Bain de bouche naturel VS bain de bouche chimique

Chère lectrice, cher lecteur,

Le jour où j’ai su ce qu’il y avait dans les bains de bouche chimiques, ma définition de la propreté a changé du tout au tout.

Contrairement à une croyance répandue, certains bains de bouche d’alcool visant à « tuer les mauvaises bactéries » peuvent faire plus de mal que de bien.

On y trouve notamment du Triclosan et du dexpanthénol[1] pour tuer les bactéries…

Le problème c’est que ces deux substances fragiliseraient aussi les bonnes bactéries de votre flore buccale[2].

Or votre microbiote buccal est très sensible et un bain antibactérien, en détruisant vos bonnes bactéries, pourrait paradoxalement faire de la place pour les mauvaises… et augmenter le risque de différentes maladies.

Ainsi, en 2017, quatre chercheurs ont démontré que l’utilisation d’un bain de bouche deux fois par jour ou plus augmentait de 55 % le risque d’avoir du diabète[3].

Arrêter les bains de bouche ? Surtout pas !

Vous vous dites peut-être qu’un brossage de dents suffit.

Mais votre brosse à dents n’atteindrait que 10 % de notre cavité buccale…

Il faut donc trouver un moyen d’atteindre TOUTES mauvaises bactéries qui ne se développent pas seulement sur nos dents, mais aussi sur nos gencives, notre langue et notre palais.

Certaines bactéries buccales, comme Porphyromonas gingivalis, peuvent être particulièrement agressives si on les laisse proliférer.

Elle peut provoquer une inflammation des gencives puis s’engouffrer dans l’organisme.

Selon les scientifiques, elle pourrait favoriser le développement de cancers de la bouche et du système digestif[4] et aurait même un lien avec l’apparition de la maladie d’Alzheimer[5].

Il faut donc plus qu’un brossage de dents pour éliminer les bactéries indésirables, prévenir efficacement les caries, la formation de la plaque dentaire et le saignement de gencives.

Pour autant, vous n’êtes pas obligés de dépenser une fortune chez le dentiste, ou de sacrifier les bonnes bactéries.

2 techniques de naturopathe pour une parfaite hygiène de la bouche

J’utilise moi-même deux techniques très simples et qui ne coûtent pratiquement rien.

Le gratte-langue est un petit instrument en inox (évitez ceux en plastique) qui se trouve facilement en magasin spécialisé ou sur Internet. Il permet d’éliminer tous les résidus accumulés pendant la nuit par votre système de détoxication.

Gratte-langue en inox

Le oil pulling (aussi appelé gandouch), est une technique issue de la médecine ayurvédique qui consiste à faire un bain de bouche avec de l’huile de sésame ou de tournesol, dans le but de piéger et évacuer les mauvaises bactéries de la bouche.

Ces deux techniques doivent être pratiquées le matin au réveil, à jeun, avant même d’avoir bu de l’eau.

Voici ce que je vous conseille de faire chaque matin

Dans le nouveau livre de sa collection, 53 techniques que les naturopathes utilisent… sans oser vous le dire, Nicolas Wirth explique en détail le « mode d’emploi » pour réaliser ces deux techniques[7].

Avec son aimable autorisation, je le partage avec vous dans cette lettre :

  • Raclez une ou deux fois votre langue (sans vous faire mal) à l’aide du gratte-langue, puis rincez l’instrument.
  • Prenez ensuite une cuillère à soupe d’huile (bio pressée à froid) de sésame, de tournesol, ou éventuellement de coco. Vous pouvez y ajouter une goutte d’huile essentielle d’arbre à thé (Melaleuca alternifolia) si vous souffrez de gingivite ou de parodontite.
  • Mettez-la en bouche et faites passer l’huile partout, entre les dents, vers le palais, en avant des dents, etc. N’avalez pas le mélange.
  • Gardez le mélange en bouche au moins cinq minutes, même dix si vous le pouvez (petite astuce : pratiquez l’oil pulling pendant la douche pour éviter de trouver le temps trop long)
  • Crachez l’huile et brossez-vous les dents.
  • Terminez par le passage du gratte-langue comme au début, afin d’enlever les derniers résidus. Rincez, puis séchez l’ustensile.

Le gratte-langue devrait être utilisé chaque jour au même titre que la brosse à dents. Quant à l’oil pulling, vous pouvez vous contenter d’une seule utilisation par semaine.

Mais si vous avez régulièrement des caries, des aphtes ou les gencives qui saignent, je vous conseille de le pratiquer au moins deux fois par semaine.

Découvrez plus de 50 autres techniques de naturopathe dans ce livre

Comme je vous l’ai dit, j’ai découvert ces deux techniques dans le dernier livre dirigé par mon ami naturopathe Nicolas Wirth : 53 techniques que les naturopathes utilisent… sans oser vous le dire.

Dans ce livre Nicolas et d’autres naturopathes présentent plus de 50 rituels qu’ils utilisent au quotidien pour leur santé… et dont ils parlent rarement à leurs patients.

Ce n’est pas que ces techniques sont secrètes, mais c’est qu’elles sont parfois un peu gênantes, voire vraiment bizarres.

Si cela vous intéresse, j’ai récemment invité Nicolas Wirth dans les locaux de PureSanté pour présenter son nouveau livre.

Durant notre entretien, il partage 5 de ces techniques (un peu) étranges et vous explique comment les utiliser. J’ai beaucoup appris durant cet échange, et je vous invite vivement à le regarder.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] « Bexident Gencives Bain de bouche Triclosan 250 ml » (fiche produit), Doctipharma

[2] Joshipura (K.) et al., “Over-the-counter mouthwash use and risk of pre-diabetes/diabetes”, vol. 71, décembre 2017, pages 14-20.

[3] Joshipura (K.) et al., “Over-the-counter mouthwash use and risk of pre-diabetes/diabetes”, vol. 71, décembre 2017, pages 14-20.

[4] 53 techniques que les naturopathes utilisent… sans oser vous le dire, dirigé par Nicolas Wirth, Collection Naturopathie, Editions PureSanté, 2021.

[5] Olsen (I.) & Yilmaz (Ö), “Possible role of Porphyromonas gingivalis in orodigestive cancers”, Journal of Oral Microbiology, 2019, 11:1.

[6] Dominy SS, Lynch C, Ermini F, et al. Porphyromonas gingivalis in Alzheimer’s disease brains: Evidence for disease causation and treatment with smallmolecule inhibitors. Sci Adv. 2019

[7] 53 techniques que les naturopathes utilisent… sans oser vous le dire, dirigé par Nicolas Wirth, Collection Naturopathie, Editions PureSanté, 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *