Une belle de mai pour vous endormir en douceur

Chère lectrice, cher lecteur,

J’aimerais vous proposer de partir à la rencontre de la plante du mois de mai par excellence.

Ce n’est pas le muguet, mais l’aspérule odorante.

La fameuse plante du vin de mai

L’aspérule odorante (ou gaillet odorant) prolifère surtout au mois de mai. Si vous vous baladez dans une forêt de hêtre en cette période, vous avez de grandes chances de la trouver un peu partout dans les sous-bois. Depuis que je connais cette plante, je la vois partout !

Les deux avantages de cette plante pour débuter, c’est que :

  1. Elle est facile à reconnaître (et ne présente pas de risque de confusion avec des plantes toxiques)
  2. Elle peut s’utiliser facilement pour préparer une boisson très gourmande et de nombreux desserts (je vous en reparle plus bas)

L’expert Michaël Berthoud donne des conseils précis pour reconnaître cette plante délicate. Selon lui, 5 indices permettent de savoir qu’on a bien affaire à l’aspérule odorante :

  • Des hêtres poussent dans les environs
  • Elle mesure entre 10 et 30 cm de haut
  • 6 à 8 feuilles fines et allongées partent de la même hauteur sur la tige, dans toutes les directions, comme une étoile
  • La tige est carrée quand vous la faites rouler entre vos doigts
  • Les fleurs sont composées de 4 petits pétales blancs, visibles au mois de mai

Voici des photos d’aspérules que j’ai trouvées récemment lors d’une promenade en forêt :

 

Ce qui est pratique, c’est que dans les hêtraies de nos régions, aucune plante toxique ne ressemble à l’aspérule. Dans le pire des cas, vous pourrez la confondre avec le gaillet blanc ou le gaillet gratteron, deux plantes de la même famille que l’aspérule qui sont elles aussi comestibles.

Si vous goûtez une feuille d’aspérule fraîche, vous risquez d’être déçu. Elle n’a aucune saveur… et c’est normal. C’est seulement lors du séchage que son odeur particulière se révèle, en produisant des molécules appelées coumarines.

Et soudain, un parfum délicat envahit mon appartement…

Après ma cueillette, je dispose mes tiges d’aspérules sur un plateau, en prenant garde à ne pas les superposer. Je les laisse sécher pendant 2 à 4 jours à l’air libre (attention à bien les préserver du soleil et de l’humidité).

Les feuilles doivent rester vertes en séchant. Si elles noircissent, c’est que l’environnement est trop humide, et vous devrez alors les jeter.

Après quelques heures, un parfum délicat envahit mon appartement. L’odeur, forte et gourmande, est difficile à décrire. Je la rapprocherais de l’amande, avec des notes de caramel, de vanille et de fèves de tonka.

Il ne me reste plus qu’à les mettre dans un bocal pour une prochaine utilisation.

Tisane calmante à l’aspérule

Le goût de l’aspérule est parfait pour aromatiser vos desserts : crèmes brûlées, mousse à la vanille, cheesecake ou simplement dans les yaourts nature… Laissez libre cours à votre imagination ! Et n’hésitez pas à partager vos meilleures recettes en commentaire de cette lettre.

Les coumarines de l’aspérule ont également des propriétés calmantes et digestives. En infusion, elle pourra donc vous être utile après un repas un peu lourd, en cas d’anxiété ou pour vous aider à vous endormir.

Vin de mai : apéritif médiéval aux plantes sauvages

L’aspérule est surtout connue pour la boisson dont elle est la base : le vin de mai, aussi appelé Maitrank, qui est dégusté depuis des siècles en Alsace, en Belgique et dans les pays germaniques.

 

La première trace écrite de cette boisson remonterait même à l’an 854 !

C’est une boisson délicieuse que je vous recommande de tester sans attendre.

La recette est extrêmement simple. Vous n’avez même pas besoin de faire sécher vos plants d’aspérule.

Vous avez besoin de :

  • 1 litre d’un (bon) vin blanc de votre choix
  • Une vingtaine de tiges d’aspérules fraîches
  • 2 cuillères à soupe de sucre de canne complet (ou autre produit sucrant au choix)

Dans un bocal, mélangez le vin avec le sucre. Ajoutez les tiges d’aspérules, en veillant à ce qu’elles soient intégralement recouvertes par le vin.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également ajouter des zestes d’orange ou des épices (cannelle, girofle…).

Fermez le bocal, et laissez-le 5 jours à température ambiante (ou plus selon vos goûts), à l’abri de la lumière. Filtrez, versez la boisson dans une bouteille et conservez au frais, en attendant une bonne occasion pour la déguster. Santé !

Attention, la consommation d’aspérule est déconseillée aux femmes enceintes ou aux personnes qui ont un traitement anticoagulant.

Ma collègue Alizée a d’ailleurs récemment pu rencontrer une herboriste experte en cueillette sauvage, n’hésitez pas à visionner leur entretien privé en cliquant ici.

Amicalement,

Florent Cavaler





2 réponses à “Une belle de mai pour vous endormir en douceur”

  1. Danielle Dubois dit :

    jai souscrit a recevoir des tisanes saisonnieres.
    Etait-ce a vous? ou a un lien different de Pure Sante Nutrition?
    mes premieres tisanes Foie Energique et Drainage intense ont fait merveille. A quand les prochaines?
    Qui dois-je contacter pour avoir quelques renseignements?
    Merci de votre reponse meme pour me dire que je me trompe d’adresse…

    • Florent Cavaler dit :

      Bonjour Danielle,

      Oui nous avons récemment lancé nos propres tisanes, avec l’aide du naturopathe Nicolas Wirth. Nicolas est en train de travailler sur les prochaines tisanes, que vous devriez recevoir au début de l’été. Nous vous tiendrons au courant.
      Amicalement,
      Florent

Répondre à Florent Cavaler Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *