Covid-19 : faut-il s’inquiéter de ce qui se passe en Chine ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Ces derniers jours, de plus en plus d’informations commencent à circuler sur la situation en Chine :

  • Le gouvernement chinois aurait menti sur le nombre de décès liés au coronavirus
  • La Chine chercherait à cacher l’origine de l’épidémie et l’ampleur de la catastrophe par des campagnes massives de censure et de désinformation
  • Une nouvelle vague de cas toucherait certaines villes chinoises

Dans cette lettre, je vais vous dire ce que l’on sait à l’heure actuelle de la situation en Chine.

Vous verrez pourquoi c’est probablement plus grave qu’on le croyait… et pourquoi, à mon avis, ce n’est pas une raison de paniquer.

Censure et propagande

Attention, toutes les informations que je donne dans cette lettre sont à prendre avec des pincettes.

Le gouvernement chinois filtre soigneusement tout ce qui sort du pays. Il est donc impossible de savoir avec certitude ce qu’il s’y passe.

Cela dit, malgré cette surveillance extrême, certains habitants chinois parviennent à partager certaines informations sur la situation à Wuhan et dans la province de Hubei.

À commencer par le Dr Li Wenliang, aujourd’hui considéré comme un héros en Chine. Médecin à l’hôpital central de Wuhan, il est l’un des premiers à avoir alerté, fin décembre, sur les dangers du nouveau coronavirus.

Il a été arrêté le 1er janvier pour « propagation de fausses rumeurs[1] », avant de décéder du coronavirus le 7 février.

À la suite de cette affaire, le gouvernement a décidé de renforcer son contrôle sur les réseaux sociaux. Il s’est mis à contrôler tous les messages portant sur le coronavirus.

De nombreux comptes de réseaux sociaux ont été fermés, accusés eux aussi de propager de fausses rumeurs.

Malgré tout, des Chinois continuent d’alerter sur la gravité de la situation.

100’000 morts du coronavirus en Chine ?

Le nombre de décès officiel causés par le coronavirus en Chine est de 3322 décès (vendredi 3 avril).

Ces chiffres peuvent surprendre dans un pays de 1,3 milliard d’habitants. En comparaison, l’Italie, qui ne compte « que » 60 millions d’habitants (20 fois moins que la Chine) recense déjà plus de 13’000 décès.

Mais ces derniers jours, plusieurs informations laissent penser que les chiffres chinois seraient largement sous-évalués.

Le 27 mars dernier, le média indépendant chinois Caixin, qui fait un gros travail d’investigation depuis le début de la crise, a publié une photo d’urnes funéraires entreposées. Il y aurait là 3500 urnes, soit plus que le nombre de décès officiel en Chine[2]. D’après ce média, 5000 urnes auraient été livrées à un centre funéraire en un seul jour.

Vous avez peut-être vu dans la presse des photos de longues files d’attente devant les sept crématoriums de Wuhan. Ces crématoriums tourneraient à plein régime depuis une dizaine de jours, au rythme de 3500 urnes par jour[3].

En s’appuyant sur ces chiffres, certains estiment donc qu’au total, 42’000 personnes seraient décédées à Wuhan ces dernières semaines, comme le relaie le groupe d’information Radio Free Asia[4].

Le site chinois Regard froid sur l’économie et la finance, avance même qu’il y aurait eu 59’000 morts rien qu’à Wuhan, et plus de 97’000 en Chine[5].

Très récemment, un rapport du service de renseignements américain, relayé par plusieurs parlementaires depuis mercredi, semble confirmer que le nombre de décès serait supérieur à celui annoncé par le gouvernement chinois[6].

Les détails n’ont pas été révélés, mais selon certaines sources, ce rapport ferait état de 70’000 à 400’000 décès réels en Chine.

Bien sûr, il faut être prudent avec ces différentes estimations, car elles ne sont basées que sur des hypothèses. Elles ne prouvent rien et le gouvernement chinois réfute fermement ces chiffres…

Mais de plus en plus d’informations remettent en doute les données officielles.

Ce qui est sûr, c’est que nous ne pouvons pas nous baser sur la situation en Chine pour tirer des conclusions sur l’évolution de la maladie en France et en Europe.

De plus, il semblerait que la situation ne soit pas encore totalement maîtrisée en Chine, contrairement à ce qu’on pouvait croire jusque-là.

Deuxième vague de coronavirus

Ces dernières semaines, les cas annoncés en Chine se faisaient rares, et étaient presque toujours des cas importés d’un autre pays.

La situation semblait se rétablir peu à peu. Les autorités ont pu lever le confinement total dans la province de Hubei et ont annoncé qu’il serait également levé à Wuhan le 8 avril.

Mais depuis trois jours, le gouvernement chinois fait état de plusieurs nouveaux cas.

Mercredi, tout le district Jia (dans la province de Henan) a été mis en quarantaine, soit 600’000 personnes, après la découverte d’un nouveau cas[7].

Wuhan a aussi annoncé 4 nouveaux décès[8], alors que l’épidémie semblait pourtant maitrisée dans la ville.

La Chine craint l’arrivée d’une nouvelle vague de coronavirus et d’autres villes pourraient être mises en quarantaine ces prochains jours.

Il semblerait que l’épidémie ne soit pas encore prête de se terminer en Chine…

Mais faut-il s’inquiéter pour autant ?

La Chine n’est pas la France

Ces nouvelles de la Chine ne sont guère rassurantes. Mais à mon avis, ce n’est pas une raison pour paniquer, et ceci pour plusieurs raisons :

  • La Chine est un très grand pays, avec plus d’un milliard d’habitants. Même si le nombre de décès doit être revu à la hausse, celui-ci reste cohérent par rapport à la situation en Europe.
  • Même si elle a pris des mesures extrêmes, la Chine a beaucoup tardé avant de réagir à l’épidémie. Il est probable que la propagation du virus était déjà bien avancée quand le gouvernement a commencé à confiner la population.
  • La Chine est l’un des pays les plus pollués au monde, et en particulier la ville de Wuhan. Or une récente étude suggère un lien entre pollution de l’air et coronavirus[9]. On sait par ailleurs que la pollution affecte les poumons et favorise le risque de maladies respiratoires.
  • La Chine est le plus gros consommateur de tabac au monde[10]: or une étude a montré que fumer doublerait le risque d’avoir des complications à cause du coronavirus[11].
  • Avec plus de 240 millions de personnes âgées de plus de 60 ans, la Chine est considérée comme une « société super-vieillissante »[12].

La population est donc particulièrement à risque en Chine. Cela pourrait expliquer aussi pourquoi le nord de l’Italie, région elle aussi, vieillissante, très polluée, et où de nombreuses personnes fument, serait aussi touchée par l’épidémie.

Ce que disent vraiment les chiffres

En France, les chiffres font peur, on parle d’un taux de mortalité de 7 %. Mais seules les personnes qui arrivent aux urgences dans un état grave sont testées.

On passe donc à côté de la grande majorité des cas. Rappelons que 8 cas sur 10 seraient bénins. Ils passeraient totalement inaperçus. En réalité il pourrait donc y avoir 5 fois plus de personnes contaminées, et un taux de mortalité beaucoup plus faible.

D’ailleurs, dans les pays qui ont effectué des dépistages massifs, comme en Corée du Sud ou en Allemagne, le taux de mortalité se situe sous les 1 %.

C’est certes plus que la grippe saisonnière (0,1 % selon l’OMS), mais déjà beaucoup moins inquiétant que les chiffres donnés en France.

À titre de comparaison, le Sras et le Mers, les deux autres coronavirus principaux qui ont provoqué des épidémies par le passé, ont des taux de mortalité bien supérieurs : plus de 13 % pour le Sras[13], 35 % pour le Mers[14]. Sans parler d’Ebola, dont la mortalité est même supérieure à 50 %[15] !

De plus les tests de dépistage ont été très critiqués : il y aurait entre 30 et 40 % de faux négatifs[16] : cela signifie que de nombreux Français testés négativement ont peut-être malgré tout été contaminés.

Difficile dans une telle situation d’avoir une idée précise du nombre de personnes contaminées, et donc du taux de mortalité.

Surtout que les données françaises ne font pas la différence entre une personne qui décède du coronavirus et une qui décède d’une autre pathologie, mais qui était porteuse du coronavirus.

Quand on sait que la grande majorité des personnes décédées ont au moins une pathologie grave (diabète, maladie respiratoire, hypertension, obésité), il est compliqué d’affirmer que le coronavirus est bel et bien la cause de leur décès, ou si ce n’est pas plutôt la maladie dont ils souffraient déjà qui en est responsable.

De nombreux éléments viennent donc brouiller les données, et il est fort probable que le véritable taux de mortalité du virus soit bien inférieur à ce qu’on dit.

Hôpitaux surchargés

Actuellement, le problème majeur du coronavirus, c’est que de nombreux malades ont besoin de soins intensifs et d’assistance respiratoire.

C’est pour cette raison que certains hôpitaux sont surchargés et que certains patients doivent être transférés dans d’autres hôpitaux[17].

Mais si certaines régions, comme la région parisienne, sont effectivement en manque de lits, ce n’est pas le cas de toutes les régions de France. Les hôpitaux des régions moins touchées peuvent faire face à cet afflux.

Pour le moment, on ne peut donc pas dire que la situation soit particulièrement critique.

Et la suite ?

Risque-t-on de manquer bientôt de lits dans les hôpitaux à l’échelle nationale ?

Le confinement va-t-il suffire à endiguer l’épidémie ?

Le virus va-t-il disparaître avec l’arrivée des beaux jours ?

Va-t-il revenir l’hiver prochain ?

Va-t-il muter et devenir beaucoup plus dangereux ?

Actuellement, il est impossible de répondre à toutes ces questions. N’écoutez pas ceux qui prédisent une immense catastrophe, ni ceux qui pensent que tout sera bientôt réglé.

La vérité, c’est qu’on n’en sait rien.

Le mieux que nous puissions faire, c’est de continuer à prendre soin de notre santé, rester actif, manger sainement et surtout, continuer à profiter de la vie autant que possible (même si ce n’est pas facile en ce moment).

De mon côté, je continuerai de vous tenir au courant de l’évolution de la situation, et de partager avec vous mes conseils pour vivre au mieux cette période.

Prenez bien soin de vous !

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Le docteur Li Wenliang, martyr du coronavirus qui ébranle le système chinois, Le Monde, 7 février 2020.

[2] Des urnes funéraires par milliers: Pékin a-t-il menti?, 20 Minutes, 30 mars 2020.

[3] Frédéric Lemaître, Coronavirus : doutes sur l’estimation du nombre de décès en Chine, Le Monde, 30 mars 2020.

[4] Qiao Long, Estimates Show Wuhan Death Toll Far Higher Than Official Figure, Radio Free Asia, 27 mars 2020.

[5] Marie Holzman, Vincent Brossel et Alain Bouc, Covid-19: Qui osera demander des comptes au régime chinois?, Le Figaro, 1er avril 2020.

[6] Coronavirus : la Chine aurait menti sur le nombre de morts, estime Washington, Le Parisien, 2 avril 2020.

[7] Coronavirus en Chine : nouveaux cas détectés, retour du confinement dans une partie du pays, LCI, 3 avril 2020.

[8] Coronavirus : la Chine déplore quatre nouveaux décès à Wuhan, Le Parisien, 3 avril 2020.

[9] Dawei Wang, MD1; Bo Hu, MD1; Chang Hu, MD1; et al, Clinical Characteristics of 138 Hospitalized Patients With 2019 Novel Coronavirus–Infected Pneumonia in Wuhan, China, JAMA. 2020;323(11):1061-1069.

[10] La Chine, premier consommateur de tabac au monde, la France 61e, La Depeche, 29/05/2017.

[11] Anne-Laure Frémont, Fumer, un facteur aggravant face au coronavirus, Le Figaro, 01/04/2020.

[12] ÉCONOMIE> La population âgée en Chine atteindra 400 millions de personnes fin 2035 (expert), French China Org, 29.10.2017.

[13] CA Donnelly, AC Ghani, GM Leung, AJ Hedley, C Fraser, S Riley, LJ Abu-Raddad, LM Ho, TQ Thach, P Chau, KP Chan, TH Lam, LY Tse, T Tsang, SH Liu, JH Kong, EM Lau, NM Ferguson, RM Anderson Epidemiological determinants of spread of causal agent of severe acute respiratory syndrome in Hong Kong, Lancet 2003 ; 361 : 1761-6.

[14] OMS : http://www9.who.int/mediacentre/factsheets/mers-cov/fr/

[15] OMS : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/ebola-virus-disease

[16] Coronavirus : la bombe à retardement des tests faux négatifs, FranceSoir, 31/03/2020.

[17] Julie Hurisse, Coronavirus. 55 patients transférés de l’Ile-de-France vers des hôpitaux des Pays de la Loire, 2 Avr 20.

21 réponses à “Covid-19 : faut-il s’inquiéter de ce qui se passe en Chine ?”

  1. giunta dit :

    bonjour,
    merci pour toutes ces informations . question pratique: peut on décontaminer nos foulards , nos masques dans un micro-ondes?
    merci encore

  2. Pernot dit :

    Là gars qui cause est un abruti qui soutient un gouvernement assassin coupable de crime contre l’humanité
    La maladie s’est installée parce qu’on a rien fait pour l’empêcher ce qui est inadmissible les mesures de confinement sont stupides et inefficace sauf peut être pour que le gouvernement ne soit pas recherché en raison du manque de moyens et surtout se dire médecin et ne pas prôner des dépistages relève de l’incompétence la plus dramatiQue
    Que des gens en crève je m’en fous et je m’en réjouis même car notre démographie n’est plus régulée par des guerres et des épidémies le problème des retraite a été réglé empêchant les défenseurs de s’exprimer et c’est surtout des vieux qui meurent cela arrange bien les comptes
    Il faut cesser cette hypocrisie et contraindre le gouvernement à gérer la crise intelligemment

    • Danner dit :

      Bonjour, je vous donne raison à votre commentaire, le gouvernement veut toujours mieux faire que le restant des autres pays, c’est aussi la pays le plus répressif, et le plus taxés du monde, dans la rue si on lâche un pète à côté d’un policier on a une amande de 135 euros pour pollution, ce n’est plus la France d’autrefois, ou il y avait la liberté égalité fraternité ces trois mots magique qui n’existe plus depuis cinquante, en ce qui concerne le problème du coronavirus c’est malheureusement voulu juste dans la période de la réforme des retraites le virus fait sont apparition en France, on a laissé mourir volontairement des personnes malades et dépendantes, en ce qui concerne le confinement c’est une bonne chose, mais qui et venu beaucoup trop tard pour bien faire, l’exemple du Portugal, ce virus très dangereux n’a pas dit son dernier mot, même s’il sera bientôt vaincu, il reviendra en France et dans le reste du monde encore plus puissant et contagieux que son père le covid-19

  3. Claire-Lise Boujon dit :

    Bonjour,

    Pouvez-vous trouver un labo capable d’asperger le Corona de Vit. C et déterminer quelle est sa durée de vie en contact avec de la Vit. C ????? Je serai curieuse de voir quelle tronche il tire dans une solution de Vit. C

    Les chinois ont utilisé la Vit C à haute dose en intraveineuse pour vaincre le corona et cela a fonctionné-

    Voir le lien ci-dessous :
    https://infos-santes.blogspot.com/2020/03/la-vitamine-c-soigne-le-coronavirus.html

    Adelle Davis, nutritionniste USA 1904 – 1974 conseillait déjà l’utilisation de la Vit. C à haute dose ou à haute dose en intraveineuse pour régler les problèmes d’infections.

    Personnellement, voilà plus de 50 ans que j’utilise la Vit. C au moindre signe d’infection. Je prends 1 à 2 gr par HEURE, jusqu’à ce que les symptômes cessent et lorsque j’ai une bonne dysenterie,, je sais que mon corps est nettoyé, sans autre effet secondaire.

    Le Corona est un virus. La Vit. C est un anti-virus. POINT.

    Elle fait très bien son travail si on l’utilise à des quantités appropriées.

    Question : le temps d’incubation du Corona est de 4 à 5 jours, puis, ayant pris ses quartiers, il explose dans votre corps avec des symptômes qui varient selon les individus. A quel moment le corps commence-t-il à fabriquer des anti-corps ?

  4. Violette Daguerre dit :

    Merci Monsieur Cavaler pour l’immense travail que vous faites, Et aussi pour refuser de faire partie du troupeau qu’on veut mener là où on veut., Oui, il nous faut regarder plus loin de ce qu’on nous donne à voir et chercher à savoir ce que cache ce qui est présenté.. on censure ce qui ne plait pas alors que nous ignorons beaucoup de ce que font ceux qui commanditent de leur tour d’argent, et qui ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Bonne continuation et surtout beaucoup de courage, car ce qui nous attend paraît inimaginable aujourd’hui

  5. Maryke Dugay dit :

    Un grand merci pour votre implication, pour vos recherches et partages
    Personnellement je ne regarde pas la télévision, je n’écoute pas la radio, je me tiens informer par exemple par vos infos lettre, et croyez moi je m’en porte très bien!
    Je mange sainement, bio, j’écoute de la musique, j,’ai la grande chance de vivre a la campagne, j,ai un potager, une serre, du terrain, et j,attends…….Demain ira mieux,Prenons soin de notre terre nourricière, aimons la, respectons la, respectons le vivant, les saisons, et surtout soyons a l’écoute de notre corps, de nos émotions, de notre ressenti, cessons d’avoir peur, envoyons de la belle énergie dans l,univers, Aimons nous.
    Merci a vous, prenez soin de vous
    Maryke

  6. Verdier dit :

    Merci pour toute ces explications. Étant élevé infirmière j’avais besoin de comprendre.

  7. Philippe Boni dit :

    Effectivement, il est bien difficile de predire ce qui va se passer dans les jours, les mois, a venir, mais ce serait deja tellement bien que l’on ne nous prenne pas pour des imbeciles en essayant de nous cacher la verite….
    Comme vous le dites, la seule chose a faire est de prendre bien soin de nous en renforcant nos defenses immunitaires. Merci pour tous les conseils que vous nous apportez et, vous aussi, prenez bien soin de vous.

  8. Gay Jean dit :

    Bonjour,
    Les solutions naturelles face au COVID 19 existent,vous en parlez mais on oublie les plantes équatoriales: PAO PEREIRA -REALBUILD de ce génie BELJANSKI ,maltraité lpar l’Etat Français ….très efficace sur les virus …
    Quant à ARTEMISIA ,en recherche sur le COVID 19 ,elle pourrait s’avérer aussi efficace que sur le paludisme et le cancer…. Espérons mais j’ai toujours en réserve les produits Beljanski …

  9. DEVOIR dit :

    Bonjour,
    Vos propos concernant la Chine laissent apparaître un sentiment anti-chinois semblable à celui qui anime nos dirigeants français, pour lesquels la Chine représente une entrave à la suprématie mortifère américano-occidentale. La Chine n’est pas une dictature, même si elle est un régime autoritaire, le président n’est pas seul à décider, il y a derrière lui un appareil puissant, hiérarchisé, plus démocratique que nos prétendues démocraties, la politique est le fait du parti communiste chinois qui est pyramidal… cela n’est sans doute pas parfait mais il agit dans l’intérêt du pays, et fait ce qu’il dit, sans démagogie trompeuse.
    La Chine a une vision à long terme à l’opposé de notre vision à très court terme, pour ne pas dire au jour le jour de nos dirigeants. Cela mérite un regard particulier par exemple à propos des risques planétaires, comme nous le voyons avec le Covid 19, mais qui vaut pour d’autres menaces, du fait des humains, ou bien des perturbations systémiques, ou du cocktail de plusieurs risques, dans lesquels il est fort possible que l’organisation « autoritaires » chinoise s’avère salutaire, là où pourrait régner le désordre complet d’une société prétendue démocratique, mais en fait surtout individualiste, et laquelle s’attache à mettre les individus en compétition les uns avec les autres, diviser pour régner.
    Enfin les victimes de ce régime sont à comparer aux victimes de nos démocraties, qui privilégie l’argent, la grande finance au détriment de la santé publique, Afin de générer plus de profit aux puissants laboratoires, l’on promeut des médicaments nocifs, on nous ment sur la santé, on élimine ou étouffe des remèdes naturels et sains, créant artificiellement ainsi des millions de victimes, décès, handicapés, malades perpétuels, souffrances… inutiles…
    Et l’on ne parle pas de répression policière en France, de restriction des libertés, surveillance accrue, au prétexte de terrorisme, généré par l’impérialisme occidental, puis au prétexte de risque sanitaire… 
    Il serai donc sage de regarder avec du recul, et retenue et sur le long terme le système chinois, encore en pleine mutation, avec les contradictions inhérentes à l’histoire…
    Pour terminer, à propos du nombre de morts et des rumeurs destinées à discréditer la Chine et pour cacher notre incurie, voir le très sérieux article d’une personnalité indiscutable;
    https://reseauinternational.net/coronavirus-situation-statistique-au-31-mars-0h10-gmt/

  10. claire dit :

    Bonjour
    cela fait un bien fou de lire des éléments concrets sans vouloir faire peur.
    pour ma part je suis en fin de chimio et encore immunodeprimée, alors je reste chez moi, et j attends le moment ou je pourrai savourer d etre encore en vie, avec de l eau courante, de l electricité, de la nourriture sans penurie, et des soins pris en charge, et oui mes parents m ont fait naitre en France….
    Bien à vous tous

  11. Andre Dumont dit :

    Enfin une publication qui semble plus juste et rigoureux que les autres au niveau information. Les analyses me semblent plus fines et plus critiques . Bravo à l’auteur M . Florent Cavaler.

  12. FRATERNEL dit :

    et si nos dirigeants et nos médias seraient honnêtes ils nous donneraient les détails sur les décès liés directement au virus et les autres ainsi que les personnes sorties guéries en montrant un tableau cela donnerait plutôt un aspect positif des choses plutôt qu’anxiogène bien sur tout en précisant que plus les mesures de confinement seront appliquées correctement plus les chances d’en sortir seront nombreuses.
    Il vaut mieux prévenir que guérir et dire aux gens que nos dirigeants sont fiers d’eux parce que dans l’ensemble tout le monde respecte les règles au lieu de brandir le baton de la punition si vous braquez quelqu’un de cette sorte il fera le contraire de ce qui est attendu.
    Alors messieurs du conseil scientifique donnez de l’optimisme aux gens bien sur avec la prudence qui s’impose ils n’en seront que plus solidaires et conscients du problème.

  13. JEAN GARABOUX dit :

    Je vous lis avec attention et avec calme.
    Vous citez des taux de mortalité avec des pourcentages variés et assez forts. Je crois que ces taux sont le rapport du nombre des morts au nombre des gens atteints par le virus.
    Il serait plus parlant et, je crois, plus utile à chacun de publier le rapport du nombre de morts dus au virus au nombre de personnes vivantes.
    Egalement peut-être pour donner des éléments de comparaison, donner, en même temps que ce que vous faites, le nombre global des morts il y a un an, ce même jour.
    Cordialement. J Gx.

  14. Barthelemy dit :

    Bonjour, et merci pour vos lettres d’information toujours instructives et éclairantes.

    Pour que vos informations soient plus claires et pédagogiques, il me semble important que vous rappeliez et utilisiez la terminologie en usage dans le monde médical :
    – taux de mortalité = nombre de décès / population totale du pays.
    – taux de létalité = nombre de décès / nombre de porteurs confirmés
    – taux de morbidité = nombre de porteurs confirmés / population totale du pays

  15. Mary dit :

    Pouvez-vous vérifier la source (9) qui devrait indiquer un lien entre coronavirus et pollution car le texte auquel vous nous renvoyer parle plutôt de contamination en milieu hospitalier.

  16. Jean PEGOURET dit :

    Vos sources sont délibérément anti-Chine et inspirées par la propagande américaine : Le Monde, Radio Free Asia, prise de position de Washington. – – –
    En particulier, vous n’avez pas mentionn, concernant la Chine, que les crématorium ont été mis à l’arrêt pendant 2 mois et demi à Wuhan et que les piles d’urnes funéraires résultaient du rattrapage des incinérations tous décès confondus.

    Ces chiffres propagés par Washington ont pour seul but de dédouaner la sous-estimation de la gravité de l’épidémie par les autorités américaines.

    Concernant la liberté de l’information en Chine et la disparition de comptes WeChat, c’est facile de dire qu’ils ont été supprimés, surtout s’ils n’ont jamais existé.
    En tant que participant de très nombreux groupes WeChat dont certains créés pour réagir au coronavirus en Chine, je n’en ai jamais vu supprimer aucun.

    Concernant le Dr Li Wenliang, il n’a pas été muselé mais rappelé à l’ordre dans le cadre d’une procédure de vérification d’éventuelles fausses rumeurs. La Chine a réagi ensuite avec force et vigueur.
    En comparaison, les réactions de Trump et du pauvre Boris Johnson au début ont été pour le moins désinvolte.

    Par contre, vous avez raison de souligner que le confinement ne doit pas être relâché. Je précise : pas le 31 mai pour ce qui concerne la France.

    Jean PEGOURET

    ps : je souhaite avoir accès aux commentaires des autres lecteurs. Merci de donner suite à mon message.

  17. Breysse dit :

    Et comment ne pas faire le lien du développement du coronavirus avec celui
    exponentiel de la 5G autant à Wuhan (d’où est partie la 5G) et l’Italie du Nord ?
    Je vous invite à regarder cette courte vidéo du Docteur
    Thomas Cowan « Virus et électrification de la terre » où il lie chaque pandémie à une montée en puissance des moyens de communication par les ondes.
    Je sais que cette vision dérange la course au progrès technologique…qui se moque du progrès humain et de la planète !
    Merci de me faire part de vos réactions !
    Mme B.

  18. myriam delplanque dit :

    merci – vos explications sont positives et rassurent. merci

  19. Bonnet Frédéric dit :

    Je partage entièrement cette analyse et je regrette que pour des raisons de craintes économiques la presse ne se soit pas livrée à une critique plus affirmée des chiffres donnés par le gouvernement chinois, qui pouvait y croire?

  20. Lorenzon dit :

    Bonjour,
    Merci pour vos informations.
    Que pensez-vous de l’action et du traitement du Dr Raoult?
    Bien cordialement
    Armand Lorenzon

Répondre à Barthelemy Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *