Le « labo de la mort » torturait des chiens pour défendre le glyphosate

Chère lectrice, cher lecteur,

Des chiens à l’agonie dans leurs excréments, des singes terrorisés le cou coincé dans un étau, un tuyau enfoncé dans la gorge… Des animaux pendus à des crochets

Ces images insoutenables ne viennent pas d’un abattoir… mais d’un laboratoire à Hambourg.

Un laboratoire qui teste des médicaments et autres produits chimiques pour l’industrie…

Et qui a notamment aidé Monsanto à « sauver » le glyphosate… et à éviter son interdiction dans l’union européenne.

Ce laboratoire est prêt à tout pour « servir » les industriels

En 2019, un militant d’une association de protection des animaux s’est infiltré dans le laboratoire allemand et a filmé les conditions de vie atroces des animaux utilisés comme cobayes.

Vous pouvez visionner cette vidéo sur Youtube (ici) mais attention, les images sont très choquantes et ne conviennent pas aux personnes trop sensibles.

Mais ce n’est pas tout.

Selon le journal Le Monde, le militant qui s’est infiltré dans le laboratoire a aussi été témoin de fraude : lors d’une étude pour un laboratoire pharmaceutique, un singe mort depuis plusieurs semaines a été remplacé par un autre, vivant[1].

Comme si de rien n’était…

Et ce ne serait pas la première fois que cela arrive : d’anciens employés ont reconnu que ce genre de pratiques avait lieu depuis 2005.

Une employée a même confié qu’elle devait parfois falsifier des données si elles ne répondaient pas aux attentes des industriels[2].

C’est extrêmement grave.

Peut-on encore faire confiance aux médicaments qu’on nous vend ?

Le laboratoire, agréé par les autorités allemandes, est chargé de faire des tests pour les industriels qui souhaitent commercialiser un produit (médicament, cosmétique, pesticide…).

Les résultats sont alors utilisés par les entreprises pour obtenir les autorisations de mise sur le marché auprès des autorités.

Cela signifie donc que des médicaments potentiellement dangereux et/ou inutiles sont peut-être autorisés en Europe à la suite d’études truquées.

À l’heure actuelle, on ne sait pas combien de médicaments ont été testés dans ce « labo de la mort », ni lesquels sont concernés…

En revanche, on sait que le laboratoire est impliqué dans le rapport qui a permis au glyphosate d’être toujours utilisé en Europe.

Si le glyphosate est encore autorisé, ce serait en partie de sa faute….

Vous vous en souvenez peut-être : en 2015, le centre de recherche sur le cancer classe le glyphosate parmi les « cancérogènes probables ».

De son côté, l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) décide elle aussi de réévaluer la dangerosité de l’herbicide.

Monsanto commande alors des centaines d’études pour « prouver » que le glyphosate n’est pas toxique.

Le laboratoire de Hambourg réalise ainsi une vingtaine des 150 tests commandés par le groupe industriel, dont certains nient la toxicité de l’herbicide sur notre ADN et le risque de développer des cancers.

Pire encore : dans le dossier envoyé à l’EFSA, Monsanto avait qualifié de « non fiables » les études faites par les universités indépendantes (et donc pas financées par l’industrie), dont 54 montraient des effets toxiques sur l’ADN.

C’est sur ce dossier, et notamment à partir des tests effectués dans le laboratoire allemand, que le glyphosate est ré-homologué par l’Union Européenne en 2017.

Voilà donc comment on s’y prend pour « innocenter » le glyphosate : à coup de mensonges, tromperies et tortures animales

Jusqu’où seront-ils prêts à aller pour continuer de nous empoisonner avec leur herbicide ?

Combien de victimes, humaines ou animales, faudra-t-il pour faire cesser ces horreurs ?

Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite vivement à signer notre grande pétition pour l’interdiction du glyphosate en vous rendant ici.

Plus de 160 000 personnes l’ont déjà signée. Mais notre combat n’est pas terminé.

Nous devons tout faire pour les arrêter…

Un grand merci pour votre aide !

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Stéphane Horel, En Allemagne, un laboratoire qui a testé le glyphosate mis en cause pour fraude, Le Monde, 11 février 2020.

[2] Stéphane Horel, En Allemagne, un laboratoire qui a testé le glyphosate mis en cause pour fraude, Le Monde, 11 février 2020.

30 réponses à “Le « labo de la mort » torturait des chiens pour défendre le glyphosate”

  1. Marie-Noelle Clement dit :

    bande de salopards sans coeur je deviendrai criminelle a leur égard je ne supporte pas la souffrance animale

  2. Lucienne dit :

    Rien d’étonnant ! Monsanto, racheté par Bayer, filiale de l’ex-société IG Farben. Il suffit de faire quelques recherches pour comprendre ces atrocités. C’est écoeurant…

  3. Paillard patrick dit :

    le bon Dr Josef Mengele n’est pas mort !?

  4. Fournier Frederic dit :

    Je relaie votre article et la pétition compte tenu de l’intérêt certain pour des lecteurs européens sur le
    site : www. europa-strasbourg.fr
    FOURNIER Frédéric président national d’Europa-Strasbourg

  5. Jm dit :

    C’est une honte

  6. Johanna dit :

    dommage que vous employiez des titres aussi racoleurs et sensationnalistes comme » le labo de la mort » pour décrire une situation effectivement abominable et scandaleuse je souscris au contenu mais ne suis pas tentée de signer ou de diffuser cette pétition

  7. Stephane dit :

    A vomir, écoeurant !!
    Merci pour cet article.

  8. De Swarte dit :

    Où sont les sources objectives et scientifiques ? Une photo ne suffit pas. Où est l’enquête. Je suis prête à vous croire mais il faut des arguments…

    • Florent dit :

      J’espère qu’après de telles révélations, les autorités allemandes enquêteront sérieusement sur cette affaire. En attendant, la vidéo et les témoignages des anciens employés en disent déjà beaucoup…
      Amicalement,
      Florent

  9. Brigitte SAUSSEREAU dit :

    C’est atroce. Je n’ai pas regardé la vidéo jusqu’au bout. Je ne comprends pas l’intérêt de faire du mal à ces pauvres bêtes …. Quel est le rapport avec un travail de laboratoire ???? Pourquoi toutes ces méchancetés sur les animaux ??? Quel bien cela peut leur faire ???? c’est incroyable !

  10. Fort dit :

    Horreur totale !!! Digne des camps de concentration. Ca me degoute

  11. JEAN dit :

    VOIR CELA SUR CETTE PAUVRE TERRE , ET AUTORISER
    TOUT LABO A DONNER LA MORT AUX ANIMAUX QUI
    EUX NE FONT AUCUN MAL AU CONTRAIRE ET SURTOUT POUR DEFFENDRE LES INDUSTRIES TOUT
    CELA POUR DU FRIC , ET ENCORE QUAND CE N’EST
    L’HUMAIN POUR COBAYE . TOUS DES CRIMINELS
    COMME CETTE SALETEE DE MONSANTO ET PLUS
    N’ONT RIEN D’AUTRE QUE NOUS FAIRE CREVER A PETIT FEU , AU LIEU DE PENDRE CHIENS CHATS…..
    C’EST EUX QUE L’ON DEVRAIS ENFERMER DANS LES
    GRILLES ET QU’ILS Y RESTE . C’EST COMME UN CERTAIN LABO POUR LE COLESTEROL

  12. Bonnin Anne Marie dit :

    Stop a la torture. animale c est écœurant.

  13. benay dit :

    torturait ou torture encore ?

  14. michele vanfrachem dit :

    Bonjour
    Quelle honte
    J espere que ceci sera diffusé à haute échelle et les auteurs punis par la loi.si loi il ya

  15. Marie-Hélène Oliete dit :

    C’est dégoûtant

  16. marie pelfort dit :

    Bonjour,
    Pour être crédible et aller jusqu’au bout de la démarche il faut CITER le nom et l’adresse du labo et porter plainte avec vidéos à l’appui. Une pétition ,dans ce cas, ne sert à rien. Sans ça, ni moi ni personne ne peut croire ce que vous dites .Il y a des risques de poursuites en diffamation c’est sûr, c’est pourquoi il faut des preuves mais c’est vraiment la seule voie pour que cela cesse.
    Arty

  17. johanne laplante dit :

    Il faut tout faire pour arreter ces laboratoires et emprisonner ces dirigeants ainsi que tous ceux qui ont fait les tests
    que Justice soit faite

  18. Philippe dit :

    Je vois que les camps de concentration nazis ne sont pas très loin…
    Nous vivons vraiment dans une société malade d’elle-même…
    Écœurement…
    A quand notre chute du mur de Berlin?!?!?

  19. De Kuyssche dit :

    Pourquoi ne citez-vous pas le nom de ce labo ?

  20. Chartier dit :

    Le Labo de la mort :

    Il existe des associations de défense des animaux, qui ont même obtenu l’enlèvement des animaux du cirque.
    Comment se fait-il que vous soyez mieux informés qu’eux ?

    • Florent dit :

      Bonjour,
      C’est justement un membre d’une association allemande de défense des animaux, du nom de Soko Tierschutz, qui a filmé la vidéo et révélé ces cas de tortures.
      Amicalement,
      Florent

  21. Beatrix Laffite dit :

    Quelle horreur !!! . Merci de le faire savoir!
    Pas accessible dans vote envoi; je l’ai visionné en allemand (mon pauvre pays!) Comment l’homme
    peut-il s’abaisser pour servir d’outil à Satan ….

  22. Zeno dit :

    Au-delà du problème du glyphosate dont la toxicité n’est plus à démontrer, et qui ne peut pas être prouvée par des études pseudo scientifiques financées par Monsanto, votre article pose le problème de l’expérimentation sur les animaux, pratique encore bien répandue. Des informations et une pétition avaient circulé sur le net il y a plusieurs mois à propos de ce laboratoire d’Hambourg, est-il fermé, a-t-il réouvert à quelques kms ? Il en existe d’autres en Allemagne, en Europe, en France ? Le problème est l’interdiction définitive de toute expérimentation animale car on sait que c’est inutile, que les résultats de ces études « scientifiques » ne sont pas transposables. à la médecine humaine.

  23. Monique Guillaumet dit :

    Mais quelle honte
    Pauvres animaux sans defense

  24. JENNEQUIN dit :

    Comment peut-on faire du mal à de pauvres innocents. J’ai du mal à écrire ce message car les larmes me coulent sur le visage.
    Que les médias en parlent pour que cela cesse.
    Pauvres bêtes, seules contre des humains tortionnaires, qui ne pensent qu’à l’argent. Il faut que cela cesse rapidement. Que tout doit remonter rapidement à la surface. Merci à Stéphane HOREL d’avoir pu s’infiltrer dans ce laboratoire de la mort.

  25. Mirguet dit :

    Bonjour, pourrions-nous avoir le nom de ce labo svp?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *