Uvestérol D : le point sur la situation

Les journaux ont abondamment commenté la tragédie : un nourrisson âgé de 10 jours est décédé le 21 décembre 2016, peu de temps après avoir reçu une dose d’Uvestérol D (vitamine D) [1] [2] [3], produit par les laboratoires Crinex.

Le 6 janvier 2017, l’Agence nationale de sécurité du médicament, a annoncé la suspension de la commercialisation d’Uvestérol D et le retrait des lots disponibles sur le marché.

Aujourd’hui, je voudrais faire le point sur ce que nous savons exactement de la situation et sur les conséquences qu’il faut tirer de ce drame.

Rappelons d’abord un point essentiel : ce n’est pas la vitamine D qui est en cause dans ce décès et il ne faudrait surtout pas qu’elle se retrouve accusée à tort tant elle demeure indispensable à notre santé :

Ainsi, lorsque vous passez de l’état de carence an vitamine D(moins de 10 ng de vitamine D par mL de sang) à l’état optimal (entre 50 et 75 ng/mL), vous obtenez les effets suivants :

  • Votre risque d’infarctus baisse de 50 %
  • Votre risque de sclérose en plaques baisse de 80 %
  • Votre risque de grippe baisse de 83 %
  • Votre risque de fracture et d’ostéoporose baisse de 50 %
  • Votre risque de diabète de type 1 baisse de 71 %
  • Votre risque de cancer du sein baisse de 83 %
  • Votre risque de cancer du côlon baisse de 80 %
  • Votre risque de leucémie baisse de 50 %
  • Votre risque de cancer du pancréas, de la vessie et du rein baisse de 65 à 75 %
  • Votre risque d’asthme baisse de 63 % [4]

Ce drame ne doit donc pas entraîner de méfiance vis-à-vis de la vitamine D.

En revanche, contrairement à la vitamine D, l’Usvétérol D n’est pas un produit naturel.

C’est un produit synthétique, administré par pipette, qui contient un nombre impressionnant d’excipients inutiles ou toxiques : Acide citrique anhydre, Acide édétique sel disodique (alias EDTA – interdit en Australie) Fruits rouges arôme, Gallate de propyle, Glycérol, Phosphate disodique dodécahydrate, Polysorbate 80, Potassium sorbate, Propylèneglycol, Sodium hydroxyde.

Le second problème est que l’Uvestérol D contient de la vitamine D2 (ergocalciférol) et pas de la vitamine D3 (cholécalciférol). Le corps humain ne fabrique pas de vitamine D2.

La vitamine D3, elle, est celle que notre corps fabrique naturellement lorsque notre peau est exposée aux rayons UVB du soleil. Selon les dernières recherches, la vitamine D3 a une capacité supérieure de 87% à celle de la vitamine D2 pour élever et maintenir nos concentrations de vitamine D [5].

Mais ce n’est pas tout. La vitamine D2 pourrait être dangereuse pour la santé. Une étude comprenant 94 000 participants, a montré une réduction de 6% du risque de mortalité pour ceux qui ont utilisé de la vitamine D3 et… une augmentation de 2% du risque de mortalité pour ceux qui ont utilisé de la vitamine D2 [6].

De leur côté, des chercheurs norvégiens se sont aperçus qu’en donnant 2000 UI de vitamine D2 par jour à des patients, le taux de vitamine D active (la vitamine D3) chute de plus de 50 % en huit semaines !!! [7]

En revanche, leur étude a bien confirmé – et heureusement – que prendre de la vitamine D3 est la bonne chose à faire. Ceux qui avaient reçu 2000 UI par jour de vitamine D3 ont vu leur taux de vitamine D dans le sang doubler dans le même temps.

Autre vitamine D à éviter : les compléments alimentaires sous forme d’ampoules très dosées de type UVEDOSE. Ces produits sont jugés peu efficaces : du fait de l’apport brutal très élevé, le taux de vitamine D dans le sang augmente nettement avant de rechuter aussi vite, en moins de deux semaines. Autre problème : l’UVEDOSE contient elle aussi de nombreux additifs chimiques potentiellement toxiques (saccharine, butylhydroxytoluène) [8].

Que faire maintenant ?

  • Pour les nourrissons, utilisez une vitamine D administrée en gouttes, sans pipette. Demandez au pédiatre de vous préciser quelle est la bonne dose, en fonction du poids du bébé.
  • Pour tout le monde, prenez chaque jour au moins 800 UI de vitamine D3 naturelle (cholécalciférol).
  • Pour les femmes allaitantes, le besoin est le même que pour les adultes, plus un ajout de 2000 UI par jour afin de couvrir les besoins du fœtus.

Et souvenez-vous de l’essentiel à propos de la vitamine D : même avec 4000 UI par jour, qui représente 20 fois la dose quotidienne de vitamine D recommandée en France, vous ne risquez strictement aucune surdose.

Le journal Alternatif Bien-Être a même rapporté l’histoire d’un homme qui a pris à son insu une dose 4500 (quatre mille cinq cent) fois supérieure à l’apport recommandé sans subir aucune séquelle [9].

Le risque, en revanche, de manquer de vitamine D est très important, si vous n’en prenez pas en complémentation nutritionnelle.

Il existe de très nombreux laboratoires qui proposent de la vitamine D, et vous avez peut-être déjà vos bonnes adresses.

Si vous cherchez des produits sérieux, qui ont fait la preuve de leur qualité, je peux en tout cas vous conseiller ceux des laboratoires Cellinov (www.cellinov.com) Lescuyer (www.laboratoire-lescuyer.com), DPlantes (www.dplantes.com) ou Biotics Research, produit Bio-d-mulsion (www.energeticanatura.com).

La petite demoiselle qui cogne !

Vous avez certainement remarqué comme moi qu’on vous propose toujours une « petite » tisane.

Comme si c’était forcément une boisson sans ambition, un liquide gentillet qui glisse sans histoire le long de la trachée, tout juste vaguement agréable. Seul avertissement que s’autorise notre époque qui voit le danger partout : « Attention à ne pas la boire trop chaude, votre tisane…».

Alors aujourd’hui, un peu de changement : je vous présente une cogneuse, une assommeuse, une guerrière.

La valériane.

Un vrai coup de massue contre l’insomnie. Et une assistante musclée pour ceux qui perdent pied, pris de panique ou d’angoisse après un choc ou un événement fâcheux.

La valériane apaise rapidement, diminue le stress, la tension artérielle, et lutte contre la dépression.

Ses composants, l’acide valérénique, ou les baldrinals, issus de la dégradation des valépotriates, modifient en effet les taux de nos neurotransmetteurs.

Le GABA, qui favorise la détente du système nerveux, s’en trouve augmenté ainsi que la sérotonine, utile à la bonne humeur et au sommeil. Cela entraîne de nombreuses conséquences positives sur notre système nerveux, et la valériane peut agir efficacement et remplacer un antidépresseur, un anxiolytique ou un somnifère (aux effets secondaires et à l’accoutumance reconnus).

On prendra généralement de la valériane sur une période de 2 à 4 semaines maximum, le temps que la situation s’améliore et que les nerfs s’apaisent.

Précision tout de même, l’infusion n’étant pas délicieuse (certains disent «carrément dég… » on peut préférer les gélules ou l’extrait hydroalcoolique.

Un doigt contre l’hypertension

La médecine traditionnelle chinoise connaissait depuis longtemps le point appelé Tai Chong (LV3), situé sur le pied.

La science reconnaît aujourd’hui qu’une stimulation de cette zone permet de faire baisser la pression artérielle des patients hypertendus.

Lors d’essais cliniques récents, une équipe du Taichung Veterans General Hospital de Taiwan, a réparti 80 volontaires souffrant d’hypertension en deux groupes.

L’acupression était appliquée sur le point Tai Chong chez la moitié des participants, et sur un autre point à proximité (Sham) chez l’autre moitié.

En mesurant leur pression artérielle, des chercheurs ont constaté que la pression systolique et diastolique du premier groupe était passée en moyenne de 165,0/96,3 à 142,9/88,6 après une demi-heure alors qu’aucun changement significatif n’avait été noté dans le second groupe [10].

En 2011, une étude similaire avait déjà souligné les bénéfices de l’acupuncture sur ce point [11].

Mais grâce cette nouvelle étude, on sait désormais que les aiguilles ne sont pas nécessaires.

Une stimulation tactile que vous pouvez effectuer vous-même permet déjà de faire baisser votre tension. Le point Tai Chong se situe sur le dessus du pied, entre les métatarses des deux premiers orteils (à environ 1,5 et 2 cm de l’intersection de ces orteils). Ici :

Avec votre pouce, massez quelques secondes ce point ou appuyez progressivement jusqu’à une pression modérée, pendant environ 1 minute.

Flash

++ Lavande contre l’arthrite ++. Une étude portant sur 90 personnes souffrant d’arthrite du genou a divisé les patients en trois groupes. Une partie a reçu un massage à l’huile essentielle de lavande, une autre un massage placebo (à l’huile d’amande), et une dernière n’a reçu aucun traitement. Par rapport aux deux groupes de contrôle, les chercheurs ont noté une diminution significative de la douleur chez les patients soignés à la lavande, aussi bien à la fin du traitement qu’une semaine plus tard [12]. ++ Merveilleuse initiative ++. Le site Néo-Nutrition a demandé à ses lecteurs de partager leurs meilleures adresses de thérapeuthes (ostéopathe, acupuncteur, sophrologue, hypnothérapeuthe etc.) partout en France. Des centaines d’adresses de personnes de confiance sont déjà recensées. Vous pouvez les consulter et ajouter les vôtres ici : http://www.neo-nutrition.net/parlez-moi-de-votre-therapeute/ ++ Et comme dit le proverbe, « si la barbe faisait le sage, les chèvres seraient toutes docteurs ».

Amicalement,

Florent Cavaler

 






[1] Retraits des lots de l’Uvestérol D des pharmacies

[2] Mort d’un nourrisson après une prise de vitamine D : la faute de la pipette ?

[3] L’ANSM suspend la commercialisation d’Uvestérol D

[4] Vitamine D : « simply the best »

[5] Lehmann U et al. Bioavailability of vitamin D2 and D3 in healthy volunteers, a randomized placebo-controlled trial. J Clin Endocrinol Metab 2013 Nov; 98:4339.

[6] Bjelakovic G, Gluud LL, Nikolova D, Whitfield K, Wetterslev J, Simonetti RG, Bjelakovic M, Gluud C. Cochrane Database Syst Rev. 2011 Jul 6;(7):CD007470.

[7] Ulrike Lehmann, Frank Hirche, Gabriele I. Stangl, Katja Hinz, Sabine Westphal, Jutta Dierkes. Bioavailability of Vitamin D2 and D3 in Healthy Volunteers, a randomised placebo-controlled trial. JCEM jc.2012-4287.

[8] Revue Alternatif Bien-Être, décembre 2015.

[9] Araki T, Holick MF, Alfonso BD, Charlap E, Romero CM, Rizk D, Newman LG. Vitamin D intoxication with severe hypercalcemia due to manufacturing and labeling errors of two dietary supplements made in the United States. J Clin Endocrinol Metab. 2011 Dec;96(12):3603-8.

[10] Gan-Hon Lin, Wei-Chun Chang, Kuan-Ju Chen, Chen-Chen Tsai, Sung-Yuan Hu, Li-Li Chen, Effectiveness of Acupressure on the Taichong Acupoint in Lowering Blood Pressure in Patients with Hypertension: A Randomized Clinical Trial, Evid Based Complement Alternat Med. 2016 ;2016:1549658.

[11] Wang JY1, Tang CZ, He ZQ, Zhang J, Hao MF, Ma CM, Yang ZH, Lai Effect of moderate acupuncture-stimulation of « Taichong » (LR 3) on blood pressure and plasma endothelin-1 levels in spontaneous hypertension rats, XS, Zhen Ci Yan Jiu. 2011 Feb;36(1):36-9.

[12] A Nasiri, M A Mahmodi, Z Nobakht, Effect of aromatherapy massage with lavender essential oil on pain in patients with osteoarthritis of the knee: A randomized controlled clinical trial, Complement Ther Clin Pract. 2016 Nov ; 25:75-80.

7 réponses à “Uvestérol D : le point sur la situation”

  1. Rocio dit :

    J’aimerais savoir comment je dois utiliser la vitamine D dans un cas de sclérose en plaques
    Merci

  2. Oceane dit :

    En me rendant en pharmacie pour faire le plein de vitamines zymaD le pharmacien me demande pour enfant? Je lui dis les deux! La il me paraît très surpris. Il me demande pourquoi je prend de la vitamine moi aussi, combien de gouttes etc… il me dit que ce n’est pas bien de prendre de la vitamine D tout les jours pour un adulte car cela peut créé de la calcification puis des rhumatismes. Que nous avons pas assez de recule pour savoir si ça ne fait vraiment pas de mal. Plusieurs autre arguments. Qui croire? Aidez-moi.

  3. Claire dit :

    Bonjour! Je dois vous dire que j’aime beaucoup lire vos articles. Cependant je n’y vois jamais de contre-indications d’écrites sur certains suppléments. Par exemple pour la vitamine D3, étant donné que cela fait plusieurs fois que je reçois des titres sur la vitamine D3, je l’ai essayé et ça ne me conviens pas puisque que j’ai l’herpès génital. J ‘ai remarqué que les poussées devenaient de plus en plus fréquentes. Alors j’ai cessé de prendre la D3 et tout est redevenu plus calme comme auparavant. Même chose pour la vitamine B3, que j’avais acheté pour prévenir la dégénérescence au cerveau, il aurait été bien de mentionner que ça donne chaud et fait rougir comme un homard cuit. Merci quand même pour tout, il y a de très bon sujets intéressants.

  4. gaszczynski dit :

    Bonjour,

    Concernant la vitamine D que pensez-vous du produit
    D-nat 1000 de la sté THERASCIENCE

    Cordialement

  5. des dit :

    Bonjour.
    On ne vous suit pas trop !
    Parlez-vous de vitamine D naturelle ou synthétique ?

    La vitamine D naturelle est très importante pour le corps.
    Cependant, la vitamine D naturelle n’existe plus depuis bien longtemps, notamment en homéopathie,
    Alors que conseilleriez-vous ?

    On encourage un peu trop la chimie, malgré tout ce que cela provoque. Pourriez-vous mieux cadrer parfois pour mieux faire la distinction ?!

    Merci surtout pour votre réponse au sujet de la vitamine D.

  6. gérard estrayer dit :

    J’aimerai savoir pourquoi vous proposez la vitamine D de cell-inov ou de D plantes alors qu’il existe  » ZymaD  » de MEDA PHARMA au prix imbattable de 2€90 et qui plus est remboursé , ? 10 gouttes tous les matins et je suis en pleine forme
    Gérard

Répondre à gérard estrayer Annuler la réponse