Ils s’en prennent à nos enfants maintenant

Chère lectrice, cher lecteur,

Début octobre, le laboratoire Pfizer a demandé aux États-Unis une demande d’autorisation urgente pour son vaccin chez les enfants de 5 à 11 ans[1].

Andy Slavitt, conseiller de Joe Biden, espère vacciner les enfants « d’ici Halloween[2] » (quelle déclaration sinistre…).

En France, la vaccination des moins de 12 ans pourrait commencer dans les prochaines semaines selon certains médias[3]

…et bientôt pour les bébés de 6 mois ?

Pfizer a déjà commencé ses essais chez les enfants à partir de 6 mois ! Ceux-ci portent sur 2232 enfants de 6 mois à 4 ans venant de quatre pays différents : dans quatre pays : États-Unis, Finlande, Pologne et Espagne[4].

Les résultats devraient être publiés en fin d’année 2021.

Moderna, de son côté, teste aussi son vaccin sur les bébés et les enfants depuis ce printemps[5].

Je ne sais pas vous, mais je trouve inquiétant qu’on injecte un vaccin expérimental (les essais de phase 3 ne sont pas terminés) à des nouveau-nés alors que celui-ci vient tout juste d’être suspendu dans plusieurs pays à cause de ses effets secondaires graves.

Jusqu’où ira cette folie ?!

Je comprends que les laboratoires poussent à vacciner toute la population, enfants et femmes enceintes compris. Ils ont un intérêt financier important à vendre le plus de doses possible.

C’est normal de la part d’industriels et on ne peut pas vraiment le leur reprocher.

Mais ce qui me choque, c’est qu’il n’y ait absolument aucun pare-feu du gouvernement pour éviter les dérives.

Que peut-on attendre de l’Agence Nationale de Surveillance du Médicament (ANSM), l’organe censé garantir l’intérêt, la sûreté et l’efficacité d’un traitement avant sa mise sur le marché ?

Je vous laisse en juger par vous-même…

Quel intérêt pour les enfants ?

Pour rappel, depuis le début de l’épidémie, le covid tue essentiellement des personnes âgées et/ou avec plusieurs comorbidités.

Les enfants semblent épargnés. Les cas de covid sont extrêmement rares chez eux, les hospitalisations encore davantage et les décès sont quasiment inexistants pour cette tranche d’âge.

Regardez ce graphique, qui montre la répartition des décès dus au covid selon les tranches d’âge :

  • Moins de 15 ans : 0 %
  • 15-44 ans : 0 %
  • 45-64 ans : 8 %
  • 65-74 ans : 18 %
  • 75 ans et plus : 73 %

Et c’est pareil pour les réanimations : en moyenne 0 % chez les moins de 15 ans.

En clair, le covid ne présente pas de risque important pour eux, ce que confirment d’ailleurs l’agence nationale Santé Publique France et le Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique et l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire :

« Les cas pédiatriques de COVID-19 représentent une faible partie (1 à 5 %) de l’ensemble des cas de COVID-19 rapportés dans le monde[6]»

« Les facteurs de division du risque par rapport aux adultes sont de l’ordre de 1/10.000 pour les décès, de 1/1000 pour les formes graves, 1/100 pour les hospitalisations, 1/3 sur le pourcentage de PCR positives. Ceci est particulièrement vrai chez l’enfant de moins de 10 ans[7]. »

Alors quel intérêt de vacciner des enfants contre une maladie qui ne les touchent pratiquement pas ?

Il y a deux raisons évoquées par les autorités et relayées docilement par les médias :

  • Pour atteindre l’immunité collective
  • Pour protéger les personnes vulnérables

Or ces deux arguments sont totalement absurdes.

Premièrement, comme je l’ai expliqué dans une précédente lettre, l’immunité collective par la vaccination est un mythe.

Dans ma lettre, je vous expliquais que les scientifiques ont renoncé à atteindre cette immunité de groupe, car elle était hors d’atteinte à cause des mutations du virus (comme c’est le cas pour la grippe par exemple).

Deuxièmement, les dernières données montrent que la vaccination n’empêche ni d’être positif, ni de transmettre le covid. On ne compte d’ailleurs plus les clusters de personnes vaccinées dans les EHPAD[8].

Et comble de l’absurdité : si les personnes âgées et à risques sont déjà protégées par le vaccin, pourquoi celles-ci auraient-elles besoin que les enfants le fassent… pour elles ??

Vous comprenez que le vaccin n’a donc pas un grand intérêt pour les enfants, que ce soit pour eux ou pour leur entourage…

On peut donc aussi légitimement s’interroger sur sa réelle efficacité.

Le vaccin est-il efficace chez les enfants ?

Dans un communiqué récent, Pfizer annonce fièrement des résultats positifs pour leur vaccin chez les enfants de 5 à 11 ans[9].

Le vaccin serait donc efficace chez cette tranche d’âge…

Très bien, mais efficace pourquoi exactement ?

Selon le communiqué, celui-ci aurait démontré « une forte réponse immunitaire dans cette cohorte d’enfants un mois après la deuxième dose. »

L’efficacité du vaccin est donc jugée uniquement selon la réponse immunitaire… mais les chercheurs n’ont pas testé ses effets sur le risque de complications ou de transmission chez les enfants.

Quel intérêt de provoquer une réponse immunitaire chez des enfants dont l’immunité est déjà assez forte pour faire face au covid, et qui n’est pratiquement pas touchée par les formes graves ?

En quoi cette réaction immunitaire est-elle la preuve que les enfants ont un réel bénéfice à se faire vacciner ?

Comment un vaccin peut-il être efficace pour une population qui n’en a pas besoin ?

À la rigueur, il pourrait être utile aux enfants immunodéprimés ou particulièrement à risques, mais en aucun cas pour ceux qui sont en excellente santé.

Surtout que ces vaccins présentent des risques non négligeables, en particulier chez les jeunes…

Comment peut-on encore dire que ces vaccins sont sûrs pour les jeunes ?

Reprenons le communiqué de Pfizer.

En introduction, celui-ci déclare que « le vaccin était sûr, bien toléré » chez les enfants de 5 à 11 ans[10].

Mais quand on lit la suite du message, le discours est plus nuancé.

Ugur Sahin, PDG et co-fondateur de BioNTech explique en effet que « le profil de sécurité et les données d’immunogénicité chez les enfants âgés de 5 à 11 ans vaccinés à une dose plus faible sont cohérents avec ceux que nous avons observés avec notre vaccin dans d’autres populations plus âgées à une dose plus élevée. »

Et plus loin, il est écrit que l’étude a trouvé « des effets secondaires généralement comparables à ceux observés chez les participants âgés de 16 à 25 ans. »

Déjà, on peut s’interroger sur le choix des mots extrêmement prudents et ambigus : « cohérents », « généralement », etc.

Mais surtout, cette déclaration est-elle vraiment rassurante, quand on voit les complications graves que ce vaccin peut provoquer chez les jeunes ?

Je fais référence aux nombreux cas d’inflammations cardiaques et de myocardites qui ont suivi la vaccination chez les moins de 30 ans un peu partout dans le monde[11,12,13,14].

Une étude publiée fin août dans le prestigieux journal scientifique New England Journal of Medicine a d’ailleurs confirmé qu’il y avait un risque significativement accru de myocardite avec le vaccin Pfizer[15] ?

Et c’est pareil avec le vaccin Moderna, qui vient d’être suspendu dans 5 pays européens à cause de ses effets sur la santé cardiaque des jeunes (Suède, Norvège, Danemark, Finlande et Islande)[16,17,18,19].

Peut-on encore faire confiance à nos agences de surveillance ?

Au regard de toutes ces informations, comment peut-on justifier une vaccination des enfants contre le covid ?

Je vous rappelle que les vaccins de Pfizer et de Moderna ne disposent que d’une autorisation de mise sur le marché conditionnel (AMM), étant donné que les études de phase 3 ne sont pas terminées[20].

Il s’agit donc d’un vaccin expérimental.

Or selon l’ANSM, « une AMM conditionnelle permet l’autorisation de médicaments qui répondent à un besoin médical non satisfait, avant que des données à long terme sur l’efficacité et la sécurité ne soient disponibles. Cela est possible uniquement si les bénéfices de la disponibilité immédiate du médicament l’emportent sur le risque inhérent au fait que toutes les données ne sont pas encore disponibles. »

On peut comprendre que les personnes âgées ou présentant des comorbidités aient un besoin médical urgent de se protéger contre le covid… mais pas des enfants en pleine santé.

D’ailleurs, le mois dernier, le comité supervisant la vaccination anti-Covid au Royaume-Uni (JCVI) a annoncé qu’il n’étendrait pas le vaccin aux enfants en bonne santé âgés de 12 à 15 ans[21] :

« Les preuves disponibles indiquent que les bénéfices pour la santé individuelle de la vaccination contre le Covid-19 sont faibles chez les personnes âgées de 12 à 15 ans qui n’ont pas de problèmes de santé sous-jacents qui les exposent à un risque de Covid-19 sévère​ », a conclu le JVCI[22].

Une mesure de bon sens que n’ont malheureusement pas suivie nos autorités.

La commission européenne a en effet approuvé deux vaccins chez les 12-17 ans : ceux de Pfizer et de Moderna[23].

Le ministère de l’éducation française continue ainsi de « recommander fortement » la vaccination contre le covid dès l’âge de 12 ans, en dépit du bon sens et des risques reconnus dans cette tranche d’âge… et quand bien même plusieurs pays ont suspendu le vaccin de Moderna.

Comment peut-on mettre des enfants en danger pour une maladie qui ne les concerne pas ?

Cela me scandalise, d’autant plus que le gouvernement ne se donne même pas la peine de justifier ces décisions.

Et quand je vois comment la situation évolue, j’ai peur que nos autorités ne poussent bientôt les nourrissons et les tout-petits à se faire à leur tour injecter ce vaccin expérimental…

Je vous avoue que je suis très inquiet pour mes deux filles, et pour tous les bébés et enfants de France.

Nous ne devons pas les laisser faire.

Je suis d’ailleurs en train d’écrire une pétition sur ce sujet, que je devrais terminer d’ici quelques jours.

Je vous l’enverrai dès qu’elle sera prête. Je compte sur vous pour la signer et la diffuser autour de vous.

Il en va de la santé de nos enfants !

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Pfizer demande à la FDA d’autoriser le vaccin Covid-19 pour les enfants de 5 à 11 ans, Forbes, 13 octobre 2021.

[2] Lalaina Andriamparany, Pfizer presse le gouvernement américain de lui livrer les 28 millions d’enfants entre 5 et 11 ans pour les vacciner, Le Courrier des Stratèges, 8 octobre 2021.

[3] Vaccination des enfants : quand la vaccination débutera-t-elle ?, L’internaute, 1er octobre 2021.

[4] Julien Cottineau, Pfizer/BioNTech et Moderna développent leur vaccin anti-Covid pour les bébés et les enfants, L’Usine nouvelle, 21 septembre 2021.

[5] Idem.

[6] COVID-19 chez l’enfant : état des connaissances en amont de la réouverture des écoles, Santé Publique France, 20 mai 2020.

[7] David Bême, Covid-19 chez l’enfant : symptômes, contagion, PIMS… ce que l’on sait., Doctissimo, 12 octobre 2021.

[8] Covid : malgré la vaccination, deux clusters signalés dans des Ehpad de Haute-Garonne et du Lot, France Info, 23 avril 2021.

[9] Pfizer And BioNTech Announce Positive Topline Results From Pivotal Trial Of COVID-19 Vaccine In Children 5 To 11 Years, Pfizer, 20 septembre 2021.

[10] Pfizer And BioNTech Announce Positive Topline Results From Pivotal Trial Of COVID-19 Vaccine In Children 5 To 11 Years, Pfizer, 20 septembre 2021.

[11] Florian Gouthière, Myocardites : la «balance bénéfice-risque» des vaccins est-elle défavorable pour les plus jeunes ?, Libération, 9 septembre 2021.

[12] Jean SARLANGUE, Myocardites et péricardites après vaccination anti-covid : des événements somme toute plutôt rares et sans gravité, Mesvaccins, 19 août 2021.

[13] Myocardites après administration du vaccin anti-Covid de Pfizer : un signal de sécurité désormais confirmé en France, Cardio Online, 6 juillet 2021.

[14] Jérôme Faas, En Suisse, 96 myocardites liées au vaccin anti-Covid, 20 Minutes, 29 août 2021.

[15] Vaccin Pfizer : surrisque de myocardite et autres effets indésirables, URPS, Médecin d’Occitanie, 27 août 2021.

[16] Användningen av Modernas vaccin mot covid-19 pausas för alla som är födda 1991 och senare, folkhalsomyndigheten, 6 octobre 2021.

[17] Stine Jacobsen, Moderna COVID vaccine for people under 18 years, Reuters, 6 octobre 2021.

[18] Covid-19 : pourquoi le vaccin Moderna a-t-il été suspendu dans plusieurs pays européens ?LCI, 8 octobre 2021.

[19] Covid-19. L’Islande suspend l’usage du vaccin Moderna, à cause d’un risque d’inflammation cardiaque, Ouest France, 8 octobre 2021.

[20] Vaccins autorisés, ANSM, 12 mars 2021.

[21] Royaume-Uni. Pas de vaccin anti-Covid pour les 12-15 ans en bonne santé, Ouest France, 3 septembre 2021.

[22] Idem.

[23] Giedre Peseckyte, L’EMA approuve un deuxième vaccin pour les enfants âgés de 12 à 17 ans dans l’UE, Euractiv, 26 juillet 2021.

38 réponses à “Ils s’en prennent à nos enfants maintenant”

  1. DH dit :

    Ce vaccin ne protège pas, il isole, il fragmente, il tue.
    Mais le gouvernement continuera sa dictature. Pfizer est riche et puissant. Il sait donner les chèques aux bonnes personnes.
    J’ai perdu mon travail en refusant d’être un cobaye pour leur petite expérience vaccinale, si le gouvernement français s’attaque aux enfants, je partirai

  2. Avellan Laurie dit :

    Bonjour,
    Je suis aussi scandalisée par ces obligations vaccinales incertaines et dangereuses pour tous nos petits.
    Merci pour votre combativité et votre réaction bienveillante pour tous

  3. CLAUDE dit :

    Bonjour,
    Moi aussi j’ai 2 enfants de mois 15 ans et je suis totalement opposé à ce qu’ils se fassent vaccinés, ne l’étant pas moi même. C’est un vrai génocide mondial considération faite du grand nombre de morts et d’effets indésirables à court ou moyen terme que ces vaccins ont provoqués. Il serait grand temps que les gens se réveillent et prennent conscience du danger qu’ils encourent.
    En France c’est le bon moment pour agir étant donné que nous sommes au début d’une campagne électorale cruciale. Il faudrait que l’information soit relayée au maximum, que les gens se mobilisent et que le scandale revienne en pleine figure des incompétents et/ou corrompus qui nous gouvernent afin qu’ils ne soient pas reconduits. Je crains le pire s’ils le sont tel que la vaccination obligatoire pour tout le monde !!!

  4. Pivoine dit :

    « Je comprends que les laboratoires poussent à vacciner toute la population, enfants et femmes enceintes compris. Ils ont un intérêt financier important à vendre le plus de doses possible.
    C’est normal de la part d’industriels et on ne peut pas vraiment le leur reprocher. »
    Non, il y a des limites à tout !
    On ne peut pas jouer avec la vie des gens, juste parce qu’il faut gagner de l’argent !

    • Florent dit :

      Bonjour,
      Je suis d’accord avec vous. Même si je comprends que les laboratoires fasse tout cela, je ne l’approuve pas pour autant. Et surtout, je trouve encore plus tragique que des agences censées oeuvrer pour le bien de la population autorisent ces mesures.
      Amicalement,
      Florent

  5. JMT dit :

    Pourquoi mon commentaire a t il été supprimé svp?

    • Florent dit :

      Bonjour,
      Je n’ai pas supprimé votre commentaire. Seulement, je dois lire chaque message un à un et le valider manuellement avant qu’il ne s’affiche sur le site. Je le fais aussi vite que possible, mais cela peut prendre quelques jours.
      Merci pour votre compréhension.
      Amicalement,
      Florent

  6. Pierre OLIVER dit :

    Menacer d’intenter un procès contre « le Conseil Scientifique » et les Ministres de la Santé, de l’Education et le Premier ministre pour crimes contre l’humanité devant toutes les juridictions internationales : la Cour européenne de justice le tribunal International de La Haye, etc …

  7. JMT dit :

    Bonjour à tous,
    Voici copie d’un courrier que m’a adressé l’Assurance Maladie (je précise que j’ai 68 ans et ne suis pas vacciné)

    « Vous faites partie des personnes prioritaires pour le rappel de la vaccination contre la Covid-19 si vous avez déjà effectué un parcours vaccinal complet.
    Cette dose de rappel est à faire au moins 6 mois après votre dernière injection de vaccin contre la Covid-19.
    Dès maintenant, et si ce délai de 6 mois est respecté, vous pouvez prendre rendez-vous pour bénéficier de votre dose de rappel :
    Auprès de votre médecin traitant ou du médecin de votre choix ;
    Auprès d’un pharmacien ;
    Auprès d’un infirmier ;
    Ou dans un centre de vaccination, pour lesquels la prise de rendez-vous est notamment possible sur sante.fr ou en appelant le 0800 730 956, service et appel gratuits, ouvert 7j/7, de 8h à 20h.
    Si vous avez été vacciné avec le vaccin Janssen, il est recommandé de réaliser rapidement un rappel vaccinal avec un vaccin Pfizer-BioNTech, ou Moderna, en respectant un délai minimal de 4 semaines entre votre vaccination et la dose de rappel.

    Si vous n’avez pas encore été vaccinée contre la Covid-19, parlez-en avec un professionnel de santé ou appelez le 0800 730 956 pour prendre rendez-vous.

    Avec toute mon attention,
    Le médecin conseil national »
    On peut donc vraiment se poser la question sur la qualité des vaccins et tout particulièrement le vaccin Janssen.

  8. Deuss dit :

    Bonjour Florent …. J’adore vous lire , j’aime bien vos analyses ,et vous traitez des sujets d’actualité graves …. Il y a juste un paragraphe qui me fait bondir …..c’est normal de la part des industriels …. Etc …. Je comprends que vous ne voulez pas vous mettre tout ce petit monde de charognes a dos ,… Mais c’est au détriment de nos VIES …… C’est un véritable génocide ….. Un massacre….. C’est la voie ouverte vers le crédit social et le transhumanisme ….. J’espère qu’il y aura une élévation de conscience rapidement et que la vibration planétaire nous aide à éviter ce désastre ….sauvons nos enfants , … Leur futur ….. Bien cordialement ….. Namasté …. Christine ….

    • Florent dit :

      Bonjour Christine,
      Je suis entièrement d’accord avec vous. Malheureusement, nous ne pouvons rien attendre de l’industrie (qu’elle soit pharmaceutique, agro-alimentaire ou technologique) pour prendre soin de notre santé. Ce sont des entreprises, et comme toute entreprise, les objectifs sont avant tout financiers. En revanche, nos autorités (AME, ANSM…) ont été créées dans le but de nous protéger et de choisir ce qui est le mieux pour la population. Quand celles-ci ne remplissent plus leur mission, il n’y a plus aucun pare-feu pour nous protéger contre les ambitions démesurées de l’industrie.
      Amicalement,
      Florent

  9. schweitzer dit :

    Il n’y a qu’à regarder ce que fait le mari de Mme Von der Layen grande responsable au niveau de l’Europe et on a tout compris….Big pharma et tout le reste…. c’est malheureux !
    Les conflits d’intérêts….

  10. SDE dit :

    les USA ont décidé la vaccination des jeunes enfants (5- 12 ans) aux USA car plus de la moitié souffrent de comorbidités, notamment diabète et obésité.

    Pourquoi vouloir calquer bêtement à notre pays un protocole qui convient à une situation précise et ne nous concerne pas ?

    La prudence vis à vis de ce vaccin est de mise et nous devrions nous réjouir qu’il soit inutile de vacciner nos enfants… Pas leur imposer cette vaccination sans raison…

  11. Larry dit :

    Tout à fait d’accord

    Comme si chacun avait son intérêt à vacciner :

    Les laboratoires pour maximiser leur chiffre d’affaires

    Les états, pour déjà soumettre la population mondiale a des injections , Ouvrant ainsi la voix un contrôle biologique

  12. Patricia Jouve dit :

    C’est à chaque parent de prendre sa décision en son âme et conscience!Quoi qu’il en coûte,il faut refuser cette barbarie,ce crime!Parents,réveillez-vous!

  13. Annick THOMAZI dit :

    Dr Annick THOMAZI, ancien généraliste, une année de médiatrie a HEROLD /PARISancien medecin
    Praticien conseil, ancien médecin coordonateurd’un EHPAD. .
    Je suis scandalisée, écoeurée par la quantité de confrères qui pour du frics et des honneurs crachent sur leur SERMENT D’HYPOCRATE. Certains semblent ne pnus tdnir ds ces services qvec cette épéd de Doclès qui le OBLICENT à mentir contunuellement.
    Ils se repentent..
    Heurdusement que bcp (mis à la morte et sans salaires sont restés propres.
    Un grand MERCI à ces JUSTES..

    Il n’est absolument pas aissible dt médical,ni scientifiquement ni moralement de vacciner des enxants BB jeunes ado et jeunes gens et jeunes filles. Car ils possèdent chacun des containaires remplis d’anti-corrps contfe n’importe quelle aggression..
    PREMIER EFFET SECONDAIRE SUR LES GONADES
    =Ces enfants et ces jeunes ne pourront plus jamais procréer, et si oui, que des monstres.
    L’ETAT DOIT DIRE LA VÉRITÉ. !L’ETAT ME DONNE ENVIE DE VOMIR

    LES VACCINER = TUER CETTE IMUNITÉ DE NAISSANCE , ILS N’AURONT PLUS QUE DES ANTI COVID (FAUSSE PANDEMIE TERMINÉE DEPUIS LONGTEMPS).
    L’OBJECTIF N’A RIEN DE SANITAIRE,C’EST UNIQUEMENT POLITIQUE ET FINANCIER POUR UN GENOCIDE MONDIAL DECIDÉ DEPUIS AVANT 1953 pour extinction de 90% de l’humanité. Cf KISSINGER ATTALI ,ALAIN MINC, SARCOZY, MACRON ET TOUT LES IMMENSES BANQUIERS QUI DONNENT LES ORDRES.

  14. Annick THOMAZI dit :

    Dr Annick THOMAZI

  15. Sylvie dit :

    Totalement d’accord avec vous. Et je me pose la question…à qui profite le crime ? Aux laboratoires pharmaceutiques, bien sur, qui réalisent la plus grande OPA du siècle. Aux médecins ? qui touchent parait il une prime à chaque patient vacciné ? Aux gouvernements tous pays confondus, qui testent la capacité des peuples à se transformer en moutons dociles ? Mais derrière tout celà, je me demande quel est le but de cette vaccination a outrance, surtout chez des sujets très jeunes. Tout ceci pue… C’est plus qu’inquiétant.

  16. Jocelyne Gandolfi dit :

    Ils sont devenus complètement fous avec se covid macron pousse a la vaccination car il a des actions dans fizzer il se remplit les poche sur l experimentation humaines

  17. Turpin Agnès dit :

    Absolument impensable et inacceptable

  18. Cheutin Annette dit :

    Je suis tout à fait contre cette vaccination inutile des bébé . Le risque est trop important. Les bébés n’ont pas besoin de cette vaccination. C’est encore une affaire de « gros sous » et c’est cela qui me met en colère. J’ai 72 ans, ne suis pas vaccinée. Même les personnes âgées ne veulent plus se faire vacciner. Je souffre depuis 25 ans des genoux et des épaules, je n’ai pas envie de finir mes jours avec des douleurs que je n’ai pas pour le moment. J’ai tout ce qu’il me faut chez moi lorsqu’il fait beau : un grand jardin, une piscine, une femme de ménage, des traiteurs qui font de très bons repas (pas besoin de restaurant). Pas besoin de pass pour aller à l’hôtel, juste la 1re fois. On peut aller en vacances en louant une maison dans une autre région. Qu’ils gardent leurs vaccins. Je n’accepte pas qu’on me force la main.

  19. Pham dit :

    Votre inquiétude rejoint la mienne par pour moi mais pour les jeunes enfants.

  20. Belanger dit :

    Il n’y a jamais eu rien de sûr dans la vie et le monde !!!

  21. Brunet dit :

    Il n’y a jamais eu rien de sûr dans la vie et dans le monde et ce sera toujours comme ça !!!

  22. Chris dit :

    Bonsoir, il semble qu’il n’y ait plus aucun bon sens de la part de nos gouvernants. Tout semble tenu par l’argent, peut-être sont-ils grassement payés pour participer à la course aux milliards des laboratoires et bien plus encore. Ce qui est surprenant c’est à quel point la majorité des personnes semble se laisser mener par le bout du nez sans se poser aucune question, comme un état d’hypnose, c’est vraiment inquiétant. Il faut tenir bon!

  23. Tastard dit :

    C est inadmissible de faire vacciner nos enfants
    Je crains le pire pour eux ainsi que pour nous
    Ce sont les labos. Qui se réjouissent
    Quelle vie allons nous avoir avec les effets secondaires de ces vaccins
    Combien de personnes vaccinées sont décédées brutalement

    Tout cela me fait peur
    C est pire qu une guerre

  24. Bernard Shen dit :

    Aucun vaccin n’a jamais soigné qui que ce soit de quoi que ce soit. Les résultats le démontrent. Vous parlez de vaccins pour enfants, alors que c’est une soupe chimique composée d’un tas d’excipients formellement interdits parce que mortels. Chloroforme, sels d’alu, et la cerise sur le gâteau, des restes de Foetus avortés.

    • JMT dit :

      Bonjour,
      Bien sûr qu’aucun Vaccin ne soigne de quoi que soit, c’est une prévention et non une médication !
      Mais ça tout le monde le sait ………. ou presque!
      Sinon, concernant vos affirmations sur la composition d’un vaccin qu’elles sont vos sources svp?

  25. Kharadji dit :

    Trop de personnes fragiles et âgés ne sont pas encore vacciner alors pourquoi ne laissez vous pas les enfants tranquille.

  26. Kharadji dit :

    Un grand nombres de personnes âgées et fragiles ne sont pas vacciner , occupez vous de en priorités et laissez les enfants grandir.

  27. Francoise Noury dit :

    Je suis contre la vaccination des jeunes ,des enfants et des bébés !!!

    • JMT dit :

      Bonjour,
      Vous dites être contre la vaccination des jeunes : bébés, ados, …
      Mais je pense que le sujet doit être : est-on pour ou contre la vaccination OBLIGATOIRE par laquelle en découle une atteinte aux libertés fondamentales et crée une barrière dans la société en créant ce passe sanitaire qui donne des droits ou non droits identiques à ce qu’etaIl l’appartheid aboli il n’y a que trente ans.
      Bien cordialement

      • Florent dit :

        Bonjour,
        Ici, mon propos porte essentiellement sur la vaccination des enfants. Mais je suis d’accord avec vous, le pass sanitaire est une atteinte aux libertés fondamentales, et j’ai d’ailleurs déjà dénoncée celle-ci dans de précédentes lettres.
        Amicalement,
        Florent

  28. ferry dit :

    difficile de croire que de nombreux citoyens ne cederont pas encore une fois a la peur et a la naiveté , que ce soit pour les enfants et meme pour les bébés, car beaucoup ne se sont pas servit de leur tete pour reflechir et s’aperçevoir que d’une part il etait davantage dangereux de se faire vacciner plutot que d’utiliser un antiviral en huile essentielle et doper son systeme immunitaire, les politiques ont reussi a faire un lavage de cerveau et a diviser pour mieux regner, de plus autre chose de grave sur le fond derriere tout cela: ce sont nos libertés individuelles qui sont petit a petit mais surement grignotées, maintenant c’est au tour des huiles essentielles qu’ils vont faire passer pour dangereuses et il faudra une ordonnance medicales afin de pouvoir en acheter, c’est grave jusqu’ou ira cette folie destructrice et inhumaine, franchement c’est inquietant sur toutela ligne!!!

  29. winand dit :

    Grave ! Alors, là vous n’avez RIEN compris à ce qu’est une pandémie et la vaccination. C’est désolant. Le pire c’est que vous ne publierez pas mon commentaire …. seuls ceux qui vous arrangent !

    • Florent dit :

      Bonjour,
      Pouvez-vous préciser vos propos svp?
      En l’état, votre remarque n’est pas très constructive et ne me permet pas de me corriger.
      Merci d’avance !
      Amicalement,
      Florent

  30. Noury dit :

    Je suis contre le fait que l on vaccine les plus jeunes et donc bien d avantage que l on vaccine les bébés!!!

  31. Damien dit :

    Bonjour Florent et merci pour toutes ces informations si précieuses !

    Mais qu’avons nous comme solutions pour nos enfants ?

    Et s’ils mettent la vaccination obligatoire pour les bébés a partir de 6 mois ?

    Quelles solutions et/ou recours avons nous ?

    De mon côté, je songe sérieusement à quitter le pays.

    Mais pour les millions de personnes qui ne peuvent pas se le permettre…

    Comment faire ?

    Avez-vous des solutions à proposer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *