L’histoire du génie des Fleurs

Chère lectrice, cher lecteur,

Aujourd’hui, j’aimerais vous raconter l’histoire méconnue d’un véritable génie, le Dr Edward Bach.

Guidé par ses intuitions et ses observations, le Dr Bach a créé, au début du siècle passé, un fabuleux inventaire de 38 remèdes à base de plantes, capable de traiter les maux les plus divers : les Fleurs de Bach.

Le jeune Edward naît en 1886, à Moseley, un village situé dans le Warwickshire. Dès son plus jeune âge, il rêve de devenir médecin et finit par obtenir son diplôme en 1912.

Mais la pratique de son métier lui laisse cependant un arrière-goût amer : la médecine se focalise trop sur la pathologie des malades et pas suffisamment sur leur personnalité, passant ainsi à côté de symptômes fondamentaux.

Il se met alors à la recherche d’autres méthodes de guérison et se tourne vers l’immunologie.

Condamné par les médecins, il guérit de façon inexpliquée…

En 1917, après un important surmenage, le Dr Bach survit de peu à une grave hémorragie et tombe dans le coma.

Les médecins lui donnent trois mois à vivre.

Cette nouvelle le désespère, il ne pourra pas terminer ses recherches prometteuses. Malgré tout, il décide d’employer le temps qu’il lui reste à poursuivre son entreprise.

Il passe de nombreuses heures dans son laboratoire, complètement absorbé par ses expériences. Le Dr bach perd peu à peu la notion du temps et oublie son état de santé désastreux.

Peu à peu, il se rétablit, à la surprise générale.

Dès lors, Edward Bach en est convaincu : « un intérêt absorbant, un grand amour, un but précis dans la vie, est un facteur déterminant pour le bonheur humain sur terre[1]. »

Quand les émotions vous rendent malades

Au début de ses recherches, le Dr Bach, médecin bactériologiste, pensait que la maladie résultait d’une intoxication intestinale qu’il fallait traiter.

Mais ses nombreuses observations lui indiquent une tout autre réponse : les états émotionnels des patients sont la cause de leurs troubles.

Il ne faudrait donc pas chercher à soigner les symptômes de la maladie mais plutôt à rétablir un état émotionnel harmonieux chez le patient.

Parallèlement, il fera plusieurs découvertes successives, comme les vaccins buccaux, qui le mèneront à l’aboutissement de sa vie : les élixirs floraux.

Révélation sous le soleil d’été

Un matin, alors qu’il marche sous un beau soleil, le Dr Bach a une révélation.

Il remarque une petite goutte de rosée, qui fait plier une herbe sous son poids. Et en l’étudiant, il découvre que chaque goutte de rosée renferme un peu des propriétés de la fleur sur laquelle elle repose.

Le Dr Bach développe alors une méthode d’extraction unique, dans le respect de la plante et de ses propriétés.

Et c’est ainsi que naissent les Fleurs de Bach (ou élixirs floraux), conçues pour harmoniser les émotions et les sentiments perturbateurs de notre équilibre intérieur et de notre santé.

En 1930, Le Dr Bach part pour le pays de Galles et récolte deux plantes : l’impatience et la muscade. Il les ramène et les prépare de la même façon que les vaccins buccaux.

Il les administre ensuite aux malades, en fonction de leur personnalité, et obtient des résultats rapides et remarquables. Elles seront les premières des 38 fleurs qu’il choisira pour créer ses remèdes et qui deviendront « les Fleurs de Bach ».

Les douze émotions qui peuvent vous rendre malade

Pour le Dr Bach, le secret de la guérison est dans la gestion de l’équilibre émotionnel.

Dans son livre Guéris-toi toi-même[2], il insiste particulièrement sur l’importance du bonheur, non seulement pour se maintenir en bonne santé mais aussi pour pouvoir aider les autres à retrouver la leur[3].

Il dresse alors une liste de douze états mentaux perturbés qu’il s’agit de rééquilibrer :

  • Peur
  • Terreur
  • Anxiété, torture mentale
  • Indécision
  • Indifférence ou ennui
  • Doute ou découragement
  • Inquiétude exagérée
  • Faiblesse
  • Manque de confiance en soi
  • Impatience
  • Fanatisme
  • Orgueil ou fierté

Chaque remède floral aura pour but d’harmoniser une émotion négative, à l’origine de la maladie physique.

Maintenant que vous connaissez l’histoire du Dr Bach et de ses élixirs floraux, il ne vous reste plus qu’à passer à la pratique.

Place à la pratique

Mais avant d’aller en pharmacie acheter vos premiers flacons, je vous invite à suivre la formation gratuite de Martine Viniger.

Martine est l’une des pionnières de la discipline en France. Formatrice et conseillère agréée, elle travaille avec les Fleurs de Bach depuis plus de 30 ans !

Elle a accepté de réaliser une formation de 3 ou 4 vidéos pour vous apprendre les bases pour utiliser les Fleurs de Bach.

Vous pouvez vous inscrire gratuitement à cette formation en cliquant ici.

Pendant environ une semaine, Martine partagera ses conseils pour préparer vos premiers flacons personnalisés (pour vous et vos proches) :

  • Choisir les bonnes fleurs en fonction de votre problème
  • Comment l’utiliser correctement (il y a quelques règles à connaître)
  • Et bien sûr quelques exemples concrets (par exemple si vous êtes stressé ou si vous souffrez d’hypersensibilité)

C’est vraiment l’occasion de découvrir cette fabuleuse approche de santé.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Weeks, Nora, Les découvertes médicales d’Edward Bach : médecin, Paris : 2010, p. 23.

[2] Dr Edward Bach, Guéris-toi toi-même, Ulmus Compagny Ltd, 1999.

[3] Weeks, Nora, Les découvertes médicales d’Edward Bach : médecin, Paris : 2010, p. 51. 

2 réponses à “L’histoire du génie des Fleurs”

  1. DOMINIQUE dit :

    Bonjour,
    j’utilise beaucoup les fleurs de back lorsque je suis stressée et très angoissée. Elles me font du bien.
    Je voudrais savoir où les acheter d’habitude je l’ai trouvais dans les stands des salon bio. Depuis le covid je n’ai pu en acheter.
    Merci pour votre réponse
    Isabelle

  2. Dr. Pierre Bard dit :

    Je suis très content de voir que vous prenez les Elixirs Floreaux dans vos recommendations.
    Je suis vétérinaire et travaille depuis plus de 30 ans avec, entre autre, les Elixirs Floreaux sur les animaux de compagnie, de granje et les humains.
    Et cela avec parfois des résultats surprenants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *