Remplacer les antibiotiques par… de la cannelle ?!

Et aussi : Calvitie : 6 jours pour retrouver vos cheveux / AVC : le secret pour quitter l’hôpital rapidement / Cette racine réduirait votre psoriasis de 90 %

Chère lectrice, cher lecteur,

Le monde de la santé naturelle est en émulation.

Les grands médias en parlent peu. Mais chaque jour, des dizaines de recherches scientifiques valident l’intérêt des plantes pour combattre des maladies.

Voici un aperçu de découvertes surprenantes publiées récemment dans la presse scientifique.

Calvitie : retrouvez vos cheveux en 6 jours

En 2018, des chercheurs allemands ont trouvé une technique étonnante pour lutter contre la calvitie[1] : l’huile de santal.

Pour cela, ils ont travaillé sur des échantillons de cuir chevelu fournis par quelques volontaires âgés de 38 à 69 ans. Les échantillons de peau ont été trempés dans du Sandalore, un odorant synthétique du bois de santal qui est souvent ajouté aux parfums et aux hydratants pour donner un arôme de bois de santal.

Six jours après cette exposition, les taux de kératine ont commencé à grimper. Cela serait dû au fait que les follicules pileux, tout comme plusieurs organes de notre corps, possèdent des récepteurs olfactifs qui répondent à l’odeur de l’huile essentielle de bois de santal.

Cela activerait et multiplierait les protéines de kératine, responsables de la pousse des cheveux. Cette odeur bloquerait aussi les gènes qui causent la mort des cellules de kératine (kératinocytes), autrement dit la perte des cheveux.

Cela dit, je ne vous conseille pas pour autant de renverser un flacon de Sandalore sur votre tête… Essayez plutôt un shampoing au bois de santal, ou encore plus simple : appliquez directement de l’huile essentielle dans vos cheveux.

Et si vous cherchez une approche plus complète contre la perte de cheveux, je vous invite à lire le dossier que nous avons récemment réalisé dans la revue La Pharmacie secrète de Dame Nature (vous pouvez vous rendre ici pour en savoir plus).

Une drôle d’astuce pour quitter l’hôpital rapidement après un AVC

Aux patients qui ont subi un accident vasculaire cérébral (AVC), les hôpitaux devraient distribuer des fruits.

Et pas n’importe quels fruits… des grenades !

En début d’année, une étude[2] réalisée sur un groupe de 38 patients victimes d’AVC a trouvé que la grenade permettait aux malades de se rétablir plus rapidement après l’accident.

Pendant une semaine, une partie des participants a reçu deux fois par jour 1 gramme de polyphénol dérivé de la grenade, tandis que les autres recevaient un placebo. À la fin du test, les chercheurs ont remarqué que les extraits de grenade avaient renforcé les capacités neuronales et motrices des patients traités.

Ils obtenaient de meilleurs résultats aux tests et pouvaient quitter l’hôpital plus rapidement.

Remplacer les antibiotiques par… de la cannelle ?!

J’en ai souvent parlé dans mes lettres : la résistance des bactéries aux antibiotiques est l’un des plus gros problèmes de santé de notre siècle (à ce sujet, vous pouvez notamment relire ma lettre sur la terrible histoire de Guillaume Depardieu).

Face à cette catastrophe sanitaire, des scientifiques de l’université technologique australienne de Swinburne ont trouvé une surprenante alternative[3] : la cannelle.

Selon ces chercheurs, l’aldéhyde cinnamique, le principal composant de l’essence de cannelle (90 %), serait capable de détruire des biofilms bactériens.

Et c’est justement ce biofilm qui permet à certaines bactéries de résister aux antibiotiques. L’expérience a été menée en laboratoire sur une bactérie appelée Pseudomonas aeruginosa, responsable d’infections chez les personnes au système immunitaire affaibli.

Les tests biochimiques ont ainsi révélé que ce composant de la cannelle est capable de détruire le biofilm dans plus de 75 % des cas. L’aldéhyde cinnamique empêcherait la transmission de certains messages entre les bactéries qui perdent la capacité de créer cette structure complexe.

Cette racine réduirait votre psoriasis de 90 %

Le curcuma (et son principe actif le plus connu : la curcumine) est utilisé avec succès depuis plusieurs années pour lutter contre les douleurs articulaires ou pour réduire l’inflammation.

Mais récemment, des chercheurs de l’Université de Californie à Los Angeles[4] lui ont découvert de nouvelles propriétés : la curcumine réduirait également les plaques de psoriasis, et ceci plus efficacement que les médicaments généralement prescrits.

Les scientifiques ont séparé les participants en quatre groupes de dix personnes. Le premier était composé de patients non-traités ; le second, des personnes traitées avec du calcipotriol (une pommade habituellement prescrite) ; le troisième avec un gel à base de curcumine et le dernier composé de personnes saines.

Et c’est la curcumine qui a gagné haut la main !

Après 2 à 6 semaines de traitement, 50 % des participants ont vu les plaques régresser de 90 %. Quant à la moitié restante, la maladie a régressé de 50 à 85 % en 3 à 8 semaines.

Et encore…

Tous les matins, quand je passe en revue l’actualité scientifique, je tombe sur des dizaines de nouvelles études sur des produits naturels.

Je n’aurai jamais le temps de vous parler de toutes les études intéressantes qui paraissent chaque jour.

Mais j’aimerais tout de même vous donner encore quelques exemples de recherches parues dernièrement dans de grandes revues scientifiques :

  • En mars 2019, une équipe iranienne a suivi 60 personnes souffrant de calculs rénaux: parmi ceux qui ont reçu 500 mg de cumin noir (nigelle) 2 fois par jour, 44,4 % ont expulsé le calcul (contre 15,3 % chez ceux qui avaient eu un placebo à la place de la plante)[5].
  • Des chercheurs chinois ont étudié les effets du thé vert sur la santé cardiovasculaire chez 100 902 participants pendant 8 ans : ceux qui buvaient du thé plus de 3 fois par semaine diminuaient de 20 % le risque de développer une maladie cardiaque ou un AVC, de 22 % le risque de mourir de crise cardiaque et de 15 % le risque de décès toutes causes confondues par rapport aux autres[6].
  • Arthrose: une équipe suisse de la Rheumatology Clinic, à Saint-Gall, a montré qu’un gel à l’arnica avait les mêmes effets sur la douleur et le fonctionnement de la main, mais avec moins d’effets secondaires. 204 patients étaient suivis pendant 21 jours[7].
  • Une étude menée par des scientifiques brésiliens a démontré que l’ayahuasca (une liane utilisée par les chamans amazoniens) améliore la condition des personnes souffrant de dépression: après 7 jours 36 % du premier groupe était en rémission contre 7 % dans le groupe placebo.
  • Des chercheurs de l’Oregon Health & Science University, aux Etats-Unis ont étudié sur des souris les bienfaits du gotu kola, une plante considérée par la médecine ayurvédique comme un excellent régénérateur des cellules nerveuses. Les souris atteintes de maladie d’Alzheimer qui prenaient du gotu kola avaient un meilleur sens de l’orientation que des individus plus jeunes et en bonne santé.
  • Des scientifiques portoricains ont découvert, en comparant le régime alimentaire de 660 femmes, qu’une consommation régulière de sofrito, plat traditionnel portoricain à base d’oignon et d’ail, diminuerait le risque de développer un cancer du sein jusqu’à 67 %. Cela serait dû aux flavones et aux composés organosulfurés présents dans les alliacées.

Si ces découvertes étaient un peu plus médiatisées, je suis sûr que la médecine pourrait faire un grand pas en avant, et que de nouvelles pistes de soin pourraient être explorées contre de nombreuses pathologies.

Malheureusement, les plantes suscitent aujourd’hui encore trop de mépris de la part de la majorité des professionnels de santé. Il faudra sans doute encore attendre des années avant qu’elles soient prises au sérieux dans les grands hôpitaux et les cabinets médicaux.

Et c’est bien dommage…

Car je suis convaincu que les plantes, les huiles essentielles, les compléments alimentaires, l’homéopathie ou encore les approches énergétiques ont leur place dans les protocoles de soin classiques, même pour combattre des maladies graves comme le cancer, le diabète ou la démence.

Et c’est pour cette raison que je vous écris chaque semaine ma lettre PureSanté.

Mon but est de vous montrer que les techniques naturelles n’ont rien à envier aux médicaments, et qu’il existe de nombreuses solutions méconnues pour agir sur vos problèmes de santé.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Jérémy Chéret, Marta Bertolini, Leslie Ponce, Janin Lehmann, Teresa Tsai, Majid Alam, Hanns Hatt, and Ralf Pauscorresponding author, “Olfactory receptor OR2AT4 regulates human hair growth”, Nature Communication, published online 2018 Sep 18.

[2] Bellone JA, Murray JR, Pomegranate supplementation improves cognitive and functional recovery following ischemic stroke: A randomized trial, Nutr Neurosci. 2018 Feb 13:1-6

[3] Sanjida Halim Topa et al., « Cinnamaldehyde disrupts biofilm formation and swarming motility of Pseudomonas aeruginosa », Microbiology, 12.07. 2018.

[4] Heng et al., « Drug-induced suppression of phosphorylase kinase activity correlates with resolution of psoriasis as assessed by clinical, histological and immunohistochemical parameters », Br J Dermatol. 2000 Nov;143(5):937-49.

[5] Movaghati MRA, Yousefi M, Saghebi SA, Vazin MS, Iraji A, Mosavat AH. Efficacy of black seed (Nigella sativa L) on kidney stone dissolution: a randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial. Phytother Res. 2019 ;33(5):1404-1412.

[6] Wang X, Liu F, Li J, et al. Tea consumption and the risk of atherosclerotic cardiovascular disease and all-cause mortality: The China-PAR project. Eur J Prev Cardiol. 2019.

[7] Reto Widrig, Andy Suter, Reinhard Saller, Jörg Melzer. Choosing between NSAID and arnica for topical treatment of hand osteoarthritis in a randomised, double-blind study. Rheumatol Int. 2007 Apr;27(6):585-91. Epub 2007 Feb 22.

25 réponses à “Remplacer les antibiotiques par… de la cannelle ?!”

  1. Nathalie Vareillas dit :

    Bon’our et merci pour votre revue et conseils.
    Mais comment utiliser, consommer ces épices, huiles, plantes. A quelle dose, quelle fréquence, sous quelle forme pour certaines
    Merci à vous
    Nathalie

  2. Gaétan Guay dit :

    Bonjour madame ou monsieur,

    Je trouve très intéressant les sujets vos lettres dont lesquelles je suis abonné. Je vous en remercie.

    J’ai une question pour vous au sujet de l’huile essentielle au Bois de Santal pour les cheveux.

    Il y a deux sortes d’huile de boi de santal dont elles sont disponibles dans mon magasin de produits naturels.

    Première sorte : une huile jaune qui est beaucoup moins dispendieuse. De plus, celle-ci n’est pas en voie d’extinction car il y a du reboisement, ainsi elle est renouvelable.

    Deuxième sorte, elle est plus dispendieuse et n’est pas renouvelable donc, il n’y a pas de reboisement et elle serait en voie d’extinction.

    Voici ma question quant à celle que je devrais privilégier pour la repousse des cheveux soit la la jaune ou l’autre plus dispendieuse ainsi que l’appellation du nom scientifique du produit en terme de plante pour le cuir chevelu. C’est ce que la Naturopathe du magasin du produit naturel m’a demandé.

    Je vous remercie par avance de votre collaboration à la santé de mon cuir chevelu !

    Gaétan Guay
    55 chemin Cliche
    Vallée-Jonction, Québec
    Canada G0S 3J0
    418-389-4718
    gaetan_17@yahoo.ca

  3. Morel dit :

    Bonjour Monsieur,
    Je suis pharmacienne, anciennement travaillant pour les hôpitaux et je confirme que la population médicale n’est pas encore prête à changer. Mais de mon côté, j’aimerai me rapprocher de mes idéaux et faire de la recherche dans le domaine des traitements alternatifs. Je vais commencer pour cela une formation comme conseiller en produit naturel et sûrement une autre sur la communication avec les plantes me permettant notamment d’avoir une ouverture sur la spagyrie. Connaîtriez vous des personnes qui recherche des personnes comme moi pour les aider dans leur recherche.

  4. Marinetti dit :

    Bravo pour votre revue,je suis totalement fan

  5. val dit :

    bonjour, pour les cheveux, le bois de santal en huile essentielle c’est lequel précisément ? Car il en existe plusieurs apparemment…. il y a le santal blanc et puis le Amyris balsamifera, fait-il aussi l’affaire ?
    Cordialement, Val

  6. Kaprielian dit :

    Merci pour vos précieux conseils que je lis toujours avec grand intérêt. Auriez vous une recommandation pour la maladie de Parkinson. Ma mère de 83 ans en est victime depuis un an. Je sais qu’à cet âge la maladie évolue plus lentement mais vid conseils m’intéressent.
    Très cordialement

  7. Mathier dit :

    Un très grand merci pour votre dévouement
    Bien à vous
    Dimy

  8. EVELYNE ADAM-LARIVIERE dit :

    Merci de vos conseils précieux puisque j’ai un ami qui à 50 ans vient de faire un AVC !
    D’autre part j’ai le fils d’une amie qui désirait être pompier
    bénévole,on l’a obligé à se faire vacciner « contre »l’hépatite B et se retrouve avec la maladie Que peut on lui conseiller pour s’en sortir .Il a 26 ans
    Merci de votre réponse
    Félicitations pour votre travail et vos conseils

  9. Yvette Brossier dit :

    je vous suis reconnaissante de vos lettres, vous nous donnez directement des moyens pour soigner ou pour entretenir une bonne santé, ,sans avoir à toujours acheter ou renouveler tel ou tel abonnement. je vous lis avec plaisir et apprend toujours quelque chose. Un grand MERCI

  10. F.rentier dit :

    Comment pouvez-vous citer comme récent un article qui date de l’an 2000 (réf. 4) . Quel est l’article récent qui traite de l’efficacité de la curcumine dans le traitement du psoriasis.
    Merci d’avance.
    Un patient concerné

  11. thérèse ENSELME dit :

    Bonjour, vous parlez d’un gel à base de curcumine pour traiter le psoriasis. Où peut-on se le procurer?
    Merci de votre réponse

  12. François Demarquette dit :

    JApprecie beaucoup vos commentaires sur ces nouvelles dècouvertes. Merci

  13. Louiselle Beaupré dit :

    Vous etes un grand parmis les grands a aider les gens avec tout ce que nous avons dans nos assiettes Encore Merci !!!

  14. Louiselle Beaupré dit :

    Vous avez un programme sante extra je le lis a chaque jour . Merci

  15. TRIAUD - Jayawardene dit :

    J’aime beaucoup cette lettre « Pure Santé » et je la lis toujours avec beaucoup d’attention. J’en tire aussi des conclusions pour moi, et sachez que j’utilise beaucoup les plantes et les huiles essentielles. Je note les conseils que vous donnez et les suis, convaincue qu’il faut se libérer du chimique. Merci à vous.
    A. Triaud

  16. Rufet marie-paule dit :

    Bonjour , je viens de parcourir vôtres article . et je suis convaincu des bien fait des plantes sur notre organisme .j’en suis une fervente utilisatrice au quotidiens . je veille a les utiliser le plus souvent possible . donc merci de partager vos informations avec nous . je vais prendre des notes . et continuer a apprendre . merci encore

  17. Verhoeven dit :

    Un grand merci pour vos bons conseils.Ils sortent des sentiers battus de la médecine traditionnelle. Un vrai retour aux sources!

  18. PATRICIA AUROUET dit :

    Juste merci pour cette lettre pleine de conseils fort judicieux les plantes ont toujours été la pour nous soigner et elles le continueront quoique fasse Big pharma
    Vos lettres sont très enrichissantes merci

  19. Jeane manson dit :

    Merci pour tout ces bonne conseils je vous lis tout les jours. Jeane manson

  20. peru marie-paule dit :

    operee de la hanche et de la co,lonne vertebrale depuis 4 ans ,80ans……4 ans de kine et toujours mal…………..depuis 15 j, je fais une croix dw ma main gauche chaque matin et cela franchement mieux
    je continue……….mille fois merci.
    j ai mal aux articulations.que faire?je vais prendre du curcuma.mille fois merci.

  21. Moraglia dit :

    Bonjour.
    Je suis étonnée que vous conseillez de prendre de l’ayahuasca , je pensais quil s’agissait d’une drogue en Amazonie , interdite en France.. Suis je dans l’erreur. ?
    Meilleures salutations

  22. jean michel dit :

    Merci Florent de vos belles newsletters toujours pleines d’espoir et de bons conseils!
    J’ai du plaisir à vous lire ; merci encore

  23. TRUCHOT Michel dit :

    Bonjour Monsieur,
    Juste un petit mot pour vous remercier de tous vos conseils naturels. Je suis un adepte de la médecine naturelle, homéopathie, acupuncture….
    Il est bien dommage et incompréhensible que le gouvernement décide de le dederembourser.

  24. Nathalie dit :

    Merci de nous relayer ces informations précieuses !

  25. Denis Jacques dit :

    Merci pour les conseils concernant le Curcuma et la Canelle, ils me seront je pense très utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *