Ne vous inquiétez pas, c’est “juste“ un cancer

Chère lectrice, cher lecteur,

Dans mon message précédent, je parlais des éléments du quotidien que nous pensons cancérigènes.

Mais si vous vivez selon ces recommandations, vous ne faites plus rien ni ne mangez plus rien.

Si vous écoutez tout ce qui se dit, même l’eau courante serait cancérigène ![1]

Vivre dans la peur ne vous préservera pas de la maladie.

Il vous faut impérativement tirer le vrai du faux et avoir un regard critique sur cette désinformation.

Tout est cancérigène… vraiment ?

D’après une étude menée à la Vanderbilt Université au Tennessee (USA), la consommation de thé serait un facteur de cancer[2].

En effet, les buveurs de thé quotidien auraient 37% de plus de risques d’être victimes de cette maladie.

Pourtant, d’après une autre étude, les femmes qui boivent du thé vert réduiraient leur risque de cancer du sein de 22%[3].

C’est la même chose avec le café !

Une première étude indique que boire du café augmenterait vos chances d’avoir un cancer du poumon[4].

Mais une autre indique que boire du café régulièrement réduirait le risque de cancer colorectal de 26%[5].

Comment savoir à qui faire confiance ?

Les informations sont contradictoires !

Même l’esprit le plus aiguisé ne saurait plus où donner de la tête…

La révélation qui change tout : la raison du cancer

Les idées reçues sur les facteurs de risques des cancers (exposition au soleil, consommation d’alcool, tabagisme, « malbouffe », etc…) sont difficiles à croire.

Vous pouvez avoir fumé toute votre vie et ne jamais être victime d’un cancer du poumon.

Vous pouvez passer votre vie à vous exposer au soleil dès qu’il pointe le bout de son nez et ne jamais souffrir d’une maladie de peau.

Bien sûr, le tabac et l’exposition au soleil peuvent être des facteurs de risques pour certains cancer…

Mais aujourd’hui, une étude de l’Institut et Cambridge et de l’Association Britannique de la recherche sur le cancer apporte un éclairage nouveau sur les raisons qui causent le cancer (et les manières de l’éviter).

Je vous en parle dans cette lettre que je vous invite à lire en cliquant ici.

En effet, vous le savez, les risques de cancer sont individuels, et non collectifs : alors pourquoi continuer à tous tenter de se prémunir de la même manière ?

D’après les résultats de cette étude, il y aurait deux facteurs essentiels au cancer[6].

Cellules souches : ce qui vous affaiblit

Les cellules souches seraient le point de départ de votre cancer.

Elles se multiplient à l’infini pour pouvoir remplacer les anciennes cellules et les tissus abîmés.

Mais vos cellules souches peuvent contenir des erreurs au niveau de l’ADN.

Vos cellules se multiplient, mais les cellules endommagées aussi.

Ce qui n’était au départ qu’une infime cellule cancéreuse se réplique jusqu’à produire une tumeur cancéreuse.

Or ces anomalies d’ADN sont de plus en plus présentes lorsque vous prenez de l’âge.

Mais vous l’avez sûrement déjà observé, toutes les personnes qui prennent de l’âge n’ont pas de cancer.

En effet, toutes les cellules souches endommagées ne deviennent pas cancéreuses.

Le cancer s’installe dans les organes usés

Lorsque les chercheurs ont implanté des cellules souches dans un des organes les plus sollicités du corps, elles se multipliaient encore plus.

Je vous l’ai dit, leur rôle est de remplacer les cellules et tissus endommagés.

Plus on sollicite un organe (comme l’intestin qui est très actif), plus les tissus s’usent.

C’est comme si vous portiez toujours le même vêtement, il s’userait très rapidement.

Le problème, c’est que les cellules souches déficientes se multiplient aussi.

Plus vous sollicitez un de vos organes, plus vous aurez de chance d’y développer un cancer.

Pour réduire autant que possible le risque de développer un cancer, vous devriez donc permettre à vos organes de se reposer.

Si vous souhaitez prendre soin de vos intestins, vous pouvez par exemple :

  • Manger équilibré, manger de tout mais avec modération
  • Vous hydrater : l’eau est votre meilleure alliée
  • Pratiquer le jeûne intermittent 2 fois par semaine : laissez s’écouler 16h entre votre repas du soir et votre déjeuner[7]

Les conseils de santé que vous entendez partout ne ciblent pas les vraies causes du cancer.

Mais grâce à ces découvertes révolutionnaires, les chances de se dire « c’est JUSTE un cancer » deviennent plus réalisables.

Dans mon prochain message, je partagerai avec vous plusieurs alternatives naturelles des chercheurs pour espérer se prémunir contre le cancer.

Amicalement,

Florent Cavaler





3 réponses à “Ne vous inquiétez pas, c’est “juste“ un cancer”

  1. EUGENE BISCHOFF dit :

    c’est très certainement, aussi une questions de génétiques de transmission de l’ADN , et tout notre environnement y contribue, je pense aussi aux evenements familiales qui peuvent intervenir???!

  2. Azaïs Kroupnic dit :

    Salut Florent.
    Si le cancer est la prolifération des cellules dites « malignes » alors je suis au regret de vous informer que la France est une Tumeur ! Autrement comment un pays dit moderne pouvait se débrouiller pour détruire mon potentiel de Cadre et Ma Santé à ce point ? Allez, bonnes analyses. Ciao.

  3. Patrick Breton dit :

    Enfin des bonnes paroles justes et équilibrées
    merci et bonne journée.

    bien a vous.
    P BRETON.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *