Le secret de la femme qui ne vieillissait pas

Chère lectrice, cher lecteur,

Diane de Poitiers, maîtresse de Henri II, était connue pour sa beauté impérissable.

Elle devint la favorite du roi à presque 50 ans…

Ses contemporains la disaient belle et séduisante, d’un teint de porcelaine… au point que le roi délaissa sa jeune épouse pour cette femme 19 ans plus âgée que lui !

Diane de Poitiers vécut jusqu’à 66 ans, surpassant de très loin l’espérance de vie de l’époque (26 ans)[1] grâce à une plante… qui ne fleurit pas.

Le Dr Jacques Labescat a raconté cette histoire fascinante dans un récent numéro de La Pharmacie secrète de Dame Nature[2]

Aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous quelques conseils issus de cet article très intéressant.

À lire si vous avez plus de 40 ans

Si vous êtes féru d’histoire, vous aurez peut-être reconnu cette fameuse plante anti-âge, utilisée par Diane de Poitiers pour « rajeunir ».

C’est la prêle.

Comme je vous le disais plus haut, c’est une plante un peu spéciale : elle ne fleurit jamais.

Elle se reproduit grâce à ses spores, comme les champignons.

Mais l’autre grande particularité de la prêle (qui nous intéresse davantage), c’est qu’elle contient un taux impressionnant de silicium organique (jusqu’à 70 % de son poids !!!), un minéral qui active la production de collagène[3].

Or à partir de 40 ans, le corps humain produit de moins en moins de collagène.

Résultat : vos rides se creusent, vos cheveux blanchissent ou tombent, votre cartilage et vos os (dont les dents) se fragilisent, provoquant parfois des douleurs articulaires…

Ainsi, une consommation de cette plante pourrait vous aider à limiter toutes ces marques du vieillissement.

À noter qu’on trouve également du silicium, en moindre quantités, dans l’ortie et dans certains aliments comme les céréales complètes, les légumineuses ou encore les oléagineux.

La plante aux 7 minéraux indispensables

La prêle ne contient pas seulement du silicium. Elle est également riche en 6 autres minéraux essentiels pour de nombreux problèmes causés par le vieillissement : calcium, soufre, manganèse, magnésium, fer et potassium.

Cela la rendrait particulièrement utile en cas de douleurs articulaires liées à l’âge, mais aussi si vous souffrez de :

  • Ostéoporose[4]
  • Goutte (cristaux d’acide urique dans les articulations provoquant de très fortes crises de douleurs)[5]
  • Anémies (carences en fer qui peuvent engendrer une fatigue intense, des maux de tête, une baisse de tension ou encore des saignements digestifs)[6]
  • Ou encore certaines formes de diabète

Elle contiendrait également de la vitamine C, un allié de taille pour soutenir la fixation du fer, les antioxydants, les flavonoïdes et les tanins.

Bref, je n’ai jamais vu autant de « composés anti-âge » dans une même plante.

3 techniques pour utiliser la prêle

La prêle pousse dans les recoins humides de votre jardin ou aux abords des mares et des étangs.

Mais à moins de bien vous connaître en cueillette sauvage, je vous conseille plutôt de vous tourner vers la prêle qu’on trouve sous différentes formes en herboristerie et dans certaines pharmacies.

Voici 3 techniques différentes, recommandées par le Dr Labescat, pour profiter des bienfaits de la prêle :

  1. En décoction : mettez 20 g de plante sèche dans 1 litre d’eau, laissez bouillir une demi-heure et prenez 3 tasses par jour pendant au moins 1 mois.
  2. En suspension intégrale de plante fraîche (SIPF) : prenez 1 dose matin et soir par jour pendant environ 2 mois.
  3. En extrait fluide ou teinture-mère : prenez 50 gouttes 2 à 3 fois par jour pendant 2 mois (idéalement au printemps et à l’automne)

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] https://sites.cvm.qc.ca/glaporte/vie.htm

[2] Dr Jacques Labescat, Le secret de jeunesse de Diane de Poitiers, La Pharmacie secrète de Dame Nature N°37. Septembre 2020.

[3] https://espace-renaissance.com/fr/blog/histoire-du-silicium-organique-n81#:~:text=A%20l’%C3%A9tat%20naturel%2C%20le,que%20le%20Silicium%20devient%20assimilable.

[4] https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/osteoporose

[5] https://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/goutte/quest-ce-que-cest

[6] https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2515949-anemie-symptomes-definition-causes/

4 réponses à “Le secret de la femme qui ne vieillissait pas”

  1. nadege hamon dit :

    Bonjour
    Est ce que si je consomme de la prêle en gélules, cela pourrait être efficace? En effet, chez moi, nous n’avons pas de prêle fraiche… Merci pour vos conseils

    • Florent Muehlemann dit :

      Bonjour Nadège,
      Les gélules de prêle sont aussi une option recommandée par certains spécialistes.
      Amicalement,
      Florent

  2. Capucine dit :

    Bonjour,
    J’utilise la prêle depuis de très nombreuses années. J’ai une ossature en béton, j’ai guéri une périarthrite des deux epaules avec la prêle, l’harpagophytum et le frène. C’est une plante merveilleuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *