Depuis quelques jours, vous êtes très nombreux à contacter notre service clients, et nous rencontrons des délais dans les réponses à vos questions envoyées par email et par téléphone. Nous vous remercions pour votre patience, et vous invitons à visiter votre Espace perso où vous trouverez de nombreuses réponses à vos questions.

10 jours sans actualité : le bilan

Chère lectrice, cher lecteur,

Le 27 décembre dernier, je vous proposais un défi : vous couper de l’actualité pendant dix jours.

Vous avez été nombreux à y participer et je m’en réjouis. Je serais d’ailleurs très heureux d’avoir votre retour sur cette expérience.

Si vous l’avez suivie, n’hésitez pas à me laisser un commentaire au bas de cette lettre.

En ce qui me concerne, cela a été une expérience très riche.

C’était plutôt simple de me passer de télévision, car je n’en ai pas. En revanche, j’ai eu plus de peine à ne pas jeter un œil aux « actus » sur mon téléphone portable.

Il faut dire que pour vous écrire mes lettres, je dois toujours me tenir au courant de l’actualité scientifique et des dernières nouvelles sur la santé.

Mais cette coupure m’a fait du bien.

J’ai réussi à « oublier » temporairement la crise sanitaire et tout le stress que cela peut générer au quotidien. J’ai profité pleinement de moments en famille, notamment avec mes deux filles.

Mais cela permet surtout de se rendre compte que la plupart des informations qu’on reçoit sont… inutiles.

Trop d’information nuit à l’information

Le savoir est une force.

C’est ce qui nous permet de développer des compétences, de trouver sa place dans la société, d’améliorer sa santé, de développer son esprit critique, etc.

Mais avec Internet, les informations sont devenues accessibles partout, par tout le monde et en tout temps.

Pas besoin d’avoir travaillé trois ans dans les cuisines d’un grand restaurant pour savoir cuisiner. En deux clics, vous trouverez une recette de mousse au chocolat ou de gratin dauphinois.

Cela a des avantages bien sûr, mais pas seulement.

Nous sommes envahis en permanence d’informations. Et celles-ci jouent souvent sur l’immédiateté : scoop, nouveauté, breaking news, révélations choc… avec des gros titres en majuscule et si possible des images choquantes.

Le problème, c’est que la plupart de ces informations sont inutiles. Elles nous tiennent en haleine, nous obligent à les suivre tous les jours pour ne pas être « largués ». Elles nous rendent accros, mais elles ne nous apportent rien.

Ce n’est rien d’autre que de la pollution mentale.

Faire le tri entre une info « vide » d’une info utile

Connaître le nombre de contamination du coronavirus de la veille ne sert à rien.

Ce genre d’informations ne vous permet pas de développer de nouvelles compétences, de vous cultiver ou d’améliorer votre bien-être.

Elles nous polluent, favorisent l’angoisse et la peur.

À l’image des calories vides, qui sont des aliments qui ne contiennent aucun nutriment intéressant pour la santé, ce sont des informations vides.

Mais il ne s’agit pas de se couper totalement et définitivement du monde et de vivre en ermite.

Le risque serait de perdre pied dans notre société, comme l’a rappelé Michel dans un des commentaires que j’ai reçus :

« C’est exactement ce que cherchent les dirigeants mondiaux actuels, avoir une population d’individus isolés et absolument plus en phase avec la réalité et l’actualité ! La situation est trop grave pour pouvoir se permettre ce luxe, c’est l’heure de sortir et de lutter contre toutes ces mesures stalinaires en rejoignant des mouvements de résistance, de plus en plus actifs. »

Mais la condition pour rester critique sur la situation (et pour protéger sa santé mentale), c’est justement de pouvoir se couper du brouhaha de l’actualité vide pour distinguer plus nettement les informations qui en valent vraiment la peine.

Autrement dit, il faut savoir faire le tri.

Voici quelques pistes :

  • Vérifiez si les sources sont fiables, si la personne qui parle est compétente
  • Méfiez-vous des informations que tous les médias relaient sans les questionner
  • Privilégiez celles qui vous ouvrent l’esprit et vous font réfléchir plutôt que celles qui vous servent une vérité « toute faite »
  • Demandez-vous si cette information est bonne, utile et vraie (pensez au « trois tamis » de Socrate)

La question que vous pouvez vous poser quand vous lisez une information, c’est de savoir si celle-ci sera toujours intéressante dans une semaine.

Si ce n’est pas le cas, vous avez probablement affaire à une actualité vide.

Pensez aussi à vous aménager la petite île déserte dont je vous parlais il y a dix jours : trouvez régulièrement des moments pour vous déconnecter de l’actualité et vous recentrer sur vous.

Cela peut être une heure par jour, pour méditer, passer du temps en famille ou faire une activité qui vous plaît et vous nourrit intérieurement. Mais de temps en temps, vous pouvez aussi faire des cures plus longues, sur une ou deux semaines, comme je vous l’ai proposé.

Si vous avez tenté l’expérience de vous passer d’actualité, ou si vous avez déjà l’habitude de vous couper des médias, n’hésitez pas à partager vos témoignages en cliquant ici.

Racontez-moi vos expériences, les bienfaits procurés par cette coupure, ou encore vos conseils pour dépolluer le mental.

Je publierai certains de vos messages dans une prochaine lettre.

À bientôt !

Amicalement,

Florent Cavaler





56 réponses à “10 jours sans actualité : le bilan”

  1. Forasetto Nicole dit :

    Magnifique initiative, que j’ai adoptée d’office. Depuis un bon moment, je ne regarde plus les infos télévisées tant elles sont anxiogènes, avec cette volonté délibérée de nous imposer un vaccin, que je refuse catégoriquement, qui ne sera sans doute « efficace » que pour un seul variant, qui ne protègera donc personne, et qui n’empêchera pas un nouveau confinement . Malheureusement pour moi, mon fils et ma belle fille scrutent les infos jour après jour, et quoique j’essaie de leur faire partager, ils restent sur leurs positions pour se faire vacciner ! Ils sont pourtant ingénieurs ! Nul nest prophète en son pays !
    Internet est riche en informations, heureusement, et jai le temps de m’informer sur les alternatives naturelles ou tout au moins moins agressives que ce vaccin qui n’est sorti que pour enrichir les labos, avec, pour corollaire, des confinements successifs qui n’ont pour but que de nous asservir. Je recommanderais à tous d’écouter la video enregistrée par Sud Radio, avec pour invitée Violaine Guérin. Elle a fondé le « Manifeste du 9 janvier 2021 », pour « laisser les médecins généralistes prescrire ». Plusieurs collectifs se sont regroupés sous cette bannière pour combattre les mesures liberticides du gouvernement et demander le remboursement des lots de remdésivir pour un montant de un milliard et demi d’euros tout de même, achetés juste avant que l’OMS les discrédite pour leur toxicité. Nous marchons sur la tête : l’argent public est gaspillé pour enrichir l’industrie pharmaceutique et l’économie française est sacrifiée, avec toutes les conséquences délétères infligées aux petites et moyennes entreprises. En bref, notre démocratie a été transformée en moins d’une année en dictature et nos libertés bafouées.

  2. Sabina dit :

    BONJOUR A TOUS.BONNE ANNEE2021.
    Je me sens bien et centre,lorsque je ne regarde pas les INFOS de la tele.Je part en foret ou a la montagne,et je pratique la méditation avec mon enfant.
    Je m informe sur santeglole.world💓💓💓

  3. Nikiema Bibiane dit :

    Bonjour et merci pour votre article. Je suis tout à fait d’accord avec vous sur beaucoup de choses. L’information contient bien souvent des paroles creuses, voir vides, mais pas toujours. Savoir par exemple le nombre de morts lié à la covid peut vous épargner de baisser les bras en ce qui concerne les recommandations pour la lutte anti covid car, tout le monde commence à  »baver » avec ce masque. Passer tout le temps devant la télé est autre chose de morbide. On ne parle que de corona et c’est mortellement décourageant. C’est utile de savoir un peu! Je prends le temps d’écrire, de téléphoner, de choisir ce que je veux voir sur YouTube d’écouter la musique etc…Je ne suis pas trop renseignée sur les derniers news de la télé et cela ne représente pas un problème pour moi. Au contraire, ma vie est plus cool sans télé, j’ai plus de temps pour prier et jouir de mon repos. Au Canada , il y a un présentateur très humain qui rejoins les gens dans leur essentiel au cours de son journal et c’est moins artificiel. le ministre Monsieur légault est aussi attractif parce qu’avec lui, on oublie qu’on est devant la télé. Il rejoint les gens dans leur réalités liées à la pandémie et c’est plutôt encourageant. Ces gens là, je les écoute. ils prennent la peine d’aller au fond des choses sans forcer. Merci aux personnes comme vous et eux qui ont les pieds sur terre. Que Dieu vous garde et vous bénisse.

  4. Martel dit :

    Assez tôt, au début de l’épidémie j’ai stoppé la radio et la télévision qui diffusent pour faire du buzz des nouvelles anxiogènes. Lorsque j’ai des insomnies j’écoute des stations où il n’y a pas ou peu d’info et j’y gagne en détente !!!

  5. ngassa kwenou christian dit :

    le monde est fou, le monde est beau ….
    toutes les informations ne sont pas vraies, c est pourquoi il faut prendre du recul et bien discerner; il est aussi important de se détacher et rechercher la paix intérieure,le silence, le calme ;ces élements nous permettent de voir de facon plus claire……
    Merci pour tout et heureuse année 2021….

  6. anne Waddington dit :

    Bonjour,
    Il y a déjà très longtemps que je me suis débranchée des journaux télévisés. Depuis les émissions largement orientées du téléphone sonne sur les 12 vaccins et l’homéopathie j’ai également débranché les radios. Je vais sur internet quand j’ai besoin et je lis le monde diplomatique. Le reste, je filtre et je ne m’en porte pas plus mal sinon mieux.

  7. wattiez dit :

    sans le savoir j’ai relevé le défi pas d’infos télé pendant deux semaines…
    En fait je ne regarde plus la télé depuis 5 ou 6 ans.
    Avec le covid je regarde de temps en temps les « désinformations » mais avec un regard très critique .
    Et plutôt pour comprendre les mécanismes de cette manoeuvre

  8. Jacques Degaine dit :

    Bonjour à tous!
    Je reviens pour un instant sur mes années passées (75 ans à l’équinoxe d’automne) et vous fais part de quelques unes de mes pratiques acquises et conclusions :

    La culture du silence est un appui considérable.

    Pratiquer l’écoute du corps régulièrement, il nous parle.

    S’informer, trier :

    ÉCHAPPER AU TSUNAMI MÉDIATIQUE, (J’ai fermé ma Livebox et utilise mon iPhone utilement).

    SYNTHÉTISER (noter les mots clés, à ne pas confondre avec les « mots d’ordre ») PASSER À L’ACTION (!) PHYSIQUEMENT.

    CULTIVER LA VIGILANCE :

    S’il existe une« Diététique » du corps, il faut la rechercher,! CRÉER celles de l’ esprit, des idées, de la pensée personnelle (On ne se nourrit pas que de pain).

    S’ACCORDER DU TEMPS ET PRENDRE SON TEMPS …

    Conclusion, en forme de questions :

    Accélérer, faire toujours plus vite … Pour aller où ?

    On m’a dit un jour : « On t’a donné le couteau et la fourchette … Maintenant c’est à toi de manger ..:! . Et dans mon enfance, j’ai aussi entendu : « À table on ne parle pas ! »

    Bon appétit à tous !

  9. Denise Doucet dit :

    Nous aurons hâte de vous retrouver……………Bonne Année!
    Santé surtout!
    Merci pour tous ces bons moments et bons renseignements.

  10. Denise Stiennon dit :

    Bonjour, j’ai arrêté de regarder les infos dès que je me suis rendue compte que toutes les chaînes faisaient un « copier-coller » au sujet de la farce pandémique – dès que j’entends le mot « covid » je zap, dès que je vois des gens avec des muselières, je zap, dès que je vois des pubs où on désinfecte, je zap… bon courage

  11. Françoys Drolet dit :

    À tous les ans, c’est la coutume pour moi de décrocher complètement de l’actualité les 25 et 26 décembre ainsi que les 1er, 2, 6 et 7 janvier, pour les fêtes. Cette année, en raison du contexte encore plus glauque que d’habitude que nous vivons ici au Québec – comme chez vous en France et presque partout ailleurs – j’ai ajouté les trois dimanches : 27, 3 et 10 ainsi que la Saint-Sylvestre. C’est peu mais suffisant pour me rendre déjà compte que mon moral se porte déjà mieux en dépit des nombreuses contraintes. Je crois que je vais inventer d’autres « férios » pendant l’hiver. Merci pour vos excellents conseils !

  12. Doris Merillat dit :

    Pour ma part je n’ai jamais voulu de téléviseur, je n’veux être pris par aucune contrainte c’est un choix, j’ai d’autres moyens pour me tenir au courant de l’actualité quand j’en ai envie, sinon pour moi les infos les plus actuelles viennent de la bible le seul livre qui a prédit des centaines d’années auparavant ce qui se passe aujourd’hui , mais il y est pas seulement parlé des temps difficiles que nous vivons actuellement , mais que Dieu n’abandonnera pas celui qui se confie en lui , belles promesses qui me donne du courage, ainsi que ce beau verset de Jean 3 v 16 ; car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son fils unique afin que quiconque croît en lui ne perrisse pas mais qu’il reçoive la vie éternel ! Et ca c’est la plus belle perspective d’avenir ! Ca nous aide a traverser ce fleuve de vie parfois bien agité !

  13. DURIVAULT Martine dit :

    Cher Florent, il y a longtemps que je vous lis mais votre conseil de se séparer de ces informations délétères je le mets en application depuis début septembre. En effet, j’ai décidé de créer un jeu de sept familles des oiseaux pour mes petits enfants. Chaque jour j’ai dessiné un oiseau au crayon pastel, fait la fiche technique de l’oiseau. J’ai ainsi sept familles : oiseaux des jardins, oiseaux des rivages, etc… 42 oiseaux au total ! maintenant il me faut trouver une imprimerie pour faire les cartes à jouer. Voilà mon témoignage. Je me concentre sur ce que je fais, j’ai acquis une bonne image de moi car c’est un grand travail, et surtout je souffre moins de ces mesures coercitives. Je vous remercie pour vos articles . Cordialement. Martine

  14. schlaeintzauer dit :

    je n’ai pas la tél depuis 12 ans, je trouve cela génial et très reposant pour le mental et donc moins de stress. étant très sensible je fais très attention à ce que j’écoute et regarde. je n’écoute pas les infos, car il y a toujours quelqu’un autour de moi qui en parle (c’est un sujet de conversation très répandu même lorsque l’info est erronée…) j’ai l’habitude de ne pas m’abreuver de paroles ni d’images qui cherchent à nous faire déprimer! et si je vois ponctuellement un sujet « inquiètant » je regarde de suite une vidéo positive (il y a beaucoup de gens merveilleux qui diffusent pour nous permettre de garder le moral et le bien être. je ne vis pas dans une « réalité  » de masse qui de fait n’existe pas car nous sommes créateurs de nos vies, ne l’oublions pas !

  15. Mme E. de La Monneraye dit :

    Bonjour, oui cela fait bcp de bien de ne plus écouter les infos qui au début de ce virus, changeaient tt le tps!
    De plus ce n’est pas tjrs necessaire de savoir bcp trop d’infos inutiles…

  16. Fayolle Guy dit :

    Bonsoir et félicitations pour cette initiative – cela fait bien des années que je ne regarde plus les journaux télévisés ou radiophoniques pour les raisons suivantes ::
    1/ je sais à quel point ils sont très bien conçus pour beaucoup nous intéresser de façon à ce nous ne nous rendions pas compte de ce qu’on ne veut pas nous dire
    2/ même si vous vous vous informiez 20 h par jour vous ne connaîtriez pas le millionième de ce qui se passe sur la planète
    3/ beaucoup d’informations nous asphyxie
    Donc, la seule solution est d’échantillonner auprès de sources diverses et variées, de s’informer en petite quantité pour bien capter et de regarder un JT de temps en temps pour voir comment les rédacteurs s’y prennent pour détourner notre attention. Et on vit beaucoup mieux avec ça, car on garde un esprit critique et de synthèse et on évite de sur-réagir au moindre fait divers
    Bien cordialement
    Guy Fayolle

    • Françoys Drolet dit :

      Vous touchez un point essentiel : Ce que les médias ne nous disent pas et qui est aussi vrai et important – parfois bien plus – que ce qu’ils nous disent. Depuis quelques temps, ça me saute aux yeux et je comprends de mieux en mieux comment les populations sont amenées à croire certaines choses sans se poser de questions. On nous bourre de vérités toutes faites.

  17. Marie-Christine TEXIER dit :

    Bonjour,
    Je n’allume la TV QUE pour des docu et je choisis mes programmes très soigneusement ; étant donné que les info sont TOUTES orientées et manipulées par les pouvoirs publics, je n’adhère pas à ce lavage de cerveau !
    Par contre « trop d’info tue l’info » dites-vous ; je le constate également avec vos courriers quasi journaliers qui visent TOUS à s’abonner et à acquérir d’autres biens ; je lisais toutes vos infos au début ; cela est tellement lancinant que désormais je supprime la plupart des newletters…
    Cordialement

  18. Pascale dit :

    Bonjour,
    Je regarde peu les actualités d’ordinaire à la télévision, et encore moins depuis avril dernier.
    Par mon métier, directrice d’une mairie, je suis au fait du dernier décret paru concernant la crise actuelle et pour le reste, comme je n’ai jamais confiné et toujours été en contact avec des élus ou administrés, service public oblige, j’apprends qu’un forcené a brûlé l’orgue de la cathédrale de Nantes, que Trump a fait un coup d’éclat aux Etats-Unis et qu’il y a eu 4 décès…
    Je n’ai pas l’impression d’être hors du temps, en revanche, j’ai des arguments pour tacler la sinistrose actuelle et donner une autre vision de la vie hors des idioties imposées actuellement.
    Ça gronde dans beaucoup de corporations, un commerçant demandait si mettre le feu aux mairies ferait bouger les politiques locaux pour combattre le diktat des gouvernants nationaux;;;
    Ça va péter ! Et la crise des gilets jaunes ce ne sera rien en comparaison….

  19. Anne Marie Lundgreen dit :

    Je vous donne 100%raison! j’ai souvent l’impression que ça devient comme un cancer, qui prend de plus en plus de place. Il y a un beau livre d’enfant de Michael Ende que j’avais lu quand mes enfants étaient petits (il y’a 35-40 ans) et qui; déjà, décrivait très bien cette situation dans laquelle nous allions entrer. Il s’appelle MOMO et je ne peux que vous le conseiller!Surtout le tome 2 : MOMO und die Grauen Herren.

  20. LICCIONI dit :

    Suivant vos conseils très efficaces, je me suis aménagé une petite île déserte!!!! sur mon île de beauté en Corse. Je tri les infos et je ne stresse pas du tout. Merci. Bien cordialement.

  21. anny Dubouillon dit :

    Les médias nous polluen au liu de nuinforer

  22. lydie fontaine dit :

    heureusement que j’ai mon temps de coupure quotidienne avec le monde extérieur en prenant mon petit déjeuner en regardant les oiseaux et autres écureuils de mon jardin !!! cela me libère de l’hystérie ambiante autour du vaccin contre la covid !! habituellement j’arrive à prendre du recul par rapport aux infos et conserver mon esprit critique ,mais j’avoue qu’avec cette crise sanitaire j’y perd un peu mon latin !!! alors je vais le plus possible aux sources que je sais sûres ,voilà , la nature est pour moi aussi trés importante ,relaxante et qui remet les pendules à l’heure !!! gardons sérénité ,et léger égoîsme pour notre bien être !!!

  23. Cécile SEZYK dit :

    Technique pratiquée depuis longtemps chez nous, les chaines d’info en continu ne font que répéter en boucle des images sans intérêt et sont bannies dans notre foyer.
    Un lien intéressant pour réfléchir dans le sens de votre démarche: https://www.youtube.com/watch?v=5U5dNma39Ts&feature=share&fbclid=IwAR3B98QokznqvdpuF7hVaKH_Sd7v58m5dtsoH8rF55I6Y_xB5VGV44c1HE4.
    Bon courage à tous

  24. Madeleine dit :

    Moi j’ai fait le contraire, cela fait plus de 40 ans que je n’écoutes plus les nouvelles et j’ai commencé à lire les nouvelles du coronavirus depuis quelques semaines et cela m’engage et j’ai décidé de ne plus m’intéresser à cela pour retrouver ma sérénité.

  25. Servignat nathalie dit :

    Bonjour au sujet dinfos replongez hier sur une des chaînes dinfos très officielle je ne sais même plus le chiffre mais réflexion d’une animatrice pour la vaccination. Elle a posé la question et *dans votre Espace Temps WAOW ça m’a fait l’impression d’être dans un bouquin de science fiction Ils sont trop nuls ces journalistes. A pleurer de rire jaune merci de vos VRAISI Infos naths

  26. Catherine Malatray dit :

    Bonjour,
    Cela fait bien 40ans que nous ne regardons plus les infos et une trentaine que nous n’avons plus la télé. Quand les enfants étaient petits nous étions abonnés grâce à l’école à un petit journal d’infos quotidiennes destiné aux enfants. Cela nous suffisait. De toute manière les infos importantes arrivent toujours jusqu’à nous. par ceux que nous cotoyons. Aujourd’hui, nous allons chercher nos infos sur le net. C’est une démarche uniquement volontaire qui nous permet de garder nos distances vis à vis de l’actualité et nous prend juste quelques mn de temps en temps. C’est largement suffisant. Ce qui se passe autour de nous, là où nous vivons est bien plus important et sur cette actualité là nous pouvons avoir un impact, ce qui est bien meilleur pour le moral.

  27. Frédéric dit :

    Bonjour
    Pour ma part, cela fait plus de 7 ans que je ne regarde plus la télévision – je n’ai jamais écouté les infos radios – et que je me suis désabonné de toutes mes revues dites d’actualité. En tant que chef d’entreprise, je me « forçais » à lire la presse quotidienne jusqu’au moment où je me suis rendu compte de l’aspect anxyogène de la démarche. Ne plus rien savoir a été une vraie libération mentale…
    Je reste informé en voyant les gros titres des kiosques à journaux ou sinon lorsque je me connecte à mon ordinateur. Je vais CHERCHER l’information, je ne la subis plus. Retour à la sérénité et au libre arbitre.
    J’ai ainsi plus de temps pour mon activité, pour moi-même et pour ma famille. La désinformation est inutile et à proscrire d’urgence, Encore plus aujourd’hui, car, comme vous le dites justement, cela ne fait qu’augmenter notre stress et nos peurs. Pas les miennes en tout cas! J’ai compris et intégré le fait que nous soyons mortels par définition, et j’aime trop la vie! Je veux donner plus de vie à mes années que d’années à ma vie, surtout si c’est pour être enfermé par un état qui devient totalitariste. Bonne prise de conscience à vous tous.
    Bien à vous. Frédéric

  28. katleen dit :

    allo moi mon truc c est de ne pas regarder ni écouter jamais les infos mais de rester attentive quand je vais à la pharmacie ou au dépanneur à la première page du journal …les journaux se retrouvent toujours à vendre à la vue près de la caisse 😉 donc au moment de payer je baisse les yeux quelques seconde afin de lire les gros titres habituellement la première page donne l info la plus percutante et donc à forte chance importante…

    mon autre truc est de me dire que de toute façon quand quelque chose de super important ou de tragique se passe les gens en parlent tellement qu on fini de toute façon par connaitre l histoire 🙂 et quand à travers les « racontages » il me manque des infos pour me faire ma propre opinion là je cherche sur le net l’article d’un médium crédible qui l’explique en détail. Ça fonctionne vraiment je suis une personne qui ne regarde jamais les infos ( en temps autre que le contexte de pandémie actuelle) et je suis informé quand même et très fonctionnelle en société :)) je vous recommande de l’essayer et vous constaterez que vous serez informé quand même sans aucun efforts !!!

    J’ai aussi un truc de « survie  » de pandémie à vous donner : prenez toutes les informations contradictoires que vous entendez et demandez-vous à vous même ceci : moi qu est ce que j’en pense? Selon mes valeurs avec ce qui nous est demandé comment puis-je appliquer les mesures sanitaires sans me sentir coupable ( être catégorisé de covidiot) ou alors : si jamais j’attrapais la covid et que je me faisais enquêter serais-je honteuse de dire la vérité ? en répondant à ces questions posées à vous même vous saurez très bien qu’elle est LA chose à faire afin de vivre sereinement cette pandémie dans votre meilleur intérêt ainsi que celui de la société l’équilibre entre son petit nombril et vouloir le biens des autres voilà la solution selon moi sur ce je vous souhaite une agréable journée :)))))

  29. GAUDRY dit :

    Bonjour. Depuis mars 2019 mon mari et moi ne regardons aucun journaux télévisés toutes chaines confondues. Ni aucune presse et nous nous en portons très bien. Nous cherchons les vrais informations sur internet et sommes sereins face à cette épidémie. Nous attendons patiemment la fin de cettre crise sanitaire. Nous sommes une grande famille unie et avons des amis une vie sociale se petite soit elle reste notre bouffée d oxygène. Nous pensons bien évidemment a ceux qui ont perdu des proches faute de soins adéquats et a tout ceux qui ne peuvent pas aller voir leurs proches en EPAHD.

  30. David dit :

    Bonjour,
    Pour ma part je suis déconnecté quasiment toute la journée des actualités.
    Mon métier me permet de passer la majorité de mes journées dans mes vignes et je n’ai aucune envie de gâcher celles-ci avec une radio qui ressasserait toujours les mêmes informations.
    Pour autant je ne passe pas à côté des informations car je survole les titres, et m’arrête sur ceux que je juge intéressants, quelques soirs par semaine sur certains sites internet. Dans le contexte actuel je regarde peut-être un peu plus souvent les actualités pour être à jour sur les nouvelles contraintes appliquées.
    Il faut que je précise que la télévision est aussi la grande absente de notre foyer. Et je pense sincèrement que nous nous en portons pas plus mal, surtout nos enfants.
    Pour les informations spécifiques, sciences et relatives à mon métier, quelques abonnement à des mensuelles suffisent pour être à jour. Il n’y a qu’une chose à laquelle je suis accro, y compris pendant les vacances, la météo (de précision), défaut professionnel…

  31. Rollande PICHÉ SALKO dit :

    Je trouve inutile de regarder le nombre de cas contaminé ou de mort chaque jour pour me tenir au courant de l’actualité. Je pense que le principal présentement est le problème économique. Plusieurs commerces fera faillite et ne sera pas capable de tenir le coup. Plusieurs personnes ayant travaillées toutes leur vie pour obtenir leur indépendance financière seront au bord de la faillite et on en parle rarement. Il y aura plusieurs suicide dû au confinement et à l’isolement des personnes. C’est mon point et j’aurais plus à dire une autre fois.

  32. marie-christine dubois dit :

    je n’ai pas suivi votre proposition de faire abstraction de toute actulite recemment ,mais j’ai deja arrete de ne plus regarde la tele et ,comme nous sommes concernes par la situation du covid ,on est directement presque obliges de connaitre »les dernieres consignes » ,via la tv ,ou toute source d’info telles le smartphone ,tablette ou ordi…en fait il y a des evenements dont ,il me semble qu’il faille connaitre ,ainsi le dernier atten tat terroriste ou toute source information comme une inondation,et suivre les previsions meteorologiques qui peuvent nous eviter des desagrements ,aini une forte pluviosite dans notre region,ainsi peut-on allerdans un endroit protege…une region touchee autre que la sienne ne doit pas nous laisser comp,etement indifferent ,par exemple si une solidarite est la bienvenue pour fournir des couvertures et vetements chauds en cas de situation d’urgence ,catastrophe d’une categorie exceptionnelle…Pourtant il est bon de faire un break de temps en temps…on est en fait submerges par le dosage d’evenements et autres…il yna parfois de quoi peter un plomb… en fait internet a comme pour tout une phase positive et une autre ,,un petit peu moins ,nous avons des applications ou les evenements sont selectionnes selon leur degre de pertinence positive ,voire une note d’humour qui vous rejaillit en bie faits pour toute la personne et l’entourage…mais voila un bon bol…appelons ceci ,un bon bol « d’air »de »stop »par rapport a toute source de »fameuses »infos…cela vous fait un tel bien …bref il faut savoir composer…..et s’y retrouver entre ses aspirations et le « devoir »de rester toujours bon citoyen ,solidaire ,ouvert ,comprehensif avec un brin de empathie ,non negligeable ,surtout en ce moment(meme si chaque periode a ses remous)…enfin….esperons que ce nouvel an nous fasse vivre un quotidien basique tout en s’epanouissant,avec ce grand espoir que le Covid soit gere au mieux et que toutes et tous dans une reelle fraternite entrevoient le jour(beni entre tous)d’une accalmie vraiequant a ce virus que l’on ne nomme plus….pour dire « ouf » on voit le bout…. .on peut rever! ! ! …tout ceci pour dire que un arret momentane de toute source d’infos peut faire un bien « formidable »…….

  33. noella macé dit :

    des coussins , un bon livre , ils sont nombreux , un gentil chat ; ils adorent les siestes en compagnie ; cela ma permit le détachement angoissant de trop d’actualité

  34. isoart christine dit :

    En mars j’ai coupé la tv, en septembre j’ai coupé la radio (excepté L Gerra et À Barraton), puis en octobre les lanceurs d’alerte. Depuis je lis, je médite et je me sens tellement bien, sereine, libre. Les informations importantes viennent à moi via ma famille ou mes amis. Ma vie s’écoule en Paix, loin du brouhaha médiatique, des raisonnements absurdes et des donneurs de leçons en tous genre. Je ne reviendrai en arrière pour rien au monde.

  35. kaya dit :

    bonne année à tous
    pour la part il m’est arrivé de pouvoir m’isoler de toutes informations pendant plus d’un mois lorsque je pars en vacance à l’étranger, je n’ai pas de télévision donc aucune infos ni pratiquement jamais de téléphone portable
    Lorsque je reviens de cet isolement, je me sens comme rajeunit, en forme olympique
    Donc oui! oui! oui! notre esprit est pollué par toutes ces infos et par la télé et les téléphones que nous pensons indispensables à notre vie

  36. EVELYNE ADAM-LARIVIERE dit :

    Dejà en se protégeant avec tout simplement des
    oignons dans les pièces à vivre +un diffuseur d’huiles
    essentielles + de la propolis verte et pas, à disposition +
    ravintsara aux poignets ou sous les pieds ,cela permet de recevoir + oignon et ail crus à chaque repas ou au moins au repas de midi et tout va bien! Ainsi la vie continue ,dommage qu’hotels et restaurants soient fermés ainsi
    que les salles de spectacles!!

  37. AGNÈS dit :

    Je n’ai plus de télévision depuis 5 ans. Pas de manques !
    Je pioche les informations sur plusieurs sites , ce qui me permet d’avoir des avis différents et donc le mien.
    Sans télé c’est plus de temps au jardin , plus de lecture , plus de disponibilité pour les autres !!!

  38. Claude COURRIEU dit :

    J’ai anticipé sur votre consigne. Je ne regarde plus la télé depuis beaucoup plus longtemps que 10 jours et tout va bien pour moi. ; de temps en temps un film, mais il y a tellement de navets et de films de propagande que cela réduit beaucoup le champ. Une croix sur toutes les infos et émissions ou pseudos débats politiques.
    Cordialement

  39. Pascal SOLAL dit :

    Je ne partage pas du tout votre avis. On peut parfaitement regarder la télévision régulièrement, se tenir au courant des infos, tout en gardant un esprit critique et du détachement. Du reste, il y a beaucoup d’émissions très intéressantes à la télé, et je ne vois pas pourquoi je m’en priverais.
    Les gens que je connais qui n’ont pas la télé et qui ne regardent pas les infos ne brillent pas, d’après mon constat, par une analyse des choses plus pertinente que les autres. Au contraire, ils s’enferment dans leurs certitudes.

  40. Patricia DIZY dit :

    C’est drôle : je découvre seulement aujourd’hui qu’un tel « défi » avait été lancé et… en fait, je l’ai relevé sans avoir même eu besoin de me le fixer. Cela s’est fait naturellement, une opération « sans douleur » (au contraire : me libérer d’infos pour la plupart co-vides… de sens m’a permis de me centrer sur mes propres priorités et choix de vie, ce qui en ce début d’année est ma seule véritable « actualité » 🙂
    Et puis, c’est une bonne formule pour transmuter les flots de peur en… pots de fleurs !
    Il ne s’agit pas de se boucher les yeux et les oreilles pour vivre dans « son petit monde » (quoique… parfois…. ?!) mais de savoir prendre du recul de temps en temps. Ou de la hauteur. Pour avoir des situations une vision d’ensemble. Plus vaste, plus éclairée, plus… inspirante. Au temps de la récolte 2020, il est bon de trier entre le bon grain et l’ivraie. Pour soigneusement choisir ce que nous désirons semer.
    Coeurdialement !

  41. Jean Paul Gallez dit :

    Depuis fin juin nous ne regardons plus la télé qu’à de très rares occasions. En été c’est coutumier car nous vivons davantage dehors mais jamais nous n’avons passé une aussi longue période sans regarder le journal de 20 heures ainsi que la météo. Personnellement je suivais très fréquemment C dans l’air et je zappai pour l’émission d’Yves Calvi sur canal en clair car je n’ai pas d’abonnement. Nous ne sommes pas coupés du monde car nous suivons le fil de l’actu sur internet. De temps en temps un match de football, de rugby et parfois un bon film sélectionné par mon épouse. Nous nous mettons au lit très souvent vers 21 heures; un peu de lecture, un mot fléché et une bonne tisane nous conduisent dans les bras de Morphée . Ce qui nous a conduit à boycotter la télé c’est bien entendu le côté anxiogène des informations délivrées chaque jour mais aussi le lobbying fait chaque jour pour les produits de Big Pharma, le manque total d’information sur les mesures préventives et aussi le « lynchage médiatique  » du Professeur Raoult dont le destin pourrait être analogue à celui de Mirko Beljanski……

  42. Bets dit :

    Vous êtes bien gentil de nous demander de vérifier les sources…on fait comment ???
    Comment savoir si la source est bonne ???
    On est tous spécialistes en tout ???
    On est omniscient ???

  43. DISSAIS Viviane dit :

    Il se trouve que j’ai pratiqué ces 10 jours par hasard…C’est bien et mal . Je ne suis absolument jamais angoissée par les nouvelles, j’ai été accro à BFM et autres mais j’ai fini par réaliser que trop d’infos tue l’info, et je ne regarde plus qu’occasionnellement et sur 1 court moment. Les mêmes infos peuvent différer d’une chaîne à l’autre, surtout avec les chiffres qui peuvent modifier la perception des choses.
    Cependant, les infos utiles m’ont manquées. ( par exemple, si l’heure du couvre feu avit changé etc…)

  44. Vanessa dit :

    Bonsoir tout d abord je vous souhaite une belle année même si cette année 2021 sera encore compliqué j en suis convaincu bref …pour moi j ai fais une pose la semaine entre noël et jour de l an n’étant grand-mère et arrière grand-mère j ai profiter de mes nombreux petits enfants et arrière petite fille …et il était temps car toutes ses informations commencent à me rendre malade. Voilà espérons un avenir meilleur ……

  45. Hubert dit :

    Bonjour,
    En ce qui me concerne, il y a très longtemps, que je pratique la coupure, lassé des mauvaises nouvelles, perpétuelles, véhiculées par la télévision et les médias, en général.
    Les scénarios catastrophes, dont sont friands la plupart des gens, ne m’apportent rien; pour autant, je ne suis pas indifférent à ce qui se passe dans le monde.
    Simplement, je sélectionne le principal.
    Lorsque je partais en vacances, je pratiquais déjà cette coupure, pour retrouver un peu de sérénité.
    Effectivement, trop d’information, tue l’information; il faut toujours vérifier les sources, lire entre les lignes, se faire une opinion la plus juste possible, consulter, consulter encore …
    Enfin, je n’ai pas envie de tomber dans une névrose persistante, qui nous ronge à petit feu.
    Nous avons au cours de notre vie, connu des situations dramatiques; nous avons fait face, sans pour autant dramatiser à outrance.
    La vie n’est pas toujours facile; je regarde des personnes atteintes de graves maladies, ou handicaps.
    Je les vois assumer leur vie avec un courage exemplaire, ça me donne du courage en retour.
    La vie continue.

  46. ferry dit :

    bonjour, pour ma part, il y a deja quelques années maintenant que j »ai decidé de faire le tri aussi bien vis a vis des frequentations ( je n’accepte pas la compagnie de personnes que je ressens malsaines et donc polluantes) et je regarde les informations seulement de temps a autre, je tiens a garder mon libre arbitre et ma sante mentale comme physique, nombreuses sont les etres humains qui veulent avoir le pouvoir sur les autres, cela est nefaste aussi, en faisant le tri, on protege aussi une energie de vie!!!

  47. Pat dit :

    Ou sont vraiment. Les foyers de contamination ????
    Les chiffres de cas du COVID ???
    La vaccination ,l organisation du système ????
    L ouverture des écoles avec un bon contrôle
    Limiter le monde dans les centres d achats pour l essentiel
    Limiter les rassemblements
    Les bâtiments avec leur système d aération c est désuet
    et contaminé qu il s attaque au vrai problème
    Ce n est surtout pas en restant enfermé que sa vas régler problème sa vas tout simplement l aggravé et causer d autre problème plus grave
    Le gouvernement n a pas voulue investir dans système de santé bien en voila le résultat
    Ce n est pas normal D OBLIGER une personne a travailler après son chiffres déga compléter ????

  48. Suzanne dit :

    Bonjour, merci pour votre travail tellement utile. Depuis 2 mois, j’ai décidé de ne plus m’occuper de l’actualité. Nous connaissons tous les règles sanitaires, à nous de les respecter… Je demeure donc chez moi sauf pour des promenades en nature avec mon chien ou pour des courses essentielles. J’occupe mon temps de différentes manières. Je peux enfin faire des choses que j’aime et que je n’avais jamais le temps de faire. Je me porte bien et je ressens beaucoup moins d’angoisse…

  49. Nass dit :

    Bonjour à tous,
    Très bonne initiative. Pour le 1er confinement je me suis coupée de l actualité presque 1 mois. C’était la meilleure période de l année. J’étais concentrée sur moi-même et mes enfants. Programme de sport ou activité le matin avec les enfants, méditation chaque jour et lecture. Puis j’ai renouvelé juste avant le 2e confinement car de nouveau j’étais angoissé par toutes les infos. Dorénavant je fais un trie je choisis mes sources et surtout je ne regarde pas tous les jours mais quand j’estime avoir un peu de temps sinon je continue mon train train quotidien. Je pense qu’avant d’agir il faut être bien moralement et faire une pause quand on se sent à nouveau submergé. Au début j’étais choquée par la situation et par toutes ces nouvelles obligations et quand j’en parlais les gens étaient encore plus terrifiés. Du coup j’ai décidé d’être plus compréhensible et d’inviter les gens comme vous faite de se séparer de ce qui est nuisible pour prendre conscience de ce qui se trame en toute sérénité car rien n est figé. L homme a des nombreuses ressources quand il prend le temps d’y réfléchir à tête reposée.
    Bon courage à tous et bonne année à vous !

  50. JP dit :

    Toutes les infos sont anxiogènes et ne nous apportent rien donc je l’en suis coupé depuis des années et je vis beaucoup mieux.
    Cela ne m’intéresse pas de savoir si le président un tel a pété de travers.

  51. Martine Dubois dit :

    Personnellement je me rappelais plus de ce défi, mais étant tombé en panne de box la veille de Noël jusqu’au 2 Janvier, j’ai eu quelques petits coups de blues car je vis seule, mais cela m’a fait un bien fou, je m’en aperçois maintenant. Je renouvellerai l’expérience.

  52. Bourles dit :

    Bonjour, cela fait maintenant environ 4 ans que nous ne regardons plus les actualités systématiques. Nous nous tenons informé depuis le corona 19, juste assez pour connaître les contraintes sanitaires. Nous nous en portons bien mieux…

  53. Delphine dit :

    ça fait des années que je n’écoute plus les informations. Quand il se passe quelque chose d’important, tu finis toujours pas le savoir. Un voisin, un collègue, une discussion étendue… et si je veux en savoir plus, c’est moi qui vais chercher l’information.
    Notre cerveau est saturé. Le digital a du bon mais il est envahissant. Trop de mails, trop de pubs, trop d’informations, trop d’échanges…. Si on ne décroche pas consciemment de tout cela, tout ces générateurs de stress, notre corps ne suivra pas et nous le fera savoir d’une manière où d’une autre. J’ai arrêter la plupart des notifications. Au lieu de me jeter sur le téléphone au moindre « dong » je choisis les moments où je suis disponible et les informations que je veux lire. J’ai cessé de subir l’information. Mon cerveau me dit merci et finalement je suis quand même au courant des grandes lignes. Essayez!

    • Mme E. de La Monneraye dit :

      C’est tellement vrai: trop d’infos tuent l’info, trop de pub partout même sur nos gsm ! On en finit pas et raz le bol, j’ai fait la grève et ce n’est pas la 1ère fois ! Mon ex mari était « dingo » on se faisait 4/5 heures de trajet pour les vacances avec les enfants avec France Info, je devenais dingo moi aussi mais pas pour les mêmes raisons…
      Il faut savoir, pouvoir se déconnectyer de ce monde de fous ! Afin de garder la raison…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *