Depuis quelques jours, vous êtes très nombreux à contacter notre service clients, et nous rencontrons des délais dans les réponses à vos questions envoyées par email et par téléphone. Nous vous remercions pour votre patience, et vous invitons à visiter votre Espace perso où vous trouverez de nombreuses réponses à vos questions.

Luttez dès maintenant contre la première cause de mortalité

Chère lectrice, cher lecteur,

Depuis 2004, le cancer est la première cause de mortalité prématurée chez l’homme en France, et la deuxième pour la femme[1].

Nous avons tous peur qu’un jour notre médecin nous dise cette phrase terrifiante : « vous avez un cancer ».

Pas seulement pour la maladie d’ailleurs… mais aussi pour les traitements, comme la chimiothérapie, qui peuvent avoir beaucoup d’effets secondaires[2] :

 

Baisse du nombre de cellules sanguines Vous avez moins de globules blancs et rouges ce qui peut provoquer des infections, une perte d’immunité, de l’anémie, etc.
Fatigue Le sommeil est pénible et les activités journalières sont difficilement réalisables
Nausées et vomissements Chaque séance de traitement est un calvaire, vous pouvez vomir continuellement ou par pics
Perte d’appétit La perte du goût et de l’odorat vous fait perdre l’appétit
Perte de poils et de cheveux Les plus visibles sont vos sourcils et vos cheveux. Cette perte peut complètement modifier votre apparence physique si bien que certains ont du mal à se reconnaître eux-mêmes
Diarrhées et constipations  Vous pouvez osciller entre les deux mais il est rare de garder un transit « normal » lorsque l’on suit un traitement contre le cancer
Douleurs dans la bouche Des lésions, des ulcères et des infections peuvent survenir pendant votre traitement et jusqu’à quelques semaines après son interruption
Inflammations des muqueuses Des ulcères, des saignements et des infections peuvent survenir, et ce particulièrement au niveau de l’œsophage et du vagin.
Troubles de la vision Il n’est pas rare de voir flou pendant la période du traitement. Normalement, ce type de changement n’est pas définitif
Douleurs musculaires, articulaires, maux de tête, d’estomac… Les douleurs peuvent être continues, par pics, lancinantes… elles peuvent prendre différentes formes en fonction de chaque organisme
Douleurs dans les extrémités (mains et pieds) Lorsque vos nerfs sont touchés par le traitement, il n’est pas rare que le malade soit victime de fortes douleurs dans les mains et les pieds
Troubles de l’audition Vous n’entendez plus aussi bien, vous pouvez souffrir d’acouphènes etc.
Troubles de la mémoire : Certains malades qui suivent des traitements contre le cancer souffrent de pertes de mémoire : vous ne vous souvenez plus de ce que vous avez mangé, qui vous avez vu, de ce que vous avez fait, quand vous l’avez fait. Il est donc primordial dans ce genre de cas d’être bien accompagné
Cancers secondaires L’action du traitement n’est pas assez ciblée pour épargner les cellules saines. Cela peut créer d’autres cancers, voire des cancers généralisés.

 

Les traitements conventionnels sont des traitements lourds qui visent à tuer les cellules malades. Et s’ils peuvent être efficaces sur certains cancers, ils peuvent aussi gravement endommager les cellules saines[3].

Cette longue liste d’effets secondaires au traitement fait peur…

Mais aujourd’hui, il existe aussi des solutions naturelles que tout le monde peut mettre en place à son échelle.

2 approches naturelles que vous devriez connaître

Grâce à ces deux approches naturelles, vous pourriez enfin espérer vous prémunir du cancer efficacement.

1. Renforcez votre système immunitaire

Vous devez impérativement renforcer votre système immunitaire si vous voulez mettre toutes vos chances de votre côté.

Pour ce faire, vous pouvez consommer plus d’aliments antioxydants[4] comme le thé vert, les baies de goji, l’ail, le cacao, etc.

Les antioxydants permettront à votre corps de détecter les cellules « anormales » ou défaillantes et de mieux les combattre.

Vous pouvez aussi trouver de la propolis en pharmacie, c’est un produit de la ruche tout comme le miel, bien connu pour ses propriétés immunitaires[5].

2. Asphyxiez vos tumeurs[6]

Il y a quelques décennies, un chercheur américain a découvert que les tumeurs étaient nourries par notre propre corps.

Nous avons la capacité de produire de nouveaux vaisseaux sanguins (angiogenèse).

Grâce à ce phénomène d’angiogenèse, nous pouvons cicatriser, réparer un muscle déchiré, permettre à un fœtus de grandir de l’utérus de la femme, etc.

Mais l’envers du décor est plus dangereux : notre corps peut produire ces nouveaux vaisseaux sanguins pour permettre à une tumeur de se développer.

D’après les recherches de ce spécialiste, asphyxier la tumeur pourrait la tuer.

C’est une découverte majeure qui est encore en phase de recherche, mais qui pourrait bientôt coiffer la chimiothérapie au poteau.

Pour agir dès aujourd’hui et tenter de vous prémunir contre ces amas de cellules souches défectueuses qui grandissent en vous, il existe des solutions naturelles anti-angiogenèses. Je vous en dit plus dans ma lettre spéciale sur le cancer, cliquez ici pour la découvrir.

Amicalement,

Florent Cavaler





6 réponses à “Luttez dès maintenant contre la première cause de mortalité”

  1. Belain dit :

    Si ce protocole marche vraiment ? il faut le diffuser largement et gratuitement , il est intolérable et inconvenant de vouloir s’enrichir sur le dos de personnes vulnérables atteintes de maladies graves.!

  2. chrystel l'agassé dit :

    C’est démoniaque d’écrire des tirades et expliquez qu’il y a des solutions et des remèdes et au bout du compte il faut payer payer toujours payer…… Les gens qui ne peuvent pas payer n’ont cas crever, comme d’habitude, Alors merci pour toutes vos super solution nature..
    Santé, miracles , remèdes, mais vous ne vous rendez pas compte du mal que vous faites.. Je vous plaint en faites.
    Bonne route les profiteurs.

    • Florent Cavaler dit :

      Bonjour Chrystel,

      J’écris plusieurs fois par semaine des lettres gratuites sur la santé naturelle. Dans ces lettres, vous avez accès à de nombreux conseils sur la santé sans avoir à dépenser le moindre centime. C’est pour moi essentiel de pouvoir continuer à proposer des solutions gratuitement.

      À côté de cela, avec mon équipe, nous publions des revues et des programmes vidéos, avec l’aide de spécialistes, qui permettent d’aller plus en profondeur sur des thématiques de santé. Or ces revues et programmes ont des coûts importants (rémunération des auteurs, création des vidéos, mise en page, édition et impression des revues, correction…). Cela représente des centaines d’heures de travail. Vous comprendrez, je l’espère, que je ne peux pas engager de tels frais sans demander une participation financière. Il ne viendrait à l’esprit de personne de se servir de légumes sur un étal de marché sans les payer, sous prétexte que nous en avons besoin pour vivre.

      C’est aussi grâce à votre soutien (en vous inscrivant à ces revues et programmes) que je peux continuer à partager gratuitement des conseils dans la lettre PureSanté en toute indépendance, et permettre ainsi à tout le monde, même aux plus démunis, d’apprendre à prendre soin de sa santé naturellement. Cela demande beaucoup de temps et d’énergie.

      Merci pour votre compréhension.

      Amicalement,

      Florent

  3. COLIN Bernard dit :

    Bonjour,
    Je partageais auparavant une partie de ce que vous avancez; notamment sur le systeme immunitaire. Je vous recommande chaudement l’ouvrage de Frédéric Thomas, biologiste de l’évolution, médaille d’argent du CNRS qu’il a appelé « l’abominable secret du cancer » dont le texte est clair et agréable à lire (sauf le titre ! ), bourré d’informations scientifiques édifiantes sur notre ignorance du processus.
    Dr B.Colin

  4. OVEJERO dit :

    Pourquoi vous ne dites pas aux gens que le cancer est une maladie infectieuse. Qu’elle est donnée, très souvent, par des bactéries, virus, mycoplasmes et champignons et, très souvent d’origine sexuellement transmise. Il suffirait d’avoir un peu plus de retenue et moins de promiscuité sexuelle. A l’inverse, on accuse les facteurs favorisants et on dévergonde, les femmes, les jeunes et on voudrait dévergonder aussi les enfants…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *