Hernies discales : 5 choses à connaître avant de vous faire opérer

Chère lectrice, cher lecteur,

Si vous souffrez de hernie discale, vous avez peut-être entendu toutes sortes de conseils pour vous soigner.

Certaines personnes affirment qu’il faut se faire opérer dans tous les cas, d’autres recommandent de bouger le moins possible, ou encore qu’il suffit d’attendre que cela passe, etc.

Malheureusement, beaucoup de ces idées sont fausses. Et c’est dommage, car ces croyances peuvent vous empêcher de vous soigner correctement.

Voici cinq idées reçues que vous devriez connaître pour une bonne prise en charge de la maladie.

« Les hernies discales doivent toujours être opérées »

FAUX.

Dans la majorité des cas, les hernies discales finiraient par disparaître au bout de quelque temps.

C’est ce qu’explique le rhumatologue Stéphane Genevay, responsable du programme dos aux Hôpitaux universitaires de Genève : « En général, les gens font un épisode de douleur intense, qui peut durer plusieurs mois, mais finissent par guérir tout seuls[1]. »

Les méthodes classiques consistent donc généralement à agir sur la douleur et l’inflammation le temps que la hernie finisse par passer d’elle-même.

En réalité, seuls 5 à 10 % des malades auraient vraiment besoin de chirurgie, quand tous les traitements classiques ont échoué et que celle-ci persiste dans le temps[2].

Des études[3] ont aussi montré que la chirurgie amènerait un soulagement plus rapide… mais qu’au bout d’un an, les résultats seraient similaires au traitement médical.

Aujourd’hui les spécialistes ne recommandent donc la chirurgie que dans certaines situations particulières, notamment en cas de complications neurologiques graves[4].

« Les hernies discales font mal »

FAUX.

Environ 80 % de la population souffrira un jour de hernie discale, soit quatre personnes sur cinq[5].

C’est beaucoup. Mais en réalité seule une petite fraction de ces personnes s’en rendront compte. La plupart du temps, la maladie est asymptomatique.

Le rhumatologue François Rannou, chef du service de rééducation à l’hôpital parisien Cochin, confie d’ailleurs avoir trouvé des hernies chez des personnes qui n’avaient aucune douleur. Selon lui, cela dépendrait s’il y a des nerfs ou non dans la zone où se développe l’excroissance[6], mais aussi s’il y a une inflammation ou non[7].

La plupart du temps, le patient ne s’apercevrait de rien : ainsi 40 % de la population aurait une hernie discale sans le savoir et sans ressentir la moindre douleur[8].

« Les hernies discales sont provoquées par l’effort »

Plutôt FAUX.

Un mouvement brusque peut être à l’origine d’une hernie discale. Mais ce n’est pas l’effort en tant que tel qui en serait responsable, mais plutôt la façon dont cet effort est effectué (posture).

Les principales causes seraient ainsi : l’usure naturelle, une mauvaise posture, des mouvements incorrects ainsi que le vieillissement (avec l’âge, nos disques perdent de l’eau, ce qui peut rapprocher les vertèbres et affaiblir leur résistance aux chocs)[9].

Par ailleurs des études ont trouvé que les facteurs génétiques seraient plus déterminants dans l’apparition d’une hernie discale que les activités sportives (ou professionnelles) éprouvantes pour le dos[10].

L’effort, lorsqu’il est fait dans le respect de votre corps, pourrait même vos disques intervertébraux et les muscles du dos et vous permettre ainsi de mieux résister aux chocs.

« Il faut prendre des antidouleurs pour se soigner »

FAUX.

Les antidouleurs et les anti-inflammatoires peuvent être intéressants pour vous détendre quand les douleurs sont trop fortes. Mais il faut garder en tête qu’il s’agit d’une solution de confort et non de traitement.

Des chercheurs de la prestigieuse organisation Cochrane, connue pour sa rigueur scientifique et son indépendance vis-à-vis de l’industrie, ont d’ailleurs conclu que l’efficacité des anti-inflammatoires AINS dans ces indications, même comparée au placebo, ne peut pas être démontrée[11].

Vous pouvez donc en prendre s’ils vous procurent un soulagement, mais il vaudrait mieux éviter leur utilisation sur de longues durées à cause des risques d’effets secondaires.

Comme je vous l’ai dit au début de ma lettre, les hernies discales auraient de toute manière tendance à disparaître toutes seules après quelques mois.

« Les plantes sont inefficaces pour soulager la douleur »

Encore FAUX.

Le Dr Joël Liagre, médecin et phytothérapeute, a l’habitude de proposer à ses patients des plantes, et cela avec de très bons résultats.

Dans la revue de santé La Pharmacie secrète de Dame Nature, il a répertorié de nombreuses plantes intéressantes contre la douleur causée par les hernies discales.

J’aimerais en partager quelques-unes avec vous ici :

  • Le sang du dragon (Croton lechleri), plante traditionnelle d’Amazonie, aurait des propriétés anti-inflammatoires, antalgiques, antioxydantes et chondroprotectrices (qui protège les cartilages)[12][13]. Particulièrement intéressant en cas d’arthrose et dans les douleurs de sciatique et cruralgie (douleur dans la jambe) liées à des hernies discales.
  • Les enzymes protéolytiques tels que la papaïne (ananas), la bromelaïne, (papaye) et la serrapeptase (ver à soie) exerceraient une activité anti-inflammatoire et antidouleur similaire à l’aspirine et aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (contre-indiqué chez les personnes sous anticoagulants)[14].
  • Le millepertuis est conseillé dans les névralgies (inflammation du nerf sciatique) comme les névralgies faciales, les sciatiques, les cruralgies, les séquelles de la neurochirurgie, les traumatismes crâniens, les douleurs du zona, souvent peu soulagées par les traitements classiques (attention aux interactions avec certains médicaments).
  • La valériane n’aide pas seulement à dormir, elle est aussi connue pour sa capacité à détendre les muscles. Elle est particulièrement utile en cas de lumbago aigu ou de sciatique, ce sont les contractions des muscles lombaires qui sont douloureuses, surtout si vous tolérez mal les médicaments décontracturants musculaires (contre-indiqué chez les femmes enceintes et les enfants).

En cas de crise aiguë, le Dr Liagre propose également un mélange d’huiles essentielles à appliquer sur les zones douloureuses trois à quatre fois par jour :

  • HE d’ylang ylang : 2 ml
  • HE d’hélichryse italienne : 1 ml
  • HE de laurier noble : 1 ml
  • HE de gaulthérie couchée : 2 ml
  • HE d’eucalyptus citronné : 2 ml
  • HE de lavandin super : 1 ml
  • HV de millepertuis : 30 ml

Si vous essayez ce mélange sur vos douleurs, n’hésitez pas à m’écrire en commentaire ce que vous en avez pensé.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Marie-Christine Petit-Pierre, Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie, Planète Santé, avril 2014.

[2] Idem.

[3] Réflexions rhumatologiques. N°33. Novembre 2010.

[4] Dr Joël Liagre, Hernie discale : la plante interdite qui fait mieux que les médicaments, La Pharmacie secrète de Dame Nature N°24, Août 2019.

[5] Marco-Vincenzo Corniola, Enrico Tessitore, Oliver P. Gautschi, Karl Schaller, Hernie discale lombaire – Diagnostic et prise en charge, Rev Med Suisse 2014; volume 10. 2376-2382.

[6] Ugo Pascolo, Origine, douleur, traitement… quatre idées reçues sur la hernie discale, Europe 1, mai 2020.

[7] La hernie discale, CHUV, Service de neurologie.

[8] Dr Federico Balagué, Dr Stéphane Genevay, Hernie discale Planète Santé, novembre 2010.

[9] A propos de la hernie discale, Medtronic.

[10] T Videman MC Battie S RipattiDeterminants of the progression in lumbar degeneration : A 5-year follow-up study of adult male monozygotic twins. Spine (Phila Pa 1976) 2006 (31)

[11] Réflexions rhumatologiques. N°33. Novembre 2010.

[12] Desmarchelier C, Witting Shaus F, Coussio J, Cicca G. Effects of Sangre de Drago from Croton lechleri Muell-Arg on the production of active oxygen radicals. Journal of Ethnopharmacology 58(2):103-8 · November 1997.

[13] Mark JS Miller, Paul Bobrowski, Meenakshi Shukla, Kalpana Gupta, and Tariq M HaqqiChondroprotective effects of a proanthocyanidin rich Amazonian genonutrient reflects direct inhibition of matrix metalloproteinases and upregulation of IGF-1 production by human chondrocytes. J Inflamm (Lond). 2007.

[14] Chintalacharuvu SR, Urankar-Nagy N, Petersilge CA et al. Treatment of collagen induced arthritis by proteolytic enzymes: immunomodulatory and disease modifying effects. J Rheumatol. 2001 Sep;28(9):2049-59.

30 réponses à “Hernies discales : 5 choses à connaître avant de vous faire opérer”

  1. EDMONDE POLLEY dit :

    Suite à votre mail du 27..9.2020, Après de longues années
    de douleurs, j’ai été opérée de 2 hernies discales +
    un prolapsus + un stop de la moêle épinière en 5/2011.
    Depuis toujours de fortes douleurs et suis handicapée
    ne pouvanr presque plus marcher. Donc ce ne fut pas
    la solution. Ma vie a totalement changée. Depuis 4 ans
    je prends des remèdes naturels, ne supportant plus
    les médicaments anti-inflammatoires. Salutations polley edmonde@skynet.be

  2. Villeneuve dit :

    J’ai eu une volumineuse hernie discale qui m’a cloué couchée tout l’été tellement douloureuse on m’a fait plusieurs infiltrations pour la desséchée et ça a marché maIs j’ai peur que ça revienne
    Trop mal des mois

  3. ratte noel dit :

    guerrisseur depuis plus de 20 ans , j’ai soigné des centaines de hernies discales en posant ma main sur le dos , 95 % , de reussite , avant de bouffer toutes sortes de saloperie , passez me voir !!!

  4. Amine dit :

    Bonjour, je souffre le martyre depuis 6 mois d’une hernie l5s1 niveau saccrum, et racine du nerf sciatique attaché à cette hernie,cruralgies bilaterales droite,douleurs jambes et dos et impossible de s’asseoir. Je souheterai connaitre le dosage du traitement au croton lechleri,sang du dragon svp car j’en peux plus. Je serais intéressé pour un abonnement sur l’un de vos revues scientifiques qui correspond mon problème. Bien à vous.

  5. Nicole Monnet dit :

    Bonjour, pouvez vous me dire à quoi correspond le HV de millepertuis. Merci

  6. Aupert Chantal dit :

    Bonjour
    Un ostéopathe peut il remédier a ce problème .
    peut on pratiquer un sport par exemple la gymnastique

  7. DEKEYZER dit :

    J’ai souffert en 1999 d’une double hernie discale avec sciatique. J’étais pliée en deux, ne pouvais plus marcher, me coucher (je ne me supportais que les genoux sur les épaules). Un premier médecin voulait me faire opérer de toute urgence mais le chirurgien m’a dit que, compte tenu des échecs, tant que j’avais de la sensibilité dans les orteils, on ne bougeait pas. Un 2ème médecin (thermal lors d’une cure à Capvern) m’a demandé ce que j’avais fait pour être tellement délabrée. Je lui ai raconté mon énorme problème personnel et il m’a dit « cela ne sert à rien de soigner le dos, vous en avez plein le dos de tout cela. Apprenez à accepter le choses contre lesquelles vous ne pouvez rien et luttez là cela vaut la peine. » et m’a aidée en ce sens. En fin de cure, il m’a prescrit des massages : petites élongations (5 mn) et vibrations dans une machine. Au bout d’une trentaine de séances, le docteur m’a dit : « Mais vous êtes très grande! vous étiez tellement cassée que je ne m’en étais pas rendu compte! ». Au bout d’une quarante de séances, j’étais à nouveau droite et je n’ai plus jamais eu mal. Malgré la douleur pendant plus de 4 mois, je n’ai pas pris une boîte entière d’antalgiques, me disant que la maladie me parlait.

  8. Chantal Weingart dit :

    Bonjour,
    Comment pouvons nous obtenir le mélange
    d’huile essentiel suggéré par le Dr Liagre en
    cas de crise aigue mentionné dans votre mail
    du 27 septembre 2020.
    Merci par avance de votre réponse.

  9. Cécile Bremard dit :

    Vous avez oublié le plus efficace, à savoir les percutanées de plasma marin !!! Je pratique cela depuis plusieurs années en tant que naturopathe. Et, là, on n’apaise pas seulement les symptômes, on soigne, on  » guérit ‘ , IRM pour preuve, avant et après
    Bien à vous

  10. Jouan dit :

    Bonjour,Comme je vous l’ai décris brièvement,à 49ans,je suis emprisonnée dans un corps qui en a le double.Je ne peux plus travailler à l’hôpital,qui était une vocation pour moi.Plus de vie sociale et seule avec mes 2filles, croyez bien que si le traitement à l’extrait de croton lechleri, serai la providence ds ma vie,et celle de mes filles,qui sont très affectées par mon état.Merci de m’avoir lue.Edith.

  11. Jouan dit :

    Bonjour, je souffre le martyr depuis 11ans,tout à commencé à 38ans,hernie saccrum, et racine du nerf sciatique attaché à cette hernie,cruralgies bilaterales,douleurs jambes et dos+++. Je souheterai connaitre le dosage d1 traitement au croton lechleri,sang du dragon svp.Merci car j’en peux plus.

  12. NANOU SPILMONT dit :

    Bonjour,
    Concernant les plantes évoquées dans l’article sur les douleurs musculaires, J’ai bien compris pour les HE mais pour les plantes comment les ingérer ? Merci pour votre réponse bien cordialement.

  13. Gérard Vasseur dit :

    Il y a aussi une autre façon d’aborder le problème de l’hernie discale : c’est de lire les 2 livres de john Sarno guérir du mal de dos et le meilleur antidouleur c’est le cerveau.
    je l’expérimenté avec des douleurs au dos, c’est assez « bleffant »

  14. MICHEL JEAN MARIE ORTIN dit :

    OK, alors on fait quoi?

  15. Nathalie NDOUMBE dit :

    Bonjour
    Est ce que vous pouvez nous donner les ml en nombre de gouttes svp ? Merci bien, cordialement

  16. Yvan Turner dit :

    Bonjour je suis diabétique de type deux j’ai des problèmes de circulation sanguine au niveau des orteils et du pied j’aimerais savoir si il existe un produit pour aider la circulation sanguine

  17. laassami lazare dit :

    Bonsoir.
    J’ai une l5 l1 et une sciatique à la jambe droite et de la Arthrose dans le pas dos. que faire. merci

  18. WENGER Jean-Pierre dit :

    Comment se comporter en présence de scoliose ? – MERCI

  19. Joëlle ALEXANDRE dit :

    depuis longtemps je fais un mélange similaire contre les douleurs articulaires diverses, j’en suis satisfaite ; mais je ne le trouve pas très efficaces sur les douleurs articulaires des doigts (pouces) et des poignets.

  20. Huguette Levasseur dit :

    bonjours,

    Apres avoir lu vos commentaires sur l’hernie Discales je trouve que vous généralisé car faux ça ne fini pas par disparaitre et la douleur est toujours très présente meme après 11 Ans…….

    recu quatre injection de cortisone qui n’ont rien donné seulement un prise de poids……

    Alors qu’en dites vous????????

  21. Peltier dit :

    Bonjour ont me dit d’utiliser de huile de câlminé pour l’arthrose et sciatique pouvez vous me donner votre avis merci

  22. diane Gamache dit :

    bonjour Mr. J’ai de l’arthrose dans la colonne ce qui est très douloureux ,la douleur est constante la plante qui m’aiderait a avoir une meilleur qualité de vie Merci

  23. Kerlidou dit :

    Sur cet article d’hernie discale, vous confondez tout .1 hernie ne disparaît pas . L’ algie ressentie amène à des radios , irm ou scanner qui révèlent ou non la présence d’hernie. Leur découverte est donc souvent fortuite et parfois le problème mécanique est ailleurs. Les ostéopathes et les chiropracteurs me comprendront. Le paracetamol est le plus efficace des traitements et n’a quasiment pas d’effets secondaires, alors qu’on le fustige . Les Ains donnent souvent des maux d’estomac violents et les décontractants périfériques des diarrhées Les plantes que vous évoquez se rapprochent d’avantage des décontractants centraux comme le vieux Myolastan . Les muscles qui se contractent dans une crise ne sont pas la cause de la douleur mais la conséquence d’un blocage vertébral , dont l’anamnèse devra déterminer la cause , et qui a induit parfois une inflammation du disque inter vertébral. Un examen minutieux de la mobilité , sans oublier l’examen médical de base , permet de faire la plupart du temps , un diagnostic précis permettant ou pas , une manipulation avec ou sans traitement médicamenteux associé . Activité réduite recommandée ne boire beaucoup d’eau . Enfin , rappelez à vos lecteurs que normalement, la chirurgie ne devrait s’appliquer qu’en cas de vraies )sciatiques hyper algiques ou paralysantes , du moins en première intention. Cordialement. GK .

  24. Juan Carmona dit :

    je suis allée en Urgence à la Clinique, pour une Hernie ligne blanche douloureuse…(ventrale pré du nombril)….

  25. Shkuri dit :

    Bonjour tres interressant cette etude! Je voulais approuver sur les huiles essentiels qui marche bien.je vous remercie sur cette etude qui me tient a coeur! Merci beaucoup,guylaine shkuri

  26. DOURZAL dit :

    Cher Florent, j’utilise des huiles essentielles contre des douleurs autres que celles causées par des hernies discales. En 1999 j’ai été opérée d’un cancer du sein gauche, j’ai eu 6 séances de chimiothérapie et 35 de radiothérapie dont certaines en surdosage… Depuis 3 ans je souffre de la main gauche, un neurologue m’a dit qu’il ne pouvait rien pour moi car j’avais été « trop cuite » (ce sont ses termes). Je ne veux pas prendre de doliprane ou autres antalgiques comme tous les médecins voudraient me prescrire, je ne veux me soigner qu’à l’aide de plantes et huiles essentielles. Il y a 2 mois, une naturopathe m’a conseillé de me masser la main avec de l’HE de gaulthérie couchée et d’eucalyptus citronné dans du gel à l’arnica. Pour l’instant je ne ressens pas de mieux être. Pensez-vous qu’en utilisant votre mélange conseillé je pourrais ressentir une amélioration ? Merci beaucoup pour vos précieux conseils dans vos lettres que je lis avec beaucoup d’attention. Merci. Marguerite Dourzal

  27. Claude Pujos dit :

    Les CMP ‘ champs magnétiques pulsés sont également trés efficaces

  28. Jeannine Greco dit :

    Détecter en 95 mon hernie a disparu avec un mois de repos c’est-à-dire alité aspirine codéine trois fois par jour pour la douleur et une infiltration pratiquer par mon rhumatologue depuis je n’ai plus jamais eu mal il faut quand même que je vous dise que c’est efficace car j’ai une double scoliose ce qui veut dire que j’ai une bosse dans le côté droit de mon dos et pas d’opération évidemment 1 professeur de la Timone à Marseille m’a déconseillé une opération en renvoyant mon CD de compte-rendu de ma colonne vertébrale en disant une opération pratiquée et un procès gagné et puis vous voyez je n’ai aucun handicap je fais ce que j’ai à faire je soulève des choses mais voilà je n’ai plus mal je vais sur 72 ans et je ne remercierai jamais assez ce rhumatologue qui m’a soigné pour info vous pouvez faire suivre

  29. neboit eric dit :

    je suis entiérement d accord avec vous. moi j ai un tassement et soudures des vertébéres avec le pincement du nerf cyatique du cotés droit.
    je me soigne a l harpogophytum,
    1 gelule le soir avant le coucher depuis bien 7 ans.
    j ai plus mal, je ne traine plus la jambes la journée.
    j ai vu qu elle avait malgrés tout quelque effets secondaire qui sr sont pas déclaré chez moi.
    bon dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *