L’art de l’aphorisme (et quelques citations de mes lecteurs qui remontent le moral)

Chère, lectrice, cher lecteur,

Ce que j’aime avec les citations, les proverbes ou les aphorismes, c’est qu’ils ne laissent jamais indifférent.

Ils émeuvent, font réfléchir, indignent, consolent, motivent, font esquisser un sourire ou même franchement rigoler…

Ils peuvent servir de déclic dans un moment difficile. On peut les répéter comme un mantra tout au long de notre vie, en faire des règles de conduite, ou alors les oublier et parfois les redécouvrir bien des années plus tard.

N’en déplaisent aux universitaires qui s’offusquent de voir sortir de leur contexte certains propos d’écrivains ou de penseurs qui, isolés, perdent leur sens premier…

L’art de la brièveté reste un moyen de transmission puissant, dont les philosophes eux-mêmes ont usé sans modération pendant des siècles, depuis les fragments d’Héraclite jusqu’aux aphorismes de Nietzsche, en passant par les maximes de La Rochefoucauld.

D’autres sentences plus légères vous rappelleront, avec un brin de nostalgie, l’humour potache des « blagues malabars », les sermons moralisateurs de nos grands-parents ou encore les pensées « gnan-gnan » du dernier livre de développement personnel à la mode.

Quoi qu’il en soit, je me rends compte à quel point une simple petite phrase, légère ou profonde, peut faire un bien fou, en particulier dans les moments où l’on a besoin de réconfort.

Quand j’ai partagé avec vous cette citation qui m’avait fait sourire, il y a quelque temps, vous avez été plus de 340 à m’envoyer en retour les adages, dictons et citations qui vous remontent le moral !

Je sais que peu d’entre vous lisent les commentaires des autres lecteurs sur le site de PureSanté, c’est pourquoi j’ai décidé de partager avec vous, dans cette lettre, quelques-unes des citations que vous m’avez envoyées et qui vous inspireront peut-être.

Je précise qu’il ne s’agit que d’une sélection. Ce serait trop long de tout mettre ici.

Mais si vous souhaitez découvrir la totalité des 347 citations (et, pourquoi pas, partager également la vôtre), il vous suffit de cliquer ici et de faire défiler la page vers le bas, jusqu’aux commentaires.

Dans la série « Ça fait du bien de lire ça »

Béa : « un sourire ne coûte rien, mais il rapporte beaucoup. Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne. Il ne dure qu’un instant, mais son souvenir est éternel. »

Henni : « Aussi longue soit la nuit, le soleil la suit toujours. »

Ginou : « souviens-toi que le bonheur se rencontre tout au long du chemin et non au bout de la route »

Lan Anh : « On ne voit qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. » (Antoine de Saint Exupéry)

Calvez : « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec on atterrit dans les étoiles » (Oscar Wilde)

Olivier : « Le soleil n’oublie pas un village parce qu’il est petit. » (proverbe africain)

De Melo : « En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d’en faire autant. » (Nelson Mandel)

Chardon : « L’homme se découvre lorsqu’un obstacle se présente »
(Antoine de St Exupéry)

Dominique : « La sagesse, c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre lorsqu’on les poursuit. » (Oscar Wilde)

Dans la série « Vieillir heureux… ou ne jamais vieillir »

Jacqueline : « La vie commence à 50 ans, avant ce n’est que de l’entraînement. »

Campanini : « Laisse le passé aux morts, l’avenir aux rêveurs, vis ton présent »

Norbert : « Je ne suis pas vieux je suis jeune depuis plus longtemps que vous. »

Jacques : « pour rester jeune, il faut éviter de porter son âge. »

Fajou : « Passé 50 ans, si tu n’as pas mal quelque part, c’est que tu es mort. »

Sylveen : « Quarante ans, c’est la vieillesse de la jeunesse, mais cinquante ans, c’est la jeunesse de la vieillesse. » (Victor Hugo)

Jane : « Dans sexagénaire, il y a sexe. »

Dans la série « À méditer… »

Claude : « Tout ce qui peut être dit ne mérite pas d’être su » (Lao Tseu)

Eric : « Dans l’eau les poissons mangent les fourmis. Hors de l’eau les fourmis mangent les poissons. »

Jackie : « L’essentiel est sans arrêt menacé par l’insignifiant. (René Char)

Dem Mary : « La vie ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre à danser sous la pluie. » (Sénèque)

Isabelle : « Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité et un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté. » (Winston Churchill)

Michèle : « Nous avons tous deux vies et la deuxième commence lorsque nous nous rendons compte que nous n’en avons qu’une » (Confucius)

Puzenat : « le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même. » Gandhi

Mahet : « La vie, c’est comme de l’eau : si tu creuses ta main tu la gardes, si tu fermes le poing tu la perds » (Jean Giono)

Jacqueline : « La joie est le passage de l’homme d’une moindre à une plus grande perfection. » (Baruch Spinoza)

Dans la série « Santé décalée »

André : « Le psychiatre sait tout et ne fait rien. Le chirurgien ne sait rien, mais fait tout… et le médecin légiste sait tout… mais un jour trop tard. » (Herbert Liebermann)

Mamaille : « Les six meilleurs médecins du monde : soleil, repos, exercice, régime alimentaire, estime de soi, amis. » (Charlie Chaplin)

Chantal : « Presque tous les hommes meurent de leurs remèdes et non pas de leurs maladies. » (Molière)

Czerczuk : « L’art de la médecine consiste à distraire le malade pendant que la nature le guérit. » (Voltaire)

Brando : « La bonne santé est le meilleur moyen de mourir le plus lentement possible. » (Coluche)

Dans la série « Juste pour rire (ou pas) »

Corinne : « Le chocolat est mon ennemi, mais fuir devant l’ennemi, c’est lâche… »

Monthulé : « Si tous les gens qui disent du mal de moi savaient ce que je pense d’eux, ils en diraient bien davantage. » (Sacha Guitry)

Guerder : « Lorsque l’on a un problème, rien ne sert de se taper la tête contre les murs sinon l’on a deux problèmes. »

Dem Mary : « Un gentleman est celui qui appelle toujours un chat, un chat. Même lorsqu’il trébuche dessus et qu’il tombe » (Marcel Achard)

Léon : « Si l’arbre savait ce que lui réserve la hache, il ne fournirait pas le manche. »

Christian : « C’est quand tu vois un moustique se poser sur tes testicules que tu sais que rien ne se résout par la violence »

Ces quelques citations ne vont peut-être pas bouleverser complètement votre existence, mais elles vous remonteront peut-être le moral ou vous aideront à voir un peu plus clair dans votre vie.

J’espère au moins que vous aurez, comme moi, du plaisir à les lire.

N’hésitez pas à partager, vous aussi, les citations qui vous ont marqué en laissant un commentaire au bas de mon ancienne lettre en cliquant ici, ou alors en commentant celle-ci.

Qui sait, votre citation sera probablement la petite graine qui inspirera un autre lecteur de la communauté PureSanté.

Amicalement,

Florent Cavaler





Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *