Tisanes du commerce : ce qui se cache derrière l’emballage

Chère lectrice, cher lecteur,

Je suis toujours impressionné par le rayon tisanes des supermarchés.

C’est rempli de jolies boîtes en carton colorées avec de belles photos de plantes et de couchers de soleil.

Chaque emballage, soigneusement illustré, est comme la promesse d’un moment de détente au coin du feu.

Mais attention : il y a tisane et tisane.

Si vous souhaitez simplement prendre des tisanes pour le plaisir, celles du commerce sont très bien.

Il y en a pour tous les goûts, du rooibos « exotique » au thé des Alpes à la menthe, en passant par l’infusion des îles avec mangue et coco.

Mais pour ce qui est de la santé, c’est une autre histoire…

Broyage, oxydation… comment massacrer les bienfaits des plantes

Les grandes marques de thés et de tisanes sont souvent très discrètes sur le processus de préparation de leurs mélanges.

Et pour cause, les techniques les plus rentables ne sont, comme souvent, pas les plus respectueuses pour la plante et ses principes actifs.

Le processus industriel consiste à broyer les plantes pour les réduire en miettes avec de grosses machines. Et cela peut causer des problèmes. Par exemple, certains principes actifs peuvent être détruits si les plantes chauffent durant le processus…

La plante a une structure, avec une enveloppe de cellules qui protège ses principes actifs. C’est pour cette raison qu’il faut faire attention à ne pas l’abîmer au moment de la coupe. Quand on broie une plante, on casse sa logique, et on se prive de ses effets.

Je ne peux pas affirmer que toutes les marques passent par ces procédés industriels. Mais quand je vois que les plantes ont été réduites en miettes très fines, je me méfie.

En particulier quand il s’agit de grandes marques qui misent plus sur le marketing de leur emballage que sur la qualité réelle de leur produit.

« Couper menu » : la méthode ancestrale pour conserver les propriétés des plantes

Traditionnellement, il existe une méthode détaillée pour découper la plante et préparer les mélanges.

On dit par exemple que les fleurs, racines et feuilles doivent être « coupées menu » pour garder leurs propriétés…

Cela signifie que les parties d’une plante doivent être coupées à une taille spécifique selon chaque plante, pour que le mélange final puisse être homogène. Le but est d’éviter par exemple que de gros morceaux de racine restent en haut et les graines plus petites en bas.

On ne coupe donc pas une plante de la même façon selon le mélange que l’on veut préparer.

Cela peut paraître simple, dit de cette façon, mais c’est un travail qui demande une très grande expertise.

Il est aussi primordial de sécher correctement les plantes, avec une température et un taux d’humidité extrêmement précis.

En naturopathie, on considère qu’une plante séchée n’est pas morte, mais plutôt « endormie ».

Il suffit alors de la réhydrater pour qu’elle se « réveille » et libère tous ses principes actifs. C’est ce qu’on fait à chaque fois qu’on prépare une tisane, à condition que la plante ait été découpée avec soin bien sûr.

Une plante séchée correctement peut alors être utilisée en infusion et libérer toutes ses propriétés pendant un à deux ans après le séchage.

Les plantes méritent un minimum de respect

Pour les personnes sensibles au monde qui nous entoure, cette méthode ancestrale est aussi un moyen de prendre soin de sa santé dans le respect des plantes.

La nature nous met à disposition des plantes pour nous nourrir, nous habiller ou pour notre santé. C’est la moindre des choses pour nous de lui être un minimum reconnaissant, et de prendre soin de ce qu’elle nous offre.

La plupart des grands groupes ne sont pas assez sensibles à ce genre de préoccupations. Ils ne cherchent pas non plus à préserver les principes actifs des plantes, mais se contentent bien souvent de rendre leurs produits attrayants.

C’est dommage car c’est, à mon avis, un sujet central quand on s’intéresse aux tisanes, ou plus généralement à la santé naturelle.

Amicalement,

Florent Cavaler





8 réponses à “Tisanes du commerce : ce qui se cache derrière l’emballage”

  1. Chevalley Vérpniqur dit :

    Une fois de plus, il m’est impossible de suivre . cette vidéo non sous-titrée ou non écrite .
    C’est bien dommage !!

  2. Mehl Eliane dit :

    Bonjour vous me proposer la pharmacie secrète de dame nature alors que je suis déjà abonné et à d’autres dossiers mais je ne profite pas des nouveautés qui en font partie.

  3. Bernard Shen dit :

    Bonjour chers adepte des soins naturels. Je n’ai que vu le début de la vidéo, et j’ai arrêté car sinon je ne me souviendrai pas de ce que je veux vous dire (suite de deux accidents assez conséquents dont une EMI ).
    Je suis adepte de la phytothérapie extrême-orientale, et de la nôtre, ayant été élevé par ma grand-mère; et comme vous le savez, toutes les grand-mères étaient des mémés tisanes. Je ne suis jamais ni grippé d’aucune sorte, et encore moins victime de signes du progrès scientifique comme les gastros.
    La période de la cueillette est en train de s’achever, mais il existe des plantes que l’on peut trouver même en saison froide. Je suis un fervent consommateur d’orties, de plantain, d’achillée millefeuille et d’autres plantes encore. Je cueille ces plantes pour mes besoins personnels (poumons décollés et perforés avec un oedème cérébral lors de mon coma profond) et mon bien-être.
    Voici donc en signe de reconnaissance un petit dossier que j’ai réalisé sur la santé, et que je partage parfois, ou certaines parties sur ces plantes, avec des amis ferrus de connaissances sur la nature et ce qu’elle nous offre..
    https://photos.app.goo.gl/YVrdkdGZMzXt9rhv9

  4. marion ARNOUX dit :

    Bonjour,
    Les plantes sont elles bio? J entends par là non pas qu elles aient un label bio mais concernant leur qualité sans pesticide ou autre….cela me semblerait évident à la vue de votre vidéo mais je préfère en être certaine avant d acheter.
    Merci par avance et belle semaine!

  5. LEMESLE dit :

    Bonjour,
    J’ai été très déçu par la « conférence » sur les tisanes.
    Tout ce qui a été dit durant cette vidéo (car il s’agit bien d’une vidéo et non d’une conférence), vous nous l’aviez envoyé par écrit auparavant.
    Je n’ai pas vraiment découvert de secrets d’herboriste non plus.
    C’est dommage, j’étais pourtant bien installée avec ma tisane et j’ai attendu cette conférence toute la journée avec hâte.
    Cordialement
    Lemesle Christelle

  6. Laurent dit :

    Un autre sujet avec les tisanes du commerce : la libération d’une énorme quantité de nano- plastique provenant du sachet lui-même, une fois dans l’eau chaude

  7. Michèle dit :

    Bonjour,
    J’aurai aimé savoir où acheter des plantes vraiment traitées correctement.
    Sur internet est-ce possible ?
    Merci pour les explications, on ne se rend pas toujours compte de ce qu’on achète.
    Michèle Vitale

  8. Véronique Suter dit :

    MERCI FLORENT POUR CE MAGNIGIQUE MESSAGE DANS L INTÉRÊT DE CHAQUE ÊTRE HUMAIN ET DANS L ÉNERGIE DE LA NATURE☀️! SI NOUS RESPECTONS LES LOIS DE LA NATURE NOTRE CORPS EST EN ÉQUILIBRE ET ÉGALEMENT EN HAMONIE AVEC LES VIRUS🌈!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *