions pour agir sur ces risques.

J’ai récemment visionné la vidéo du naturopathe Nicolas Wirth qui fait un travail remarquable sur ce sujet depuis plusieurs semaines.

Nicolas Wirth a travaillé avec des médecins et des chercheurs pour mettre au point un kit d’urgence pour les personnes qui se vaccinent ou qui ont déjà été vaccinées.

Il présente cette approche dans une courte vidéo, en libre accès sur Internet.

Si cela vous intéresse (pour vous ou pour vos proches), je vous invite à la visionner et recevoir des informations sur les vaccins en cliquant ici.

J’ai d’ailleurs partagé cette vidéo à tous mes amis qui se sont fait vacciner.

Amicalement,

Florent Cavaler

PS. Pour celles et ceux qui souhaitent avoir des chiffres plus précis, je partage encore avec vous un dernier graphique effarant, lui aussi issu du VAERS[8] :

Ce graphique montre la proportion des signalements de myocardites et péricardites en fonction des différents vaccins.

Comme vous pouvez le voir, le vaccin de Pfizer comptabilise à lui seul les trois quarts des déclarations de troubles cardiaques.

Cette proportion ne correspond pas à celles des personnes vaccinées avec chaque vaccin, puisqu’environ 55 % des Américains ont été vaccinés avec Pfizer[9].

Le risque cardiaque semble donc plus important avec le vaccin Pfizer qu’avec celui de Moderna.

Ce qui est étonnant, c’est que le vaccin Moderna a été suspendu dans de nombreux pays (Suède, Norvège, Danemark, Islande, Finlande), en particulier chez les jeunes, justement pour les risques de myocardites et péricardites… mais pas celui de Pfizer[10].

Un poids, deux mesures…

Comment expliquer cela ?

Je ne vois aucune raison sanitaire à cette différence de traitement.

Le lobbying de Pfizer est-il tout simplement plus puissant que ses concurrents ?

Il faut dire que Pfizer est le troisième plus gros laboratoire pharmaceutique au monde avec 43 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2019 (avant le covid)[11].

Et cette année, le laboratoire aurait déjà vendu pour 33,5 milliards de dollars de vaccins contre le covid[12].

À une époque pas si lointaine, où les médias osaient se montrer critiques face à l’industrie de la santé, le journal Le Point signalait, en s’appuyant sur une enquête de l’Union Européenne, que Pfizer faisait partie des labos qui dépensaient le plus en lobbying[13].

L’article montrait également les « relations » qu’entretiennent ces industries avec le parlement et la commission européenne.

À méditer…





https://www.google.ch/amp/s/www.francebleu.fr/amp/infos/sante-sciences/plus-de-dix-millions-de-francais-deja-vaccines-contre-la-grippe-1580873539[1] VAERS COVID Vaccine Mortality Reports, OpenVAERS, données mises à jour le 22 octobre 2021.

[2] VAERS COVID Vaccine Myo/Pericarditis Reports, OpenVAERS, données mises à jour le 22 octobre 2021.

[3] Lazarus, Ross, Michael Klompas, Harvard Pilgrim, Steve Bernstein, Electronic Support for Public Health–Vaccine Adverse Event Reporting System (ESP:VAERS), Grant Final Report, 2010.

[4] Diaz GA, Parsons GT, Gering SK, Meier AR, Hutchinson IV, Robicsek A. Myocarditis and Pericarditis After Vaccination for COVID-19. JAMA. 2021;326(12):1210–1212.

[5] Sharyl Attkisson, (ALERT) Étude : Les troubles cardiaques après les vaccins Covid-19 sont plus fréquents que ceux rapportés par le CDC, SHARYL ATTKISSON, 6 août 2021.

[6] Un proche de victime d’effets secondaires témoigne sur CNews, Martin Blachier minimise le lien avec le vaccin, Nexus, 28 octobre 2021. Passage à voir à partir de la 51e minute de la vidéo.

[7] COVID-19 – Suivi des cas d’effets indésirables des vaccins, ANSM, mis à jour le 29 octobre 2021.

[8] VAERS COVID Vaccine Myo/Pericarditis Reports, OpenVAERS, données mises à jour le 22 octobre 2021.

[9] Bernd Debusmann Jr, Covid boosters: US approves Moderna and J&J shots, BBC, 22 octobre 2021.

[10] Vaccin Moderna : l’Islande dit stop jusqu’à nouvel ordre, Le Point, 8 octobre 2021.

[11] Michael Christel, Pharm Exec’s Top 50 Companies 2020, 9 juin 2020.

[12] Le vaccin contre le Covid-19, un pactole à 33,5 milliards de dollars pour Pfizer, La Tribune, 28 juillet 2021.

[13] Anne Jeanblanc, Le lobbying des laboratoires pharmaceutiques s’intensifie en Europe, Le Point, 20 mai 2019.

25 réponses à “Vaccins : ce que disent vraiment les chiffres”

  1. Dapeq dit :

    Bonjour Florent (je suppose). Vous écrivez :
    « Publié par le VAERS, l’organe officiel de surveillance des effets indésirables des vaccins aux États-Unis :
    Depuis 1990, les décès rapportés sont stables (autour des 100 à 500 cas par année). Mais à partir de 2021 et le début de la vaccination anticovid, ils ont littéralement explosé ! Plus de 18 000 décès déclarés aux USA en à peine 10 mois ! »

    Deux rappels préliminaires :
    1/ Le taux de mortalité aux USA est d’environ 9 morts/an/1000 habitants, soit, pour une population de 333 000 000 d’habitants, 3 000 000 morts/an (250 000/mois)
    2/ Plus de 800 000 morts dus au Covid aux USA.

    Voici l’essentiel du contenu de votre référence VAERS.
    https://www.nebraskamed.com/COVID/does-vaers-list-deaths-caused-by-covid-19-vaccines
    Il relativise grandement votre catastrophisme (intéressé ?) concernant les vaccins Covid :

    VAERS répertorie tous les événements POTENTIELLEMENT défavorables causés par les vaccins, c-à-d tout ce qui arrive quelques temps après une vaccination, donc aussi des événements n’ayant rien à voir avec la vaccination, et ceci quelque soit l’opinion de celui qui fait le rapport. Une personne vaccinée mourant dans un accident de voiture ou du fait de la foudre pourrait être répertoriée à VAERS comme « événement négatif ». VAERS est similaire aux rapports d’événements de Wikipedia. N’importe qui peut rapporter n’importe quoi. Beaucoup de rapports sont utiles, d’autres sont des non sens, parfois même inventés. Cette procédure d’enregistrement est malgré tout utile car elle rend possible la mise en évidence éventuelle d’événements inattendus après analyse scientifique rigoureuse. Elle ne peut en aucun cas être utilisée pour déduire directement une relation de cause à effet entre vaccins et effets adverses.

    Sous-référence citée :
    https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2784015
    (JAMA. 2021;326(14):1390-1399. doi:10.1001/jama.2021.15072, Sept. 3 2021)

    En employant une méthodologie scientifiquement approuvée et vérifiée, aucune association SIGNIFICATIVE entre vaccins et événements négatifs n’a pu être mise en évidence sur une population de 6 millions de vaccinés (12 millions de doses), suivie pendant 3 semaines après vaccination. Le nombre d’anaphylaxies (réactions allergiques sévères) serait d’environ 5 par million de doses administrées avec soit Pfizer, soit Moderna. Ces anaphylaxies excessivement rares se manifestent généralement dans la 1/2 heure suivant la vaccination.

    Remarque 1 :
    Le vrai nombre de morts actuellement attribué aux vaccins Covid-19 dans les études scientifiques détaillées est très faible, en fait inconnu, parce que trop faible pour être statistiquement détecté de manière significative. À l’inverse, l’excès de mortalité dû au Covid-19 lui-même en 2020/21 saute aux yeux statistiquement, sans même avoir à vérifier si la mort de tel ou tel individu est consécutive à une infection par le virus. Le nombre de décès par Covid-19 est au demeurant très bien connu dans les pays développés, mais probablement fortement sous-estimé dans beaucoup d’autres pays.

    Remarque 2 :
    Vous dites : Un rapport du VAERS paru en 2010 estime que d’une manière générale, moins de 1 % des événements indésirables liés aux vaccins seraient signalés. La réalité est peut-être 100 fois pire… ». Précisément, c’était en 2010, à une époque ou ces histoires d’effets secondaires n’intéressaient presque personne. L’explosion des déclarations d’effets indésirables et de décès après la mise en œuvre des vaccins Covid-19 est une conséquence prévisible de l’extrême vigilance, qu’a suscité cette pandémie mondiale sans précédent à l’époque moderne (sauf la « grippe espagnole » de 1919-1920) et la mise au point spectaculaire de vaccins, qui ont suscité méfiance, inquiétude et polémique, dans un monde hyper connecté, où peuvent prospérer, sur un mode parfois hystérique et non dépourvu d’arrières-pensées politiques, les rumeurs et les ragots les plus farfelus. En 1919, aurait-on fait la fine bouche si un vaccin s’était présenté ? On estime entre 50 et 100 millions de morts dus à cette précédente pandémie, séquelle indiscutable de la première guerre mondiale. Beaucoup de gens semblent aujourd’hui incapables de mesurer et de reconnaître les nouvelles chances extraordinaires qu’offrent la science moderne et l’organisation des pouvoirs publics.

    Votre affirmation (légèrement mise à jour):
    « À la date du 11 novembre, l’ANSM recensait officiellement en France 111 335 cas d’effets secondaires causés par les vaccins anti-Covid dont un quart sont considérés comme graves. »

    C’est-à-dire 27 800 cas, parmi presque 100 millions de doses, soit 1 cas sur 3500. De plus, il faut s’entendre sur les « cas graves ». Une cardiopathie par exemple n’est certes pas anodine mais, dans l’immense majorité des cas, tout rentre dans l’ordre en moins de deux semaines sans séquelle (voir ci-dessous). Finalement, ne l’oublions pas, ces « cas graves » après vaccination sont typiquement ceux que l’on retrouve AUSSI, mais avec une fréquence beaucoup plus élevée, en cas d’infection Covid.
    En consultant votre propre référence VAERS (tableau sur https://www.fda.gov/media/153514/download) : les myo/péricardites représentent quelques dizaines de cas par million de vaccinations, mais seulement après la 2e dose ET pour une tranche d’âge TRÈS LIMITÉE (les 16-17 ans, l’incidence étant quasi nulle au-delà de 30 ans), ET plus des 3/4 sont déjà guéris sans séquelle. Votre « épidémie » se ramène donc pour l’instant à environ 10 À 20 cas (PEUT-ÊTRE préoccupants) par million de vaccinés ET SEULEMENT chez les 16-17 ans. Encore beaucoup moins chez les autres.

    Vous écrivez finalement : Si vous êtes vaccinés ou si vous prévoyez de le faire, ce n’est pas perdu. Vous n’êtes pas condamnés à subir passivement d’éventuels effets secondaires. Il existe des solutions pour agir sur ces risques. J’ai récemment visionné la vidéo, etc…

    Nous y voilà !

  2. edgard seignez dit :

    Bonjour
    Vous nous abreuvez chaque jour de commentaires et je vous en suis reconnaissant.
    Mais à la lecture de tout çà à aucun moment vous ne donnez la liste de tous les effets secondaires car si j’en crois ce que j’ai lu il y en aurait une trentaine. Merci de m’avoir lu,, en sachant bien sur que l’argent pourri tout,.

  3. Ginedi LEBART dit :

    En fait, vous ne publiez que les commentaires qui vont dans votre sens.
    C’est malhonnête. Je me desinscris de votre lettre !

    • Florent dit :

      Bonjour Ginedi,
      Je publie tous les commentaires. Je vous demande simplement de patienter un peu. Je lis chaque commentaire un à un et je dois à chaque fois les publier manuellement. Cela me prend beaucoup de temps et je n’arrive pas toujours à le faire dans la journée. Merci pour votre compréhension.
      Amicalement,
      Florent

  4. Béziau dit :

    Vos lettres sont en général intéressants
    Mais là ….HONTEUX..J’ai eu ce COVID en Mars/Avril 2021
    Réa +++
    Je ne vous le souhaite pas….
    Que deviendront sans vaccin ???
    Cordialement

    • Florent dit :

      Bonjour,
      Je ne remets pas en question la gravité du covid chez certaines personnes. Je reviens simplement sur les chiffres au sujet de la vaccination, en me basant sur les données officielles et les études scientifiques. Pouvez-vous me dire en quoi cela est honteux?
      Amicalement,
      Florent

  5. Denise dit :

    « Dans le doute, abstiens-toi », c’est le principe que j’ai suivi.
    D’autant plus que toute cette énorme propagande en faveur de la vaccination anti covid m’a donné de sérieux doutes sur les « bienfaits » de ces injections, doutes confirmés par les témoignages de médecins ou de personnes ayant vu ou subi de graves effets secondaires.

  6. Schopges Roselyne dit :

    Je ne ferait pas cette merde pas question

    • Florent dit :

      Bonjour Antonio,
      Le traitement médiatique de la vaccination est insensé. À croire que les journalistes ne lisent pas les chiffres… Et comment peut-on dire que les myocardites sont sans gravité alors qu’on voit des témoignages de jeunes hommes jadis en pleine santé qui ne peuvent plus monter un escalier sans s’essouffler, et d’autres qui s’effondrent au milieu d’un terrain de foot… Malheureusement, aujourd’hui la presse ne met plus en avant la pluralité des points de vue et semble totalement dévouée au gouvernement.
      Amicalement,
      Florent

  7. danner dit :

    Je me suis vacciner, mais pas avec le vaccin Covid 19, mais avec un Ricard double dose

  8. danner dit :

    Depuis plus de 40 ans je ne fait plus confiance à la médecine chimique,ni au différend vaccin qui existe, ce n’est que de l’arnaque, si on peut plus voyager en train, en avion, ou autre restaurant passe sanitaire il non qua rester à la maison etc.il sont fautif eux même de ce qu’il leur arrive autrefois ont vivait aussi bien même meilleurs, il y a tellement d’endroit incontournable en France , randonné dans la nature loisir pêche, chasse, cueillette de champignon, cueillette de plante médicinal, cultiver ses propres légumes sans pesticides, bricolage, tous c’est truque bizarre, comme les restaurants, les voyages hors de votre régions ne sont pas nécessaire, rester chez vous pour ne pas vous mettre en situations périlleuse de votre bien être,
    (( quarantaine, confinement, vaccin, test qPCR, masque obligatoire .
    Moi je ne suis pas vacciner contre la Covid 19 ni de la 1er dose, ni de la 2èm, et encore moins de la 3ème, beaucoup de personne vacciner à long terme vont mourir, par le cancer, les crises cardiaque, les thromboses, et bien d’autres maladies qui ne sont pas encore connus
    La 4ème doses voire une dose tous les 6 mois sera fatal pour la plupart des vacciner

  9. michel simon dit :

    Il conviendrait d’être honnête et de communiquer le nombre exact de personnes non vaccinées qui sont décédées du CORONA VIRUS !

    • Florent dit :

      Bonjour Michel,
      Ces chiffres sont faciles à trouver. Les médias les ressassent en permanence. Mais on ne peut pas comparer les décès causés par un virus à ceux causés par un médicament censé protéger les gens (et imposé à des personnes en bonne santé qui plus est) .
      Amicalement,
      Florent

  10. Lely thierry dit :

    Merci de m’envoyer tous les liens régulièrement que je partagerai à tous mes contacts…

  11. Brigitte Lanoix dit :

    Mon mari a eu une péricardite suite au vaccin Pfizer et a été transféré aux urgences. Quant à moi qui n’ai jamais eu de problème de foie et qui suis en excellente santé – j’ai 72 ans et n’ai JAMAIS pris un seul médicament – j’ai eu très mal au foie après mon vaccin ( l e 1er et le 2ème ) et cela a duré environ trois semaines- Ensuite, je suis restée dans un état nauséeux pendant plus d’un mois, et très fatiguée … Il est hors de question que je subisse le 3ème ! Il est à noter que je me suis fait injecter ce produit non par conviction ( vu l’état de mon mari après son rappel ! ) mais uniquement pour pouvoir prendre l’avion car je vis à La Réunion.

  12. MICHEL CAUMARTIN dit :

    C’est ridicule. Il s’agit d’un fake qui circule sur les réseaux sociaux.
    Les chiffres du VAERS ne disent absolument pas cela.
    Il existe des tas d’articles qui expliquent très clairement cette supercherie.
    Cela montre le peu de sérieux de votre revue.

    • Florent dit :

      Bonjour Michel,
      Ces graphiques sont accessibles directement sur le site officiel du VAERS, et les intitulés sont suffisamment clairs. Donc soit le gouvernement américain publie lui-même des fake news, soit il faut reconnaître que ce sont des chiffres exacts des déclarations aux USA. Je ne vois pas bien où se situe la supercherie. D’ailleurs je donne le lien dans les sources, vous pouvez les consulter vous-même avant d’accuser le manque de sérieux de mon travail.
      Amicalement,
      Florent

  13. Jusseau dit :

    Arrêter vos connerie comme tout vaccins ou médicaments même naturel n,est pas sans danger ,en tout cas le vaccin sauvent des vies vous faites ça pour essayer de nous vendre d,autres produit à prix exorbitant ,arrêter de faire peur aux gens

    • Florent dit :

      Bonjour,
      Vous avez raison, tout médicament comporte des risques. Ce qui importe, c’est la balance bénéfice/risque. Si celle des vaccins vous paraît positive, tant mieux. Pour ma part, je constate que les risques sont bien plus élevés que pour tous les autres vaccins existants, ce qui devrait tout de même nous questionner, surtout quand on sait que ce sont des traitements qui sont injectés à des personnes non-malades.
      Amicalement,
      Florent

  14. Lebart dit :

    Evidemment, en vaccinant des dizaines de millions de personnes, il est certain de trouver plus d’effets secondaires des vaccins qu’en n’en vaccinant pas … Même avec un QI à deux chiffres, on peut comprendre ça.
    Montrez un graphique avec les morts dus au Covid 19 depuis 20 ans. . .
    Franchement, ce n’est pas avec de tels arguments que vous convaincrez des gens ayant un peu de réflexion….en tout cas pas moi.

    • Florent dit :

      Bonjour,
      Peut-être avez-vous lu un peu vite les informations sur ces graphiques. Il s’agit des déclarations d’effets secondaires tous vaccins confondus. Autrement dit, pas seulement covid, mais aussi : grippe, tétanos, diphtérie, rougeole, etc. Cela représente plusieurs centaines de millions de doses (rien que la grippe, c’est 10 millions de doses par année, sans compter les 11 vaccins obligatoires pour chaque enfant… je vous laisse imaginer le nombre de doses que cela représente sur 30 ans). Si le vaccin covid était aussi sûr que les autres, comment expliquer une telle hausse de problèmes rapportés cette année?
      Amicalement,
      Florent

  15. GILBERT DUPUIS dit :

    je pense sans nier ce que vous annoncez qu’un nombre de décès plus important se serait produit s’il n’y avait aucune vaccination.il est par ailleurs incontestable que les grands laboratoires ce sont bien enrichis;

  16. Cayol dit :

    Très intéressant . Il serait aussi nécessaire de pouvoir comparer le nombre de vaccins de chaque sorte injecté dans un camembert par exemple, pour ke relier au nombre d’effets secondaires. Merci d’avance.

    • Florent dit :

      Bonjour,
      Oui c’est une bonne idée. Malheureusement, ce graphique n’existe pas et il me manque certaines données pour le réaliser moi-même. Les gouvernements restent très flous sur la répartition des vaccins dans la population.
      Amicalement,
      Florent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *