Sensations de jambes lourdes : ne les prenez pas à la légère

Chère lectrice, cher lecteur,

La sensation de « jambes lourdes » est un sujet dont on ne parle pas assez à mon avis, alors qu’elle est très désagréable pour les personnes qui en souffrent.

Certaines ne peuvent plus dormir correctement à cause de leurs jambes engourdies.

Vous verrez qu’il existe, heureusement, des solutions pour améliorer votre confort.

Mais avant, vous devez savoir que les jambes lourdes sont bien plus qu’un simple inconfort. Il y a des raisons plus graves qui doivent vous pousser à réagir rapidement face à ce problème.

Les premiers signes à surveiller

Tout commence par une sensation de chaleur voire de brûlure dans vos jambes[1], particulièrement au niveau des mollets.

Vous avez l’impression que vos jambes pèsent une tonne !

Parfois même, vous pouvez ressentir des picotements désagréables, comme si on vous enfonçait de fines aiguilles sous la peau.

Ces signes sont assez typiques d’un problème de jambes lourdes.

Si vous commencez à voir des gonflements au niveau de vos mollets et de vos chevilles, il faut rester vigilant.

Cela peut être des œdèmes remplis de lymphe.[2]

C’est un liquide qui circule dans votre corps, comme le sang dans les veines. La lymphe permet de drainer les tissus de votre corps.[3]

Mais si ces systèmes de circulation fonctionnent mal, la lymphe s’entasse et crée des œdèmes.

Si un œdème grossit trop, il peut former des cloques, comme une ampoule.

Et tout comme les ampoules, la lymphe qui les compose peut se mettre à couler de votre cloque et parfois macérer jusqu’à créer un ulcère.

Varices : le signe anodin d’un problème qui vous ronge en silence

Les varices se manifestent par l’apparition de veines sous votre peau.[4]

Elles peuvent aller de la cheville au haut de la cuisse.

Ces marques surviennent lorsque vos veines sont dilatées et se déforment.

Les varices sur vos jambes sont parfois un gros complexe esthétique : vous n’osez plus montrer vos jambes, porter votre robe préférée, mettre des chaussures à talons…

Pour certaines femmes, les varices peuvent même être à l’origine d’une douleur lancinante, comme un bleu sur lequel on appuierait constamment.

Mais si les déformations de vos veines sont visibles à l’œil nu, il ne faut pas perdre de vue que ce signe n’est rien d’autre que l’arbre qui cache la forêt…

« Mon sang n’a fait qu’un (seul) tour »

Ces troubles ne doivent pas être pris à la légère.

Car en plus de son côté « disgracieux », le problème des jambes lourdes peut être le signe d’un dysfonctionnement de la circulation sanguine.

D’après la Fédération Française de Cardiologie[5], cela peut être lié à une insuffisance veineuse chronique des membres inférieurs.

En temps normal, après avoir fait le tour de votre organisme, le sang remonte vers votre cœur qui le pompe et l’oxygène.

Mais dans le cadre d’une insuffisance veineuse, vos veines ne permettent pas au sang de défier la gravité et remonter vers votre cœur.

Elles ont perdu leur tonicité et leur élasticité : elles sont endommagées.

Si vos veines perdent leur dynamisme, vous risquez des problèmes bien plus graves qu’une insuffisance veineuse…

Souffrez-vous d’un problème cardiovasculaire ?

Le syndrome des jambes lourdes doit être vu comme un véritable trouble cardiovasculaire.

Si votre sang stagne dans vos veines, elles se dilatent et s’atrophient, permettant de moins en moins le cheminement du sang vers votre cœur, et ainsi de suite.

C’est un cercle vicieux.

La Fédération Française de Cardiologie[5] alerte d’ailleurs sur les dangers de l’insuffisance veineuse.

Sur le long terme, cette maladie pourrait dégénérer et provoquer l’obstruction de vos artères principales.

Des caillots de sang peuvent se former dans les veines de vos jambes, c’est ce qu’on appelle une phlébite.

Ces caillots peuvent parfois bloquer vos artères principales, celles qui vous permettent de faire fonctionner vos organes vitaux…

De la phlébite à l’embolie pulmonaire

En effet, si ce type de caillot migre dans votre organisme, il y a des risques qu’il reste coincé dans vos artères pulmonaires.

Cela peut entraîner trois conséquences graves[6] :

  1. Syncope cardiovasculaire (perte de conscience)[7]
  2. Chute de tension sévère provoquant un choc
  3. Et plus rarement, mort subite : le sang est bloqué et n’approvisionne plus vos organes vitaux

L’embolie pulmonaire reste la troisième cause de mortalité en France après les maladies cardiovasculaires et les cancers.

Je ne dis pas cela pour vous faire peur.

Heureusement, ces risques restent plutôt rares en cas de sensation de jambes lourdes. Pas besoin de courir aux urgences dès le premier signe de jambes lourdes.

Mais il faut comprendre que cette sensation désagrément, tout comme les varices, ne sont pas seulement des problèmes de « confort » ou « d’esthétisme ».

Ce sont les signes que quelque chose dysfonctionne, et que vous devriez agir.

Voici quelques conseils qui pourront vous aider, en première intention, à favoriser un meilleur retour veineux et lymphatique.

1. Pour soulager vos jambes lourdes… portez des vêtements fluides !

D’après une étude de l’IFOP[8]80% des femmes victimes d’insuffisance veineuse n’oserait pas porter certains vêtements comme les jupes et les shorts.

Pour cacher les gonflements, elles préfèrent souvent enfiler un pantalon trop serré, des collants gainants, etc.

En réalité, ce serait une erreur.

Si vous comprimez vos jambes, votre sang et votre lymphe auront encore plus de mal à circuler et stagneront davantage dans vos membres inférieurs… ce qui risque d’empirer les gonflements.

Je ne parle pas ici des bas de contention, qui sont des vêtements prévus spécifiquement pour les jambes lourdes.

À l’exception des bas de contention, il est conseillé de privilégier des bas plus amples :

  • Pantalons plus larges, d’une matière qui ne vous compressera pas les mollets et les cuisses
  • Des jupes et des robes fluides
  • Collants d’une taille supérieure
  • Chaussettes sans élastiques serrés
  • Etc.

2. L’exercice physique oui… mais pas n’importe lequel

Le fait de rester en station debout ou de piétiner trop longtemps peut aussi entraîner des gênes et des gonflements.

À l’inverse, certains exercices physiques favorisent la circulation du sang dans les jambes.Voici les exemples de sport à privilégier (en vert) ou non (en rouge) si vous avez des sensations de jambes lourdes, des varices ou encore des œdèmes[9] :





[1] https://www.espace-contention.com/jambes-lourdes-pxl-20_164.html

[2] https://equilibre.net/portail-sante/douleurs-aux-jambes/oed%C3%A8me-des-jambes/

[3] https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/vie-lymphe-2754/

[4] https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/varices-jambes/reconnaitre-varice

[5] https://www.fedecardio.org/Les-maladies-cardio-vasculaires/Les-pathologies-cardio-vasculaires/insuffisance-veineuse-les-situations-a-risque

[6] https://www.fedecardio.org/Les-maladies-cardio-vasculaires/Les-pathologies-cardio-vasculaires/lembolie-pulmonaire

[7] https://www.icm-mhi.org/fr/soins-et-services/maladies-cardiovasculaires/syncope-cardiovasculaire

[8] https://www.ifop.com/wp-content/uploads/2020/05/Sigvaris-DP-IFOP-VDEF.pdf

[9] https://www.irbms.com/jambes-lourdes-et-sport/

[10] https://www.cuisineaz.com/articles/10-aliments-bons-pour-la-circulation-sanguine-1401.aspx

[11] Tobyn, G., Denham, A., Whitelegg, M., Rowling, M., 2016. The Western herbal tradition: 2000 years of medicinal plant knowledge. Singing Dragon.

[12] Sheikh saeed Ahmad and Sumaira Javed, ‘Exploring the economic value of underutilized plant species in Ayubia National Park’, Pak. J. Bot. volume 39:issue 5 (2007), p.1435-1442.

[13] M. R. Cesarone et al., « Prevention of edema in long flights with Pycnogenol® », Clinical and applied thrombosis/hemostasis 11, no 3 (2005): 289–294.

[14] Gianni Belcaro et al., « Improvements of Venous Tone with Pycnogenol in Chronic Venous Insufficiency: An Ex Vivo Study on Venous Segments », The International Journal of Angiology: Official Publication of the International College of Angiology, Inc 23, no 1 (mars 2014): 47-52, doi:10.1055/s-0033-1363785.

[15] Gianni Belcaro et al., « Control of Edema in Hypertensive Subjects Treated with Calcium Antagonist (Nifedipine) or Angiotensin-Converting Enzyme Inhibitors with Pycnogenol », Clinical and Applied Thrombosis/Hemostasis: Official Journal of the International Academy of Clinical and Applied Thrombosis/Hemostasis 12, no 4 (octobre 2006): 440-44, doi:10.1177/1076029606292248.

4 réponses à “Sensations de jambes lourdes : ne les prenez pas à la légère”

  1. M HATCHI dit :

    Je cherche votre produit « jambes légères double action ». Comment se le procurer

  2. Graham Dorothée dit :

    Malheureusement en cliquant sur les 2 liens proposés dans la présentation : « La conférence est terminée » Quoi faire ???? Elle m’intéresse vivement, merci!!!!

  3. Vanessa dit :

    Bonjour Laurent, pas moyen d’ouvrir la vidéo. Possible d’avoir un résumé écrit peut-être? Ce n’est pas toujours facile de visionner sur un certain temps donné, avec 3 enfants c’est compliqué! Merci.

  4. Blondet dit :

    Je lié devoir cliquer pour voir la vidéo..or rien ne s’affiche a par conférence…
    Et tous les liens Pareils
    Pourquoi.?

Répondre à Graham Dorothée Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *