3 recettes à base de plantes pour remplacer votre café

Chère lectrice, cher lecteur,

On peut avoir de nombreuses raisons de ne pas boire de café.

La peur de l’addiction, des contre-indications médicales, des effets qu’on ne supporte pas, ou simplement son goût…

Si vous faites partie de ces personnes, sachez que vous n’êtes pas obligés de vous priver de sa saveur torréfiée et stimulante, ni des traditionnelles « pauses café » avec vos collègues.

Beaucoup de gens l’ignorent, mais il existe des céréales, des racines et des plantes « bien de chez nous » capables de rivaliser avec le café sans ses effets négatifs… mais avec le même plaisir.

Ces « cafés sans café », en plus d’être des bombes nutritives, vous donnent l’occasion de découvrir de nouvelles saveurs parfois plus intenses et subtiles que le traditionnel arabica.

Le café : bon ou mauvais pour la santé ?

Les études scientifiques ne permettent pas de trancher sur la question… La molécule active la plus connue du café est la caféine, bien sûr. Elle stimule, améliore la concentration et l’humeur de ceux qui en boivent.

L’amertume du café pourrait même réduire les risques de développer un diabète de type 2. Le café aurait également un impact positif sur l’asthme, l’obésité et la dépression[1].

Selon le Dr Astrid Nehlig, directrice de l’Institut national français de la Santé et de la Recherche médicale (INSERM), une consommation régulière, sans être excessive (moins de 4 à 5 tasses par jour) « ralentirait le déclin cognitif lié à l’âge, en particulier chez les femmes de plus de 80 ans, protégerait contre la maladie de Parkinson sauf chez les femmes recevant un traitement hormonal substitutif, diminuerait de 15 à 20 % le risque de maladie d’Alzheimer et peut-être même de sclérose en plaques et de maladie de Huntington (une affection neurodégénérative rare à l’origine de graves troubles moteurs et cognitifs)[2]. »

La face cachée du café

À voir la longue liste des bienfaits du café, on comprend mal ce qu’on pourrait lui reprocher… Et pourtant, le café ne convient pas à tout le monde.

Les personnes souffrant d’hypertension artérielle ou de problèmes cardiaques devraient s’en méfier car la caféine peut augmenter la tension et accélérer les battements du cœur[3]. Les cardiologues conseillent de ne pas boire plus de 4 à 5 tasses par jour (400 à 500 mg de caféine). Le nombre maximum descend même à 1 tasse par jour, pour les personnes âgées et hypertendues.

Une étude[4] conduite par le Dr Lucio Mos a d’ailleurs démontré que des jeunes adultes souffrant d’hypertension moyenne avaient trois fois plus de risques de développer un problème cardiaque s’ils buvaient du café.

Le café augmente aussi la production de sucs gastriques acides. Il est donc fortement déconseillé aux personnes souffrant d’ulcère, de gastrite ou de maladie de Crohn[5]. L’augmentation de l’acidité irrite les parois de l’estomac et risque de les affaiblir davantage.

Une consommation régulière de café augmenterait encore le risque d’ostéoporose[6], en particulier chez les femmes ménopausées, car il nuit à l’absorption du calcium par l’organisme. Ses tannins empêchent également l’absorption du fer (comme le thé). Les personnes anémiées devraient donc attendre au moins deux heures après les repas pour en boire.

Certaines études démontrent qu’une consommation de 1 à 2 tasses de café par jour augmenterait les risques de fausse couche chez la femme enceinte et diminuerait le poids du bébé à la naissance[7].

Une forte consommation accentuerait même le risque de crises d’épilepsie et de troubles de la mémoire chez les bébés souris, ce qui n’augure rien de bon pour les humains[8].

3 recettes de café… sans café

Peu de gens le savent mais les céréales, les légumineuses et racines peuvent servir de base à de délicieux cafés… sans café[9].

Tout comme le café, ces boissons sont riches en polyphénols. Ce sont donc de très bons antioxydants. Et comme tous les ingrédients qui les composent se trouvent dans nos régions, vos cafés seront aussi plus écologiques.

Café reminéralisant « à la japonaise »

Les Japonais n’ont pas attendu l’arrivée du café pour fabriquer une boisson chaude et réconfortante. Depuis plusieurs siècles, ils utilisent des graines de sarrasin grillées pour fabriquer du sobacha.

Cette boisson est peu calorique, pleine de fibres solubles bénéfiques à la digestion et riche en antioxydant. En Europe, on utilisera plutôt le malt d’orge (orge germé), l’épeautre, le seigle ou le froment torréfié pour remplacer cette céréale originaire de l’Asie du Nord-Est.

Ainsi, le café d’épeautre est particulièrement conseillé pour sa richesse en acides aminés, magnésium, phosphore et calcium.

Voici sa recette :

  1. Torréfiez à la poêle (à sec) 200 g de graines d’épeautre décortiquées pendant 15 minutes, en remuant.
  2. Laissez refroidir avant d’écraser au mortier
  3. Torréfiez à nouveau 15 minutes
  4. Laissez refroidir et conservez dans un bocal en verre
  5. Pour une tasse, laissez infuser 1 cuillerée à café de graines torréfiées dans 200 à 250 ml d’eau frémissante pendant 5 minutes.

Pour varier les plaisirs, vous pouvez remplacer l’épeautre par des graines de gaillet-gratteron, lupin blanc et jaune, orge, coton, chanvre, lin, astragale et sarrasin.

Le pissenlit : pas seulement bon dans les salades

Tout est bon dans le pissenlit : les feuilles en salade, les fleurs sous forme de miel… et les racines pour le café.

Très nutritives, les racines sont riches en vitamines A, C, B6, K, thiamine, riboflavine, fer, calcium, acide folique et magnésium.

Elles ont un effet diurétique et purifient les reins et le foie. Elles stimulent la sécrétion de la bile et réduisent le cholestérol. Elles sont donc recommandées en cas d’infection urinaire, de calculs rénaux et de constipation.

Pour réussir votre café de racines de pissenlit, vous devez :

  • Déterrez 10 à 20 racines de pissenlit de 20 cm environ, lorsque le sol est humide. Le début du printemps ou à la fin de l’automne sont les meilleures périodes pour les ramasser.
  • Lavez les racines et entreposez-les dans un endroit chaud et sec pendant 2 jours.
  • Coupez les racines en morceaux de 2 cm et placez-les au four à 200 °C. Laissez-les torréfier pendant 1 heure, jusqu’à ce qu’elles brunissent. Tournez-les pendant la cuisson pour qu’elles soient uniformes.
  • Lorsqu’elles ont refroidi, moulez au mortier ou au moulin à café, filtrez la préparation et buvez.

Si vous le souhaitez, vous pouvez remplacer les racines de pissenlit par celles de chicorée, bardane, carotte, panais, betterave rouge ou salsifis.

Un café « zéro déchet » au goût boisé

Si vous aimez le goût du thé noir traditionnel et le café, essayez donc le café de noyau de datte.

Une fois réduit en poudre et trempé dans l’eau, il dégage un délicieux arôme boisé, plus subtil que celui du café.

Cette boisson vous apportera des vitamines B, du calcium, du magnésium, du fer, du zinc et du manganèse. Ce cocktail d’oligo-éléments boostera la production d’enzymes nécessaire au fonctionnement de votre système immunitaire et de votre digestion.

La recette est simple :

  1. Nettoyez soigneusement les noyaux pour enlever les fils blancs.
  2. Chauffez-les au four à 50 °C pendant 30 minutes.
  3. Torréfiez les noyaux à la poêle pendant 30 minutes. Ne cessez pas de remuer.
  4. Laissez refroidir 1 heure avant de moudre les noyaux au moulin à café.
  5. Mettez 1 cuillerée à soupe de poudre dans une tasse et diluez avec 200 à 250 ml d’eau, filtrez et buvez.

Vous le voyez, avec un peu d’imagination, il est possible de réinventer son rituel du matin avec des alternatives saines et goûteuses.

Si vous connaissez d’autres recettes de « café sans café », n’hésitez pas à les partager en commentaire de cette lettre ci-dessous.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Butt MS, Sultan MT, « Coffe and its consumption: benefits and risks », Critical review in food science and nutrition, 51 (4), 2011.

[2] Szapiro- Manoukian Sophie, « Nous ne sommes pas tous égaux devant le café », Le Figaro santé, 28.04. 2017.

[3] Zhenzhen Zhang, Gang Hu et alii, « Habitual coffee consumption and risk of hypertension: a systematic review and meta-analysis of prospective observational studies », The American Journal of Clinical Nutrition, 93 (6), 2011.

[4] European Society of Cardiology, « Coffee linked with increased cardiovascular risk in young adults with mild hypertension », ScienceDaily, 29 August 2015.

[5] Elsig JL, Zaterka S et ali., «  Coffee drinking in patients with duodenal ulcer and a control population », Scand J. Gastroenterol., 24 (7), 1989.

[6] Hallström H, Byberg L et alii., « Long-term coffee consumption in relation to fracture risk and bone mineral density in women»,American Journal of Epidemiology, 2013.

[7] Verena Sengpiel, Elusabeth Elid and alii, « Maternal caffeine intake during pregnancy is associated with birth weight but not with gestational length: results from a large prospective observational cohort study », BMC Medicine, 2013.

[8] Carla G. Silva, Christine Métin, « Adenosine Receptor Antagonists Including Caffeine Alter Fetal Brain Development in Mice », Science Transnational Medicine, 5 (197), 2013.

[9] Recettes tirées de : Renault Fabrice, « Succédané de café le substitut de café qui en a le goût sans la caféine », Mieux vivre autrement, en ligne : https://www.mieux-vivre-autrement.com/succedane-de-cafe-substitut-cafe-a-gout-cafeine.html Minker Carole, « Remplacer son café du matin », Plantes & Santé, n°193, 2018.

24 réponses à “3 recettes à base de plantes pour remplacer votre café”

  1. philippe dit :

    Bonjour, Je crains que si je devais faire du café de pissenlit moi-même j’y passerais trop de temps pour peu de tasses finalement.
    J’ai trouvé un excellent café de pissenlit à acheter en ligne, il vient de loin mais je ne regrette pas la dépense. C’est un site en anglais: http://www.goldenfields.co.nz/dandelion_coffee.php
    On y trouve aussi un café de pissenlit et de bardane.
    Ce sont des cafés certifiés Bio.

  2. A Climent dit :

    Bonjour,
    je n’ai pas réussi à retrouver l’article que vous citez en [2] des sources mais je m’étonne que le café est une influence quelconque sur la maladie de Huntington, maladie génétique héréditaire.
    cordialement,
    A Climent

  3. ADELE Marie-Chantal dit :

    les graines du corossolier (corossol) peuvent ils étre servies pour faire du café aussi

  4. Martine lemasson dit :

    Toujours très intéressant quel que soit le thème aborde

  5. Ellul dit :

    Peut on trouver en magasin les produits que vous proposez de préparer soi même et sous quels noms ???

  6. Olga Jean_Louis dit :

    En Guadeloupe Herbe puante… Senna occidentalis
    Faire sécher. Les graines. Griller. Moudre.

  7. messah dit :

    c tres naturel et on a vraiment besoin de ces plantes naturelles pour conserver notre sante

  8. Stephanie dit :

    Torréfier des pois chiches et les moudre … Résultat bluffant !

  9. dany dit :

    Il y a aussi la chicorée de moins en moins populaire mais tellement bénéfique pour les plus jeunes qui ne boivent plus que de la m… !

  10. Denise Laflamme dit :

    C’est intéressant mais faire griller des graines de lin pourrait s’avérer dangereux. Les graines de lin contiennent de l’huile et l’huile de lin bouillie sert à imperméabiliser les matériaux et est vendue dans les quincaillerie par chez-nous. N’est-ce pas en France que l’huile de lin est interdite car il y a eu trop de morts chez les personnes qui s’en servaient pour frire? Torréfier les graines de lin ne me semble pas une bonne idée.

  11. Nadia dit :

    Merci pour toutes ces bonnes informations
    Est ce que le café à base de racines ou noyaux de dattes ou tout autre aurait le même effet sur la personne qui le boit car le café a un effet de faire disparaître le sommeil d avoir moins mal à la tête car moi je le consomme quand j ai tendance à vouloir dormir après le déjeuner alors que je dois travailler ou prendre la route
    Merci de me répondre

  12. Sandra Meurin dit :

    La chicorée Leroux (recette du Nord de la France), poudre soluble (comme le café), en boisson instantanée, avec de l’eau (chaude ou froide) ou du lait (chaud ou froid), c’est exquis, savoureux 😀 Moi qui ai tendance à boire beaucoup de café, j’ai trouvé une alternative très intéressante avec la chicorée, céréale sans caféine, mais avec à peu près le même goût, sans amertume, légèrement caramelisé, un délice 🙂 Il y a aussi le mélange café-chicorée, plus connu sous la marque Ricoré, pour ceux qui ne peuvent pas se passer de café, mais atténué avec la chicorée. Bonnes dégustations !

  13. Marcel dit :

    Bonjour, merci pour cet article surtout que j ai arrêté le café, mais à propos des noyaux de dattes, y a t il un risque, j’ai lu que certains noyaux de fruits (amandes ou cerises je crois) pourraient être toxiques. Je mange des dattes tous les jours ce serait parfait pour moi. Merci encore

  14. Layla dit :

    Bonjour,
    Merci pour ces recettes.
    La torréfaction entraîne t-elle la réaction de Maillard ?

  15. Elisabeth dit :

    Bonjour,
    Certes ce sont d’autres infusions intéressantes mais par pitié ne les appelez pas « café ». Cette boisson est issue des fruits d’un caféier tout aussi « respectable » que vos mixtures!………

  16. Parlange dit :

    Et la chicorée?

  17. Badiaa m dit :

    Merci votre lettre m’a beaucoup intéressée je cherche à remplacer le café depuis un certain temps

  18. Lou dit :

    Bonjour,

    Intéressant cet article pour moi qui ne boit pas de café à cause d’un problème cardiaque.
    Et est-ce que la poudre de caroube pourrait faire partie de cette liste de cafés sans café? Et si oui, quels en sont les nutriments intéressants, ou au contraire, nocifs?

  19. lemo dit :

    Le café n’est plus bon pour notre santé,car il na plus rien de café?je ne ces avec quoi il est fait mai son odeur est désagréable,cela sans le fioul,je ne prend maitenent que du café en grain,est encore pas toujours bon ,meme en prenant des cafés de la culture équitable.

  20. Nicole Lazzaro dit :

    N’aimant pas le café, je n’est pas testé la recette, .mais dans la campagne limousine, les glands étaient soi-disant utilisés. …… A voir, peut-être.

  21. Lefévre Michel dit :

    c’est intéressant votre exposé, Il est vrai que le café n’a pas les bonnes vertus.pendant la guerre ma grand mère faisait un ersatz de café avec de l’orge !.
    j’avoue que je suis comme une majorité accro au café !
    et puis l’habitude,on aime partager avec son entourage..
    je dois dire que je suis raisonnable car le matin c’est la chicorée et cela depuis très longtemps !

  22. Young Odile dit :

    Bonjour,
    Pourquoi aucune lettre sur la santé ne parle de la chicorée que beaucoup boivent et qui est produite en France ?
    Sans doute pas assez à la mode et est réservée aux personnes agées !
    Cordialement

  23. Martin dit :

    Bonjour!
    Merci pour ces précieuses recettes et conseils.
    Bon dimanche
    Tania

  24. Laguillier M.J. dit :

    Bonjour Florent,
    Merci pour ces 3 recettes café sans café, c’est génial!
    Un petit hic, cependant, concernant le café à base de racines de pissenlit ou autres : quelle quantité de racines moulues faut-il utiliser pour préparer une tasse de café?
    MERCI pour tous vos précieux conseils car nous en avons grand besoin en cette période très « trouble » …
    Bien cordialement.
    M.J. Laguillier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *