La médecine chinoise guérit les infections urinaires depuis 2 000 ans

Chère lectrice, cher lecteur,

La médecine traditionnelle chinoise est basée sur une expérience forte de plusieurs milliers d’années. Pendant des dizaines de siècles, elle a expérimenté, validé et perfectionné des méthodes de soins contre de nombreuses maladies.

Et son approche traditionnelle n’a rien à envier aux thérapies occidentales les plus modernes.

Sa vision de l’être humain et de la santé offre souvent une perspective nouvelle sur la maladie à traiter – et des solutions méconnues.

Cela est particulièrement intéressant dans le traitement des cystites.

Selon la médecine chinoise, l’infection urinaire proviendrait de « l’humidité chaleur de la vessie ». D’un point de vue occidental, on dira que des toxiques s’accumulent dans la vessie et favorisent les inflammations.

Face à ce phénomène, la tradition chinoise préconise d’être particulièrement attentif à son alimentation.

Pourquoi vous devriez éviter les crevettes à l’ail

En cas de cystite, la médecine chinoise recommande en premier lieu d’éviter les aliments sucrés, pimentés ou gras, le tabac, l’alcool ou encore le fromage.

Il est également déconseillé de manger : ciboulette, oignon, ail, graine de fenouil, vinaigre, arbouse, cerise, châtaigne, litchi, longane, jujube, euriale, crevettes, viande de mouton et de bœuf.

En revanche, les fruits, les légumes frais et certaines légumineuses sont largement recommandés car ils favorisent la production d’urine et la diminution de l’humidité[1].

Mais ce n’est pas tout.

Le « sirop » des Chinois contre la cystite (ce n’est pas le jus de canneberge)

En Chine, le haricot mungo est utilisé pour combattre les symptômes de la cystite. Il est connu pour sa capacité à clarifier la chaleur et à favoriser la production d’urine.

Le haricot mungo est particulièrement conseillé en cas de cystite avec miction fréquente, douloureuse et peu abondante.

Dans ce cas-là, voici une recette de « sirop » qui pourra vous aider :

  • Mélangez dans un peu d’eau 500 g de pousses de haricot mungo, broyées de façon à obtenir du jus
  • Ajoutez un peu de sucre de canne (selon votre goût)
  • Buvez entre 100 et 150 ml, deux ou trois fois par jour[2].

Pour lutter contre les cystites, la médecine chinoise recommande également le céleri.

À lui seul, le céleri apaiserait des nombreux symptômes grâce à ses propriétés diurétiques. En cas d’infection aiguë, préparez un jus de céleri branche (200 g) et buvez-le, accompagné d’un verre d’eau, trois fois par jour. En cas de cystite à répétition, vous pouvez aussi manger une soupe de céleri tous les deux jours.

Et l’asperge alors ? Bon ou mauvais en cas de cystite ?

En Europe, on déconseille généralement les asperges en cas d’infection urinaire, à cause de leur haute teneur en acide urique. Cela pourrait être problématique si vous souffrez de calcul rénal à base d’acide urique.

En revanche, si vos calculs sont d’origine calcique (c’est le cas de 80 % des calculs), l’asperge serait recommandée car elle est diurétique et disperse la chaleur. Sa haute teneur en fructosane et en aspergine bêta stimulerait aussi le nettoyage du foie.

6 réflexes pour ne plus avoir d’infection urinaire

  1. Buvez beaucoup (eau, thé, tisanes…) : boire au moins 1,5 litre d’eau par jour garantit une miction abondante qui empêche la colonisation de bactéries pathogènes.
  2. Urinez après l’amour : le mouvement de pénétration entraîne les germes situés à l’entrée du vagin vers la vulve et les frottements créent une petite irritation qui entrouvre l’orifice de l’urètre. Il est donc important d’uriner dans les 10 minutes suivant un rapport sexuel. Pensez aussi à rincer vos parties génitales avec de l’eau ou du savon au PH neutre.
  3. Préférez les coupes menstruelles ou les serviettes naturelles en coton bio, non blanchi et non traité au chlore, aux tampons industriels. Changez régulièrement de protection.
  4. Évitez les pantalons et sous-vêtements synthétiques : ils augmentent l’humidité et la température du corps, favorisant ainsi le développement des bactéries.
  5. Évitez les aliments irritants pour la vessie : café, tomate, sucreries et alcools contenant des sulfites et du soufre.
  6. Privilégiez les fruits frais et les produits fermentés : des études[3] montrent qu’une consommation régulière de jus de fruits frais (canneberge, myrtilles, groseilles…) et de produits à base de lait fermenté diminue le nombre d’infections urinaires.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Chapellet Josette, A la découverte de la diététique chinoise, Paris : Guy Trédaniel, 2017, p. 251.

[2] Chapellet Josette, A la découverte de la diététique chinoise, Paris : Guy Trédaniel, 2017, p. 268.

[3] Kontiokari T1Laitinen JJärvi LPokka TSundqvist KUhari M., ”Dietary factors protecting women from urinary tract infection”, Am J Clin Nutr. 2003 Mar;77(3):600-4.

13 réponses à “La médecine chinoise guérit les infections urinaires depuis 2 000 ans”

  1. Bruncvik Théodore dit :

    Bonjour, Je lis avec beaucoup d’attention vos lettres mais jusqu’alors je n’ai jamais trouvé de solution à mon problême qui est l’insuffisance rénale: cette maladie qui touche des milliers de personnes est sans doute considérée comme insoluble même par les plantes ,aucun organisme comme le votre n’en parlant jamais !!! Qu’en pensez vous ? Merci, vous êtes mon seul espoir. Salutationsles meilleures.

  2. Claudette paulin dit :

    Je vous remercie pour les infections urinaires je vais faire ce que vous demander car je fait présentement une infection urinaire je sort de l hôpital présentement pour cas. Merci milles fois merci

  3. Chantalstarck dit :

    Merci très intéressant a garder précieusement

  4. STOFFEL. N dit :

    Bonjour
    J’ai bien reçu le retour après le test mais et je vous en remercie mais soit je me suis trompée en répondant soit il y a un soucis.
    Je ne suis pas du tout en surcharge pondérale bien au contraire mon indice est inférieur à la normale (43kg pour 1m61).
    Et ma démarche en règle générale n’est pas lente.
    Pour le reste c’est bon.
    Pouvez vous me renvoyer un profil qui me corresponde mieux afin de pouvoir adapter mon alimentation et guérir le Candida Albicans que je traîne depuis plus de 7 ans.
    Cordialement,

    N.STOFFEL

  5. Lemoine dit :

    Bjr, je lis toujours avec grand interêt vos lettres, un grand merci.
    Je fais très rarement des infections urinaires et des cystites depuis que j’ai compris que l’oseille et la rhubarbe bcp trop acides me les provoquaient.
    Cdt

  6. Patricia Laffond dit :

    Bonjour
    Merci pour vos précieux conseils.

  7. Philippe Boni dit :

    MERCI

  8. Catherine Brunelle, B.Sc., PA LEED® dit :

    Les infections urinaires peuvent être évitées parle respect de notions élémentaires de biologie. Malheureusement, le modèle imposé, qui prône« les relations de reproduction» est une supercherie monumentale. Les représentations de la conformation féminine sont d’ailleurs totalement fausses dans tous les documents dits scientifiques que j’ai consultés. J’ai rectifié alors dans mon 2e livre «Amour Écologique: La Pratique» où je note quelques faussetés qui ruinent la Santé et la bonne communication. Merci.

  9. RACANO dit :

    Pousse. d »haricot mungo =. haricot mungo germé. ?

    En MTC, la pharmacopée associe plusieurs plantes pour constituer une formule
    Vous proposez une seule plante =. traitement symptomatique. ?

  10. Gabrielle dit :

    Merci pour toutes vos infos bien utiles.

    Depuis 2 mois environ j’ai e urine qui sent le « métal », si vous comprenez, d’où cela peut-il venir??

    Cdlt.
    Gabrielle

  11. Jm dit :

    Excellent merci ET le citron

  12. DIAWARA dit :

    Merci beaucoup pour tous ces éléments d’explication.

  13. Chantal Watremez dit :

    Merci de mentioner les plantes utilisees dans la medecine chinoise mais il ne faut pas oublier aussi qu’ils croient dans le soi-disant pouvoir de la peau d’animaux, ainsi que des organes egalement d’animaux. La faune africaine est en grand danger. Nombreux sont les anes du Kenya qui ont souffert sous la main des chinois qui voulaient seulement leur peau. Les tigres sont en voie de disparition parce que les chinois croient dans le pouvoir magique des organes sexuelles du tigre. Le pangolin presque extermine a cause de la cuisine chinoise, l’elephant en voie de disparition au cause de ses defences tres recherchees pour la gravure chinoise et je pourrais continuer pendant encore quelque temps. Je crois dans la therapie des plantes et dans l’accupunture. Ces seuls remedes que j’accepte mais quant a vanter la medecine chinoise et en faire de la propagande, svp n’oubliez pas ces pauvres animaux qui souffrent de torture pour finir dans la medecine ou dans la cuisine chinoise; une horreur comparable a Auschwitzt. Ne me parler pas des chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *