Gels désinfectants : ne mettez pas n’importe quoi sur vos mains

Chère lectrice, cher lecteur,

Tous les matins, quand j’arrive à mon bureau, je tombe sur cela :

À la crèche, rebelote, on me demande de me tartiner les mains de désinfectant avant de pouvoir récupérer ma fille.

Impossible d’y échapper. Ils sont partout.

Les gels hydroalcooliques ont envahi tous nos espaces communs. Depuis deux mois, tout le monde se rue dessus.

De nombreux magasins sont même en rupture de stock.

Je vous avoue que, pour ma part, j’évite autant que possible de les utiliser.

Et je vais tout de suite vous expliquer pourquoi.

Soyez sympa avec le douanier !

Si vous regardez votre peau de près (de très près), vous serez surpris par sa complexité : des milliers de petites crevasses formant une gigantesque mosaïque de près de 2 m2. La peau est l’organe le plus étendu de votre corps, mais aussi le plus lourd, entre 4,5 et 5 kg.

Elle vous protège contre les nombreux envahisseurs microscopiques de votre environnement. Mais elle vous permet aussi d’être en contact avec cet environnement : de sentir la chaleur du soleil sur votre visage, ou la douceur d’une main qui vous caresse le bras.

Votre peau est aussi une porte d’évacuation pour de nombreux déchets et toxines.

C’est elle qui régule vos échanges avec le monde extérieur, qui décide ce qui peut passer et ce qui ne peut pas. Elle est en quelque sorte la douane de votre corps.

Et les douaniers qui surveillent cette entrée, ce sont les mille milliards de micro-organismes qui tapissent votre peau.

On connaît surtout le microbiote intestinal. Mais notre microbiote cutané est lui aussi indispensable à notre bonne santé :

  • Il joue un rôle protecteur contre les infections : certaines bactéries produisent notamment des substances qui empêchent les microbes pathogènes de coloniser la peau
  • Il participe à la cicatrisation des tissus en cas de plaies
  • Il stimule votre système immunitaire (dont la fabrication des anticorps)

C’est un véritable écosystème où chaque micro-organisme a sa place. Et c’est grâce à cet équilibre complexe que votre peau peut se protéger contre les virus et les bactéries qui vous entourent.

Alors imaginez ce qu’il se passe quand vous inondez tout ce petit monde avec de l’alcool à 70°…

Les gels hydroalcooliques seraient dangereux pour la santé

Le gel hydroalcoolique est conçu pour tuer tous les micro-organismes.

Il ne fait pas la distinction entre les microbes pathogènes et les bons petits soldats qui montent la garde devant votre douane.

C’est une bombe atomique qui détruit tout sur son passage.

En utilisant ces gels sur le long terme, vous fragilisez donc votre microbiote cutané, et votre peau se retrouve sans défense face aux attaques des virus et des bactéries[1].

Un comble pour un produit censé vous protéger des microbes…

Et ce n’est pas tout.

Selon le ministère de la Santé, un quart de la population tolérerait très mal les gels hydroalcooliques.

Pire encore : certains produits vendus dans le commerce contiennent des perturbateurs endocriniens, comme le triclosan.

Or rien ne prouve que le triclosan est réellement efficace contre les virus et les bactéries. En revanche, ce qui est prouvé, ce sont ses effets négatifs sur la santé.

En 2017, 200 scientifiques ont d’ailleurs signé un appel, le Florence statement, pour alerter les autorités sur les dangers de ce composant[2], d’ailleurs déjà banni des savons antibactériens aux USA depuis 2016.

Une étude a aussi montré que les femmes utilisant quotidiennement des produits contenant du triclosan ont des os plus fragiles[3].

Et ce n’est pas mieux avec les recettes artisanales…

Attention aux recettes artisanales !

On peut être tenté de remplacer les gels antiseptiques du commerce par une préparation artisanale.

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, on trouve sur Internet des dizaines de recettes pour le fabriquer soi-même.

Il faut dire que les gels désinfectants sont des produits très simples, dont les ingrédients sont faciles à trouver en pharmacie.

Mais fabriquer soi-même son gel ne règle pas le problème : tous les produits, qu’ils soient industriels ou artisanaux, sont faits à base d’alcool fort. Ils restent donc agressifs pour votre peau et votre microbiote cutané.

Les gels hydroalcooliques ont leur place en hôpital, pour le personnel soignant qui est en contact avec de nombreuses personnes, potentiellement malades, et qui n’ont pas toujours le temps de se laver les mains…

Mais si ce n’est pas votre cas, sachez qu’il existe une alternative plus sûre, plus efficace et beaucoup moins chère : le savon.

Savon ou gel désinfectant : l’expérience de la tranche de pain

Dayna Robertson, professeure dans une école primaire aux USA, à eu l’idée de faire une expérience amusante avec ses enfants. Elle leur a demandé de toucher différentes tranches de pain avec leurs mains plus ou moins propres.
Une tranche de pain a par exemple été touchée par des mains sales, une autre par des mains lavées à l’eau et au savon, une autre avec du gel désinfectant…
Les tranches de pain ont alors été enfermées dans des sachets pendant un mois. L’idée était alors de comparer le développement des micro-organismes qui ont contaminé les différents pains.
Et le résultat est stupéfiant ! Voyez plutôt :

Après un mois, le pain touché par des mains sales est recouvert de moisissures (photo de gauche). Sur la photo du milieu, le pain a été touché avec des mains lavées au gel hydro-alcoolique. C’est déjà mieux, mais des moisissures se sont tout de même développées. Les mains n’étaient donc pas « parfaitement propres ».
Seul le pain de droite, qui a été touché par des mains lavées au savon et à l’eau, n’a subi aucune contamination et est resté indemne.
Si vous lisez l’anglais, je vous invite à découvrir l’expérience complète ici[4].
Bien sûr, il s’agissait plus d’une expérience ludique et non d’un vrai travail scientifique.
Mais l’année passée,  une étude (très sérieuse, cette fois-ci) de l’American society of microbiology a confirmé ces résultats.

Le bon vieux savon est plus efficace que les gels modernes

Des scientifiques ont voulu comparer l’efficacité des gels hydroalcooliques avec celle du savon traditionnel pour limiter la propagation du virus de la grippe :

  • D’un côté, un gel moderne mis au point à partir des dernières connaissances scientifiques
  • De l’autre, un bon vieux savon qu’on trouve dans les salles de bains du monde entier

Le duel pourrait sembler inégal… Mais à la grande surprise des chercheurs, le lavage de mains au savon s’est révélé plus efficace que l’utilisation du gel désinfectant[5] !

Si vous avez le choix, préférez donc toujours un lavage « à l’ancienne », avec du savon et de l’eau chaude pendant quelques minutes.

Pensez bien à laver aussi le dessus de la main et entre les doigts, deux zones qu’on a parfois tendance à négliger.

Cela reste le meilleur moyen connu pour vous protéger contre les infections sur le long terme.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Céline Couteau, interviewée dans : Bruno Alvarez, Pourquoi il ne faut pas se laver les mains toute la journée avec du gel hydroalcoolique, Ouest-France, 2 Mars 2020.

[2] https://greensciencepolicy.org/florence-statement/

[3] Cai,  Zhu,  et al., « Association between urinary triclosan with bone mass density and osteoporosis in the US adult women », The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, 2005-2010

[4] Science Alert : This Simple Bread Experiment Is a Genius Way to Get Kids to Wash Their Hands

[5] Ryohei Hirose, Takaaki Nakaya, Yuji Naito, Tomo Daidoji, Risa Bandou, Ken Inoue, Osamu Dohi, Naohisa Yoshida, Hideyuki Konishi, Yoshito Itoh, Situations Leading to Reduced Effectiveness of Current Hand Hygiene against Infectious Mucus from Influenza Virus-Infected Patients, 10.1128/mSphere.00474-19.

4 réponses à “Gels désinfectants : ne mettez pas n’importe quoi sur vos mains”

  1. André Guérin dit :

    Bonjour!
    Je me pose la question suivante concernant le pain blanc :
    Celui-ci contiens tellement de propriété afin de le conserver ,déjà pour moi je le considère comme une
    momie.

  2. DANIEL Geneviève dit :

    A propos de savon vous parlez de savon de Marseille ? (solide ou liqude) oubien de n’importe quel savonnette, ou autre ?

  3. Chrys Clerc dit :

    Merci, c’est très intéressant.

  4. Raymond Fournier dit :

    Merci pour cet article.
    Commentaire sur le lavage de mains : je viens de faire le test en portant attention. Je réalise qu’en utilisant eau chaude et savon, on fait ce geste correctement d’une façon instinctive. Étrange, me direz-vous…
    Par ailleurs, je ne suis pas prêt à dire que les gels commerciaux ,doivent être proscrits. En effet, ils sont, dans la plupart des endroits publics, la meilleure (et souvent la seule) manière de se protéger, Il faudrait donc ajouter un autre conseil: aussitôt qu’on a accès à un lieu de nettoyage, procéder sans tarder au vrai lavage des mains.
    Enfin, j’ajouterai que le pistolet à essence, quand on fait le plein, m’apparaît comme l’une des pires sources de contamination. Ne devrait-on pas toujours porter des gants lors de cette activité ?
    Je vous remercie d’avoir pris connaissance.
    Je vous remercie également pour toutes les informations que vous partagez avec nous.
    R. F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *