Depuis quelques jours, vous êtes très nombreux à contacter notre service clients, et nous rencontrons des délais dans les réponses à vos questions envoyées par email et par téléphone. Nous vous remercions pour votre patience, et vous invitons à visiter votre Espace perso où vous trouverez de nombreuses réponses à vos questions.

Sexualité : oser en parler

Chère lectrice, cher lecteur,

Dans notre société, la sexualité est un sujet tabou.

Il n’est pas facile d’en parler à ses proches, d’aller voir un professionnel… ni même de se confier à son propre partenaire.

Et c’est bien normal.

Il faut beaucoup de courage pour reconnaître que nous ne sommes pas pleinement épanouis dans notre relation et pour oser en parler.

Oser (vous) dire par exemple que :

  • Vous ne désirez plus votre partenaire, ou que vous avez l’impression qu’il ne s’intéresse plus à vous
  • Vos rapports sexuels sont rares ou ne vous satisfont pas : cela peut être dû à une forme de routine, à des problèmes physiques, ou parfois à une maladie ou à un médicament
  • Vous avez des difficultés à communiquer : vous n’arrivez pas à dire ce que vous ressentez à votre partenaire, vous ne vous sentez pas écouté
  • Vous souffrez d’un manque de complicité et de tendresse : vous ne vous prenez plus dans les bras, ne vous embrassez plus, ne partagez plus de moments forts à deux
  • Vous souhaitez simplement découvrir une autre sexualité, plus portée sur la sensualité et la connexion à l’autre que sur l’acte purement physique

Si ces points vous semblent étrangers, tant mieux pour vous.

Et si vous vous reconnaissez dans l’un d’entre eux, c’est que vous osez admettre que « quelque chose pourrait être meilleur » dans votre vie de couple, et c’est un bon début.

Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul à rencontrer ce genre de problématiques.

De nombreux lecteurs ont témoigné

Je reçois régulièrement des messages de lecteurs qui se plaignent de difficultés dans leur couple.

Certains lecteurs ont d’ailleurs eu la gentillesse d’accepter que je partage leurs témoignages.

J’ai décidé de vous en montrer quelques-uns ci-dessous, car je pense qu’ils peuvent tous nous éclairer sur les difficultés que nous vivons au quotidien.

Merci à eux !

J’ai repéré 4 grandes problématiques qui reviennent dans la plupart de vos messages.

1. Quand on ne désire plus l’autre (ou qu’on ne se sent plus désiré)

Certaines personnes se rendent compte qu’elles n’éprouvent plus aucun désir pour leur partenaire, alors même qu’elles l’aiment encore ou ont de l’affection pour lui.

Cela peut causer beaucoup de souffrance, de frustration et de culpabilité pour les deux partenaires :

« Quelque chose semble casséJe ne ressens plus rien lorsque mon mari m’embrasse, lorsqu’il me serre contre lui. Ce n’était pas le cas avant car dès qu’il me touchait j’avais ces petits papillons dans mon ventre qui me disaient que je l’aime. Aujourd’hui, je me sens déphasée, pas du tout en accord et cela m’affecte beaucoup. Bien évidemment, plus de libido également. »

« J’aime mon mari mais il ne m’excite plus. »

« J’aime mon partenaire, on fait environ l’amour 1 fois par semaine ou 1 fois tous les 15 jours, mais il n’y a pas de mots doux et de câlins. Si on ne fait pas l’amour, ça ne lui manque pas. J’attends plus de câlins, de mots doux, d’attention… »

« Après 49 ans de mariage, même si je continue à trouver ma femme belle, elle m’excite moins et trouve peu de plaisir. Dans le même temps, j’ai plus de mal (= n’arrive plus à éjaculer). »

« J’aime mon compagnon, mais n’ai pas de désir pour lui. Nous ne faisons donc quasiment jamais l’amour. Or j’ai bien conscience de passer à côté d’une dimension importante et agréable de l’existence, ce qui me chagrine beaucoup. Sans parler de la culpabilité vis-à-vis de lui que je sais frustré… En revanche, il existe une grande tendresse l’un envers l’autre. »

2. Quand la routine met fin à la complicité

Vous êtes aussi nombreux à regretter la routine qui s’installe dans votre couple, en particulier après des années de vie commune.

Avec le temps, vous partagez de moins en moins de complicité, d’échanges et de moments de tendresse (caresses, baisers…) entre vous :

« La première année, j’étais très heureuse, passionnée, et nos relations étaient intenses et fréquentes. Après 2 ans de vie commune, il n’a plus rien de l’homme que je croyais avoir suivi. Il n’est plus du tout tactile. Et aujourd’hui, je n’ai même plus envie d’aller vers lui. Toute notre relation est devenue banale et sans vie. Il ne m’écoute même plus quand je lui parle. »

« Mon compagnon n’est pas affectif et attentionné. »

« Manque de complicité, de partage et d’échanges. »

« Irrégularité amenant de la frustration. Peu de rapprochements physiques tendres créant un éloignement affectif et psychique. »

« Marié depuis 48 ans il est difficile d’éviter la monotonie, pour la première fois depuis cette épidémie, j’ai eu des « pannes » et il est très difficile de surmonter cela quand le doute s’installe dans la tête. Même sans s’en rendre compte ou en le refusant, je me rends compte que je suis stressé. »

« Avec le temps tout a disparu : la complicité, les activités à 2, les simples discussions. »

3. Quand le corps ne suit pas

Pour certains d’entre vous, il s’agit avant tout d’un problème physique : pannes d’érection, sécheresse vaginale, perte de libido…

Ceux-ci surviennent souvent avec l’âge, ou à cause de certaines maladies et médicaments :

« Depuis que je suis ménopausée, je souffre de sécheresse vaginale et de douleurs comme liées à une atrophie : j’ai conscience que j’ai besoin d’être vraiment amoureuse et respectée (me respecter) mais gel hydratant… »

« Atteinte de sclérose en plaques depuis 20 ans, je me bats contre une fatigue énorme qui ne me permet plus d’être aussi active dans ma sexualité ; ce qui gêne mon mari et je vois bien qu’il s’éloigne de moi. »

« Sur le plan humain, je suis assez complice avec mon compagnon mais sur le plan sexuel, c’est très difficile car suite à mon traitement du cancer du col de l’utérus (chimio, radiothérapie et curiethérapie), mon vagin s’est en grande partie fermé. Je ne peux plus être pénétrée normalement. Le souci est que mon compagnon est très demandeur de rapports sexuels. »

« Impuissance, problème d’érection avec diabète de type 2 et apnée du sommeil et fatigue physique et nerveuse – pour mon épouse : ménopause, sécheresse vaginale, fatigue physique et nerveuse, ablation complète de la thyroïde. »

4. Quand il y a un manque de communication

Enfin, j’ai reçu aussi des dizaines de messages évoquant des problèmes de communication dans le couple.

La communication est centrale pour une relation épanouie. J’y reviendrai dans une prochaine lettre.

Quand un couple ne se parle plus, cela peut engendrer toute une série de désagréments : des malentendus, du ressentiment, de la culpabilité, de la solitude, de la colère…

« Manque de communication… routine… difficultés physiques. »

« Beaucoup de mal à en parler avec ma partenaire. Quand j’ai des troubles érectiles, je me referme comme une huître »

« Problème d’érection de mon partenaire et total éloignement car pas de communication. »

« Besoins de Monsieur plus important, dialogues trop pauvres entre nous. »

« Un manque de complicité, j’ai du mal à communiquer avec lui, il croit que je veux le contrôler. »

OK… mais que pouvons-nous faire ?

Quand les choses ne vont pas bien dans un couple, on a tendance à se résigner.

On se dit que c’est normal avec les années, et qu’il faut vivre avec.

Ou alors on se voile la face, on refuse de voir le fossé qui nous sépare de plus en plus de l’autre.

Mais si vous m’avez lu jusqu’ici, c’est ou que tout va bien dans votre vie sexuelle et affective (et c’est tant mieux) ou que vous avez l’espoir que tout peut encore changer.

Et vous auriez bien raison de le penser !

Ce n’est pas une fatalité.

Parmi les messages que j’ai reçus, plusieurs couples m’ont confié vivre une sexualité harmonieuse, et cela souvent après 50 ans (certains ont même plus de 80 ans !!).

Ce n’est pas une question de temps, de chance ou encore de compatibilité avec votre partenaire.

Cela demande « simplement » d’oser aller vers une nouvelle forme d’intimité et de sexualité.

L’expert en relations homme/femme Jacques Ferber a abordé ces différentes problématiques dans une conférence passionnante.

Si vous êtes en couple, je vous invite vraiment à la voir sans attendre.

Jacques révèle des solutions concrètes, parfois surprenantes, pour vous aider à :

  • Briser la routine dans votre couple… et remettre la complicité, la chaleur et l’amour au cœur de votre relation (plus de caresses, de câlins et de partages)
  • Booster votre libido et faire face aux troubles physiques (érection, sécheresse…) naturellement – avec des techniques validées scientifiquement
  • Raviver le désir entre vous et votre partenaire (et vous redonner l’envie de vivre d’intenses moments de sensualité, comme lors des premiers jours de votre relation)
  • Améliorer la communication dans votre couple, pour que vous puissiez parler plus librement de ce que vous avez sur le cœur, vos envies, vos regrets, vos doutes… et vous sentir écouté !

La conférence de Jacques Ferber est en libre accès, mais seulement pour une durée limitée. Vous pouvez la visionner en cliquant ici.

La vie est trop courte pour avoir des regrets.

Vous avez encore tellement de choses à partager avec votre partenaire, et ce serait dommage de gâcher vos prochaines années.

Je suis convaincu qu’en vous impliquant de tout votre cœur, vous pourriez découvrir une sensualité et une complicité dans votre couple que vous n’auriez peut-être jamais imaginé possibles.

À bientôt !

Amicalement,

Florent Cavaler





7 réponses à “Sexualité : oser en parler”

  1. Sylvie dit :

    il n’y avait pas de bouton sous la vidéo pour s’inscrire

  2. Michèle Stien dit :

    Bonjour
    J’ai visionné la conférence de jacques ferber il y a quelques jours et je souhaitais m’inscrire au programme, Est ce encore possible ? Merci de m’envoyer le lien ou le contact
    Bien cordialement
    Michèle Stien

  3. Fabienne dit :

    Bonjour

    Des difficultés aussi pour m’inscrire au programme, merci de m’envoyer le lien

  4. Colette dit :

    J’au été très déçu, ce n’est pas une conférence mais une publicité

  5. Allouis Roland et Armelle dit :

    Nous souhaitons nous inscrire aux vidéos par paiement mensuel et n’y arrivons pas. Merci de nous envoyer le lien .

  6. Bonnet dit :

    Bonjour,
    je voulais m’inscrire pour les videos de la sexualité consciente mais j’ai beau cliquer sous le texte prévu cà ne fonctionne pas il ne se passe rien.

    Merci de m’envoyer un lien qui fonctionne.
    Ceci n’est pas un commentaire mais une réclamation
    Cordialement.

  7. HIEU dit :

    L’amour ne se limite pas à l’acre charnel. Je dis cela à 85 ans mais à 40 il fallait que je trouve une femme de temps en temps. Mon épouse me supportait périodiquement mais moi, à cet âge là il me faut éjaculer chaque jour.
    Alors les femmes de métier étaient très appréciées et avec respect comme des salvatrices du monde masculin.

Répondre à Allouis Roland et Armelle Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *