Comment savoir si vous avez trop de sucre dans le sang

Chère lectrice, cher lecteur,

En 2016, Jonathan Fontaine-Duval, un Canadien de 33 ans, est mort du diabète après avoir été traité pour un cancer[1].

Après un contrôle, ce jeune homme de 1,93 m, kinésiologue, marathonien et entraîneur de baseball, apprend qu’il est atteint d’un lymphome de Hodgkin.

Il suit alors plusieurs cycles d’une chimiothérapie agressive pour y faire face.

Le traitement se déroule parfaitement. Et après quelques mois, il ne reste plus aucune trace du lymphome.

Quand soudain, peu après son sixième cycle, Jonathan est retrouvé mort dans son lit par une amie.

Ce n’est pas le cancer qui l’a tué… mais le diabète.

Parmi les médicaments qu’on lui a prescrit contre le cancer se trouve la dexaméthasone, qui a pour effet secondaire d’accroître la glycémie du patient en augmentant la production de glucose par le foie et en réduisant l’efficacité de l’insuline produite par le pancréas.

Malgré des examens qui témoignent d’une hyperglycémie chez Jonathan, le Centre universitaire de santé McGill, qui le prenait en charge, n’a rien fait pour le réduire.

Le mois dernier, le centre a été condamné à verser 15 000 $ en dommages moraux aux parents de Jonathan.

Ce qu’il faut retenir de cette histoire, c’est qu’il est primordial de surveiller sa glycémie et de connaître les signes d’une glycémie élevée, même si on est en bonne santé.

Sucre dans le sang : quand faut-il s’inquiéter ?

Les médecins distinguent 3 états selon votre taux de glucose dans le sang :

  • L’hypoglycémie : lorsque votre taux de glucose dans le sang est inférieur à 0,60 g/l.
  • La glycémie « normale » qui se situe, à jeun, entre 0,70 g/l et 1,10 g/l et qui est inférieure à 1,40 g/l 1 h 30 après un repas (puisque la glycémie augmente naturellement lorsque vous mangez)
  • L’hyperglycémie : elle correspond à un taux supérieur à 1,10 g/l lorsque vous êtes à jeun.

Plusieurs facteurs peuvent provoquer un taux de glucose trop important dans votre sang : la prise de certains médicaments, comme on l’a vu avec l’histoire tragique de Jonathan, mais aussi un traitement inadapté chez un diabétique, un repas riche en glucides, un stress physique (infection, chirurgie, maladie, etc.) ou psychologique (deuil, nouvel emploi, déménagement…) ou encore une diminution de votre activité physique…

Votre organisme est capable de réguler une hyperglycémie ponctuelle, par exemple après un repas.

Mais tout peut s’aggraver lorsque celle-ci devient chronique.

Selon la Fédération des diabétiques de France, « l’hyperglycémie chronique, même peu élevée, peut provoquer, à long terme, les mêmes complications que le diabète (AVC, cécité, insuffisance rénale, amputation…)[2] »

Dans un article paru dans Révélations Santé & Bien-Être, la journaliste scientifique Claire Fouilleul a répertorié les principaux signaux à surveiller pour réagir à temps, que je partage avec vous ci-dessous[3] :

1.Soif excessive, langue sèche + envie d’uriner trop fréquente

Pour réguler le taux de sucre dans le sang, l’organisme puise une grande quantité de liquide présent dans les tissus pour l’évacuer grâce aux urines.

Vos reins travaillent plus, provoquant une sensation de soif intense accompagnée d’une envie d’uriner beaucoup plus fréquente qu’habituellement.

2.Sensation de faim constante, un poids qui joue au yoyo

Le glucose, en dose trop importante dans le sang, ne peut pas être synthétisé par les cellules (à cause d’un déficit en insuline ou d’une résistance à l’insuline) qui l’utilisent comme carburant.

En clair, cela signifie que le corps ne peut plus transformer la nourriture ingérée en énergie et ce manque d’énergie créer une sensation de faim et des difficultés à contrôler son poids.

3.Picotements, engourdissements des mains ou des pieds

Les parois des petits vaisseaux sanguins sont rapidement endommagées par un taux de sucre sanguin trop élevé.

Or ces petits vaisseaux sanguins fournissent l’oxygène et les nutriments aux nerfs, notamment ceux situés aux extrémités du corps telles que les mains et les pieds : vous perdez donc en sensibilité.

4.Saignements des gencives

C’est peut-être le plus surprenant des symptômes de l’hyperglycémie, ou du moins le plus inattendu…

Et pourtant glycémie et gencives sont intimement liées : un taux de sucre dans le sang trop élevé favorise la croissance des bactéries à l’origine de la plaque dentaire, bactéries qui détruisent également le tissu des gencives. Et inversement, une inflammation chronique des gencives induit une insulino-résistance qui contribue à l’hyperglycémie.

5.Fatigue inexpliquée, somnolence

On peut également ajouter l’irritabilité à cette fatigue écrasante, car les deux vont souvent de pair. Évidemment, la fatigue peut avoir de nombreuses origines très variées et si elle persiste alors que vous passez de bonnes nuits, il est important d’en parler à votre médecin.

Mais lorsqu’elle est inhabituelle, cette fatigue intense, parfois accompagnée de somnolence, peut être liée à une modification de la glycémie sanguine : le glucose étant mal absorbé par l’organisme, ce dernier s’épuise, il vit sur ses réserves et sa gestion énergétique est à l’économie.

6.Vision trouble

Lorsqu’il y a un excès de sucre dans le sang (notamment dans le cas d’un diabète mal contrôlé ou d’un prédiabète), les vaisseaux sanguins qui irriguent l’œil durcissent et épaississent, ce qui empêche l’œil de bien « travailler » et d’envoyer des informations claires au cerveau.

Cinq conseils pour faire chuter votre glycémie

En cas de diabète ou de prédiabète, il sera impératif de consulter un médecin. Mais il existe quelques conseils qui peuvent vous aider à limiter les risques d’hypoglycémie :

  • Limitez votre consommation de glucides à indice glycémique (IG) élevé (pain, riz, pâtes, pomme de terre…) et privilégiez ceux à IG bas.
  • Évitez de manger des glucides seuls. Un plat de pâtes généreusement accompagné de légumes et d’huile d’olive fera moins monter votre glycémie qu’un plat de pâtes natures.
  • Ajoutez des fibres à vos repas, qui ralentissent l’absorption des sucres dans le sang et permettent d’éviter des “pics“ de glycémie plus difficiles à gérer pour l’organisme (fruits avec la peau, légumes, notamment l’artichaut, les betteraves, les petits pois, les carottes, le brocoli et les choux, légumineuses cuites type lentilles, haricots blancs ou rouges, pois chiches, céréales complètes…).
  • Vingt minutes d’activité sportive suffisent à faire baisser la glycémie (à condition de transpirer et de faire travailler le système cardiovasculaire).
  • Consommez plus de thé vert et de cannelle, car ils aident à diminuer la résistance à l’insuline et augmentent le transport de glucose dans les muscles.

Amicalement,

Florent Cavaler

 





[1] Bruno Bisson, Guéri d’un cancer, il meurt d’un diabète non traité, La Presse, 5 février 2022.
[2]. www.federationdesdiabetiques.org/diabete/glycemie/hyperglycemie
[3] Claire Fouilleul, Six signes que vous avez trop de sucre dans le sang (et comment y remédier), Révélations Santé & Bien-Être N°54, mars 2021.

3 réponses à “Comment savoir si vous avez trop de sucre dans le sang”

  1. Mme Beidou Awa dit :

    merci beaucoup pour vos conseils et continuez à nous aider dans notre vie quotidienne

  2. Bousselah dit :

    Je comprends à travers cet article que le prédiabète comme la diabète ptoduisent les memes effets.Ne fallait il pas à ce stade prendre des médicaments préventifs au coté de l’hygiène de vie.

  3. zarrouk dit :

    Bonjour merci pour vos conseils . Depuis des années mon diabète 2 est stable mais toujours présent malgré ma gym d’une heure tous les jours J’ai diminué le pain au levain les pates peu de pomme de terre légume midi est soir pas de sucre peu de gâteau je consomme curcuma une gousse d’ail du chia cannelle pas de charcuterie pas de tabac ni alcool fruit le matin orange et le diabète est toujours la réponse s v p

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *