Druide : l’ancêtre du médecin… et de l’entremetteur ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Dans le célèbre mythe médiéval de Tristan et Iseut, cette dernière reçoit un philtre d’amour qui lui est destiné à elle et au roi Marc qu’elle doit épouser.

Mais par erreur, c’est le chevalier Tristan, croyant servir du vin, qui partage le breuvage magique avec Iseut.

C’est le début de leur amour impossible qui finira tragiquement par la mort des deux amants.

L’histoire est truffée de légendes comme celle-ci sur de présumés philtres d’amour, censés rendre follement amoureux les personnes qui le boivent.

On raconte par exemple que la favorite du roi Louis XIV avait obtenu son cœur grâce à un philtre d’amour.

On soupçonne aussi la reine Catherine de Médicis, épouse du roi Henri II, d’avoir utilisé un tel élixir pour parvenir à ses fins.

Que ce soit pour des manigances politiques ou des cœurs brisés, le philtre d’amour est mentionné dans les textes anciens depuis plus de 5000 ans.

Un rituel druidique pour enflammer les cœurs

De nos jours, pour raviver la flamme en cas de “passage à vide”, on utilisera la fameuse pilule bleue ou un suivi de couple chez un psychologue spécialisé.

Mais il y a 5000 ans, les couples se rendaient chez les druides lorsqu’ils faisaient face à une telle difficulté.

Non pas pour discuter, mais pour participer à un rituel.

Cela est peu connu, mais les druides étaient non seulement les gardiens de la médecine des plantes, mais on faisait aussi appel à leur grande sagesse pour d’autres difficultés comme les problèmes de couple.

Le but de ces cérémonies était de garder l’amour auprès de soi, d’encourager la sensualité ou encore de stimuler la libido.

Mais attention : contrairement à ce qu’on pourrait penser de prime abord, elles n’avaient rien de magique !

Frottez-vous les mains avec cette plante

La solution des druides pour réunir les couples était basée sur leur connaissance profonde de la nature qui les entourait.

Et c’est dans la nature, au 1er Février, premier jour de la période de Brigantia, que les druides ramassaient la plante de l’amour : la verveine.

La tradition druidique veut que si l’on se frotte les mains avec de la verveine et que l’on touche ensuite son partenaire, son amour vous serait donné en retour.

Si vous pensez qu’il ne s’agit que d’une simple croyance un peu naïve, détrompez-vous…

Au Moyen-âge, les druides étaient considérés comme de vrais scientifiques. Leur savoir était basé sur une solide expérience des plantes.

De nombreuses recherches ont d’ailleurs confirmé l’utilisation traditionnelle des plantes par les druides.

La verveine est plus dévergondée qu’elle en a l’air

Bien sûr, il y a peu de chance que ce rituel druidique vous permette de séduire la personne que vous aimez.

Ce serait exagéré de dire que cette plante est un véritable philtre d’amour.

Mais récemment, des scientifiques ont donné raison aux druides sur ses vertus libidogènes.

Car derrière son calme apparent, la verveine cache une âme de dévergondée.

La faute à un alcaloïde, la verbénaline, qui lui donnerait un double effet sur la libido.

Non seulement la verveine dilate les artères, ce qui favorise notamment la turgescence du sexe de l’homme, facilite l’érection et stimule la libido…

Mais la verveine augmente aussi la montée du désir en réduisant le stress et l’anxiété.

Réalisez votre propre potion de verveine

Pour un effet “philtre d’amour”, je ne vous conseille pas de vous frotter les mains avec, mais plutôt de la consommer en décoction légère :

  • Trempez à froid pendant 15 minutes, puis portez à ébullition
  • Laissez infuser 10 minutes
  • Buvez 2 tasses par jour pendant deux semaines

La verveine est aussi employée pour favoriser la digestion, en cas de rhumatismes ou encore de migraines.

Dans ce cas, optez plutôt pour une infusion, à raison de deux cuillères à café de verveine dans une tasse d’eau bien chaude à laisser infuser pendant 10 minutes.

Ce que je trouve frappant avec la verveine, c’est que nous sommes nombreux à en boire avant d’aller au lit, sans nous douter que cette plante est en réalité issue d’une longue tradition druidique.

Et ce n’est pas seulement le cas de la verveine.

L’initiation secrète des druides en 2021

On a tendance à l’oublier, mais de nombreux usages actuels des plantes nous viennent en réalité des druides, bien avant d’avoir été étudiés par les scientifiques.

Les druides ne faisaient pas de travaux scientifiques au sens moderne du terme, mais ils ont passé des milliers d’années à tester, vérifier et utiliser les plantes de nos régions.

Leur savoir est immense… et il n’a pas disparu.

Au 21ème siècle, il existe toujours des druides dans nos régions. Ceux-ci vivent souvent cachés, mais ils continuent de transmettre leur savoir vieux de plus de 5000 ans.

Mon amie et collègue Alizée Berchet a eu la chance d’en rencontrer un qui, en plus d’être druide, est aussi pharmacien.

Elle a enregistré avec lui un entretien passionnant, en libre accès sur Internet pendant quelques jours.

Si vous voulez voir à quoi ressemble un vrai druide en 2021, je vous conseille de visionner cet entretien, en vous inscrivant à sa lettre d’informations sur le druidisme, sans attendre en cliquant ici.

Rares sont les personnes à avoir la chance de recevoir les enseignements directs d’un druide. Aussi, je vous recommande de ne pas manquer cette occasion.

Amicalement,

Florent Cavaler





Une réponse à “Druide : l’ancêtre du médecin… et de l’entremetteur ?”

  1. YACINE NDIAYE dit :

    Bonjour,

    Je voulais vous dire merci

    Bien cordialement

    Yasin N’Diaye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *