Comment laver vos fruits et légumes de leurs pesticides ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Je ne vous apprends rien si je vous dis que les pesticides sont toxiques et qu’il faut éviter autant que possible d’y être exposé.

Ok très bien, mais comment faire ?

Bien sûr, le choix des produits est important. La première chose à faire consiste à privilégier une alimentation biologique et, si possible, à aller chez de petits producteurs plutôt qu’en grandes surfaces.

Le problème c’est que cela ne suffit pas toujours, car l’agriculture bio utilise elle aussi des pesticides, qui peuvent varier selon les législations des pays (à ce sujet, je vous invite à lire mon enquête sur le bio).

Il est donc aussi important de bien nettoyer vos fruits et légumes avant de les consommer.

Et pour cela, on entend toutes sortes de recommandations : vinaigre, eau chaude, jus de citron, gros sel… Certains utilisent même de l’eau de javel (aïe !).

96 % de toxiques en moins avec cette technique

Une équipe de chercheurs de l’Université du Massachusetts a testé différentes techniques pour nettoyer ses légumes[1].

Ils ont découvert que le moyen le plus efficace de se débarrasser des traces de pesticides était de les tremper dans un bain de bicarbonate de soude. Cette technique naturelle s’est montrée encore plus puissante qu’un liquide commercial concentré en eau de javel !

Selon l’étude, une solution à base de bicarbonate de soude permettrait de séparer et de détruire les molécules de pesticides, et éliminerait ainsi 96 % des toxiques.

Voici comment procéder :

  • Disposez vos fruits et légumes dans un grand bac contenant de l’eau froide
  • Saupoudrez 2 à 3 cuillerées à soupe de bicarbonate de soude
  • Laissez tremper environ 15 minutes
  • Frottez-les délicatement avec une brosse
  • Cette technique prend un peu de temps, mais ça en vaut vraiment la peine quand on connaît la nocivité des pesticides sur le long terme.

Toujours plus d’études sur les méfaits des pesticides

La toxicité des pesticides sur la santé est démontrée par un nombre toujours plus grand d’études scientifiques. Ce serait beaucoup trop long de toutes les citer ici, mais voici un aperçu :

  • Cancer : plus de 260 études incriminent les pesticides, qui toucheraient particulièrement les enfants[2]. Des recherches sur les agriculteurs montrent une augmentation du cancer de la prostate de 40 % chez les hommes exposés au DDT et aux pesticides organochlorés[3].
  • Asthme : des scientifiques ont découvert que les enfants exposés aux pesticides dans leur première année auraient deux fois plus de risques d’avoir de l’asthme avant 5 ans[4].
  • Cognition : une étude montre que les enfants de 8 à 15 ans dont les urines contiennent le plus d’organophosphorés ont plus de risques de souffrir d’un déficit de l’attention et d’hyperactivité[5].
  • Fertilité : une équipe a trouvé, en suivant 155 hommes, que ceux qui consommaient les fruits et légumes contenant le plus de pesticides avaient 49 % de spermatozoïdes en moins et 32 % de malformés en plus[6].
  • Diabète : selon des recherches menées sur des agriculteurs, ceux qui répandent des insecticides organochlorés au moins 100 jours par an auraient entre 50 % et 100 % de risques en plus d’avoir du diabète selon le produit utilisé[7].

Quels fruits devez-vous laver en priorité ?

Une association écologique américaine, l’Environmental Working Group, a publié un classement des fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides[8] :

  • Les fraises
  • Les épinards
  • Les nectarines
  • Les pommes
  • Le raisin
  • Les pêches
  • Les cerises
  • Les poires
  • Les tomates
  • Le céleri
  • Les pommes de terre
  • Les poivrons doux

Idéalement, il faudrait toujours privilégier le bio quand vous achetez les fruits et légumes ci-dessus, ou au moins les laver minutieusement avant de les consommer.

Les résultats détaillés de l’étude de l’association sont disponibles sur son site Internet, mais il suffit de regarder le niveau de pollution des fraises, en tête de ce sinistre classement, pour comprendre l’ampleur du désastre.

Voilà, en 2018, ce qu’est devenu ce petit fruit rouge qu’on croyait délicieux :

  • 99 % des échantillons contiennent des résidus d’au moins un pesticide
  • 20 % contiennent des résidus de dix pesticides ou plus
  • Dans l’ensemble, les fraises inspectées contenaient des résidus de 81 types de pesticides différents.

Bienvenue dans le monde de l’agriculture moderne !

Heureusement, l’Environmental Working Group publie aussi le nom des fruits et légumes les moins pollués, parmi lesquels on trouve l’ananas, le chou, l’oignon, les asperges, les aubergines, le kiwi, le chou-fleur ou encore le brocoli.

Ce que vous devez donc retenir pour vous protéger, c’est qu’il faut employer les grands moyens :

  1. Lavez systématiquement à la brosse vos fruits et légumes avec du bicarbonate de soude.
  2. Achetez vos fruits et légumes bio dès que vous le pouvez, en particulier ceux qui contiennent le plus de résidus de pesticides (voir la liste ci-dessus).

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Tianxi Yang, Jeffery Doherty, Bin Zhao, Amanda J. Kinchla, John M. Clark, and Lili He, « Effectiveness of Commercial and Homemade Washing Agents in Removing Pesticide Residues on and in Apples », Journal of Agricultural and Food Chemistry, 2017

[2] Leiss, J., et al. 1995. Home pesticide use and childhood cancer: A case-control study. American Journal of Public Health 85:249-252.

[3] Settimi, L., et al. 2003. Prostate cancer and exposure to pesticides in agricultural settings. Int J Cancer 104(4):458-461.

[4] Salam, MT, YF Li, B Langholz, and FD Gilliland. May 2004. Early-life environmental risk factors for asthma: Findings from the children’s health study. Environmental Health Perspectives 112 (6): 760-765..

[5] Bouchard, M. et al. 2009. Attention-Deficit/Hyperactivity Disorder and Urinary Metabolites of Organophosphate Pesticides. Pediatrics DOI:10.1542/peds.2009-3058.

[6] Chiu YH, Afeiche MC, Gaskins AJ and al. Fruit and vegetable intake and their pesticide residues in relation to semen quality among men from a fertility clinic. Hum Reprod. 2015 Jun;30(6):1342-51.

[7] Montgomery et al. 2008. Incident Diabetes and Pesticide Exposure among Licensed Pesticide Applicators: Agricultural Health Study, 1993–2003. American Journal of Epidemiology. 167(10):1235-1246.

[8] https://www.ewg.org/foodnews/dirty-dozen.p

28 réponses à “Comment laver vos fruits et légumes de leurs pesticides ?”

  1. marc MELZESSARD dit :

    Brosser les petits pois un par un, ou même des fraises doit être passionnant
    Quand au goût des fraises, après un bain au bicarbonate, hum ! Je me régale déjà !!

  2. Denise Laflamme dit :

    Dans la liste des fruits et légumes les moins pollués, il est fait mention d’ananas. Nombre d’ananas ne sont-ils pas OGM? Puisqu’ils ne sont étiquetés comme OGM (au Canada pour le moins), on ne sait jamais s’ils le sont ou pas. Dans ce cas, c’est pas vraiment mieux que d’être couvert de pesticides!

  3. EON dit :

    Cela fait plusieurs fois que vous nous parlez du bicarbonate de soude. Pouvez-vous nous conseiller un petit bouquin sur les bienfaits de ce bicarbonate ? En vous remerciant

  4. Michel dit :

    Bonjour,
    Le bicarbonate est une bonne méthode mais effectivement long et cela consomme de l’eau. De plus pour les régimes sans sel ce n’est pas conseillé.
    Depuis quelques années j’utilise simplement l’eau Kangen pH 11,,5.. Méthode efficace quand vous voyez la couleur de l’eau dans le récipient récupérateur . Les tomates par exemple ressortent douces, on comprend alors que ce sont les pesticides chimiques qui les rendent autant acides.
    Pour information, l’eau Kangen pH 2,5 a aussi été approuvées « pesticides non toxiques » pour l’agriculture au Japon.

  5. Dieulene CHERISSAINT dit :

    Bonjour,
    Je vous remercie pour tout le travail que vous faites. La vérité est blaissante mais tenez bon. Bravo!! Avec vous j’apprends beaucoup de choses. Un grand remerciement..

    *Mwen voye anpil lanmou pou ou »
    E mwen salué travay ou

    *Chapo * (chapeau)

  6. Annie GRUEL dit :

    Bonjour
    Je suis très heureuse d’apprendre cette technique. Je fais mon jardin bio depuis 4 ans. Cependant, je retrouve des morceaux de plastique dans la terre. j’aimerai savoir s’il y a un moyen de savoir s’il y a des nanoparticules dans la terre ou dans mes légumes. Auriez-vous une adresse, un labo indépendant qui pourrait faire ce genre d’analyse? Je suis en Ille et Vilaine, Rennes. merci et merci pour tous vos conseils.
    Annie

  7. Huygebaert dit :

    Comment arrivez-vous à laver les fraises et les épinards à la brosse sans les abimer irrémédiablement ?

    • Florent dit :

      Bonjour,

      Effectivement, certains végétaux, comme les fraises et les épinards, ne se prêtent pas au nettoyage à la brosse. Dans ce cas-là, il est bien sûr préférable de les laver sans les brosser.
      Amicalement,
      Florent

  8. Arlette JEAN dit :

    Rebonjour Florent,
    Comme je suis naïve !!! Je viens de me rendre compte que vous n’êtes pas seulement dans « Révélation santé et bien être » l’accueillante revue, mais aussi dans « Solutions Naturopathie » qui m’a bien tapé sur les nerfs avec son offre aujourd’hui : tant pis pour vous !!! Tout cela est d’ailleurs sous l’égide de » SNI éditions » !e Méga Business : c’est facile de se faire passer pour les gentils comparé à Big Pharma !!!!!!!!!! Je viens d’annuler mes deux abonnements et je ne compte pas m’arrêter là …
    Dommage, mais trop c’est trop : il ne faut pas pousser mémère dans les orties !!! Il est loin le temps « d’AlternatiVe bien-être » dirigé par Jean Marc Dupuis !!!!! Il est loin le temps de l’honnêteté intellectuelle … Je me fais vieille sans doute …
    Bien à vous.
    Arlette Jean

    • marc MELZESSARD dit :

      Comme vous dites : trop, c’est trop !
      Ce matraquage incessant de lectures interminables est devenu très vite insupportable !
      Je ne me suis jamais laissé abuser en m’abonnant
      Je reçois toujours ces mails, mais je zappe des lors que le titre n’est pas suffisamment explicite, pour ne pas risquer de perdre mon temps en lecture inutile, qui aboutissent toutes au même objectif : nous abonner en échange de pseudo-cadeaux !

  9. Azoulai dit :

    Merci pour vos judicieux conseils je pratique depuis longtemps cette méthode et grâce à vous je suis confortée dans ma pratique …👍👍👍👍

  10. Arlette JEAN dit :

    Dans ma lecture de ce matin, en lisant celle ci, je me suis dis : « enfin une lettre qui ne conditionne pas ses infos à un abonnement à une revue ou à l’inscription à une formation, c’est rafraîchissant. MERCI.
    Tellement écœurée par tout ce commerce prospérant actuellement sur NOS peurs, j’ai pris la décision de me désabonner de tout ce qui dissimule ce genre de commerce, et j’en ai beaucoup : je faisais partie des gogos faciles à leurrer par un bel appât !!!
    Bien à vous et bonne continuation.

  11. Danner dit :

    Bonjour, merci pour vos conseilles depuis plus de 35 ans je ne fait plus confiance au grand producteur qui fournisse les industriels les grandes surfaces et qui exploite les ouvriers mal payé et traités comme des esclaves, je cultive mes propres fruits et légumes plantes aromatiques de toues variétés pour ma consommations personnel pour toute l’année pour ne pas être dépendant des grandes surfaces, mes principaux aliments sur une surface de 1,5 hectares sont le petit épeautre,le seigle la farine moulue par notre propre moulin, le pain, la pâtisserie fait maison, les tartes flambées, les pizza, les pomme de terre, les fruits, les légumes de toutes sortes, uniquement sans pesticide sans colorants, sans conservateurs garantie

  12. Sophie dit :

    Bonjour,

    Je souhaiterais savoir si les légumes et fruits surgelés contiennent des pesticides ?
    Si oui, faut il les laver aussi avec du bicarbonate ?

    Dans l’attente de vous lire
    Bien cordialement

  13. Clément dit :

    Si j’ai bien compris je dois laver les fraises , je le faisais déjà, et je dois maintenant les brosser !
    bonjour les dégâts….

  14. vanel jean pierre émile dit :

    bonjour, je suis depuis + de 20 ans vigneron en cave particulière. Je travaille en AB. Tout ce que vous dites dans votre mail est faux. Pesticide / éthymologie du Latin pestis (voir Gaffiot) veut maladie contagieuse. C’est un terme générique. Il y a des pesticides naturels et pesticides chimiques. Laver un fruit un légume c ‘est comme »pisser » dans un violon. Trop
    long à expliquer . Proposition :
    RDV téléphonique au 0467093239

  15. Anne Daniau dit :

    Bonjour, est-ce que cette technique qui consiste à plonger les fruits et légumes dans de l’eau assez longtemps n’enlève pas trop de vitamines ? 😬

    • Florent dit :

      Bonjour Anne,Il C’est possible que cela enlève une partie des vitamines. La difficulté est de trouver le juste équilibre entre un bon nettoyage qui élimine les pesticides (mais potentiellement aussi certaines vitamines) et un lavage rapide qui préserve les nutriments (mais aussi les pesticides). En fait, tout dépend de la provenance de vos fruits et légumes. Quand ceux-ci sont issus de l’agriculture conventionnelle, il vaut mieux à mon avis éliminer autant que possible les pesticides.
      Amicalement,
      Florent

  16. claude dufour dit :

    Bonjour,
    Le bicarbonate est une bonne méthode que j’ai utilisé il y a longtemps. Mais c’est long et cela consomme de l’eau. De plus pour les régimes sans sel ce n’est pas conseillé.
    Depuis quelques années j’utilise le cuit vapeur. Je passe tous mes légumes, avant cuisson ou préparation culinaire, à la vapeur pendant 3 mn. Méthode efficace quand vous voyez la couleur de l’eau dans le récipient récupérateur .
    Bonne journée et bonne continuation

  17. Rebou Christine dit :

    Merci pour ces infos
    Pour les fruits et les légumes que l’on va éplucher faut il les laver avec la peau ou après épluchage ?
    Merci pour votre réponse

    • Florent dit :

      Bonjour Christine,
      Si vous épluchez vos légumes, pas besoin de les nettoyer. En revanche, en vous privant de la peau, vous passez à côté de la majorité des micro-nutriments de vos fruits et légumes. Si celle-ci est comestible, il vaut donc mieux la garder.
      Amicalement,
      Florent

  18. fastré dit :

    bonjour
    quant est il des pesticides systémique couramment employés qui pénètre dans les plantes et qui sont véhiculé par la sève
    cordialement
    Patrick Fastré

    • Florent dit :

      Bonjour Patrick,
      Les pesticides se trouvent en majorité à la surface des plantes, mais vous avez raison ils peuvent aussi, en quantité moindre, se retrouver à l’intérieur de la plante. Pour ceux-là on ne peut malheureusement pas faire grand chose… à part privilégier des produits plus « propres » (bio ou ceux d’un agriculteur local avec une approche respectueuse ou encore ceux de votre jardin si vous avez la chance d’en avoir un).
      Amicalement,
      Florent Cavaler

  19. Denni dit :

    Cela fait des années que je lave et trempe mes fruits et légumes avec de l’eau du vinaigre de cidre et bicarbonate.En fait c’et mon produit nettoyant pour toute la maison tout particulièrement les salles de bains et toilettes.

  20. Johanne Bourbonnais dit :

    Bonjour j’habite au canada dans la ville de Montréal,
    merci pour vos conseil qui profite à plusieurs ,
    cela fait des année que j’utilise cette méthode et que j’ai partager avec plusieurs de mes connaissance,
    cette ingrédient bon marché est tout simplement fantastique. depuis mon tout jeune âge(début des années 1960) ma mère l’utilisais déjà pour plusieurs tache ménagère.
    Encore merci de partager vos savoir avec nous.

  21. PETER dit :

    Bonjour Monsieur
    J’ai lu ds une revue de santé que pour laver les fruits et légumes il fallait les faire tremper ds de l’eau, vinaigre blanc et quelques gouttes d’ huile essentielle de citron.
    Qu’en pensez vous ?
    Bonne journée
    Cordialement
    JC

  22. Denni Gabrièle dit :

    Cela fait des années que je lave mes fruits et légumes avec de l’eau + vinaigre de cidre + bicarbonate..

  23. Maflor dit :

    Grand merci pour ces indications très clairement formulées !

Répondre à PETER Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *