Pass : non, vous n’êtes pas seul à trouver cette situation aberrante

Chère lectrice, cher lecteur,

C’est officiel.

Depuis lundi, il vous faut un pass sanitaire pour exister socialement en France.

Celui-ci vous est désormais demandé à l’entrée des bars, restaurants, cinémas, théâtres et même pour boire un café sur une terrasse… ou pour vous faire soigner à l’hôpital[1].

Dans les gares, on vous met un bracelet autour du poignet avant que vous preniez le train…

De nombreux professionnels (pompiers, soignants…) sont obligés de se faire vacciner sous peine de suspension de salaire (et l’employeur risque jusqu’à un an de prison)[2].

Si j’avais écrit cela il y a 2 ans, on aurait cru au début d’un roman dystopique. Mais depuis le 9 août 2021, la fiction a rattrapé la réalité…

On parle de « vaccination obligatoire déguisée ». Mais je ne vois pas en quoi celle-ci est déguisée : à l’heure actuelle, refuser de se faire vacciner relève ni plus ni moins du suicide social.

La question n’est pas d’être pro ou anti-vaccin. Il s’agit de s’interroger sur la nécessité de mesures aussi contraignantes, et de leur impact sur nos droits fondamentaux, peu importe notre point de vue sur la vaccination.

Voici ce qu’il se passe vraiment en France

Selon le discours officiel (politiciens et grands médias), il n’y aurait qu’une poignée d’opposants au pass sanitaire qu’Olivier Véran qualifie avec mépris de « magma d’antivax, antisciences, anti-État… »

Mais si vous pensez que vous êtes seul à trouver que nos autorités vont trop loin, rassurez-vous, ce n’est pas le cas.

En réalité, les dernières décisions du gouvernement ont fait réagir des centaines de milliers de personnes dans toute la France.

Samedi dernier, 237’000 personnes ont manifesté contre les dernières mesures en France, selon les chiffres officiels du ministère de l’Intérieur[3] (sans doute beaucoup plus d’après les images qui circulent).

Sur Youtube, on trouve des vidéos impressionnantes de rues noires de monde à Paris (voir aussi ici), MarseilleToulon et dans plus de 150 villes françaises.

Et la plupart des manifestants n’ont rien du complotiste caricatural que nous décrivent les médias.

Ce sont des personnes comme vous et moi, vaccinées ou non-vaccinées, inquiètes des dérives d’un système de plus en plus contrôlant et limitant.

On y trouve des professeurs, des menuisiers, des chauffeurs, des architectes, des commerçants et de nombreux restaurateurs, dont certains ont déjà déclaré qu’ils ne feraient pas la police à l’entrée de leurs établissements.

Parmi ceux-ci, figurent aussi un grand nombre de soignants[4].

Ils se tuent à la tâche pour nous sauver… et c’est comme ça qu’on les remercie ??

Depuis une dizaine de jours, plusieurs syndicats et fédération de soignants ont appelé à des grèves illimitées, notamment à Marseille, à Lyon ou encore en Corse[5].

La CGT vient de lancer à son tour un appel à une grève nationale pour protester contre la vaccination obligatoire des soignants[6], tout comme le principal syndicat des pompiers, eux aussi obligés de se faire vacciner.

À noter que ces différents syndicats sont tous favorables à la vaccination, mais demandent simplement que celle-ci reste un choix libre et éclairé.

Denis Betand, membre de la CGT, justifiait son choix de faire grève à un journaliste de Libération : « Les personnels de santé ont donné de leur vie, ils veulent avoir le choix de se vacciner ; ils ont prouvé depuis dix-huit mois qu’ils faisaient face à la pandémie. En février, le gouvernement imposait à ceux positifs au Covid mais asymptomatiques de travailler par manque d’effectifs, en mars 2020, on les applaudissait et maintenant on va les licencier ! »

Sur Internet, de nombreux infirmiers ont annoncé leur démission pour garder leur droit à la liberté vaccinale[7].

Kader Benayed, secrétaire départemental adjoint de la fédération Sud Santé a d’ailleurs confié que « le taux d’absentéisme est élevé depuis le vote de la loi obligeant les soignants à se vacciner : départs, préavis de départ, congés sans solde, arrêts maladie…[8] »

Ces médecins qui prennent des risques pour dénoncer le pass

Le pass sanitaire fait aussi bondir les médecins et les scientifiques.

Début août, la très respectée organisation humanitaire Médecins du monde a publié un communiqué contre les nouvelles mesures en France : « Médecins du Monde refuse toute forme d’opposition et d’inégalité de droits entre personnes vaccinées et non vaccinées, toute forme d’obligation de contrôle par les employeurs, toute entrave à la circulation des personnes ou à leur accès aux lieux de soins, administratifs, ou de culture[9]. »

Beaucoup de médecins se sont exprimés publiquement, malgré les risques qu’ils prennent pour leur carrière.

C’est le cas par exemple du Pr Laurent Thines, neurochirurgien à l’université Franche-Comté. Lundi, il a pris la parole pour dénoncer un pass sanitaire « qui n’apporte rien en termes de santé publique » mais est « l’avant-garde d’une société de surveillance et de contrôle que ne nous voulons pas en France ».

Je précise qu’il n’est pas opposé à la vaccination, puisque lui-même vacciné.

C’est le cas aussi du Dr Geneviève Bourgeois, cheffe de service de l’unité de médecine gériatrique de l’hôpital Saint-Jean, qui a écrit à Olivier Véran pour questionner la politique anti-covid du gouvernement[10].

On pourrait encore citer des dizaines et des dizaines d’exemples.

Même l’épidémiologiste Martin Blachier, fervent défenseur de la politique vaccinale contre le covid, vient de déclarer que le pass sanitaire n’avait pas d’autre utilité que d’inciter les gens à se faire vacciner. Il admet d’ailleurs qu’il n’est « pas du tout un fan absolu de cette obligation vaccinale aux soignants, ni d’ailleurs du pass sanitaire[12]. »

Même l’Ordre des médecins est inquiet

Le conseil de l’Ordre des médecins, pourtant toujours très prompt à soutenir les autorités dans leurs actions sanitaires et à sanctionner les médecins qui les remettent en question, a cette fois-ci pris ses distances avec le gouvernement.

C’est dire !

Dans un communiqué officiel publié sur leur site internet, l’Ordre des médecins s’est inquiété des risques liés à l’obligation du pass sanitaire pour entrer dans les hôpitaux :

« L’Ordre des médecins s’inquiète vivement des conditions de mise en œuvre d’une telle disposition, qui ne doit pas priver des patients de soins, alors même que les conséquences délétères de la crise sanitaire en termes d’accès aux soins et de suivi des malades, et notamment des malades atteints de pathologies chroniques, sont largement documentées.

L’Ordre des médecins rappelle que la mission de service public assumée par tous les soignants est de garantir l’accès aux soins pour tous. »

Pour le Dr Thierry Keller, président de l’Ordre des médecins de l’Indre, cette décision est aberrante et anti-déontologique. Il recommande à ses collègues de continuer à soigner tout le monde sans discrimination.

« On ne fait pas le tri dans la population. Je ne vois pas comment on peut s’empêcher de prodiguer des soins à des patients nécessiteux sous prétexte qu’ils n’ont pas de pass sanitaire[12]. »

Cela est d’ailleurs inscrit dans le serment d’Hippocrate, que tout médecin est censé prêter avant de commencer à pratiquer :

« Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. »

Liberté ? Égalité ? Fraternité ?

Vous le voyez, ces mesures ne font de loin pas l’unanimité, contrairement à ce qu’on essaie de nous faire croire.

Et pour cause, il ne s’agit plus de mesures de santé, mais de mesures de surveillance, de pression et de discrimination qui vont totalement à l’encontre des valeurs de notre pays.

Liberté, Égalité et Fraternité…

Peut-on encore parler de Liberté quand il n’est plus possible d’aller boire un verre sans avoir un certificat « de bonne conduite » ni de choisir ce qu’on s’injecte dans le corps ?

Peut-on encore parler d’Égalité dans un pays où les musées et les cafés sont accessibles à certains et interdits à d’autres ?

Et que dire de la Fraternité quand on voit combien ces mesures divisent les familles et détruisent des amitiés de longue date ?

Je suis inquiet du glissement des mesures sanitaires vers des dérives de plus en plus liberticides.

Je peux comprendre que le gouvernement incite la population à se faire vacciner, car elle est convaincue que c’est la seule issue à l’épidémie… Mais ce qui est scandaleux, c’est qu’elle utilise pour cela des moyens d’intimidation indignes d’une démocratie.

Heureusement, nous sommes nombreux à résister, à demander que seules les personnes qui le souhaitent se fassent vacciner, et que tout le monde puisse continuer d’avoir une vie sociale et culturelle, quel que soit son choix.

Je suis heureux de voir autant de gens sortir dans la rue pour protester, et que cela se fait dans le calme et le respect de chacun.

Je salue en particulier tous les médecins, infirmiers, pompiers, restaurateurs qui risquent leur emploi pour défendre nos libertés.

Je suis aussi réjoui de voir que la pétition lancée par mon ami Augustin de Livois, directeur de l’Institut pour la protection de la santé naturelle, pour s’opposer à la vaccination obligatoire contre le covid a récolté plus de 220’000 signatures !

Nous ne devons rien lâcher.

Les autorités commencent déjà à reculer. Sous la pression, elles ont fait passer la validité des tests de 48 heures à 72 heures. Elle a aussi rendu valides les autotests (sous certaines conditions) pour obtenir un pass sanitaire[13].

Amicalement,

Florent Cavaler

PS : et vous, que pensez-vous de ce qu’il se passe actuellement en France ? N’hésitez pas à donner votre avis en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous :

>> Je partage mon avis avec la communauté PureSanté <<





[1] Le pass sanitaire est désormais réclamé à l’entrée des bars, restaurants, hôpitaux et transports interrégionaux, Franceinfo, 9 août 2021.

[2] Léa Prati, Vaccination et passe sanitaire : quelles sont les professions concernées ?, Ouest France, 9 août 2021.

[3] Zoé Pallier, Manifestations anti-pass sanitaire : une forte mobilisation ce samedi en France, Europe 1, 7 août 2021.

[4] Hadrien Jame, Covid-19 : à Lyon, près de 200 personnes manifestent contre la vaccination obligatoire pour les soignants, Lyon Capitale, août 2021.

[5] Plusieurs syndicats hospitaliers déposent des préavis de grève contre la vaccination obligatoire des soignants, Midi Libre, août 2021.

[6] Paul Marion, Passe sanitaire et obligation vaccinale: grève chez les soignants ce lundi, Le Figaro, 8 août 2021.

[7] Vaccination obligatoire: déjà des démissions de soignants, Le Matin, juillet 2021.

[8] Nathalie Deumier, Préavis de grève illimitée dans les hôpitaux de Marseille, contre la vaccination obligatoire des soignants, Franceinfo, juillet 2021.

[9] Contre le pass sanitaire tant que chacun n’aura pas un accès effectif à la vaccination, Médecins du Monde, 4 août 2021.

[10] Anne-Laure Le Jan, Santé – Opposée au pass sanitaire, une médecin du Loiret écrit au ministre Olivier Véran, La République, 8 août 2021.

[11] Julien Vattaire, « Le pass sanitaire n’a aucune utilité » : le Dr Martin Blachier jette un pavé dans la mare, 9 août 2021.

[12] Jérôme Collin, « Aberrant et anti-déontologique » : le pass sanitaire dans les hôpitaux inquiète les médecins de l’Indre, France Bleu, 4 août 2021.

[13] Camille Gévaudan, Covid-19 Durée de validité, autotests… L’assouplissement des règles en question, Libération, 9 août 2021.

47 réponses à “Pass : non, vous n’êtes pas seul à trouver cette situation aberrante”

  1. Denis dit :

    Bonjour je suis moi-même manifestante à Nancy , je ne l’achèterais rien, ils sont hors la loi et il est hors de question de se laisser faire par ces criminels
    En Israël ils veulent instaurer le pass pour les enfants à partir de 3ans la honte, c’est un crime contre l’humanité

  2. Alain Baude dit :

    C’est ça la république ? c’est de la merde. On se moque tous les jours de nous et cela continue mais on est tellement con que l’on accepte tout…. Je vais changer de nationalité avant la fin 2022 et ce sera sans regrets.
    La France est encore mon pays mais ne le sera plus bientôt…. grâce aux français qui perdent chaque jour un peu lus de citoyens…. Bravo

  3. SPITZ dit :

    Le Pass’ sanitaire, qui est tout sauf sanitaire, est un outil de traçage numérique intrusif de plus, au service du pouvoir. Mais c’est aussi un outil inefficace pour lutter contre le Covid-19. Le #PassSanitaire contient des données personnelles et médicales sans rapport avec la finalité.
    Les contrôleurs « collabos » des Pass’ peuvent connaître vos données personnelles et médicales en scannant le QR code. Mais surtout, il contient des données contraires à la loi du 31 mai 2021, puisqu’il n’est pas permis aux contrôleurs de connaitre la nature ni le contenu du pass sanitaire.
    Ils peuvent lire les noms, prénoms et date de naissance de la personne concernée par le justificatif, ainsi que les informations relatives à l’examen de dépistage ou au vaccin réalisé (date de réalisation, état dans lequel l’acte a été réalisé, type d’examen ou de vaccin, fabricant de l’examen ou du vaccin, rang d’injection du vaccin ou résultat de l’examen, organisme qui a délivré le certificat, centre de test et identifiant unique du certificat »,

    C’est une mesure démagogique, liberticide, de surveillance globale de nos existences. Il est discriminant : parce que certaines catégories de professionnels n’y sont pas soumises : les policiers et gendarmes, députés, sénateurs et d’autres. Pendant que les policiers contrôlent avec le zèle qu’ont sait les honnêtes citoyens qui payent leurs impôts, les délinquants et autres malfrats peuvent tranquillement agir !
    Et pendant ce temps, même en vacances, Macron, Véran, Castex et consort nous servent la soupe chimique, matin, midi et soir, comme de vulgaires dealers pour nous vendre leurs produits expérimentaux.

    • SPITZ dit :

      Le côté obscur de la force !
      DARPA Principal Master Control System (MCP)

      Ils ont obéit
      Ils se sont fait tracé
      Ils se sont fais testé
      Ils se sont confinés
      Ils se sont fait piqué
      Ils se sont « #Pass sanitarisé »
      Ils portent de jolis bracelets bleus pour voyager « en toute liberté « conditionnelle »
      Pour parait- il retrouver « La vie d’avant »
      Et ce sont eux qui se font contrôlés pour un café, pour acheter à manger dans les supermarchés, pour se balader dans les musées, les foires et autres collectivités…
      Elle est pas belle « la vie d’après Covid-19 (84) » ?
      La liberté n’est t’elle pas finalement chez ceux qui ont compris et refuser ?

  4. Côte dit :

    Bonjour,
    Je suis belge et suis de très près tout ce qui se passe en France…triste et pauvre France où il faisait bon d’y passer ses vacances quand j’étais jeune.
    J’ai 2 filles qui travaillent dans le sud et qui ne sont pas…encore… vaccinées.Ce serait vraiment regrettable et révoltant que pour des raisons politiques ignorées et économiques elles doivent s’y soumettre ?
    Que se passe-t-il vraiment?
    Comme la Belgique est souvent contrainte de suivre les politiques de ses « grands » voisins,je crains que nous vivions bientôt cette situation déplorable.
    Quel monde allons_nous laisser à nos enfants?
    Faire opposition et tenir bon…courage,vous êtes des exemples pour tous .
    De tout coeur avec vous tous ,
    Catherine

  5. Béatrice dit :

    C’est dommage, dans la version email que vj’ai reçue, les sources correspondant aux renvois (de 1 à 13) n’apparaissent pas. Est-il possible d’obtenir les liens, svp?
    Merci d’avance, et bravo pour votre travail.

    • Florent Cavaler dit :

      Bonjour Béatrice,
      Toutes les sources se trouvent sur la page de l’article sur le site PureSanté, que vous pouvez retrouver ici.
      Amicalement,
      Florent

  6. LAFONT dit :

    Où et quand est-il question dans tout ça des personnes qui ne peuvent être vaccinées pour raisons médicales ?
    Où et quand est-il question de ceux qui hésitent à se faire vacciner après avoir vu de près les résultats désastreux qui peuvent arriver suite à cette vaccination dont on ne sait pas grand chose? Personnellement j’y suis allée sans enthousiasme, en sachant qu’un inévitable chantage nous pendait au nez!
    Je n’ai pas été déçue….. juste après la première injection, j’ai été prise d’étranges et violents maux de tête, de douleurs centrées sur l’oreille gauche comme si j’avais un abcès, de douleurs à la gorge côté amygdale gauche. 72h plus tard, je ne voyais plus rien correctement….. chaque oeil voyait bien mais la fusion entre les images ne se faisait plus correctement….. je voyais double….. paralysie faciale….. Il a fallu installer des prismes sur mes lunettes……. Tout ce qui était en bas et à droite devenait impossible à percevoir correctement….. difficultés donc à descendre des escaliers, à effectuer des manœuvres en voiture, etc….., Dans tout ça, ça a été la débrouille, j’ai couru les spécialistes et les examens oubliant ds l’urgence de passer systématiquement par le médecin traitant avant les autres consultations….. je me suis donc en plus faite pénaliser question remboursement des soins. Les prismes provisoires sur les lunettes ne sont pas remboursés non plus!
    Ce qui m’a le plus désarçonnée, c’est de voir les divers professionnels de santé essayer de me persuader que c’était un concours de circonstances malheureux !
    N’étant ni migraineuse, ni sujette aux otites et rarement atteinte d’angine…. Je savais bien que c’était la première injection de vaccin qu’il fallait incriminer!
    Restait un problème épineux…… la 2eme injection.,,,,,, y aller ou non? Risquer d’en remettre une couche et de devoir acheter un chien d’aveugle? Je n’en menais pas large….. finalement un médecin généraliste a eu la bonne idée de me mettre sous anticoagulants un peu avant cette 2ème injection et plus après.
    Du coup, la 2eme piqûre n’a pas eu de conséquences désastreuses pour moi!
    Ouououffff ! Merci!
    Mon cas a été signalé en pharmaco vigilance…… mais cela change t’il quoi que ce soit ? Il paraît que je fais partie des dégâts collatéraux et que le vaccin présente un certain nombre d’effets secondaires comme tous les médicaments ! On m’a même dit sur un ton peu amène que le Vidal en était plein et qu’il fallait avant tout considérer la balance bénéfices/risques!
    Depuis 3 mois ma vue est revenue progressivement mais personne n’avait pu me dire si elle reviendrait et quand!
    Deux mois à tâtonner partout du bout du pied pour éviter de se casser la margoulette….. c’est très long et démoralisant mais la chance dans cette histoire c’est que je suis retraitée….. si ce problème était tombé sur mon mari toujours actif et travaillant à l’aide de binoculaires pour des travaux de précision, ou sur un chirurgien, ou……
    Qui prend en charge l’impossibilité de travailler voire de se déplacer ? Pas les labos fournisseurs de leurs panacées soit disant universelles, pas l’assurance maladie non plus, pas les assurances classiques non plus!…..
    Alors, il faut peut-être aussi considérer que ces vaccins peuvent provoquer des effets délétères et que certaines personnes réfléchissent à deux fois avant de tendre le bras comme un brave petit mouton!
    Ps: je précise que je ne suis pas du tout une anti vaccins! Mes enfants et moi-même avons été vaccinés pour tout ce qui était possible et nous sommes à jour de nos rappels. Mais là…… aucun recul, des tests jamais finis dont on entend jamais parler….. quand on pense à tout le ramdam fait autour de la chloroquine présentée du jour au lendemain comme un poison toxique……. Deux poids, deux mesures….. mais sûrement une sacrée histoire de très gros sous là en dessous!

  7. Dupond dit :

    Promouvoir les médecines préventives et chacun fait son choix vaccin ou pas .
    L’atteinte à la liberté est totalement disproportionnée
    voir DejàVu.légal informations en cours

  8. BOLZINGER dit :

    Je partage votre analyse

  9. Jean michel Tanguy dit :

    Je suis a1000% contre l’obligation de cette piquouse

  10. Vasseur Valérie dit :

    Moi je dois me faire vacciner le 21 août et je n ose pa je suis diabétique et toute ma famille sont vacciner et pousse a le faire g très peur

  11. NICOLE BARDIN dit :

    cette loi ,comme bien d’autres ,est un signe d’ autorité du chef d’état ,et gouvernement ,pour obliger les personnes au vaccin …ILS sont prets à faire n’ importe quoi ,et aussi pour engresser les labos pharmaceutiques…Je ne peux pas recevoir le vaccin vu ma santé ,mais je dois me rendre assez souvent à l’ hopital ,moi aussi ,ce sera tests + tests…?GRAND n’ importe quoi !honteux ,de blquer l’ entrée à l’ hopital pour ceux qui en ont besoin,d’autre part ,on n’avait pas le droit de priver de leur liberté aux vaccins aux soignants ,et autres.ILS ne sont pas les maitres de nos corps et vies.IMPENSABLE DE GOUVERNER DE LA SORTE….MAIS NON ?SEULEMENT LE RENDEMENT ?LES SOUS…je suis dejà atteinte depuis 25 ans ,en fauteuil total ce jour à cause ? ? ? …DES VACCINS HEPATITE B….SCLEROSE EN PLAQUES…MERCI ,ça me suffit

  12. Magrin dit :

    A cela j ajouterai que pour moi Non vaccinée , mais avec une bonne réserve d anticorps, après avoir eu la Covid ,
    Cela me contrari si fort que je développe
    Un ulcère de l estomac … car à cette contrariété s ajouté des contrariétés d ordre personnel , liés à la vaccination de mon mari : fin février , il se fait vacciner .. pas de problèmes particuliers ..audébut , mais début juin , en consumant un nouveau médecin pour visite de contrôle, son généraliste étant part à retraite , le nouveau médecin a l oscultation découvre qu il a de l eau dans le poumon gauche , alors commencent toute une série de scanners , d examens … le pneumologue qui s occupe de lui , lui fait une ponction début juillet … on ne trouve rien d alarmant .. le pneumologue lui dit qu’il peut partir e vacances , car lui aussi part ..mais dès son retour il le tiendra au courant . 3 semaines plus tard , il contacte mon mari et lui dit qu en réexaminant le dossier , ILS ONT DÉCOUVERT UNE MINI AMBOLIE PULMONAIRE et qu il doit se faire prescrire des anticoagulants , le plus tôt possible …
    La généraliste contactée sur notre lieu de vacances , a suspecté une conséquence du vaccin
    En conclusion , mon mari âgé de 80 ans ,
    En parfaite santé , à failli mourir à cause de ce vaccin
    Et moi, ayant subi le stress de cette découverte d eau dans les poumons , je ne dors plus , car j ai très mal a l estomac , même en prenant le médicament mopral , 2 fois par jour …
    Bref , cela rend malade …

  13. henri MAIN dit :

    Oui je demande à ce que mon commentaire soit publié ! et je le signe ….

    Non messieurs vous n’avez pas à prendre position aussi vivement position contre le vaccin et le « pass « votre attitude est déplorable et tendancieuse en opposition systématique contre le gouvernement français alors que l’on ne s’adresse à vous que pour des raisons de produits médicaux hors médecine conventionnelle . De plus vos déclarations ne visent en fait qu’une occasion de publicité pour la vente de vos produits !
    je crois que vous êtes en train de détruire le rapport correct que nous pouvions avoir avec votre structure commerciale , car il est complètement ridicule de nier le bien fondé du vaccin et du pass lorsque que l’on constate qu’actuellement presque 100% des malades sont des non vaccinés , cela prouve bien que qu’il est le seul rempart contre ce virus .

    Merci de cesser vos publications diffamatoires et criminelles car elles incitent à prendre des risques mortels !

    • Florent Cavaler dit :

      Bonjour Henri,
      Je comprends votre point de vue, et j’aimerais bien que vous ayez raison. Malheureusement, les données actuelles ne permettent pas de confirmer ce que vous dites. On sait désormais que le vaccin n’empêche ni d’être infecté par le covid, ni de le transmettre (voir ici ou ici par exemple). Il est donc totalement contrefactuel de créer des différences de libertés entre vaccinés et non-vaccinés. La vaccination n’est pas un acte solidaire et il n’y a aucune preuve que de l’imposer à des personnes qui ne sont pas à risque soit vraiment utile. En réalité, le pass sanitaire pourrait même être dangereux, car il incite les personnes vaccinées à moins respecter les mesures d’hygiène, et donc paradoxalement à favoriser la propagation du virus. Et c’est sans compter toutes les personnes qui renonceront à aller à l’hôpital pour se faire soigner à cause du pass… Par ailleurs, vous remarquerez que dans cette lettre, je ne critique pas le vaccin contre le covid, mais seulement les mesures aberrantes qui sont imposées pour obliger les gens à se vacciner. Mais à ce sujet, vous pouvez voir qu’en Israël, où 90% de la population est vaccinée, que les cas et les hospitalisations sont malgré tout en train d’exploser. La politique du « tout vaccin » semble donc avoir ses limites (je reviendrai bientôt sur certains traitements prometteurs existants).
      Je suis très heureux que nous puissions échanger librement sur ce sujet malgré nos avis divergents, et je vous invite à l’avenir à éviter de porter des accusations graves et déplacées dans vos messages (je vous rappelle que la criminalité et la diffamation sont des infractions pénales). Le désaccord n’empêche pas la courtoisie. Merci de votre compréhension.
      Amicalement,
      Florent

  14. Ghislaine dit :

    Mon mari et moi-même sommes victimes de cette privation de liberté qu’est le pass sanitaire:
    lui a dû abandonner son groupe de chanteurs car il s’est fait traiter d’assassin parce qu’il n’est pas vacciné
    moi, j’ai dû abandonné mon bénévolat en bibliothèque car on me demandait de contrôler si les lecteurs étaient vaccinés ,ce que j’ai refusé, et qu’il faut désormais le pass pour entrer dans une bibliothèque.
    Dans quel monde sommes-nous tombés?

  15. FARAUT Marie-Jeanne dit :

    Tout à fait d’accord .
    Ces lois ne sont que des édits formulés dans un souci de domination et non pas pour notre BIEN !
    Nous sommes à la merci d’un despote tout simplement.
    Quant à ce jeune porte-parole, Gabriel ATTAL, est-il habilité, médicalement parlant, à émettre quelque avis et,, en outre , à traiter les anti-vaccine, dont je ne fais pas partie, d’irresponsables , de criminels ?
    Sa place n’est pas là où il se trouve !
    Francette BLANCHE

  16. Thérèse JOURNAUX dit :

    J’ai 76 ans et je ne veux pas me faire vacciner pour le moment, je veux pas de ARN….. Mon combat actuellement est de lutter en prenant du zinc, des huiles
    essentielles? vitamines et je bouge beaucoup chez moi, jardin, bricolage, marche et très peu en dehors car je mange mes produits de mon jardin.
    Je ne prendrai plus le train et par contre la voiture pour de grande distance lorsque je me déplacerai…

  17. cassis dit :

    Bonjour. Notre médecin traitant qui n est pas pour la vaccination subit d énormes pressions et a décidé de quitter le monde médical. Nous ne voulons pas nous faire vacciné. Nous ne sommes pas irresponsables nous suivons vos conseils prenons ce qu il faut. Mon mari qui est un grand malade s inquiète de ne plus pouvoir être soigner et il n a pas besoin de plus de stress.Nous allons donc devoir rechercher à nouveau un médecin traitant et cela s avère très compliqué. Il a eu le covid très fort car renvoyé 2 fois des urgences et a des séquelles en plus du reste.. On se trouve isolé, désemparé.

  18. Chess dit :

    Honte à nos gouvernants, notre liberté s’effrite, la présidentielle approche , virons ces gens qui divisent les Français.

  19. GALMICHE dit :

    …de l’histoire , jamais une gouvernance n’etait allée si loin dans le suiscide . C’est pour les victimes qu’il faut agir prier soutenir…

  20. Suzanne Meyer dit :

    Passe sans ni terre

    Pas sans ni taire

  21. GEORGES-ANDREE GERNO dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord, je vous remercie pour toutes les démarches que vous faites pour nous tous et je suis de tout coeur avec vous.
    Depuis quelques années ces 2 mots n’existent plus, à savoir :  » ÉGALITÉ , FRATERNITÉ  » et aujourd’hui, on nous enlève le troisième qui est la  » LIBERTÉ  » C’est grave ! J’ai peur de me faire vacciner.et sinon,, comment ferais-je pour me soigner si vraiment, il faut présenter un pass sanitaire pour accéder dans les hôpitaux et autres. Aidez-nous ! Je vous remercie à l’avance

  22. Josette Zindo dit :

    Je signe toutes les pétitions contre l’obligation vaccinale, mais je crains que tout cela ne serve à rien. J’avais diverses activités (gymnastique, pilate, marche danse rock et rétro, et même un cours de langue) et voilà que je n’ai plus rien si ce n’ai m’abrutir devant la télé sauf les infos et devant l’ordinateur.. Pauvre France.

  23. Therese JEAN dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec vous et je trouve scandaleux que ce gouvernement nous oblige à toutes ces contraintes et met la zizanie dans les familles. Mardi 10 Août j’avais un rendez-vous à la Policlinique de l’Atlantique à St HERBLAIN en Loire-Atlantique pour un dernier contrôle ophtalmique suite à intervention chirurgicale et j’ai trouvé « porte close » et je devais présenter le PASS !!! J’ai fait un aller-retour soit 100 km et une dépense pour rien. J’ai envoyé un message à la Policlinique et aucune réponse électronique ou téléphonique. Je n’ai plus aucune confiance dans cette galaxie médicale et gouvernementale. MM. (pour être polie) MACRON, VERAN (véreux) et sa suite (comme au temps de la royauté ne visent que leurs intérêts personnels.. Ils sont entrain de créer le désordre mais ils vont récolter l’insurrection et la guerre. Affamer un peuple c’est odieux et un jour ou l’autre ils devront répondre de leurs actes.

  24. Anne non vaccinée dit :

    Je suis française et nous vivons avec mon époux en Espagne depuis notre retraite. Ici ils ont dit NON à l’obligation du vaccin et NON au pass sanitaire.
    Nous vivons sans contrainte et il n’y a pas plus de cas positif qu’en France .
    J’ai honte pour notre pays qui part à la dérive.
    Nous approuvons ainsi que beaucoup de la communauté francophone votre point de vue nous vous soutenons à 200%.

  25. Laure dit :

    Nous vivons une pandémie. Nos dirigeants cherchent des solutuons pour pousser à la vaccination, c’est évident, et éviter d’une part un nouveau confinement qui est une privation totale de nos libertés et surtout pour enrayer cette pandémie qui perdure et surtout que de nouveaux variants encore plus résistants apparaissent. Pour la vaccination des soignants, je les remercient de ce qu’ils font mais ils ont prêté serment pour soigner et non contaminer. J’ai perdu ma maman des suites du covid en avril. Elle ne sortait que pour aller se faire soigner d’une récidive d’un cancer …..Je suis thérapeute en médecine douce, il ne m’apparaissait pas nécessaire personnellement de me faire vacciner au début de l’épidémie, connaissant d’autres moyens pour renforcer mon immunité mais je me suis résolue à la vaccination pour protéger mes proches et contribuer au combat contre ce fléau. Soyons moins individualistes et davantage solidaires. Un cancéreux n’a pas envie de suivre une chimio quand on connait les effets secondaires, toutefois les malades du covid en réa auraient préféré se faire vacciner plutôt que de subir les dégâts causés la covid. Les effets secondaires du vaccin ne sont pas tous connus mais connait on tous les effets secondaires de l’air pollué que nous respirons. Comme le colobri, chacun doit contribuer à préserver notre vie sur terre. On n’a pas le droit de favoriser l’élimination naturelle des plus faibles…La contestation est utile pour préserver notre liberté et notre démocratie, encore faut il qu’elle soit constructive et non destructrice, politisée voire manipulatrice. Les mesures prises sont sanitaire et non politiques. Si les contestataires du pass (qui est temporaire comme l’a été le confinement ou le couvre feu) ont d’autres solutions pour maintenir une vie sociale, qu’ils les proposent ! La discrimination, je la vois plutôt entre les malades et anti pass. Les malades, eux n’ont plus aucune liberté de mouvement ni même la liberté de respirer, d’embrasser leur proches et le droit de vivre. Soyons tous vigilants et responsables, ça n’arrive pas qu’aux autres !

    • Geneviève dit :

      Ceux qui croient encore que les mesures prises par le gouvernement sont uniquement sanitaires manquent de lucidité. Pourquoi avoir supprimé tant de lits et continuer encore d’ailleurs ? Pourquoi interdire des traitements ? Pourquoi n’y a-t-il pas eu de clusters (foyers en français) dans des cinés où des musées et les interdire ? Pourquoi avoir empêché de skier l’hiver dernier alors que rien ne le justifiait ? Sauf peut-être empêcher tout loisir ? Pourquoi dès qu’on allume une radio ou la télé, la vaccination revient en boucle ? Il faut que ça casse bien le moral même si on n’est pas antivax, comme moi…Pourquoi y a-t-il eu des réunions entre Macron Buzyn…avec des gens de Big Pharma, réunions qui n’ont pas été écrites à l’agenda présidentiel ?
      Enfin, le pire, ce sont les soignants !!! Quelle ignominie de les traiter ainsi !

  26. Ancel dit :

    Ce gouvernement ne se soucie pas du Covid car il a enlevé des millions aux hôpitaux. Par contre grand défenseur de tout ce qui n’est pas le peuple, il a donner ces millions et un peu plus à la police. Ces gens sont des menteurs et des brigands

  27. Q.P dit :

    Personnellement suis outré, actuellement j’ai perdu quatre kilos de stress permanent suite au passe sanitaire obligatoire. Je ne comprend pas le comportement du gouvernement vis à vis des soignants et non soignants qui applaudissaient surtout sans équipement ( les soignants) dans ce temps, la je regardais beaucoup l’actualité. Et maintenant me concernant je suis avec une guillotine sur la tête. Non vaccination mise à pied sans salaire, si licenciement pour refus vaccin covid 19 nous ne pouvons pas prétende à l’allocation chômage si j’ai bien compris !!!! Plus que le comble pour moi, combien sont vacciner??? La balance bénéfice/ risque du vaccin???
    Ou en est les certificats des Labos !!!! J’aurais le choix, car je suis dégouter. » Le Chef de l’état la dit lui même je ne rendrais pas la vaccination obligatoire ».
    Ceux qui souhaitent être vacciner c’est leurs choix et cela je respecte.
    Pourquoi ne pas laisser les gens faire leurs choix, je ne fais pas de distinction entre vaccinés et non vaccinés. Chacun sont choix dans la vie, la vaccination sauvent t-elle vraiment ,,,,,
    J’ai été en contact direct plus d’une fois avec des personnes atteintes de la Covid-19, pour autant je n’ai pas été contaminé. Est ce que quelqu’un peux m’expliquer le comment du pourquoi ??? Jusqu’à ce jour avec preuve à l’appui.
    Je suis esclave d’un projet ou je ne le souhaite pas, car pas assez de recul . Des obligations me sont faite alors que j’ai rien demandé.
    Si la loi me le permet je signerais une décharge disant je préfère être non partisante de cette vaccination en masses imposé violement c’est de la sorte que je le reçoit et contre mon gré. Liberté, Egalité, Fraternité cela n’existe pas.
    Je ne ferais plus jamais confiance à la politique, et c’est ma décision.
    Je sais qu’il adviendra, ce qu’il adviendra et beaucoup le verront. Peut-être serai-je plus dans ce monde pour voir cela, par contre j’en suis sure….. et certaine….

  28. Patrick Mathelié-Guinlet dit :

    AUX “SANITAIRES”, LE “PASS”…
    (AUX ARMES, CITOYENS !)

    “Sanitaires” est un mot qui désigne les chiottes !
    Alors, à traiter comme une merde est ce “pass”
    sur lequel nous n’avons plus qu’à tirer la chasse !
    Tout comme sur Macron et les sbires à sa botte

    méprisant un désir, légitime pourtant,
    de liberté et puis de respect chez les gens
    qu’ils s’obstinent à traiter tels de petits enfants…

  29. lin chantal dit :

    entierement d accord avec vos propos – c est une honte du gouvernement de ns imposer la vaccination nous devons pouvoir rester maître de notre corps et de notre santé – une honte d’obliger les infirmiers et autres, une honte de licencier les non vaccinés, je ne me ferai jamais vaccinée et j’irai dans les endroits ou le pass ne sera pas demandé – dommage et où tant pis pour ceux qui le demandent – je pense qu’ils vont beaucoup y perdre – il faut que tout le monde continue à se révolter contre cette mesure qui n’a aucun lieu d’être car ça n’empèchera pas le virus de faire sa route – les vaccinés sont d’ailleurs autant sinon plus dangereux pour le transmettre –

  30. espenon dit :

    j’ai 80 ans en très bonne santé et je refuse ce « vaccin » ! je suis horrifiée par cette privation de libertés:c’est une honte pour notre pays.j’aimerais qu’on parle d’immunité de traitements!on a obligé ma petite fille à se faire vacciner alors qu’elle a eu le COVID pour avoir accès à une FIVE qui était prévue! une amie est restée 10 jours en réanimation (COVID) on lui a refusé le pass et elle s’est fait vacciner aussi.on me regarde d’un mauvais oeil mais je résiste!!!merci à vous

  31. Jacques-Olivier Marfels dit :

    La situation antidémocratique régnant dans notre pays et particulièrement dans le corps médical va encore s’aggraver suite à l’ordonnance n°2021-961 du 19.07.2021 et au décret n°2021-964 du 20.07.2021 qui voient tout simplement la fin de l’indépendance du corps médical face au politique. D’après mes informations, on peut y lire tout un catalogue de mesures répressives pour les récalcitrants (de la suppression de prime jusqu’à l’interdiction d’exercer). À ma connaissance, personne n’en parle, ni dans les médias, ni chez les partis de « l’opposition ». C’est-à-dire par exemple, si un médecin vous soigne à l’hôpital alors que vous n’êtes pas vacciné, il risque sa place.

  32. Dominique LEPAN dit :

    Si notre gouvernement assumait ses promesses sans faire constamment un pas en avant et deux en arrière, on aurait confiance. Mais il y a eu trop de mensonges et trop de non-dit, on ne peut plus le croire.

  33. JMX dit :

    Mort aux « DIKTATs » des macronistes ,parasitaires de la démocratie

  34. Irene Huido dit :

    Ai vu que les vaccins ya beaucoup de pericardite moi personnellement ai deja percardite je ne fais pas le vaccin
    Tous les vaccins pericardite endocardite et jen passe

  35. BALLET dit :

    Bonjour,
    Soignante,containte et forcée à me faire vacciner, je tenais à dénoncer la perversité de nos gouvernants.
    Nous avons jusqu’au 15 septembre pour se vacciner dans la théorie …… mais je ne peux pénétrer dans l’enceinte de l’établissement ou je travaille sans un pass sanitaire depuis le 9 août….cherchez l’erreur
    Bien cordialement

  36. Luisa Bka dit :

    Bonjour j’ai eu une dose de fizer alors que je ne voulais pas me vaccinner mais mon mari malade m’a un peu force la main.je n’ai pas envie d’aller faire la deuxième dose.est ce que la protéine spike injectée dans le vaccin Fizer risque de rester à vie même si je ne me vaccinner plus?

  37. Soufflard dit :

    Je soutiens votre action et j’espère que vous allez continuer dans se sens, merci à vous bravo.

  38. Jean-Marie Robert dit :

    .Nous voilà sous le régime du passe sanitaire. Je n’aurai jamais parié que dans notre pays une telle chose soit possible. Je ne sais pas comment vous réagissez ?! Moi j’encaisse très mal cette stratégie de chantage et l’ignoble hypocrisie de la part de nos gouvernants qui continuent à nous dire que le vaccin n’est toujours pas obligatoire mais que seule la généralisation du passe sanitaire est devenue réalité. Je me souviens bien lors d’un reportage lorsque des journalistes intelligents (il en existe encore quelques uns)
    évoquaient le risque de généralisation de ce passe sanitaire et les ministres interrogés juraient, la main sur le coeur, qu’il serait limité dans le temps et appliqué qu’aux événements sportifs et culturels accueillant un large public. Lundi, le président Macron et toute sa clique au garde à vous, nous annoncent brutalement l’obligation (sous peine de sanctions) de ce passe pour quasi tous les actes de la vie quotidienne.
    Dorénavant nous devons donc justifier de notre identité et de notre état de santé pour avoir accès à des supermarchés, les restaurants, les bars, les cinémas etc, finis les sorties spontanées.. En France, le contrôle d’identité est pourtant placé sous le contrôle du procureur de la République, dans un lieu et pour une période donnée. Le passe sanitaire remplace ce régime d’exception par le principe ordinaire de devoir en tout lieu et à tout moment justifier de notre identité devant n’importe qui, c’est-à-dire des personnes, comme des commerçants, des restaurateurs ou des vigiles, dont le rôle et la compétence ne sont pas de contrôler l’identité ou l’état de santé des citoyens. C’est le cas de la police municipale qui n’a pas encore ce droit. Mais aux dernières nouvelles nous devons plus nous plaindre les « Sages » du Con..seil Constitutionnel qui se souci de notre confort a noyé le poison heu pardon pour le lapsus, le poisson! en supprimant le contrôle d’identité. Le Sénat de son côté en bon disciple a édulcoré l’ignoble chantage en précisant pour sa part que en cas de désobéissance les salariés concernés ne seront plus licenciés, comme l’avait demandé notre cher Président, mais ne toucheront plus de salaire tout simplement. Ouf le scandale est évité !!
    Avec ses annonces Macron et toute sa bande font la part belle aux peurs des uns et des autres pour pousser tout le monde à tout prix à la vaccination. Face à ce chantage Il y a ceux qui capitulent par peur et c’est compréhensible et puis il y a aussi une partie non négligeable de la population qui cautionne tout simplement cette bascule dans la société de surveillance, les uns du fait de leur confiance aveugle à l’égard des élites qui nous gouvernent, les autres par ignorance et naïveté continuent de garder comme référence tous les modèles de dictature des systèmes totalitaires de l’époque d’ithler de Mussolini ou de Staline. ,
    Nous sommes en 2021 et il est bien évident que la dictature n’a pas disparu elle existe toujours mais sous d’autres formes , avec d’autres méthodes : l’autoritarisme d’Etat de plus en plus exacerbé s’exerce par le chantage, la manipulation, déployés ouvertement ou insidieusement mais toujours avec un cynisme inacceptable soutenu par des médias complices. Il faut vraiment avoir la mémoire courte pour ne plus se rappeler la méthode employée par le gouvernement celle qui consistait à faire éborgner les Gilets jaunes sans le moindre scrupule en guise de réponse à leurs revendications légitimes.
    Nous sommes dans une dictature sanitaire qui ne dit pas son nom.
    Je suis à la fois révolté et triste de constater que majoritairement nous acceptons sans coup férir que dans notre pays qui se dit démocratique la privation des libertés deviennent la norme. C’est à penser que le goût de la liberté n’est plus une priorité pour beaucoup de citoyens.
    Je revendique d’être un libertaire mais pour autant je ne suis pas débile ni laxiste – j’entends bien cet argument qui prône l’intérêt général, le geste citoyen et tout le tralala. Néanmoins je considère ce raisonnement à mon sens un peu spécieux, il ne faut pas regarder que par le trou de la lorgnette.
    On bascule dans une forme de société de contrôle tout azimut,
    sans passe sanitaire, on ne pourra plus rien faire. Nous serons condamnés à une sorte de mort sociale.. En matière de liberté individuelle le danger est imminent lorsqu’on ouvre la boîte de Pandore..
    La France des lumières, et des droits de l’homme peut-elle encore prétendre avoir une très grande différence avec le comportement de certains pays de dictatures de la planète ?
    Quel cynisme Mr le Président comment osez vous imposer des décisions aussi radicales alors que
    de nombreuses incertitudes planent toujours autour de la fiabilité et de l’efficacité des vaccins disponibles, que ce soit concernant les effets secondaires immédiats, l’efficacité contre les différents variants, la durée de protection, la contagieusité quand on est tout de même vaccinés.. aucune réponse également quant aux contre indications à effet irréversible pouvant survenir à plus ou moins long terme. A-t-on oublié tous
    les scandales sanitaires qui se sont succédé ces dernières décennies dans le domaine de la santé : le sang contaminé avec le grand Sage du Conseil constitutionnel le dénommé Fabius déclaré responsable à l’époque mais pas coupable . Ensuite Il y a eu le Médiator , le Levothyrox et j’en oublie certainement.
    Bref devant tant d’inconnues et de questions sans réponse j’estime avoir le droit de jauger, pour mon propre corps, d’estimer le  » bénéfice risque » et d’opter pour le principe de précaution pour ma propre santé. En ce qui me concerne je résisterai autant que faire se peut et m’astraindrai au seul respect scrupuleux des gestes barrières déjà suffisamment contraignantes mais au demeurant plus efficaces que toutes ses nouvelles mesures liberticides et démesurées. Tout ceci me conforte dans ma décision de m’abstenir en 2022 au moment des élections présidentielles.
    Salut et courage à tous

    • Jully louis ( loulou pour les intimes ) dit :

      Pour une personne de votre âge,je ne comprends pas votre réaction. On est en quoi en ce moment PANDEMIE CE QUI VEUX DIRE MONDIALE .De toutes les façons si les pays pauvres ne sont pas vaccinés ,dans les années à suivre on ne peux changer la façon de vivre actuelle .En plus avec les 12 complotistes dans qui font croire de tout ,on vous injecte du nanoparticule ,on vous suit à la trace avec le 5 G. Si vous savez qu’on suit déjà avec votre téléphone ,carte bleue .Alors déjà comme les américains 1/4 crois que la terre est plate alors dans tout ça il y en a qui leurs font croire .Avec un peu de raisonnement et recule,a moins que dans trois génération ,il y en a qui rajoute que vous devenez un zombie .Bon je vous laisse ,je ne suis pas une donneur de leçon réfléchir c’est la moindre des choses.

  39. BERGONZI dit :

    Bonjour j’ai 73 ans en bonne santé sportive je ne fume pas je ne boit pas je joue au golf 3fois part semaine à pied 18 trous
    Je ne suis pas contre les vaccins mais se qui se passe avec c’est vaccin je suis contre j’ai tenue pour ne pas me faire vacciné jusqu’à ces jours-ci je vais me faire vacciner la peur au ventre j’en est assez d’être considérée comme une personne dangereuse et être privée de tout mon mari a choisi de se faire vacciner depuis le début cela a été son choix et à respecter le mien mais je le prive de tout si je ne suis pas avec lui cela ne l’intéresse pas
    Elisabeth

  40. Nasser Makhlouf dit :

    Il faut combattre, il ne faut pas baisser les bras.
    Ces politiciens aux service de forces occultes derrière les rideaux ne reculent que devant la perceverance de l’union du peuple ou des peuples à travers le monde défendant le principe de la liberté de l’individu par les voies démocratique.
    Après tout, c’est une question de principe !

  41. Longevial dit :

    Je ne peux pas donner mon opinion car je ne peux pas apporter une autre solution a cette situation mondiale
    On peut être contre ou pour mais qui détient la solution ?
    Tous ces gens qui donnent leur opinion ajoutent à la confusion au stress de la
    Population
    Une population qui n a pas forcément les
    Moyens intellectuels de comprendre ce qu’il se passe d’ailleurs qui actuellement honnêtement peut dire qu’il détient les clés de ce qu’il faut faire ou ne pas faire pour la totalité du monde -car c’est mondial-
    La confusion et les stress ne peuvent entraîner que des réactions agressives et ne permettent pas d y voir plus clair ou d’avancer .ça devient stérile de
    Parler pour rien dire à
    Mon sens
    actuellement .

  42. Christine Lorrens dit :

    Personnellement, et vu mon état de santé, je ne peux supporter le vaccin, quel que soit.
    J’ai deux certificats de médecins, qui précise que je peux faire un problème grave de choc anaphylactique.
    Donc, je fais quoi, des tests à chaque sorties ??.
    J’ai des transfusions de gamma, donc PCR tt les deux mois négatifs.
    Problèmes cardiaque, avec un défibrillateur..
    Cette loi est incroyable en France !!. Choisir est un choix fondamental…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *