Une abeille m’a guéri…

S’il y en a un qui a tout compris à l’immunité, c’est… l’homme politique !

Je plaisante. C’est l’abeille, bien sûr :-).

Karl Lund Aagaard, un chercheur danois qui a étudié la ruche pendant plus de 20 ans, explique que le champ d’influence de la propolis (300 substances actives !!) est absolument gigantesque : il inclut « le cancer, les infections urinaires, le mal de gorge, la goutte, le rhume, la grippe, la bronchite, la gastrite, les problèmes de gencives, les infections intestinales, les ulcères, la pneumonie, l’arthrite, les maux de tête, les troubles de la circulation et les conjonctivites ».

Excusez du peu !

Mon confrère Eric Müller a consacré une lettre passionnante aux puissantes substances antimicrobiennes fabriquées par l’abeille : miel, gelée royale, propolis, cire. Vous pouvez la retrouver en intégralité en cliquant ici. (En revanche, je dois vous dire que je ne partage pas son avis quant au fameux miel de Manuka, je vais vous dire pourquoi un peu plus loin).

L’hôpital transformé en ruche

De mon côté, je voudrais aujourd’hui insister sur l’utilisation du miel dans les chambres des hôpitaux où il est employé comme un médicament à part entière.

En vérité, il n’y a rien de très neuf sous le pollen… Mais les travaux d’une petite équipe française méritent vraiment d’être soulignés, car ils témoignent des résultats formidables qu’on peut obtenir en mariant le meilleur des médecines naturelle et conventionnelle.

Tout commence à Limoges, il y a plus de trente ans, dans le service de chirurgie viscérale et transplantation du Pr Descottes.

« Son activité le confrontait quotidiennement aux problèmes liés à la cicatrisation des plaies, principalement après intervention chirurgicale au niveau de la paroi abdominale. Les produits disponibles manquaient d’efficacité », écrit la journaliste Anne de Labouret, qui a consacré un article à ce sujet dans la revue Plantes & Bien-Être.

« Au début des années 1980, le Pr Descottes prit connaissance de publications scientifiques étrangères concernant les pouvoirs de cicatrisation du sucre en poudre et du miel. Esprit ouvert et curieux, il entraîna alors son équipe soignante dans une incroyable aventure qui mêle ce nectar naturel à la recherche scientifique de pointe. »

Une infirmière qui travaillait à l’époque dans l’équipe du Pr Descottes raconte comment ils se sont mis à éplucher avec boulimie la littérature scientifique sur les propriétés cicatrisantes du miel :

« Nous travaillions d’arrache-pied, entre les soins aux malades dans la journée… et les travaux d’études, d’analyse et d’écriture le soir. C’était extraordinairement stimulant. [1] »

Voilà l’hôpital qui se transforme lui aussi… en ruche ! Avec succès :

En 1988, le Pr Descottes réalise une étude en double-aveugle pour comparer l’efficacité cicatrisante du miel avec celle de deux dispositifs médicaux d’usage courant (Biogaze® et Débrisan®) (2).

Résultat : les plaies traitées par le miel cicatrisent… deux fois plus vite que les autres.

L’impulsion était lancée et depuis, plus de 3000 patients ont bénéficié de soins locaux au miel pour mieux cicatriser.

Maintenant, pourquoi est-ce que ça marche ?

Les scientifiques ont étudié la composition et les mécanismes d’action du miel. Le miel est naturellement pauvre en eau, et attire l’eau environnante par osmose :

En drainant la lymphe et le plasma vers l’extérieur de la plaie, il entraîne les déchets et débris de tissus, ce qui nettoie la plaie et limite l’inflammation.

Cet effet permet de maintenir une humidité favorable à la cicatrisation sans augmenter la prolifération bactérienne grâce à ses propriétés antiseptiques.

En effet, lors de la transformation du nectar en miel par les abeilles, celles-ci transforment le glucose en acide gluconique et en peroxyde d’hydrogène grâce à une enzyme contenue dans leur jabot.

 Or le peroxyde d’hydrogène n’est autre que… de l’eau oxygénée, un antiseptique bien connu [2] !

Deux équipes de chercheurs, l’une allemande et l’autre hollandaise, ont récemment identifié d’autres composants antibactériens du miel, notamment le méthylgloxal, dont les propriétés anti-inflammatoires réduisent l’œdème et favorisent le processus de réparation des tissus [3].

Et ce n’est pas tout. Car le miel apporte avec lui une formidable symbiose naturelle : aux composants présents dans tous les miels, il faut en effet ajouter les actifs bénéfiques… des fleurs butinées.

L’équipe du Pr Descottes a ainsi travaillé avec du miel de thym et de lavande, deux plantes connues pour leurs propriétés antiseptiques.

Le miel, c’est donc le meilleur de la nature… fois deux !

Attention aux modes faciles

Après un nettoyage au sérum physiologique, le miel s’applique en cataplasme sur les plaies, les brûlures, les escarres, les lésions cutanées de type gerçures ou crevasses.

À l’hôpital Yves Le Foll de Saint-Brieuc, on l’utilise aussi avec succès sur les ulcères veineux et artériels.

Dernière précision, si l’on en doutait, le miel n’est actuellement pas reconnu comme un médicament par les autorités de santé.

« Cependant, explique Anne de Labouret, plusieurs laboratoires ont développé des produits, gels, baumes ou pansements à base de miel qui sont disponibles en pharmacie.

Ces miels qui répondent à l’appellation de “miel médical” se différencient uniquement du miel alimentaire par les contrôles effectués sur leur composition : ils ne renferment ni pesticides ni produits chimiques et leur taux hydrique est contrôlé. »

Ah, et pour conclure, pourquoi toute une histoire avec le miel de Manuka (miel qui provient d’un buisson de Nouvelle-Zélande) ? Pourquoi un « désaccord » avec Eric Müller, ce n’est quand même pas la controverse de Valladolid [4] cette affaire. La bataille d’Hernani [5] des abeilles ?

Je vous rassure, je n’ai pas l’intention de provoquer Müller en duel.

Je dis simplement « ne cédons pas aux modes faciles ».

Car si le miel de Manuka a effectivement des vertus antibactériennes, cicatrisantes, et qu’il peut aider contre l’eczéma ou l’acné, certains experts mettent en garde contre son exploitation marketing irresponsable.

Nicolas Cardinault, membre de la commission scientifique de l’Association francophone d’apithérapie, est pour sa part franchement fâché avec le miel de Manuka :

« Il n’y a aucun intérêt, dit-il, à faire venir un miel de 6000 km et à le payer extrêmement cher. Le miel de Manuka est un grand coup marketing, il n’apporte aucun bénéfice thérapeutique supplémentaire par rapport à un miel de nos régions. L’idéal pour la peau, ce serait d’avoir un miel le plus jeune possible.

Ce qui fait sa qualité thérapeutique, c’est qu’il ait été récolté récemment, vous vous le procurez chez un apiculteur proche de chez vous et non pas en grande surface, car compte tenu de la réglementation peu rigoureuse sur l’origine du miel et de la très faible production française de 2016, vous n’y achetez quasi exclusivement que des miels d’importation d’origine plus ou moins inconnue.

Donc, pour l’acné, c’est intéressant de masser la peau avec une cuillerée à soupe d’un miel fortement antiseptique comme celui d’eucalyptus, de lavande ou de bruyère callune, pour éliminer les cellules mortes et nettoyer les pores, et ensuite d’appliquer une crème cosmétique à base de gelée royale [6]. »

Voilà qui est dit.

De mon côté, je vous tiendrai au courant si mon ami Eric Müller réclame son duel. Si vous avez une bonne épée, n’hésitez pas à me la faire parvenir (sous pli discret):-) …

En attendant, vous, pour le miel, lequel choisissez-vous ? Je serais très intéressé d’avoir vos bons conseils d’approvisionnement, d’utilisation, et vos meilleurs remèdes à base de produits de la ruche. N’hésitez pas à laisser votre commentaire au bas de cette lettre.

Merci !

Florent Cavaler





[1] Cicatrisation par le miel, l’expérience de 25 années, B. Descottes, Phytothérapie (2009)

[2] Revue Plantes & Bien-Être, Quand le miel soigne à l’hôpital.

[3] T. Henle & co., « Identification and quantification of methylglyoxal as the dominant antibacterial constituent of Manuka (Leptospermum
scoparium) honeys from New Zealand », Molecular Nutrition & Food Research, vol. 52, no 4,‎ avril 2008, p. 483-489.

[4] Controverse de Valladolid

[5] Bataille d’Hernani

[6] Revue Santé Corps Esprit, Mai 2017

61 réponses à “Une abeille m’a guéri…”

  1. Fracaz dit :

    Merci à l’aloé Vera ! Pour tous les problèmes cutanés et autres…

  2. Ghiringhelli Catherine dit :

    j’ai la chance extraordinaire de me rendre au moins 1 fois par an en Grèce, d’où je ramène mon miel de thym, pour moi le meilleur au monde. Mais l’an dernier, sur une route venant de Pontorson et en direction de la Normandie côtière, j’ai trouvé le Manoir des abeilles, où j’ai pu acheter du miel avec de la propolis, véritable miel médicament contre les maux de gorge, angine comprise.

  3. KUSAK Catherine dit :

    Bonjour
    Une alternative au miel de manuka : du miel bio auquel on ajoute quelques gouttes d’Huile essentielle de manuka ou de tea tree.
    A l’entrée de l’hiver, je me prépare mon cocktail contre les problèmes ORL.. Je prends la moitié d’un pot de miel, ajoute plusieurs HE (saro, eucalyptus radiata, ravintsara, origan compact, citron et lédon du Groenland pour le foie) . Je complète par de l’eau et mélange le tout.. Tous les matins, je prends une petite cuillérée de ce mélange et passe l’hiver sans problème.
    Merci pour toutes vos informations.
    Catherine Kusak

  4. Laurence de La Martinière dit :

    Dans le livre de Roch Domerego: »ces abeilles qui nous guérissent », vous trouverez plein de recettes à base de miel et d’huiles essentelles. Pour l’avoir testé, l’aromiel pour soigner la bronchite est extrêmement efficace. Il raconte également comment s’est mis en place l’utilisation du miel à l’hôpital de Limoges.
    Bonne lecture.

  5. Ziebelen Andrée dit :

    Je vis le plus souvent au Gabon où nous trouvons du miel du pays, il est très foncé, très fort en goût et assez épais.
    Pensez-vous que je peux m’en servir sans problème. Je pense à la propreté car ils le vendent dans des bouteilles de Perrier par exemple. Qu’en pensez-vous ?
    Merci de votre réponse !

  6. Geoffroy Emmanuelle dit :

    Miel d’apiculteurs français
    pollen frais de chataigner ou Ciste pour mes « maladie de Crohn et autistes » et propolis extra forte pour TOUT de Pollenergie (du cancer au rhume)
    Apis melifica pour toute inflamation ou piqure d’insecte

    Merci pour votre excellent article.

  7. rigaux richard dit :

    depuis toujours je consomme du miel toutes fleurs. Egalement je mange 1à2 cuillère à cafè de pollen à jeun le matin au rèveil. Ensuite je dêjeune normalement ;lait + chocolat, 2 tartines grillèes beurre confiture.
    Ensuite je passe 1 journèe toujours sans sensation de faim et encore moins de fatigue. C ‘est le top pour se sentir bien dans le reste de la journèe.

  8. rilos christian dit :

    Deux miels de la Martinique devraient attirées votre attention l’un issu des fleurs du st sacrement et l’autre d’une variété d’acacia appelé campêche..Le miel ici n’est pas pasteurisé et me semble est apprécié pour ses vertus innombrables et remarquable depuis toujours.

  9. paul edouard poli dit :

    bonjour ,
    tous ces avis – tous azimuts – sur le miel sont vraiment convaincants et peuvent vous persuader qu’ il est peut-être possible d’ avoir sa propre ruche !
    comment devenir apiculteur , tout juste une ruche ou deux , comment s’ y prendre , est-ce vraiment possible , réalisable ? où se renseigner , avoir de bons conseils ?
    merci par avance , meilleures salutations .

  10. Jean-Pierre Cayet dit :

    J’utilise le miel à la propolis de Régis le Guen à Fouesnant (Finistère)… trouvé en supermarché.. ben oui! Il me plaît au goût; question santé, ce n’est que mon troisième pot: trop tôt pour dire si ça me fait quelque chose.
    Je l’ai choisi parce que ça vient d’un producteur local. Il y a l’adresse et le téléphone sur le pot, ça doit être vrai!?!? Je n’ai pas vérifié ni contrôlé ce qu’il fait, je me régale, c’est déjà ça!
    Pour les effets cicatrisants, je vais essayer sur les crevasses que j’ai régulièrement aux pieds.
    C’est une bonne chose que de demander les expériences des lecteurs, continuez!

  11. Nicole dit :

    Ma tante voilà de nombreuses années faisait du miel dans les landes, avec ce miel on a guerri de l’eczéma ma mère en lui faisant des pansements à base de miel.
    Le miel dit « béton » que font les abeilles à Paris est de bonne qualité!!!! arrêtons avec les pesticides, faisons confiance à la nature!!!

  12. ligen dit :

    J’ai assisté lors de la réunion annuelle du syndicat apicole des Deux Sèvres, à une conférence sur l’apithérapie par Madame Françoise Sauvaget. Elle nous a expliqué tous les bienfaits de cette méthode et en particulier qu’il n’était pas utile de se ruiner avec l’achat du miel de Manuka, le véritable miel de thym avait les mêmes propriétés. Madame F Sauvaget habite dans la région de Rennes et est très à l’écoute de tous nos maux.. Cordialement

  13. Chabbey dit :

    Bonjour,
    Personnellement j’achète le miel chez des petits apiculteurs de la vallée de la Roya. Je sais où sont les ruches… Et le miel va du miel de lavande au miel de châtaignier en passant par le miel de mélèze et bien d’autres…. Des gouts très différents…
    De temps en temps je fais un massage du visage au miel pur ou mélangé à du gel d’aloe vera. au début je craignais que ça ne soit trop riche pour ma peau mixte… Mais non!
    Mais je suis preneuse d’autres formules…
    bonne journée !

  14. Bégué dit :

    Certains ehpad des alpes de hautes Provence utilisent déjà le miel de thym bio pour traiter les escarres

  15. marty serge dit :

    Bonjour,

    Je confirme que le miel, notamment le miel au thym pour l’avoir utilisé sur une plaie laissée par une verrue plantaire mal soignée a guéri celle ci en huit jours après trois semaines de traitement classique infructueux.
    le miel a été acheté dans une biocoop
    Bien cordialement
    serge

  16. Claire dit :

    Bonjour cher Monsieur,
    Merci pour votre humour, votre bon sens et SURTOUT vos billets jamais trop longs !! On est trop envahi. D’autant que je m’intéresse beaucoup à la santé naturelle et je reçois pas mal de newsletters qui me donnent le vertige rien qu’à voir la longueur des textes qui pourraient être dits en 2 fois moins de temps ! Eh oui !

  17. LANTERI dit :

    Je suis apiculteur et effectivement d’accord avec ce qui est dit. Pour ma part, après avoir subi des pertes importantes sur des sites sans cultures je me suis posé la vraie question. A savoir que les mortalités dans ces endroits sont dues à la présence des cheptels ovins et bovins. (entre autre le traitement de la F.C.O laisse des résidus de delthamétrine, que les abeilles transportent dans la ruche. j’ai donc écarté mes ruches et je les mets dans les bois. J’ai moins de production mais une qualité extra.
    je me permets de vous donnez une recette de pommade, qu’un vieux curé m’a enseigné. Après avoir fait dissoudre la propolis dans de l’alcool a 90°, la filtrer (c’est long car très gras) mélanger 20 % de cette décoction avec 10% de lanoline et 70% d’une base (crème Nivea nature). Bien mélanger et à appliquer sur les plaies superficielles (éraflures, et autres légers traumatismes de la peau). La cicatrisation est spectaculaire. Egalement très efficace pour les zonas.
    Et surtout extrêmement naturel.

  18. Marie-Chantal Poulin dit :

    Dès que je sens le picotement d’un feu sauvage (herpès buccal), j’y applique du miel non-pasteurisé et l’évolution s’arrête dès lors et cela peu importe le stade de développement de la lésion herpétique. J’en applique aussi sur l’eczéma du tour de bouche et cela appaise immédiatement la démangeaison et l’inconfort et cicatrise vite la peau.

  19. krassoulia -conri katia dit :

    passionnant

  20. Amal dit :

    J AI TRAITÉ DES ESCARRES AU MIEL ,LA CICATRISATION SE FAISAIT TRÉS LENTEMENT .A UN MOMENT CA N A PLUS DU TOUT ÉVOLUÉ ,L ESCARRE NE SE FERMAIT PAS ET C EST GRÂCE AU MIEL DE MANUKA QU ON M A RAMENÉ DE NOUVELLE ZÉLANDE QUE L ESCARRE S EST REMISE À CICATRISER.

  21. Michel ECAROT dit :

    J’utilisé beaucoup le miel de lavande que je vais chercher dans le Lubéron, ainsi que le miel de thym avec une tisane de thym pour soigner les problèmes respiratoires.
    Je suis aussi un adepte de la Propolis qui est un excellent antibiotique naturel.
    Remède Quebecquois pour soigner la sinusite, mâcher des rayons de miel. Et ça marche.

  22. guiot dit :

    bonjour,
    j’ai 84 ans,mon Papa était Apiculteur autant dire que mon enfance a bien connu les piqures d’abeilles , et le Miel où nous en mangions tous les jours ,soit avec des noix ,du beurre , du roquefort, en tartine..et pour sucrer les infusions, du vin au miel à la fin du repas ,aussi le café.
    Quand à la cicatrisation , c’est efficace sur toute coupure et ,très rapide
    Pour ma part j’en consomme 5k. par an

  23. Raymonde dit :

    Ce n’est plus très facile de s’en procurer de bonne qualité, mais j’opte pour la gelée royale naturelle : rien de mieux pour se « refaire la santé » !

  24. PRIGENT Josiane dit :

    Bonjour,
    pour ma part j’achète mes pots de miel chez l’apiculteur à côté de chez moi, comme ça je sais d’où il vient, et qui plus est je le paie moins cher que en moyenne surface à proximité ou il est aussi en vente……

  25. Lovni40 dit :

    Bravo pour votre article. En ce qui me concerne je suis un adepte assidu d’un miel, rare, d’arbousiers des côtes landaises du Born. Il se caractérise par son amertume et est très apprécié des cuisiniers;

  26. Prévost Jacques dit :

    Je suis apiculteur,membre de différentes associatons,ainsi que d »apithérapie,participant a de nombreuses conférences,je considère que les solutions apportées par les traitements des produits de la ruche ont un grand avenir,qui sont utilisés depuis l’antiquité.
    Manque d’études approfondies sur les molécules des constituants (propolys par ex.)

  27. Jean-Paul Le Perlier dit :

    Journaliste en retraite,, plus particulièrement en charge de la rubrique « défense du consommateur » je me souviens d’avoir reçu les confidences d’un dentiste de Versailles dont une patiente souffrait d’une aphtose envahissante et rétive à tous les traitements… jusqu’au jour ou il l’a badigeonnée avec un concentré de propolis.
    Effet radical ! Je ne soigne jamais autrement les aphtes de mes enfants…

  28. simon dit :

    bonjour.je suis sure des bien faits du miel …..mais comme beaucoup je n achète que français et encore entre ceux qui fraude avec la facilité d une frontière a proximité ……donc je n achète plus qu a un petit apiculteur de mon village hélas pas pour longtemps car victime d abeille d asie ….donc cela est bien compromis pour cette année je ne pense plus manger de miel soupir

  29. Ada dit :

    J’ai trouvé en Espagne des pots de:
    -Miel au curcuma
    -miel au gingembre
    -miel au propolis

  30. Lépine Alain dit :

    Je confirme, ayant 2 grandes cicatrices après l’ablation d’une métastase rénale. Celles-ci ayant du mal à cicatriser, j’ai essayé, avec mon infirmière, le miel d’un apiculteur voisin et la cicatrisation s’est rapidement accélérée.

  31. HYVER THERESE dit :

    Bonsoir , Je viens juste de recevoir d’un domaine apicole du centre de la France une offre exceptionnelle pour acheter de la gelée royale et également d’autres produits dont le colis complexe articulations à la propolis . Depuis 2 ans je souffre d’arthrose un peu partout , mains , epaules , qui devient de plus en plus invalidante , genoux et dos est-ce que je peux prendre ces deux produits ensemble . D’autre part dans les années 90 ma mère a été soignée dans un hopital de ma région pour des ulcères variqueux dont elle souffrait beaucoup par une infirmière qui lui faisait des emplâtres au miel et c’est ce qui l’a guérrie donc je crois beaucoup à tout cela

    • Amal dit :

      Je souffre d arthrose et d une sciatique invalidante depuis quelques années .
      Cette année j ai decidé de jeûner en retirant de mon alimentation tous les produits d origine animale ,le sucre et le blé .Des résultats incroyables au bout d une semaine .Ma sciatique a disparu .Je fais des seances de réflexologie une fois par semaine ,la reflexologue m a dit qu elle trouvait que mon etat général s était beaucoup amélioré.

  32. Bernard Brassac dit :

    Nous connaissons tous les vertus du miel. Ce n’est pas non plus la panacée, n’exagérons rien !

    La substance miracle produite par les abeilles c’est bien la Propolis. Pour les sceptiques faites des recherches sur Google et vous obtiendrez des avis fiables et éclairés d’éminents spécialistes et naturopathes et bien d’autres témoignages enthousiastes de personnes qui se sont soignées avec de la propolis.

    De plus, ce produit miracle ne se borne pas seulement à guérir mais il joue un rôle majeur dans la prévention des maladies par ses incroyables propriétés immunologiques.

    • Ghiringhelli Catherine dit :

      oui, je peux témoigner que, souffrant d’arthrose aux 2 genoux, en prenant (de novembre à février, tous les jours)un complexe articulations (glucosamine, chondroïtine, propolis), j’ai découvert il y a maintenant 4 hivers les bienfaits protecteurs de la propolis, depuis plus une seule bronchite ! la propolis, c’est miraculeux.

  33. Nicole Mailhou dit :

    c’est tout a fait sensé et logique d’utiliser du miel de « chez nous » qui n’a pas voyagé et qu’en sera t-il du miel de Manuka quand la Nouvelle Zélande ne pourra pas fournir de très grandes quantités de son miel?

  34. Poffé Chantal dit :

    C’est vrais que le miel est très bon pour beaucoup de chose même avec du vinaigre de cidre 2 c à soupe et une cuillère à café de miel tout les jours pour l’arthrose est bon tout les jours au matin à jeun

  35. Janine dit :

    Bonjour, Je suis en Amap, et nous avons le miel par un apiculteur bio, auquel je commande chaque année le miel pour toutes les personnes de notre Amap. Effectivement, en 2016, l’année a été mauvaise pour tous les producteurs, et même pour le miel, moins de fleurs les abeilles ont fait ce qu’elles pouvaient… alors que d’habitude nous avons plus de 100kg de miel, nous n’avons eu que 50kg. pour 2017, nous avons passé une pré-commande de 157kg de miel. Personnellement j’en prends 14kg c’est du miel toutes fleurs, il est bio, sensationnel au niveau du goût… Je m’en sert surtout au niveau alimentaire. La première fois lorsque j’ai pris contact avec l’apiculteur, je lui ai demandé quels sortes de miel avait-il, en lui nommant le miel de thym, de lavande, de sarrasin… et il m’a répondu que j’ai que du toutes fleurs, il a le label bio et je ne changerai pour rien au monde mes riches de place, pour risquer de perdre le label… On ne le paie que 9€ le kg. L’apiculteur a l’âge de la retraite, il a deux fils qui reprendront le flambeau, et quand à nous, nous en sommes tous contents. Une dernière chose, je m’en sert également lorsque je me coupe pour désinfecter, je me fais des masques au miel, et aussi tous les jours dans un verre d’eau : 1 c de cannelle, 2c de vinaigre de cidre et 1 c de miel… C’est super.

    • ROUVEURE CHRISTIANE dit :

      Bonjour, dans votre recette les cuillères sont elles des cuillères à soupe ou à café. Merci pour votre réponse et votre recette. A bientôt de vous lire. Christiane

  36. MANGE Daniel (ce n'est pas une blague lol) dit :

    Je complète mon article,de 1940 à 1965 les pesticides n’était pas très répandus, ni les engrais chimiques, On traitait le sol avec du fumier et les pucerons et autres bestioles avec des vaporisations de nicotine en décoction. Actuellement, je me fournis chez des apiculteurs locaux, dont les ruchers sont: pour un, en forêt de bois de campêche, l’autre, en pleine nature,et bord de mer, miel de fleurs pour grande partie.Mon jardin est rempli de fleur et d’arbres fruitier, et est très fréquenté par mes petites « amies » (les abeilles lol).
    .

  37. MANGE Daniel (ce n'est pas une blague lol) dit :

    J’ai 77 ans mon père était apiculteur, ma mère, à partir de mon premier biberon,mettait une cuillerée à café de miel dans le biberon, (c’était un miel de sapin et de digitale) depuis j’ai bougé (Vosges mon origine)Touraine, Paris, et maintenant Guadeloupe depuis 35 ans.Ici il y a un miel du soleil assez fort en goût, Depuis 2011 j’ai subi 5 interventions chirurgicales, (dont 3 lourdes suite à 3 crises cardiaques graves et autres tracasseries diverses)les, les médecins ont étés médusés de mes capacités de cicatrisation et de mon énergie, Je mange du miel TOUS LES JOURS. ne doutez pas que le miel est un FORMIDABLE CADEAU. de la nature abusez en. Cordialement D.MANGE

  38. Malherbe Joëlle dit :

    Merci pour votre article très intéressant
    J’en ai fait l’expérience sur une mycose sur un orteil:après les crèmes classiques de pharmacie qui ne faisaient rien, avec du miel pris en magasin bio, le problème s’est résolu en une semaine.
    Cordialement
    Joëlle Malherbe.

  39. Francoise Teclemariam dit :

    Je vous signale que dans les années 70

  40. Doris marquis dit :

    pression,arthrose et rhumatisme circulation

  41. Belguendouz dit :

    Bonjour,
    Ce que vous avez dis est juste concernant les bienfaits des produits de la ruche, nous avons entrepris un travail de recherche sur l’effet de la propolis sur les maladies vénériennes chez les femmes , la recherche est toujours en cours, mais les résultats préliminaires indiquent son effet intéressant sur la réduction des symptômes après 10 jours de traitements on utilisant une dose bien étudiée, Ce travail mérite des répétitions et sur un nombre important de malades ce qui est problème pour nous (nous n’arrivons pas à avoir 100 personnes pour bien valoriser ce test). Je cherche des scientifiques collaborateurs pour réaliser cette étude à grand échelle.

  42. ABOUSSEDDIK dit :

    Merci pour ce bel qui conforte mes convictions sur le miel et ses vertus thérapeutiques. Pour ma part, je suis apiculteur. Je m’en sers moi et ma famille pour booster le système immunitaire. Nous ne connaissons ni grippe , ni rhume ni autre depuis belle lurette. Comment ? De bon matin, à jeun et après le…vidange (oups , mes excuses), je bois un verre d’eau tiède (ou même un peu plus que tiède) citronné avec miel, que du bon et c’est très efficace. Miel comme cicatrisant, j’ai connu cette expérience avec une proche parente condamnée à être immobilisée longtemps à l’hôpital puis chez elle. Finalité, elle avait plein d’escarres. Un infirmier a été convaincu d’utiliser le miel comme cicatrisant, ça a été une belle réussite avec un temps de cicatrisation record. De plus, elle s’est rétablie très vite en consommant le reste du miel que je lui avais fourni. Le miel que je produis , consomme , utilise et vends c’est le miel de jujubier saharien ( sadr).

  43. pascal27 dit :

    Bonjour
    Merci de relayer les bienfaits des abeilles. Pour ma part avec un ami nous avons quelques ruches qui se nourrissent pour une part en ville à environ 2km d’une exploitation maraichère; et d’autre part en campagne à proximité de ma permaculture dans laquelle je pratique des bandes de plantes mellifères. La production est plus importante en campagne, l’essaimage aussi. Néanmoins le miel de ville est aussi très bon et de couleur souvent plus foncée et cristallise moins vite. La récolte est vendue avant la récolte elle-même, ceux qui y ont gouté reviennent systématiquement. La qualité parle d’elle même !! Le flou des origines des miels vendus en grandes surfaces interroge beaucoup les consommateurs !! Avoir des ruches, c’est un investissement assez conséquent, la rentabilité n’est pas au RV mais nos abeilles se portent bien. Un peu de frelon asiatique depuis 2 ans. Perso quand je me blesse, je soigne mes plaies importantes avec du miel, c’est vraiment super et rapide à cicatriser.
    Nous devons tout faire pour que cette espèce pollinisatrice très organisé et très-très ancienne s’adapte à notre agression environnementale. Nous sommes tous concernés !! même si on sait faire du miel sans abeilles !!
    continuez vos messages informatifs, bravo pour votre engagement
    pascal27

  44. Norbert-Papin dit :

    J’ai quelques épées , qui coupent pas beaucoup mais d’estoc ca rentre toujours , mais avec un peu de miel sur le trou tout doit s’arranger…..

  45. Mary dit :

    Bonjour,
    Je joins le lien du site d’une apicultrice française (artisan) sur lequel je m’approvisionne en produits de la ruche Bio et dont je suis plus que satisfaite
    http://www.terrapis.fr/
    Caroline a toute ma confiance et mon respect, ses produits sont Bio et crus pour certains, L’amour qu’elle a pour ses abeilles, sa bienveillance, ses connaissances et son éthique font de son miel un produit  » haute fréquence » qui conserve un lien fort avec ses abeilles. .
    Il y a en France des artisans qui ne veulent pas faire de business et qui sont les gardiens de l’équilibre de tous les règnes du vivant. Respectons les

    Pour des consommateurs dignes des abeilles et de caroline
    Bien à vous
    Lisa

    .

  46. Catherine Ménini dit :

    Bonjour,

    j’ai la chance d’être à la campagne et d’avoir ma propre ruche. Mais on peu aussi en avoir une en ville sur un balcon. C’est tellement agréable de voir la vie d’une ruche, en plus des bienfaits du miel, de la propolis et de la gelée royale.

  47. Anne Vandernoot dit :

    L’Hôpital Militaire Reine Astrid de Neder-over-Heembeek à Bruxelles est un Centre des Grands Brûlés.
    Ils utilisent les produits de la ruche et l’huile d’olive avec grand succès. Bon à savoir.

  48. morati dit :

    Bonjour,

    Je consomme seulement le miel de châtaigne ( circulation sanguine) et le miel de sapin ( pour la santé en général.

    Amitiés

  49. Schreier, Hans-Jurgen dit :

    Près de Genève une clinique offre un traitement pour la borréliose (maladie de Lyme) avec le poison des abeilles. Mon épouse qui souffre de cette maladie depuis longtemps en a profité gratuitement ayant été piqué par plusieurs abeilles – et ça a marché ! Ces symptômes de l’époque se sont diminués pour un certain temps.
    Aujourdh’hui nous utilisons une cure de DMSO+diverses HEs+H2O2 qui est aussi efficace et ne fait pas mal – et en plus est très abordable.

  50. SROKA dit :

    Merci pour cet article.
    Je suis conseillère chez « Secrets de Miel » et apprécie tout particulièrement votre lettre du jour.
    Je me soigne depuis plus de 3 ans avec cette méthode ancestrale et compte bien continuer ainsi …
    Vive les trésors de la ruche pour se soigner naturellement !
    Et bravo pour vos lettres qui nous apportent beaucoup et nous aident à y voir plus clair et naturel !!
    Sincères Salutations,
    Joëlle

  51. abeilles comme un drône. dit :

    Bonjour. Si le m’associe pleinement à vos écrits concernant les bienfaits du miel, je réagis toutefois fortement à votre raisonnement franco-français (il me semble déjà avoir entendu de tels propos en politique) prônant un repli national.
    Pour la bonne raison que l’agriculture française (et européenne) ayant très largement favorisé l’emploi d’engrais et pesticides chimiques, les terres sont loin d’en être exemptes, et vous ne pouvez guider vos abeilles comme un drône : elles iront par conséquent butiner où bon leur semble ans que vous puissiez rien y faire.
    Par ailleurs, à moins de ne fréquenter que les petits apiculteurs locaux soumis aux conditions ci-dessus, les miels en vente en Europe et par conséquent en France sont rarement des produits purs d’une exploitation.
    Dans les pays en voie de développement, l’utilisation de produits chimiques est naturellement interdite par el coût même de ces produits ; les miels sont donc très largement purs et il s’agit même parfois de miel sauvage.
    Enfin, l’expédition de miel à 6000, 10 000 km ou plus, ne change rien à la lutte pour l’environnement, les avions volant avec ou sans cargaison de miel ; et au niveau coût, il est nettement préférable de payer plus cher un miel pur , ce qui ne se résume en général qu’à quelques euros par kg (sauf marges énormes du commerçant) , car comparé au prix des médicaments, c’est un cadeau.
    Salutations
    R Fays

  52. SONNEVILLE dit :

    Merci pour votre article!
    Pour ma part, j’utilise avec succès le miel de thym (bio) sur le bord des paupières pour traiter un problème de blépharite, en alternance avec l’aloe vera.
    J’ai de bien meilleurs résultats qu’avec les médicaments!

  53. Watrin dit :

    Article très intéressant mais petit bémol. Encore faut-il qu’il y ait encore des abeilles car à la vitesse où elles sont décimées, ce n’est pas gagné.

  54. abeilles comme un drône. dit :

    Bonjour. Si je partage largement votre opinion sur les vertus du miel, je réagis par contre fortement à encouragement à acheter ‘français’ (on en connaît d’autre qui prônent à un retour franco-français…) Bref…
    Parce que le miel que vous trouvez en France est très largement mêlé à d’autres miel, à moins d’aller chez l’apiculteur local.
    Par contre, vous ne pouvez pas certifier votre miel sans pesticide ou autre produit chilique : pourquoi ? parce que le terroir franais a été tr-s largement infesté de produits chimiques, et l’est toujours, et que vous ne pouvez téléguider vos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *