Comment transformer la crise en force créatrice

Chère lectrice, cher lecteur,

La crise que nous vivons a un effet pervers : elle nous « sort » de nous-même.

Nous sommes constamment submergés par de nouvelles règles, informations, décisions… que nous finissons par vivre à travers la crise, hors de notre centre.

Si on n’y prend pas garde, cette crise peut devenir un rouleau compresseur qui écrase tout sur son passage : nos rêves, nos envies, nos valeurs…

…pour ne laisser que l’angoisse, la colère ou encore l’inquiétude face à tous ces événements que nous ne contrôlons pas.

Aujourd’hui, il est urgent de prendre du recul sur la situation, pour ne plus la subir.

Dans l’entretien exclusif que j’ai partagé mercredi (et que vous pouvez revoir en cliquant ici), le Dr Louis Fouché présente la crise comme une opportunité.

Quand le monde autour de nous s’effondre, c’est l’occasion de se questionner :

  • Quelles sont les valeurs qui me guident ?
  • Qu’est-ce que j’ai envie de changer dans ma vie pour y retrouver du sens ?
  • Comment reconstruire un monde dans lequel je me sentirai plus épanoui ?

En cela, la crise peut être perçue comme une chance : car elle rend le changement nécessaire.

Entre la fuite et le changement, que choisissez-vous ?

Dans son livre Savoir Attendre, le philosophe et hypnothérapeute François Roustang évoque la difficulté pour les gens de prendre un nouveau chemin de vie.

Selon lui, un changement n’est possible que s’il est nécessaire.

Ce qui est décisif, c’est « le sentiment que « trop, c’est trop », que « ce n’est plus possible » ».

En d’autres termes, ce n’est que face au mur que nous pouvons changer.

François Roustang raconte notamment une anecdote à propos de l’une de ses patientes, venue le voir pour un problème personnel.

Quand celle-ci se rend compte de ce qui l’attend si elle règle ses problèmes, elle lui avoue :

« Entre la fuite et le changement, je préfère la fuite. »

Le changement n’est pas facile à accepter : c’est une prise de risque.

Il demande de quitter ses habitudes pour un nouveau système rempli d’incertitudes. C’est une perte de maîtrise.

Et il est donc normal d’avoir peur.

Ainsi, pour François Roustang, il faut que la situation que nous vivons devienne insupportable au point que nous soyons vraiment prêts à y renoncer.

Et c’est exactement ce qui se passe avec la crise.

Notre société ressemble de plus en plus à un monde totalitaire : nous sommes surveillés en permanence, discriminés selon notre statut vaccinal et enfermés chez nous contre notre gré… On nous empêche de voir nos proches, on décide pour nous de la façon de prendre soin de notre santé… Tout est automatisé, industrialisé, numérisé…

Ce monde ne fait pas vraiment rêver…

Mais il peut servir de déclencheur.

Cette crise peut ainsi être l’étincelle qui vous permettra d’initier de nouvelles dynamiques, par exemple créer un jardin participatif, rejoindre une association de quartier, revoir le système éducatif de vos enfants…

Profitez des fêtes pour lâcher prise

On ne peut pas être en confrontation permanente avec la situation actuelle… Sur le long terme, c’est beaucoup trop épuisant pour votre moral.

Il faut savoir lâcher prise.

Cela ne veut pas dire qu’il faut accepter tout ce que l’on nous impose.

Mais cela consiste à « laisser couler », plutôt que de s’accrocher désespérément au monde d’avant… et de se faire emporter par le courant.

Lâcher prise, c’est reconnaître que la vie est un mouvement qu’on ne peut pas arrêter.

C’est grâce au lâcher prise qu’on peut avoir la disponibilité et la confiance pour réinventer son existence.

L’année dernière je vous avais proposé, pendant les fêtes de Noël, de vous couper totalement des médias pour vous aider à lâcher prise et vous détacher du contexte anxiogène.

Cette année j’aimerais lancer un défi un peu différent.

Pour bien commencer 2022, je vous propose une série d’exercices et de méditations à faire pendant la période de Noël.

Ces deux prochaines semaines, je vous enverrai des messages pour :

  1. Vous reconnecter à la nature par la méditation
  2. Apprendre à manger en pleine conscience
  3. Méditer chez vous pour mieux supporter l’anxiété
  4. Réaliser une séance de yoga matinal pour bien commencer vos journées

Le but est que vous ayez une boîte à outils complète pour ne plus subir la crise et être même capable d’en tirer du positif.

Et cela commence dès maintenant…

Votre premier cours de méditation : suivez le guide

Commencez par sortir de la ville. On ne médite pas comme on fait son jogging. C’est plus facile de méditer dans un lieu calme. Nous allons nous installer dans un petit coin de forêt paisible, mais un parc ferait aussi l’affaire.

Choisissez la position qui vous est la plus confortable. Par exemple assis, le dos droit, attentif aux moindres sensations qui traversent votre corps.

Ou pourquoi ne pas méditer en marchant ? Vous profiterez en plus des bienfaits d’une activité physique légère (oxygénation de l’organisme, réduction de l’hormone du stress, amélioration de la circulation sanguine…).

Maintenant, concentrez-vous sur votre respiration, prenez conscience de votre rythme cardiaque. N’essayez pas d’arrêter de penser, car vouloir ne plus penser… c’est encore penser. Laissez simplement vos pensées traverser votre esprit sans vous accrocher à elles, comme des nuages qui défilent dans un ciel bleu.

Puis portez votre attention sur votre odorat : ne trouvez-vous pas que l’air que vous inspirez est chargé d’odeurs inhabituelles qui vous relient avec la nature autour de vous ?

Soyez attentif à toutes les sensations apportées par les éléments qui vous entourent :

  • Les arbres, par leur rattachement au sol et leur force tranquille, offrent une expérience régénératrice.
  • Les rivièreslacs ou océans, porteurs de vie et d’énergie, revitalisent l’organisme.
  • Enfin, les montagnes, et leur masse imposante, nous rappellent la lenteur du temps qui passe, et notre taille dans ce monde.

Dans la nature, tout est réuni pour stimuler les sens et prendre conscience de votre corps dans l’environnement : l’air frais, les oiseaux, le vent…

Amicalement,

Florent Cavaler

P.S. Je suis sûr que beaucoup d’entre vous ont déjà des techniques de méditations ou autres pour se recentrer. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à les partager en me laissant un commentaire ici.





21 réponses à “Comment transformer la crise en force créatrice”

  1. Lucille Potvin dit :

    Bonjour Florent
    Merci pour ce texte qui remet les idées en ordre… un rappel qui sera bénéfique pour moi…

  2. Manjarres dit :

    Bonjour
    J’avais du mal à méditer car incapable de tenir mon esprit tranquille. J’ai découvert les méditations guidées taoïstes qui ont amélioré peu à peu ma vie en s’appuyant sur le sourire intérieur et la connaissance du corps et de son énergie. En voici une sur le muscle cardiaque https://youtu.be/3nf7RgVULjo
    Bonne année!

  3. Dominique Charpentier dit :

    le covid l’omicron et le reste mensonge médias
    Bizarre ? Jamais isolés ni l un ni l autre.
    Jamais séquencés.
    Pourquoi donc y croire ?
    Ce sont des grippes peut être même pas

  4. PAYEN dit :

    Ce DR Louis Fouché, quelle personne passionnante, enrichissante mais aussi profondément intègre , humaniste et visionnaire. Un discours extra_ ordinaire! Cela fait longtemps que je me suis accordée le pouvoir d’agir sur ma propre santé. A quand la médecine intégrative? Merci de nous montrer le chemin de la propension collective positive.

  5. Anne-Marie PIOU dit :

    Bonjour, pour celles et ceux qui veulent aller plus loin … je vous suggère un site (récent) où vous trouverez quelques méditations et exercices permettant des libérations émotionnelles profondes et des prises de conscience :
    LF Méditations Le joueur de Lyre
    Bonne route à toutes et tous pour cette nouvelle année,
    qui va être très exigeante sur le plan des remises en question profondes sur les plans collectif et individuel … Merci petit virus, il est GRAND TEMPS !!!

  6. Robin Stéphane dit :

    Cela fait quelques temps que je vous lis…avec une certaine distance. Mais aujourd’hui je ai juste envie de vous dire merci! bien à vous et Atoute l équipe

  7. ALCARPE dit :

    J’ai apprécié votre article sur la méditation.
    sur « la chaîne qui nous libère » il y a foule de techniques qui valent la peine d’essayer.

  8. Cecile BONIFACIO dit :

    Bonjour, à la suite de la méga méditation mondiale du 21 décembre, j’ai décidé, avec mon compagnon, de méditer chaque fois qu’il y aura une pleine lune cette année. j’ai trouvé sur internet les dates pour Paris.

  9. litvine dit :

    merci, c’est exact j enseigne le yoga
    essayer de garder confiance en vous
    n’oublier pas de LIRE de marcher de cottoyer vos proches et amis , S

  10. Maflor dit :

    Un vif merci pour ce panorama des possibles qui permet à chacun de trouver sa voie selon son tempérament et son cadre de vie !

  11. DERCKEL dit :

    En accord complet avec ce que vous proposez ! Vivre en pleine conscience est un excellent Chemin. Connaissez-vous le livre de Christiane Singer “ Du bon usage des crises.“ Albin Michel ?

  12. Myscanthus dit :

    Adepte du yoga depuis de nombreuses années, je rejoins tout à fait votre point de vue et reconnais que les techniques que vous proposez seront les bienvenues pour tous. Le monde d’avant … s’est terminé ; il ne faut pas s’y accrocher et partir sur de nouvelles bases qui j’espère permettront de construire un nouveau monde, (laissant de côté tout ce qui a pu être vécu dans ce monde d’avant, profit, consommation à outrance…) au profit d’une vie plus sereine empreinte de logique, de douceur et de choses simples. Bien à vous et merci pour tout ce que vous écrivez.

  13. Daniele Dreux Boucard dit :

    Merci pour ce message qui ne cherche rien à vendre et qui évoquant le calme et la sérénité, apaise les pensées.

    Bien amicalement

  14. Sarah Janse dit :

    Bonjour. En ce qui me concerne, j’ai profité de la crise sanitaire pour suivre des formations à parfois plus de 1000 km qui m’aident à me reconvertir professionnellement et qui n’auraient pas été possible de suivre avant celle-ci. L’internet et les communications via celle-ci ont fortement évolué et j’ai pris cette opportunité pour me former.

  15. GUYOMARCH dit :

    Bonjour,
    Peut-être serait vous intéressé par nos 40 années d’expertises et de pratiques sur « l’intelligence du mouvement », issu d’une recherche de 35 années sur la réunification des médecines Occidentales et Orientales. Mon association « les couleurs du coeur » forme des personnes pour enseigner et enrichir le potentiel éducatif « du souffle » dans une simplicité déconcertante.

  16. Bourgue monique dit :

    Bonjour je connaissais votre revue je me suis inscrite par mails et j ai bien écoute le Dr Fouché et cela m as fait du bien et je viens de lire ces quelques mots et il font du bien chaque jours depuis la crise je vais marcher pour évacuer et j avoue que c est devenu un besoin vital je ne prend plus aucun médicament chimique que des choses naturelle et je vais super bien pour mon âge 66 ans j ai de la chance d être là retraite et pas soumise à certaines obligations d être révoltée la colère peut être aussi salvatrice voia je voulais vous dire merci et je vous souhaite à vous aussi une belle journée amicalement

  17. Lopes dit :

    Mes amitiés fraternelles et mes remerciements Florent pour toutes ces lignes que vous partagez et qui me donnent espoir et espérance .
    Elles font écho en moi mais j’ai beaucoup de difficultés à en parler autour de moi et surtout pas dans le service où je travaille. Je suis la seule non vaccinée et c’est une situation qui fâche certains.
    Cependant, je reste fidèle à mes convictions mais non sans angoisse de temps en temps et stress très souvent.
    Aussi, une lettre comme celle que vous publiez ce matin avec pour éclairage l’interview de Louis Fouché m’apporte la lumiere qui va rayonner sur toute ma journée et j’espère encore longtemps alors que je m’apprête à reprendre le travail demain.

    Bonne et longue route à vous et vos proches.
    Tous mes vœux de bonheur pour cette nouvelle année qui approche.

    Isabelle

  18. Detourbet dit :

    Merci pour vos articles toujours très intéressants.

    Je suis instructeur MBSR / MBCT MSC et bientôt IMP et j’ai formé plus de 800 personnes lors de ces cycles à la pratique de la pleine conscience.

    Ce que je peux dire c’est que la pratique méditative apporte des bénéfices qui peuvent être considérables dans tous les domaines de la santé du bien-être, elle rend beaucoup plus humains, plus sereins, plus Auto compatissants et compatissants, elle améliore notre qualité de relation et favorise l’inclusion et non pas l’exclusion.
    Par contre, cette pratique accessible à tous, nécessite un apprentissage par un instructeur certifié ( ADM) pour en recueillir tous les bienfaits .Elle paraît simple en apparence, mais elle est très subtile dans l’attitude et nous pouvons facilement tomber dans une méthode de relaxation, alors que la méditation ne cherche pas à se détendre même si sa pratique produit des effets de détente incontestables.
    Les attentes et les objectifs font partie des obstacles à sa pratique. Durant la méditation nous cherchons simplement à nous connecter à ce qui est déjà là, à notre intériorité du présent.

    Elle développe le non jugement, la patience, la curiosité, le non agir, la confiance, l’acceptation et le lâcher prise, des sagesses qui nous rendent plus lucides et plus humains.

    Christophe Detourbet

    9 Terrasse des chasses royales
    78100 St Germain en Laye
    Kinésithérapeute du sport
    Ostéopathe D.O. Major de clinicat
    Formateur en ondes de chocs radiales et focales sous échographie
    Formateur échographiste MSK-MK
    DU Nutrition et Physionutrition de l’université de pharmacie de Grenoble
    Instructeur MBCT/MBSR/MSC
    DU de médecine, méditation et neurosciences de l’université de médecine de Strasbourg.
    Membre actif de l’ADM.
    Instructeur MBCT/MBSR/MSC
    Préparateur mental de sportifs de haut niveau par la méditation de pleine conscience.

    Tél :01.30.61.08.78. / 06.63.22.82.65.

    E-mail: MBSR@meditation-detourbet.com

    Site:
    http://www.meditation-pleine-conscience.info

    Rdv sur Doctolib.

  19. Vanhessche Pascal dit :

    Bonjour, pour moi Marcher dans un parc de nature constitue le meilleur moyen de décompresser .
    Le rythme régulier de mes pas me permet d’entrer dans un état d’esprit serein, de me perdre dans des pensées positives et de laisser les négatives, ainsi je trouve assez facilement des solutions à mes problèmes non résolus .
    A la fin de la balade je ressens un réel plaisir de rentrer chez moi mais pour ressentir ce plaisir il faut être sorti ..

  20. suzanne o'meara dit :

    my medtation since 1981 is tibetan buddhist – prostrations , milarepa mantras, vajrasattva, tara , tchenrezi , ; yoga ; Bates eye exercises. i love meditation but am not as good as the others. but still wish to do long retreats like the snow cave yogis.
    however many groups & others have tried to harm or kill me.
    they have hurt me very very deeply.
    i had to leave groups.
    i became 12 kilos overweight.
    preyed on .
    but still meditate alone & hope to find better help later.

  21. suzanne o'meara dit :

    after doing buddhist meditation since 1981 – did experience abuse & harm & lack of trustworthy guides.
    is there any resource or support to provide lists of safe centres , groups , lamas ? or – is all religion & all tibetan buddhist all become more psycho kill & various extreme harmful towards certain types like myself ? is there any intercession or support ?but i will continue on my own the meditations but keep waiting for new info.but what is the mantras med goes wrong is reversed ? seems something is wrong with meditation.at the moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *