Messages écrits depuis votre île déserte

Chère lectrice, cher lecteur,

Vous avez été nombreux à relever mon défi de vous couper de toute actualité pendant 10 jours.

Le but était de créer une « petite île déserte » pour se protéger contre la surinformation.

Depuis le début du mois, j’ai reçu des dizaines de témoignages sur vos expériences, que j’ai lus avec beaucoup de plaisir. Merci !

Et comme promis, je partage avec vous quelques messages inspirants dans cette lettre. Je n’ai malheureusement pas la place de tous les reporter ici. Mais si cela vous intéresse, n’hésitez pas à aller lire les autres sur mon site internet.

Dans ces messages, vous racontez comment cette « détox mentale » vous a aidé à vivre plus sereinement et à profiter de votre temps libre pour faire ce qui vous tenait à vraiment à cœur.

Pour certains, c’est le dessin ou le tricot, pour d’autres, les balades en forêt ou les jeux en famille.

Mais je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir les témoignages ci-dessous.

Amicalement,

Florent Cavaler


Des livres et de la musique sur l’île de Véronique

« J’ai fait cela pendant le mois de novembre. Puis à cause de mon travail, j’ai dû reprendre. Mais le mois était formidable, et je me sentais fantastique sur mon île. J’ai lu beaucoup de livres et écouté de la musique classique. »

Véronique


42 oiseaux pour se changer les idées

« Cher Florent, il y a longtemps que je vous lis mais votre conseil de se séparer de ces informations délétères je le mets en application depuis début septembre. En effet, j’ai décidé de créer un jeu de sept familles des oiseaux pour mes petits-enfants. Chaque jour j’ai dessiné un oiseau au crayon pastel, fait la fiche technique de l’oiseau. J’ai ainsi sept familles : oiseaux des jardins, oiseaux des rivages, etc.… 42 oiseaux au total ! maintenant il me faut trouver une imprimerie pour faire les cartes à jouer. Voilà mon témoignage. Je me concentre sur ce que je fais, j’ai acquis une bonne image de moi car c’est un grand travail, et surtout je souffre moins de ces mesures coercitives. Je vous remercie pour vos articles. Cordialement. »

Martine


Une semaine de silence

« Merci de nous inspirer à prendre une retraite chez nous sans influence des médias.
Depuis plus de 30 ans, je prends une semaine de silence à partir du 1er janvier. C’est généralement la meilleure semaine de l’année.

Au début, il faut s’habituer au silence mais à la fin de la semaine, c’est très difficile de sortir de ce silence. »

Anne-Marie


Le quotidien bien-être de Christiane

« Pendant le 1er confinement, je ne suis pas sortie pour faire des courses, je n’ai pas du tout écouté les nouvelles. En me levant le matin j’allais immédiatement sur mon balcon face aux grands arbres pour faire mes respirations spéciales, j’ai médité, fait un peu de gym, photographié les fleurs du balcon, j’avais une paix royale, je me sentais sereine, je n’ai pas fait de courses, j’ai vidé les deux congélateurs, je me sentais intouchable. Je vivais à mon rythme. Je suis sortie du confinement amincie, en pleine forme et rayonnante car je m’étais bien reposée, j’ai eu du temps pour colorier mes mandalas, c’était génial.

Au cours du 2ème confinement, je sors un peu, il est différent, moins épanouissant que le 1er. Certains rendez-vous sont maintenus, le temps passe plus vite, je sors pour les courses, je trouve ce 2ème confinement moins épanouissant, plus lassant. Et je ne regarde plus les actualités. »

Christiane


Retrouver le temps de faire ce qu’on aime

« Bonjour, merci pour votre travail tellement utile. Depuis 2 mois, j’ai décidé de ne plus m’occuper de l’actualité. Nous connaissons tous les règles sanitaires, à nous de les respecter… Je demeure donc chez moi sauf pour des promenades en nature avec mon chien ou pour des courses essentielles. J’occupe mon temps de différentes manières. Je peux enfin faire des choses que j’aime et que je n’avais jamais le temps de faire. Je me porte bien et je ressens beaucoup moins d’angoisse… »

Suzanne


Pourquoi Denis n’écoute plus France Inter

« Cela fait maintenant 4 mois que je ne regarde plus d’informations télévisées, de même j’étais un peu accro de France Inter (mais je trouve que le niveau baisse petit à petit depuis quelques années, cela devient du people accroché à l’audimat mais c’est personnel), donc maintenant 4 mois sans… et du coup la vie est plus belle… moins anxiogène.

Ce n’est pas baisser les bras, ni se voiler la face, juste un bien-être de tous les jours, je continue cependant à me battre, à signer des pétitions, à acheter en biocoop et aux marchés locaux et consommer au supermarché le plus rarement possible… mais c’est quand même super mieux avec le minimum d’info… à essayer… on en ressort gagnant (du moins me concernant). »

Denis


Salade, tricot et photographie

« Cette expérience, je l’ai pratiquée pendant le premier confinement. J’avais mes petits-enfants et deux ou trois jours plus tard cela devenait tellement anxiogène que nous avons cessé toutes les actualités. Nous avons passé de merveilleux moments dans le jardin (oui nous avons cette chance) à cueillir des plantes sauvages pour la salade, à faire des jeux, de la lecture, sans oublier les devoirs d’école. Puis au deuxième, sans les petits-enfants, cela a été plus difficile, donc je me suis remise au tricot, continué la pratique de la photo, et bien plus et je vois la différence entre mon mari qui lui, suit assidûment les actualités et moi qui refuse d’en entendre parler. Quel bonheur d’être libre intellectuellement.

Grand bien vous fasse à tous de vivre cela. »

Christine


Marie et Eric sont devenus nomades

« Je suis totalement d’accord avec vous, cela fait maintenant 9 ans que nous avons jeté notre télé, quelle délivrance ! Nous avons retrouvé notre liberté et notre esprit critique. À la même époque nous avons aussi vendu meubles et maison pour vivre nomades en camping-car. Nous avons été dans tellement de pays à la rencontre de beaucoup de peuples différents et nous avons été surpris de voir que nous n’étions pas du tout seuls dans cette façon de vivre oh combien enrichissante. Amitiés »

Marie et Eric


Petit-déjeuner contre l’hystérie ambiante

« Heureusement que j’ai mon temps de coupure quotidienne avec le monde extérieur en prenant mon petit-déjeuner en regardant les oiseaux et autres écureuils de mon jardin !!! cela me libère de l’hystérie ambiante autour du vaccin contre la covid !! Habituellement j’arrive à prendre du recul par rapport aux infos et conserver mon esprit critique, mais j’avoue qu’avec cette crise sanitaire j’y perds un peu mon latin !!! alors je vais le plus possible aux sources que je sais sûres, voilà, la nature est pour moi aussi très importante, relaxante et qui remet les pendules à l’heure !!! Gardons sérénité, et léger égoïsme pour notre bien-être !!! »

Lydie


« Je vais CHERCHER l’information, je ne la subis plus. »

« Pour ma part, cela fait plus de 7 ans que je ne regarde plus la télévision – je n’ai jamais écouté les infos radios – et que je me suis désabonné de toutes mes revues dites d’actualité. En tant que chef d’entreprise, je me « forçais » à lire la presse quotidienne jusqu’au moment où je me suis rendu compte de l’aspect anxiogène de la démarche. Ne plus rien savoir a été une vraie libération mentale…
Je reste informé en voyant les gros titres des kiosques à journaux ou sinon lorsque je me connecte à mon ordinateur. Je vais CHERCHER l’information, je ne la subis plus.

Retour à la sérénité et au libre arbitre. J’ai ainsi plus de temps pour mon activité, pour moi-même et pour ma famille. La désinformation est inutile et à proscrire d’urgence, Encore plus aujourd’hui, car, comme vous le dites justement, cela ne fait qu’augmenter notre stress et nos peurs. Pas les miennes en tout cas ! J’ai compris et intégré le fait que nous soyons mortels par définition, et j’aime trop la vie ! Je veux donner plus de vie à mes années que d’années à ma vie, surtout si c’est pour être enfermé par un état qui devient totalitariste. Bonne prise de conscience à vous tous.
Bien à vous.
 »

Frédéric


Le secret de Kaya pour « rajeunir »

« Pour ma part, il m’est arrivé de pouvoir m’isoler de toutes informations pendant plus d’un mois lorsque je pars en vacances à l’étranger, je n’ai pas de télévision donc aucune info ni pratiquement jamais de téléphone portable.

Lorsque je reviens de cet isolement, je me sens comme rajeuni, en forme olympique. Donc oui ! oui ! oui ! notre esprit est pollué par toutes ces infos et par la télé et les téléphones que nous pensons indispensables à notre vie. »

Kaya


Des flots de peur aux… pots de fleurs

« C’est drôle : je découvre seulement aujourd’hui qu’un tel « défi » avait été lancé et… en fait, je l’ai relevé sans avoir même eu besoin de me le fixer. Cela s’est fait naturellement, une opération « sans douleur » (au contraire : me libérer d’infos pour la plupart co-vides… de sens m’a permis de me centrer sur mes propres priorités et choix de vie, ce qui en ce début d’année est ma seule véritable « actualité »).

Et puis, c’est une bonne formule pour transmuter les flots de peur en… pots de fleurs !
Il ne s’agit pas de se boucher les yeux et les oreilles pour vivre dans « son petit monde » (quoique… parfois… ? !) mais de savoir prendre du recul de temps en temps. Ou de la hauteur. Pour avoir des situations une vision d’ensemble. Plus vaste, plus éclairée, plus… inspirante. Au temps de la récolte 2020, il est bon de trier entre le bon grain et l’ivraie. Pour soigneusement choisir ce que nous désirons semer.
Coeurdialement !
 »

Patricia


Il était temps pour Vanessa…

« Bonsoir tout d’abord je vous souhaite une belle année même si cette année 2021 sera encore compliquée j’en suis convaincue bref… Pour moi j’ai fait une pause la semaine entre Noël et jour de l’an. Étant grand-mère et arrière-grand-mère, j’ai profité de mes nombreux petits-enfants et arrière-petite-fille… et il était temps car toutes ces informations commencent à me rendre malade. Voilà espérons un avenir meilleur… »

Vanessa


« Une opportunité de renaître à soi-même »

« C’est tout simplement une opportunité de renaître à soi-même, de se retrouver. Expérience magique qui nous permet de goûter le temps, de le vivre en se sentant soi sans être contaminé par les peurs véhiculées par nos médias… Bref, revenir à notre essence. »

Berthier





2 réponses à “Messages écrits depuis votre île déserte”

  1. pineau marie- laure dit :

    bonjour,
    médecin généraliste, devant l’anxiété de mes patients, j’ai dès le premier confinement fait des ordonnances leur interdisant de regarder les informations !!
    ils m’ont tous remercié du résultat !!

  2. HAUFORT Joseph dit :

    j ai mon franc-parler je suis ( …. ) en potentialité avec le covid 21 pour en avoir fait un ami , un partenaire ( écolo ) .Un. quinteron de pays se prévalent d’une illusoire quintessence GENETIQUE ( … ) ont cadastres la planète par une myriade d’engin satellitaire pour établir un bilan comptable sur le solde des ressources fossiles pour pérenniser leurs hégémonies <> j ai mon remède contre le virus crée par l’homme
    je n’ai jamais été vacciné ( … ) demain c est pas la veille
    sachez regarder la nature ,un oiseau une fleur une fourmi ///// et vivez avec un animal ////// et vous aurez
    la joie de vivre en prenant le risque de devenir
    misanthrope
    au mois d’avril j attaque ma 80 nième décennies et
    j’en suis fort aisé avec projets et divers challenges

    cordialement aux apprenties sorciers ( … )

    BIEG PHARMA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *