Filtres à eau : solution miracle ou arnaque ?

Chère lectrice, Cher lecteur,

Nous voici bientôt arrivés au terme de notre voyage autour de l’eau.

Après avoir vu ensemble les risques liés à la consommation de l’eau du robinet et les problèmes, non moins mauvais des eaux en bouteille, il nous reste à explorer une dernière voie.

Les systèmes domestiques de filtration de l’eau.

Si vous faites un tour sur Internet, vous découvrirez des centaines de modèles de filtres à eau.

Il y en a pour tous les budgets : de la simple carafe filtrante au système ultrasophistiqué à plusieurs milliers d’euros.

Difficile de s’y retrouver dans cette jungle de produits à la qualité et aux prix très variables…

Avant de vous jeter sur l’un de ces appareils, je vous conseille de lire ce qui suit. Vous verrez qu’ils ne sont pas toujours aussi performants que ce qu’on nous dit et que le coût n’est pas forcément un gage de qualité.

Carafes filtrantes : un « coup » marketing ?

Depuis quelques années, les filtres à eau ont le vent en poupe. De nombreuses personnes, méfiantes vis-à-vis de la qualité de l’eau, se tournent désormais vers ces appareils pour la purifier.

Les entreprises qui commercialisent ces filtres ont bien compris les enjeux financiers et vendent parfois leurs produits à des prix affolants.

Parmi les appareils les plus accessibles, on trouve les carafes filtrantes.

Ce sont des carafes munies d’un filtre à charbon actif qui permettrait, selon les fabricants, d’assainir l’eau.

Ce système semble attractif, car simple et à moindre coût, mais les promesses sont-elles au rendez-vous ?

En 2010, l’UFC Que Choisir s’est intéressée à leurs performances à la fois dans un laboratoire et dans la vie quotidienne au sein de 31 familles[1].

Résultats mitigés : en laboratoire, les carafes neuves permettraient surtout d’éliminer le chlore. Six d’entre elles ont réussi à diminuer la teneur en plomb lorsqu’elle était trop élevée… En revanche, elles n’éliminent pas les nitrates, et les résultats sont décevants pour la filtration du glyphosate et du calcaire.

Autre problème : certains modèles proposent des filtres contenant de l’argent, qui peut contaminer l’eau sous forme de sels.

Par ailleurs, l’expérience dans la vie quotidienne a prouvé que les carafes filtrantes étaient un lieu idéal pour la prolifération des bactéries. Pire encore : si le filtre n’est pas changé tous les mois, celui-ci peut relâcher dans votre eau… les substances qu’il a accumulées pendant des semaines.

Pour les filtres à poser directement sur le robinet, 60 millions de consommateurs a mesuré de meilleures performances sur les nitrates (réduction de 37 % du taux)[2].

Les carafes filtrantes, tout comme les filtres à mettre sur le robinet, ont malgré tout une efficacité moyenne et très variable selon les marques et les produits (cela dépend de la qualité des matériaux utilisés).

Par ailleurs, il faut compter entre 10 et 200 euros pour s’en procurer un. Ces filtres doivent être changés tous les mois et cela peut représenter un coût important sur le long terme.

À noter que, comme souvent, le prix n’est pas toujours gage de bonne qualité…

Le plus gros problème, c’est qu’on trouve très peu d’études faites spécifiquement sur un modèle, il est donc difficile de savoir lesquels sont vraiment fiables.

C’est pourquoi je déconseille généralement ce type de filtres, à moins d’avoir des données précises sur l’efficacité du modèle qui vous intéresse.

En réalité, un seul type de filtre a montré de vrais effets sur la plupart des polluants présents dans l’eau.

Du très haut de gamme (mais pas pour toutes les bourses)

Seule l’eau filtrée par osmose inverse garantit l’élimination des métaux lourds, du chlore, de la radioactivité, des pesticides, des bactéries et des virus.

C’est d’ailleurs la technique utilisée dans les vols spatiaux, dans le domaine médical ou agroalimentaire, lorsqu’une eau exempte de polluants est une nécessité absolue.

Ce type de dispositif est désormais accessible aux particuliers. Il s’agit d’une sorte de gros réservoir installé sous l’évier, composé de différents filtres : d’abord un filtre à sédiments et un filtre au charbon actif (pour piéger le chlore, les pesticides, les produits chimiques…).

Puis vient la pièce maîtresse du dispositif : la membrane osmotique qui, perforée de minuscules pores de 0,1 nanomètre, ne laisse passer que les molécules d’eau.

Ce système permet d’obtenir une eau très pure, débarrassée de tous ses contaminants… mais aussi de ses minéraux (ce qui n’est pas forcément une bonne chose).

Le principal frein à acheter un tel appareil, c’est qu’il coûte extrêmement cher, entre 500 et 1 000 euros.

C’est aussi une énorme source de gaspillage d’eau, puisque le rendement est, dans le meilleur des cas, de 50 %, soit 2 litres d’eau utilisés pour obtenir 1 litre d’eau osmosée… et dans le pire des cas de 10 %, soit 10 litres d’eau utilisés pour obtenir 1 litre d’eau osmosée !

Le filtre à osmose inverse est un appareil très performant dont l’efficacité a été validée scientifiquement. Je ne peux donc que le recommander à ceux qui en ont les moyens.

Mais pour ma part, le problème du gaspillage et le coût élevé de ce dispositif m’ont motivé à me tourner vers une autre solution, que je trouve bien plus intéressante (je vous en reparle bientôt).

Car quand on regarde d’un peu plus près les différents modèles de filtres, on se rend compte qu’ils partagent tous le même « secret ».

Le secret qu’ils n’ont pas intérêt à divulguer

Je vais peut-être vous décevoir : mais la grande majorité des filtres (à l’exception de l’osmose inverse) sont fabriqués presque exclusivement à partir du même matériau : le charbon actif.

Derrière leur apparence moderne et leurs prix plus ou moins élevés, ces appareils font passer l’eau à travers un simple filtre à charbon pour éliminer les impuretés chimiques et bactériologiques.

Le reste n’est souvent que du marketing.

Pourquoi le charbon ?

Parce qu’à ce jour, c’est le matériau qui a été le plus étudié et utilisé pour ses propriétés dépolluantes (chlore, micropolluants organiques, pesticides…).

Je suis allé faire un tour sur la base de données PubMed, qui regroupe la totalité des études scientifiques publiées à ce jour dans le monde entier.

J’ai entré les mots-clés « charbon actif » et « traitement de l’eau » (en anglais), et j’ai trouvé… 105 464 références !!

Cela signifie qu’il y a à ce jour plus de 100 000 études consacrées au charbon actif dans le traitement de l’eau. C’est hallucinant !

Je ne peux bien sûr pas retranscrire ici toutes ces études, mais voici un aperçu de ce que les scientifiques ont découvert sur le sujet.

Le charbon actif :

  • Posséderait un puissant effet adsorbant[3]: il attire les particules à sa surface comme un aimant
  • Serait efficace pour supprimer les pesticides présents dans l’eau potable[4]
  • Éliminerait les métaux lourds (notamment le plomb et l’arsenic) selon une importante revue d’études[5]
  • Retiendrait de nombreux résidus de médicaments présents dans l’environnement et dans l’eau[6]
  • Réduirait significativement le taux de PCB (polychlorobiphényles), un perturbateur endocrinien souvent présent dans l’eau potable[7]
  • Permettrait de réduire significativement les taux de matière en suspension dans l’eau, et en particulier les polluants organiques rejetés par l’industrie[8]
  • Selon une étude de 2017, « le charbon actif a montré une capacité significative à supprimer des eaux usées : cadmium, cuivre, nickel et plomb[9]»

Je pourrais encore continuer cette liste sur plusieurs pages. Mais vous avez compris l’essentiel : le charbon actif serait capable de filtrer la plupart des polluants présents dans l’eau.

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que les centres de traitement des eaux sont équipés de filtres à charbon depuis plusieurs années. Les usines de traitement d’eau potable l’utilisent aussi pour éliminer les résidus de pesticides[10]. C’est dire !

C’est à se demander pourquoi on ne mettrait pas du charbon directement dans notre verre d’eau !

Incroyable charbon

Le procédé de fabrication du charbon à usage purifiant diffère un peu de celui du charbon de nos barbecues. Le charbon actif est issu d’un matériau naturel produit à partir d’une matière organique végétale riche en carbone comme le bois non résineux, l’écorce ou encore les noix de coco, le bois de frêne, de peuplier, les noyaux d’olives, la tourbe ou même les coques de cacahuètes ! D’où le nom de charbon végétal.

Il est d’abord carbonisé sans air, à très haute température (entre 600 °C à 900 °C). Puis, vient une deuxième chauffe entre 900 °C et 1 000 °C avec un ajout de vapeur d’eau, d’oxygène ou de gaz pour augmenter la surface de captage des polluants.

Comme de minuscules éponges ultra-absorbantes, le charbon pourrait capter 178 fois son volume d’ammoniac et 97 fois son volume de gaz. On comprend alors tout de suite pourquoi il est indiqué dans les cas de ballonnements[11] !

Le charbon végétal activé se présente sous la forme d’une poudre extrêmement fine et volatile, de couleur noire.

Mais attention, tous les charbons actifs ne se valent pas.

Attention aux arnaques avec le charbon

Seul un processus de fabrication rigoureux permet de donner au charbon sa pleine capacité de dépollution.

Le choix de la matière organique est aussi capital[12]. De nombreux produits sont issus de bois de bambou.

Sauf que le bambou est connu pour sa capacité à dépolluer les sols : par ses racines, il absorbe les métaux lourds, et en particulier le plomb[13]. Ces métaux lourds se retrouvent alors dans le bois et finalement dans le charbon utilisé pour fabriquer certains filtres.

De tels filtres pourraient donc avoir l’effet inverse, en libérant dans l’eau les métaux lourds naturellement présents dans le bambou.

C’est pourquoi il faut être très prudent avant d’utiliser du charbon pour purifier son eau.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1]. « Fontaine, boirai-je de ton eau ? », Que Choisir 481, p. 38 à 43, mai 2010

[2] https://www.anses.fr/fr/system/files/EAUX2015SA0083.pdf

[3] Changjia Jiang et al, Study on Application of Activated Carbon in Water Treatment, IOP Conf. Ser.: Earth Environ, 2019.

[4] S.G.J.HeijmanR.Hopman, Activated carbon filtration in drinking water production: New developments and concepts, Studies in Surface Science and Catalysis Volume 120, Part B, 1999, Pages 723-743.

[5] Deliyanni, Eleni & Kyzas, George & Triantafyllidis, Konstantinos & Matis, Kostas. (2015). Activated carbons for the removal of heavy metal ions: A systematic review of recent literature focused on lead and arsenic ions. Open Chemistry. 13. 10.1515/chem-2015-0087.

[6] Ek, Mats & Baresel, Christian & Magnér, Jörgen & Bergström, Rune & Harding, Mila. (2014). Activated carbon for the removal of pharmaceutical residues from treated wastewater. Water science and technology : a journal of the International Association on Water Pollution Research. 69. 2372-2380. 10.2166/wst.2014.172.

[7] Qi, Zhifu & Li, Xiaodong & Liu, Jie & Bai, Sihong & Chen, Tong & Lu, Shengyong & Buekens, Alfons & Yan, Jianhua. (2014). Adsorption of PCBs in flue gas by activated carbons. Fresenius Environmental Bulletin. 23. 290-296.

[8] Siong, Y. & Atabaki, Mehdi & Idris, Jamaliah, Performance of activated carbon in water filters. Water Resources, 2013.

[9] Sani Abdulrazak, K. Hussaini & H. M. Sani, Evaluation of removal efficiency of heavy metals by low-cost activated carbon prepared from African palm fruit, Applied Water Science volume 7, pages3151–3155(2017)

[10] S.G.J.HeijmanR.Hopman. Activated carbon filtration in drinking water production: New developments and concepts. Studies in Surface Science and Catalysis 120, Part B, 1999, Pages 723-743

[11] https://www.alternativesante.fr/detox/le-charbon-vegetal-active-indispensable-a-la-maison

[12] Drinking Water and Health: Volume 2., National Research Council (US) Safe Drinking Water Committee. Washington (DC): National Academies Press (US); 1980.

[13] Du bambou pour dépolluer les sols de la boucle de Chanteloup, Le Parisien, avril 2007.

55 réponses à “Filtres à eau : solution miracle ou arnaque ?”

  1. mas jacqueline dit :

    je souhaitais bien acheter le bâton de bichotan mais pas du tout les revues que je ne lirai pas avec ; je le regrette car ce petit baton de charbon m’intéressait mais à un coût de 69 euros!!!!! c’est trop pour moi.

  2. Rouget dit :

    J’utilise le binchotan de Kishu, c’est le charbon actif le plus pur au monde et j’en suis très satisfaite ! http://www.levraibinchotan.com

  3. RUNGETTE dit :

    Bonsoir, j’ai installé des filtres doulton sous l’évier. Cette entreprise estime que l’osmose inverse élimine aussi les minéraux et c’est dommage. Voilà le seul souci à mon goût, c’est le manque d’un compteur afin de connaitre l’exacte quantité d’eau utilisée. Je ne sais pas ce que vous pensez de ces filtres, cela me parait très sérieux…

  4. AEB section france dit :

    Je ne connais pas de références scientifiques, montrant que le charbon de bois de bambou contient des métaux lourds. Son utilisation pour le traitement de l’eau ne pose à priori pas de difficultés. La référence que vous citez pour la boucle de Chanteloup concerne le Sorgho ou le miscanthus (cités comme sortes de bambous).
    Contrairement à l’idée répandue, le bambou n’est pas une plante dépolluante au sens de la phytoremédiation (capacité d’extraire du sol et de transformer, concentrer ou dégrader certains métaux lourds), ni au sens phytoépuration (capacité à traiter les eaux usées car ce sont les bactéries qui font l’essentiel du travail de dégradation des polluants ) mais il a plein d’autres qualités !

  5. MICHÈLE GULLY dit :

    mon filtre se présente sous forme d’une cartouche de forme spécifique adaptable à ma carafe, comment se présentera votre charbon filtrant?

  6. PLOCUS Carole dit :

    Bonjour,

    Je suis déçue car ce n’est pas la première fois que je lis, la réponse vous sera donnée demain et jamais rien.
    Je vais devoir résilier tous mes abonnements car beaucoup d’analyses et de démonstrations et à l’arrivée aucune solution.
    Je vis sur une île où l’eau est empoisonnée à vie par un dangereux pesticide nommé CHLORDÉCONE, LA MARTINIQUE.
    Et aucune solution pour dépolluer les terres et bien évidemment l’eau.
    J’attends de vraies solutions de PureSanté si vous ne pouvez rien, il faut le dire clairement.
    Je garde espoir.

    • Didier RAULT dit :

      depuis peu filaO antilles le meme produit que berkey que j utilise mais moins cher…..

      https://filao-antilles.com/le-projet-filao/

      • OLIVIER Philippe dit :

        Bonjour,
        Il y a quand même des différences notables entre Berkey et FilaO :
        – Les purificateurs d’eau FilaO sont livrés d’origine avec un robinet en inox,
        – Les cuves des purificateurs d’eau FilaO ne sont pas assemblées par soudage mais sont embouties donc sans soudure (pas de risque d’oxydation)
        – Pour les purificateurs d’eau FilaO, des tests de filtration de la Chlordécone ont été confiés à l’Institut Pasteur et sont disponibles, ainsi que des tests de filtration des micro-plastiques.

        Cordialement

    • OLIVIER Philippe dit :

      Bonjour,
      Les purificateurs d’eau autonomes FilaO filtrent aussi la Chlordécone, les tests ont été réalisés par l’institut Pasteur. La marque FilaO est née aux Antilles. Plus d’infos sur :
      https://www.filao-antilles.com

  7. Lafontaine dit :

    Bonjour , depuis 24 ans je me sers de l’eau d’un toit en couverture en amiante na-yen pas l’eau potable quel risque pour la santé .Merci de votre réponse .

  8. Annou Mercier dit :

    bonjour, il fait beau, il fait chaud et on a envie de boire de la bonne eau filtrée ! Malheureusement je ne vois toujours pas arriver la « bonne nouvelle » promise pour « demain » !
    Je ne sais toujours pas quoi choisir et je sens que je vais me faire arnaquer … J’espère que « demain » annoncé depuis le 20 juin sera « aujourd’hui » !

  9. Emilie dit :

    Bonjour, merci pour votre travaille.
    Je n’ai malheureusement pas reçu le dernier email promis sur la technique que vous utilisez et sur les derniers conseilles et references pour filtrer l’eau!
    Cordialement

  10. marie-christine clochard dit :

    marie
    nous n’avons pas eu la suite avec l’offre.
    est-ce normal?

  11. Mercier dit :

    bonjour,
    j’attends avec impatience la solution que vous proposez ! J’ai bien cliqué pour être avertie … mais toujours rien ! Dommage, j’espérais avoir un bon conseil quant à l’achat d’un filtre à eau

  12. Véronique DELORME dit :

    J’ai fait vos constatations il y a déjà quelques années.
    En tous cas, merci de les communiquer.
    Je n’ai hélas pas reçu la méthode que vous employez pour laquelle je m’étais inscrite. Merci par avance de bien vouloir me l’adresser.

  13. Mourenas Guy dit :

    Je n’ai encore rien reçu pour la suite.on est le 23 juin
    Et pour la commande du 23 juin je l’ai refait 2 fois et elle ne passe pas je suis encore au Maroc confiné vous me l’a mettrez de côté je la referai en arrivant en France dans quelques jours
    Merci
    Cordialement
    Mourenas Guy

  14. Guy Fages dit :

    Bonjour,
    Filtre a charbon avec en plus des ultra violets pour détruire certaine bacteries, et c’est parfait.
    Le meilleur pour moi, car il y a eu beaucoup de recherche, c’est le filtre espring de Amlway.
    voila le site : https://www.amway.fr/nos-marques/espring-fr.
    chercher sur google experience avec cirage par exemple ou avec coca .
    melange de coca avec du cirage noir et apres filtrage on peut boire

  15. Delcourt dit :

    Je suis équipée en filtre à osmose inverse (réserve de 10 litre environ) depuis longtemps et en suis ravie. Je n’utilise que cette eau pour la cuisine. Je vide en une fois l’eau filtré edans des bouteilles en verre pour protéger la membrane très fine de filtration des à-coup quand on tire de l’eau..
    Nous changeons les filtres quand nous ne pouvons plus remplir 10 bouteilles d’un litre.

  16. Rose Maria van Ceunebroeck dit :

    Bonjour
    De quelle appareil s agit il, j’ai une Berkey au charbon es un bon filtre c est américain. Merci

  17. Xc dit :

    Bonjour Monsieur,
    Sans doute, comme beaucoup de vos lecteurs, j’ai lu avec intérêt vos 2 articles sur une méthode complémentaire de purification de l »eau du robinet.
    Le sujet m’intéresse. L’élevage intensif en Bretagne pollue les nappes phréatiques alors que les autorités locales présentent des analyses en nitrates et autres polluants conformes (= en-deça des limites de potabilité retenues).
    Je suis encore une fois dépitée par vos procédés mis en oeuvre pour vendre un abonnement.
    Par l’intermédiaire d’une lettre pleine de « promesses », dont l’intention dissimulée, est de vendre des abonnements avec la prétention que des lecteurs non avertis se précipiteraient sur une offre insincère, « mensongère ».
    Le prix du morceau de charbon bois, selon la présentation qui est faite, coûte 49 €, « pour ne pas le vendre à perte ». Sa longévité est de 6 mois et après, pour se réapprovisionner ?
    8 h pour obtenir 1 litre d’eau purifiée. A peine suffisant à préparer le biberon du nourrisson le matin.
    Si la maisonnée (4 personnes) boit 1/2 litre de thé ou de tisane au petit déjeuner, que de tracasseries pour prévoir la quantité d’eau purifiée nécessaire en temps et en volume. Il est précisé qu’il faut 8 h pour obtenir 1 litre d’eau purifiée;.
    Mais pour 49 € on achète un seul bâton. Toujours présentées selon les mêmes schémas, vos méthodes, toujours les mêmes, s’apparentent à de la filouterie adressée à des BENETS.
    Vos procédés me font penser aux camelots présents sur un certain marché dans le Finistère quand j’étais enfant, aux 5 premiers acquéreurs d’une marchandise, le camelot rajoutait, gratis, 1 douzaine de serviettes de toilette, 1 paire de lunette, 1 couteau, 6 assiettes, 1 ballon, 1 paire de draps etc,
    La lectrice que je suis est triste d’écrire ces mots. Je ressens, de votre part, une absence de considération, d’estime envers vos lecteurs. Une arnaque dans toutes ses sinuosités.
    Comment est-il possible de proposer un morceau de charbon de bois à 49 € quand on sait que l’abonnement à la revue est vendu 36 €. Déduction : le charbon vaut 13 €. La façon dont l’affaire est présentée, il a été dépensé une énergie colossale pour pouvoir faire une offre attractive, omettant de préciser que le morceau de charbon est l’alibi pour faire de nouveaux abonnés.
    Soyez sensé et cohérent.
    Je me suis désinscrite de vos lettres à plusieurs reprises déjà. Récemment, j’ai signé une pétition qui correspondait aux idées que je défends, et voilà, vos lettres resurgissent.

  18. Florence dit :

    Avec ce purificateur d’eau Peut-on consommer l’eau d’un puits ou l’eau de pluie ? Ou bien est-ce réservé à l’eau du robinet fournie par la lyonnaise des eaux ?
    Merci

  19. Ennia dit :

    Où sont les sources de votre lettre (par ailleurs très instructive) ?

  20. ROUESNé Martine dit :

    Bonjour,
    Perso, j’utilise un filtre qui s’adapte au robinet, que j’achète en BIOCOOP et qui a une durée de 6 mois d’utilisation…

  21. Jean-Jacques VILLAIN dit :

    Peut on avoir dès maintenant un ordre d’idée du prix de cet appareil.

  22. Jean-Jacques VILLAIN dit :

    Peut on avoir dès maintenant un ordre d’idée du prix de cet appareil

  23. joël MOREAU dit :

    j’ai lu tous vos articles sur le filtrage de l’eau mais vous moi je me suis équipé d’un système qui n’est pas raccordé au réseau d’eau seulement branché sur le courant il consiste à récupérer l’eau de l’air production 30 litres par jour et sert par la même occasion de déshumidificateur équipé également d’un filtre à charbon.
    au final plus de consommation d’eau du robinet et de l’eau à quasi volonté en permanence
    Joël

  24. ANNIE DAMOUR dit :

    Celà fait plus de 40ans que je me soigne avec l’homéopathie j’ai 76ans et tout va bien pour moi.

  25. bert -Ch. dit :

    Bonjour,
    s’agit-il du baton en charbon de bois « UBAMEGASHI  » que l’on achète en magasin bio . merci

  26. dany dit :

    Bonjour ! J’ai travaillé durant plus de dix ans pour un fournisseur d’eau potable du grand Est. Comme exprimé plus haut, l’eau du robinet « doit » être conforme aux normes de potabilité, c’est le principal engagement et donc le boulot du fournisseur auquel vous payez votre facture en général tous les six mois. Seul problème, la désinfection par chloration (en général) de cette même eau. Pour vous débarrasser des odeurs de chlore si cette eau est destinée à la consommation, la recueillir dans une bouteille (en verre) non fermée durant au moins une heure pour le dégazage du chlore qui disparait rapidement. La bouteille se conservera ensuite sans risque pendant 48 heures (avec un bouchon) au réfrigérateur.

  27. Pesenti dit :

    Je vis en site isole,je recupere l’eau de pluie,filtree par filtres à particules 10microns + charbon à 5 microns.cette eau sert pour evier et salle de bain.
    Pour l’eau potable osmose inverse:
    Cout 300 euros,je recupere l’eau de fuite de l’osmose(ilserait dommage de la mettre dans la nature).je remineralise l’eau de boisson qui serait trop pure.(avec formule alcalinisante D.Jacobs).
    Ayant des toilettes seches je consomme peu d’eau les filtres durent longtemps.

  28. josé bachelart dit :

    Que pensez-vous de l’utilisation de billes de céramique qui peuvent durer pendant 10 ans selon la pub ? Merci !!!!!

  29. Marie D HAUSEN dit :

    Bonjour
    Vous ne parlez pas des EM céramiques ?
    Qu’en pensez vous,
    Merci

  30. Maurice GOBBE dit :

    Bonjour Florent,` je suis abonné à votre newsletter et je vous félicité pour ce que vous faites au niveau de l’information. Dans celle-ci vous omettez le filtre « waterfall » de Nikken qui a acquis le label d’or. Il ne coûte que 318€ TTC et vous pouvez découvrir toutes ses bienfaits sur le site https://eau-pure-et-vivifiante.webnode.fr/ Merci.

  31. Myriam Delvaux dit :

    j’aurais besoin de plus d’information….et ensuite de temps de réflexion……pas aujourd’hui pour demain, c’est pas sain cette précipitation…..
    n’y avez-vous pas eu le temps d’y réfléchir pendant le confinement ?

  32. G. Simon dit :

    Bonjour,
    avez-vous, dans votre étude, envisagé les filtres Berkey qui son renommés dans le monde survivaliste ?

  33. Jean-Claude dit :

    Bonjour,
    J’ai bien lu toutes vos lettres concernant l’eau. J’ai même répondu au pré questionnaire.
    Vos analyses sur les 2 premières lettres me vont très bien.
    Quant à votre lettre concernant la filtration de l’eau, elle me semble relativement simpliste et orientée vers le charbon de bois activé. Cette remarque ne déni pas ce qui est évoqué des propriétés concernant le charbon de bois.
    Il existe un autre moyen pour « filtrer » l’eau, je dirai plutôt pour épurer l’eau, c’est la distillation qui (c’est le processus qu’utilise la nature dans son cycle de l’eau) est d’une simplicité redoutable. Les appareils existants sont simples d’utilisation et robustes (j’en ai un depuis 11 ans : 2009 que j’utilise en permanence). Il a nécessité seulement 3 maintenances dans ce laps de temps (dépoussiérage des ailettes d’évaporation).
    Une fois distillée je rebicarbonate mon eau distillée au bicarbonate de potassium à un taux qui varie entre 20 et 35 mg/litre.
    Ça a l’avantage d’être une solution simple sans consommables ultérieurs qu’il ne faut surtout pas oublier de changer en temps voulu.
    L’inconvénient qu’on pourrait y trouver : c’est utilisable que pour la consommation interne (cuisine et boisson), cela est dû au fait qu’il faut quelques heures entre 4 et 6 suivant les modèles couramment vendu pour distiller un gallon (3,78 l).
    Dans tous les cas, merci Florent pour vos lettres que je lis avec attention.

  34. M.Gotte René dit :

    Pourquoi n’avez vous pas parlé des perles de ceramiques pour purifiet l’eau ? Procédé peu coûteux et simple d’utilisation .

  35. LEROY dit :

    Bonjour,
    Etes-vous sur de votre information sur l’Osmose Inverse… et l’Ultrafiltration ?
    Je connais l’Ultrafiltration : les 14000 « spaghettis de 1,20 m de long, placés verticalement dans la capsule. L’eau déjà physiquement bien filtrée (WAC pour matières solides + Filtre à Charbon + Filtres à Disques) arrive par le centre du « spaghetti ». Par gravitation, elle « sue » à travers le « spaghetti » qui est aussi filtrant que la peau humaine. Ensuite l’eau est recueillie puis re-chlorée doublement à cause de Vigipirate pour voyager vers le consommateur. (Fabricant du Spaghetti : Aquasource à Toulouse, racheté par Suez en … exclusivité).
    Jean Claude. Ex employé Régie Municipale des eaux (5è de France).

  36. Nathalie Tremblay dit :

    Tellement enrichissant de vous lire et surtout très instructif, merci à vous.

  37. Neuilly Marlyse dit :

    Je désirerais savoir si ce système est valable pour purifier l’eau de pluie. Je viens d’emménager dans une maison (en Guyane) dont l’eau est obtenue des eaux de pluie.
    Merci à vous de votre réponse.

  38. Evelyne dit :

    J’ai besoin de plus d’informations sur le produit proposé: dimension, poids, peut-il être transporté dans une valise par avion? Peut on le trouver ou un similaire aux États Unis (je vis en République Dominicaine). Merci. Salutations

  39. ANDRÉ Françoise dit :

    Je voudrais savoir ce que vous pensez des fontaines filtrantes Pi Mag ? Connaissez vous ce produit et qu’en pensez vous .C’est different des carafes filtrantes .Merci à vous F. ANDRÉ

  40. Marie-Hélène Oliete dit :

    Vos lettres me sont précieuses.j’en apprends tout le temps.merci

  41. Andre Françoise dit :

    Bonjour
    Pouvez vous me dire si vous connaissez les appareils filtrant de la marque PiMag et surtout ce que vous pouvez me dire sur ce produit .c’est une sorte de fontaine litrante . Merci à vous votre opinion est tres importante pour moi car j’utilise cette sote de fontaine filtrante ‘. Cnest different des carafes filtrantes dont vous parlez .
    Merci a vous F. ANDRÉ

  42. Bodzonga dit :

    Bonjour,
    Je vis au Benin et j’utilise depuis 4 ans un filtre FILOPUR fixé sur le robinet et vendu seulement en direct (voir le site du même nom pour les coordonnées) dont je suis extrêmement satisfaite. Il filtre les pesticides les bacteries les virus et le chlore, mais conserve les minéraux. Nous n’avons plus aucun problème de santé lié à la qualité de l’eau. Alors qu’auparavant nous utilisions un filtre à cartouches céramiques avec 2 bacs superposés; ce filtre n’était pas sûr du tout et nous avions fréquemment des désordres intestinaux.
    Donc comme vous l’avez dit, certains filtres au robinet peuvent être excellents! C’est le cas de FILOPUR. Les cartouches de rechange du filtre FILOPUR ont une très longue durée de vie, entre 6 et 12 mois suivant la quantité d’eau utilisée. Le coût de l’utilisation du filtre est donc très faible. Je recommande!

  43. Sonia dit :

    Bonjour,

    Je reçois régulièrement vos mails et c’est toujours un plaisir de vous lire.
    Cela fait des mois voire des années que je cherche un système de filtration performant et durable.
    Après maintes recherches, j’ai découvert les systèmes de filtration Berkey qui me paraissent intéressants. Les connaissez-vous? Pouvez-vous me dire ce que vous en pensez afin d’acheter de manière sereine?

    Merci beaucoup.

    Cordialement.

    Sonia.

  44. CHARRON Patrick dit :

    Bonjour,

    J’ai lu avec intérêt votre article car l’eau est un élément vital pour notre santé. j’ai été en contact avec la la Sté Natarys qui commercialise des eaux filtrées par osmose.
    Je suis actuellement confiné à Madagascar où je dirige un hôtel lodge et serait intéressé pur l’avenir par votre proposition. Mais pour cette saison ce n’est pas possible.. Vous pourriez en attendant de meilleurs jours m’envoyer une documentation

  45. Toussaint dit :

    Bonjour je distribue les biodynamiseur Natura4rever.

  46. Phil dit :

    Bonjour
    Je suis sensible à cette Question de l’eau depuis 20 ans , je n’ai jamais de solutions satisfaisantes. Vous décrivez très bien les limites de l’eau du robinet , de l’eau en bouteille et des fameux filtres ….
    J’ai trouvé une manière de dynamiser l’eau , de la Rendre alcaline pure et ionisée pour un coût raisonnable …..
    Cela fait plus de trois ans et de nombreuses personnes autour de moi sont très satisfaites ainsi que les animaux Qui instinctivement se tournent vers cette eau

  47. Estiot dit :

    J‘aimerai que vous en disiez plus sur comment en plus adoucir l‘eau .
    Dans le sud est c‘est une catastrophe si vous avez des problèmes rénaux.
    D’où obligation d‘acheter des eaux douces telles montcalm monroucous etc.

    Je vous remercie en tout cas de vos nombreux conseils

  48. Ouillères Mireille dit :

    Bonjour,
    Votre article est intéressant, je voudrais cependant savoir ce que vous pensez du BINCHOTAN,, technique japonaise pour filtrer l’eau.
    Merci d’avance.

  49. Rose dit :

    Bonjour Monsieur,
    Tout ce que vous dites est très intéressant mais nous pouvons remarquer également que nous sommes pris dans un piège : rien n’est bon à avaler, tout est souillé, rien n’est bon pour notre santé. C’est quand même anxiogène ! Vous ne trouvez pas ! Tout est marketing, tout est onéreux mais … attention vous nous dites tout cela et nous faites miroiter que vous avez LA solution mais … attention si on s’inscrit, et… Demain nous serons les privilégiés… les chanceux … mais ce que vous ne dites pas c’est qu’on devra sortir notre carte bancaire également. Ne pensez-vous pas que c’e que vous faites c’est aussi du marketing ! Vous critiquez les autres mais vous n’êtes pas mieux alors arrêtez votre cinéma de faux/bon samaritain ! Ça suffit ! Arrêtez les arnaques sur internet ! Il faut tout le temps s’abonner à vos newsletters pour soi-disant recevoir de bonnes infos mais non, au lieu de ça, vous emmenez les lecteurs dans un piège pour acheter acheter acheter a ch e t er !!! en leur faisant croire que si on n’achète pas LE produit ou LA solution en question, c’est fini, on va droit à la mort à petit feu ! Vous n’avez pas honte, Monsieur ! de faire circuler une atmosphère anxiogène, comme si on en n’avait pas encore dans ce bas monde !!! Donc, au nom des lecteurs, je vous prierai d’arrêter vos arnaques SVP ! Vous n’êtes pas mieux que les autres, vous êtes encore pire ! Et j’entends d’autres lecteurs le dire également autour de moi et soi-disant PureSanté !!!! Vraiment la HONTE !!!

  50. Mastellotto dit :

    Je n’ai rien vu sur les filtrés céramique ?

  51. Nelly Grandjean dit :

    Avant de réserver quoi que ce soit j’aimerais savoir de quoi il s’agit exactement… à demain donc
    Merci

Répondre à Rouget Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *