Citron : comment le consommez-vous ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Il y a ceux pour qui le citron est un fruit banal, tout juste bon à finir en rondelles dans le coca.

Et il y a ceux qui considèrent le citron comme la star incontestée de la santé naturelle.

C’était le cas d’une amie aujourd’hui disparue, mais qui a vécu en superforme jusqu’à ses 93 ans.

Je me souviens très bien de ce qu’elle m’avait dit sur le citron :

« Le citron, c’est un petit miracle à lui tout seul ! Il est riche en sels minéraux, oligo-éléments et vitamines, en particulier en vitamine C. Il vous donne une immunité à toute épreuve, un système nerveux performant et un cœur vigoureux. Alors, franchement, “ordinaire”, mon œil ! »

« Si vous en consommez tous les jours, vous pourrez dire au revoir aux rhumes et autres infections. Il fait partie de mes habitudes depuis plus de 40 ans et je me porte très bien depuis tout ce temps : pas de rhume, pas de grippe, pas de problèmes de digestion… »

Cette amie avait raison d’insister autant sur les bienfaits de ce fruit.

Ce qu’on ne vous dit pas sur le citron

Le citron a construit sa célébrité en grande partie sur sa haute teneur en vitamine C (entre 50 mg et 100 mg) et sa capacité à détoxifier le corps.

Des études ont démontré que le jus de citron et sa peau (riche en limonène) avaient bien des effets drainants sur le corps[1], mais il ne faut pas non plus surestimer son pouvoir.

Il ne suffit pas de prendre du jus de citron une fois par jour pour faire une détox en profondeur.

À ce sujet, lundi prochain, j’organise la Semaine de la Détox. Avec plusieurs experts, nous donnerons des conseils concrets pour effectuer une détoxification vraiment efficace.

Pour en revenir au citron, je le recommande plutôt en cas de maux de gorge.

Dès que vous commencez à sentir une gêne dans la gorge, gargarisez-vous avec le jus d’un citron dilué dans un verre d’eau, 3 fois par jour dès le début de l’infection. Les plus courageux se gargariseront sans dilution, c’est fort mais radical. Vous pouvez ensuite avaler la préparation pour profiter des vertus antiseptiques par voie interne. Le citron a un PH très acide (2 à 2,5) et peut être agressif pour les muqueuses de l’estomac. Il est donc déconseillé en cas d’inflammation (reflux, ulcère, œsophagite).

Mais le citron n’est pas seulement un puissant anti-microbien.

Il a encore de nombreuses vertus dont on parle moins.

Des effets préventifs contre certains types de cancer ?

Le citron s’est aussi révélé utile dans la prévention de pathologies beaucoup plus graves comme les maladies cardiovasculaires. Selon une étude, cette efficacité proviendrait principalement des flavonoïdes qui ont un effet antithrombique, antioxydant, vasorelaxant et anti-inflammatoire[2].

Encore plus impressionnant : une étude[3] a analysé l’activité du citron chez 955 patients atteints de différents cancers (bouche, pharynx, œsophage, estomac, intestins, colorectal, sein, utérus, ovaires, prostate et reins). Et les chercheurs ont conclu que le citron aurait des effets protecteurs contre les cancers des voies digestives et des voies respiratoires hautes.

Ces études devront encore être confirmées à plus grande échelle, mais les résultats sont tout de même encourageants.

Désinfectant et cicatrisant en même temps

Vous l’avez peut-être constaté par vous-même : le citron versé sur une plaie, ça pique.

C’est normal, le jus de citron possède aussi des vertus désinfectantes et cicatrisantes. Une expérience[4] in vitro a d’ailleurs démontré que le jus de citron luttait efficacement contre les bactéries suivantes : BacillussubtilisStaphylococcus aureusEscherichia coliPseudomonas aeruginosaSalmonella kintamboSalmonella typhi et Proteus.

Le citron aurait encore de nombreuses propriétés :

  • Anticholestérol[5] : des femmes ayant consommé du citron pendant 4 semaines ont vu leur taux de cholestérol diminuer de 6,5 %.
  • Hypotenseur : une étude[6] a démontré que l’ingestion de citron, couplée à des exercices physiques (marche), diminuait la tension artérielle.
  • Neuroprotecteur[7] : le citron aurait un effet antidépressif sur les neurones.
  • Tonique digestif[8] : il diminue l’appétit et soutient la digestion.

Boire son citron dans un verre d’eau chaude (et 3 autres erreurs courantes)

On lit souvent qu’il faut mettre le citron dans de l’eau chaude (thé, tisane…) pour profiter de ses vertus antioxydantes ou soigner une infection ORL.

Le problème, c’est que la vitamine C est très sensible à la chaleur : quand vous versez de l’eau bouillante sur votre citron, vous risquez de détruire la vitamine C qu’elle contient.

La meilleure solution consiste donc à ajouter du jus de citron directement dans vos plats ou à le verser dans un verre d’eau tiède ou à température ambiante (mais jamais bouillante).

Sur le long terme, cette habitude pourrait aussi avoir des effets néfastes sur vos dents.

L’acidité du citron fragilise l’émail, qui est la couche protectrice de la dent. Pour éviter cela, il est important d’éviter d’en consommer tout au long de la journée. Il vaut mieux choisir un moment précis pour boire votre jus de citron (le matin par exemple).

Ensuite, rincez-vous bien la bouche et ne vous brossez pas les dents immédiatement après. Vous pouvez aussi utiliser une paille pour limiter le contact du citron avec vos dents.

À ce propos, ne l’utilisez jamais :

  • Sur votre brosse à dents pour blanchir votre sourire : vous risquez de détruire votre émail encore plus rapidement
  • Dans le but de perdre du poids : « l’effet minceur » du citron n’est pas prouvé. Si l’acide citrique aide bien à digérer les lipides, il n’empêche pas de les stocker pour autant
  • Directement dans vos cheveux pour les faire briller : le citron assèche les cheveux. Il vaut mieux le diluer dans l’eau au préalable si vous souhaitez l’utiliser en soin capillaire.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Terpstra AH1, Lapré JA, de Vries HT, Beynen AC. The hypocholesterolemic effect of lemon peels, lemon pectin, and the waste stream material of lemon peels in hybrid F1B hamsters. Eur J Nutr. 2002 Feb;41(1):19-26.

[2] Benavente-García O1, Castillo J. Update on uses and properties of citrus flavonoids: new findings in anticancer, cardiovascular, and anti-inflammatory activity. J Agric Food Chem. 2008 Aug 13;56(15):6185-205.

[3] Foschi R1, Pelucchi C, Dal Maso L et alii. Citrus fruit and cancer risk in a network of case-control studies. Cancer Causes Control. 2010 Feb;21(2):237-42.

[4] Okeke MI1, Okoli AS, Eze EN, Ekwume GC, Okosa EU, Iroegbu CU. Antibacterial activity of Citrus limonum fruit juice extract. Pak J Pharm Sci. 2015 Sep;28(5):1567-71.

[5] ElisabethWisker, MartinaDaniel,WalterFeldheim. Effects of a fiber concentrate from citrus fruits in humans. Nutrition Research. Volume 14, Issue 3, March 1994, Pages 361-372.

[6] Yoji Kato , Tokio Domoto, et alii. Effect on Blood Pressure of Daily Lemon Ingestion and Walking. J Nutr Metab. 2014; 2014: 912684.

[7] Wu M, Zhang H, Zhou C, Jia H, Ma Z, Zou Z. Identification of the chemical constituents in aqueous extract of Zhi-Qiao and evaluation of its antidepressant effect. Molecules. 2015 Apr 16; 20(4):6925-40.

[8] Papiya Bigoniya, Kailash Singh. Ulcer protective potential of standardized hesperidin, a citrus flavonoid isolated from Citrus sinensis. Revista Brasileira de Farmacognosia. Volume 24, Issue 3, May–June 2014, Pages 330-340.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *