Le bon moment pour se lancer dans de nouveaux projets

Chère lectrice, cher lecteur,

La crise que nous vivons est un drame pour de nombreuses personnes.

Je pense à toutes celles et ceux qui ont perdu un proche, aux indépendants qui ont fait faillite, aux employés qui se retrouvent au chômage, aux personnes âgées qui se retrouvent seules…

Mais pour beaucoup d’entre nous, cette crise nous donne aussi une chance unique de prendre un nouveau départ dans la vie.

Jamais, dans notre société, nous n’avons eu autant de temps à disposition pour soi, du temps à consacrer à ce que nous aimons faire, au fond de nous.

Nous avons là une chance unique de développer de nouvelles compétences et de se former dans de nouvelles disciplines.

En pleine crise, ils en profitent pour se former

Vous connaissez peut-être la chanteuse colombienne Shakira.

Confinée en Espagne depuis le début de l’épidémie, Shakira a décidé de profiter du temps qu’elle avait à disposition pour étudier Platon, Aristote et les autres philosophes grecs.

Pendant 4 semaines, elle a suivi des cours en ligne proposés par l’Université de Pennsylvanie (USA).

Il y a quelques jours, elle a publié sur Instagram une photo d’elle, posant fièrement derrière son nouveau diplôme en philosophie antique.


Et elle n’est pas la seule à profiter de la crise pour se lancer dans de nouveaux projets.

Certains amis ont commencé la peinture ou la broderie. D’autres ont décidé de suivre des cours de danse par vidéoconférence.

De mon côté, j’ai commencé le piano il y a quelques semaines alors que je n’avais aucune notion, ni en solfège, ni en musique. Je suis encore bien loin de savoir jouer, mais j’en sais déjà suffisamment pour avoir du plaisir, chaque soir, quand je tente de déchiffrer une partition ou que j’essaie d’aligner quelques notes du morceau que j’apprends.

Et il n’y a pas d’âge pour commencer !

À 86 ans, ma grand-mère fabrique des masques

Ma grand-mère a 86 ans. Elle vit seule dans sa petite maison de campagne. Depuis le début de l’épidémie, elle ne sort pratiquement plus de chez elle.

Avec le coronavirus, elle a dû renoncer à tous ses petits plaisirs quotidiens : les balades dans la forêt, les repas avec ses petits-enfants, les après-midi « jeux de société » avec ses amies…

Quand nous allons la trouver, nous restons dehors, et elle nous parle depuis le balcon.

Cette situation aurait pu la déprimer. Mais pas du tout. Plutôt que de passer son temps devant la télévision, ma grand-mère a décidé de se rendre utile.

En une semaine, elle a cousu 40 masques de protection qui ont ensuite été distribués dans différents services de santé.

Ça me touche beaucoup de voir qu’à 86 ans, elle continue de donner du sens à sa vie, de se lancer de nouveaux défis, et de se rendre utile pour la communauté.

Elle a compris qu’elle pouvait tirer quelque chose de positif de cette crise, que c’était le bon moment pour se lancer dans une nouvelle activité ou un projet qui nous tient à cœur.

Mes lecteurs ont décidé de se former pour aider les autres

La semaine dernière, j’ai ouvert les portes de l’Académie des Fleurs de Bach. Il s’agit d’une formation vidéo donnée par l’une des plus grandes spécialistes françaises en Fleurs de Bach.

Durant cette formation de 6 mois, Martine livre tous ses secrets pour apprendre à rééquilibrer ses émotions avec les 38 fleurs du Dr Bach.

J’ai eu la belle surprise de voir que 434 lecteurs avaient rejoint cette formation. Certains cherchent simplement à développer une nouvelle compétence.

D’autres ont compris que les Fleurs de Bach peuvent être particulièrement utiles dans la situation que nous vivons, que ce soit pour eux-mêmes ou pour aider leur entourage.

Dans 6 mois, ces personnes recevront un diplôme.

Pour eux, ce sera l’aboutissement de leur formation auprès de Martine, mais peut-être aussi le début d’une nouvelle vocation.

Car au bout des six mois, ils prendront peut-être la décision de continuer à se spécialiser et de suivre la formation professionnelle de conseiller en Fleurs de Bach.

Et qui sait ? Ils ouvriront peut-être un jour leur propre cabinet, comme Martine.

Pour eux, cette crise pourrait être le début d’une nouvelle vie, une vie pleine de sens.

Et dans deux ou trois ans, quand ils repenseront à cette période, ils seront fiers d’avoir profité du confinement pour initier de nouvelles choses et se lancer vers une vie plus épanouissante.

Je suis sûr que vous aussi, vous rêvez de réaliser certains projets, de vous former dans de nouvelles disciplines.

Si vous hésitez à vous lancer de nouveaux défis, à donner une nouvelle orientation à votre vie, c’est le moment où jamais.

Vous avez du temps pour ça, profitez-en !

Cette occasion ne se représentera peut-être jamais dans votre vie.

Amicalement,

Florent Cavaler

PS. Si la formation des Fleurs de Bach vous intéresse, je vous invite à cliquer ici pour en savoir plus. En ce moment, nous envoyons gratuitement par la poste un coffret de 3 Fleurs de Bach à toutes les personnes qui rejoignent cette formation. Mais ne tardez pas, mon stock de coffret est limité.





Une réponse à “Le bon moment pour se lancer dans de nouveaux projets”

  1. Charneau, Wurtz dit :

    Je voulais juste dire que les fleurs de Bach étaient aussi efficaces chez les chiens et les chevaux, seuls animaux sur lesquels j ai testé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *