Toux persistante ? C’est peut-être le CANCER (et 9 autres signes inquiétants)

 

Également : le secret de l’armée pour doper ses forces spéciales, la meilleure plante contre les réveils nocturnes

Certains signes qui peuvent paraître anodins sont parfois annonciateurs d’un cancer.

Selon le Pr Katriina Whitaker et ses collègues du Département d’épidémiologie et de santé publique de l’University College et du King’s College de Londres, voici les 10 signes qui annoncent peut-être un cancer, et qui doivent vous amener à consulter un médecin.

1 – Difficulté à avaler (risque de cancer du pharynx, de l’œsophage, de la thyroïde)

2 – Douleur inexpliquée

3 – Grosseur inexpliquée

4 – Modification du transit intestinal (risque de cancer colorectal)

5 – Modification des habitudes urinaires (risque de cancer de la vessie)

6 – Modification de l’apparence d’un grain de beauté (signe majeur d’un mélanome)

7 – Plaies qui ne guérissent pas

8 – Perte de poids inexpliquée

9 – Saignement inexpliqué

10 – Toux persistante ou enrouement persistant (risque de cancer de la gorge, du larynx, du poumon)

 

Feu dans l’estomac : voici le nom des sapeurs pompiers naturels

 

D’abord ça vous serre, ça vous tord, puis ça vous brûle carrément. Vous sentez comme du feu dans l’estomac. C’est ce qu’on appelle une gastrite !

À l’origine de cette agression, on retrouve comme souvent le stress, les médicaments ou encore une alimentation inadaptée (fritures, graisses saturées, etc.).

La médecine propose actuellement une trithérapie plutôt efficace : un antisécrétoire qui diminue la sécrétion naturelle d’acide chlorhydrique par l’estomac associé à 2 antibiotiques actifs sur la bactérie Helicobacter Pylori, à l’origine des troubles (traitement de 7 jours ou plus…)

Le problème avec les traitements classiques (antibiotiques, pansements gastriques, anti-acides) est qu’ils modifient la digestion des protéines et perturbent fortement la flore intestinale.

On a signalé, en outre, 20 % d’échec dûs à une résistance aux antibiotiques.

 

Sapeurs naturels pour le ventre en feu

 

Voilà pourquoi, pour lutter contre les feux de l’estomac, il vous faut faire appel en priorité aux sapeurs pompiers venus de deux compagnies naturelles : l’aromathérapie et la phytothérapie.

  • Pour agir contre les spasmes douloureux, on pourra conseiller de l’huile essentielle de gingembre : 1 goutte 3 fois par jour diluée dans 1 cuillerée à café de miel d’acacia, ou même mieux, de miel enrichi en propolis.
  • Les huiles essentielles de menthe et de lemongrass, plus faciles à utiliser car moins agressives, ont montré une action sur les douleurs de l’estomac et même une action sur l’Helicobacter pylori, alias la « Rambo des bactéries » (1 goutte de chaque dans une petite cuillerée de miel de thym).

De nombreuses plantes peuvent aussi être utilisées :

  • La racine de réglisse diminue l’acidité et la douleur stomacale (conseillée en cas de gastrite, ulcère, aigreurs et reflux gastro-œsophagien) : en décocté à 3 %, c’est-à-dire 30 g dans 1 litre d’eau à faire bouillir 10 minutes puis laisser infuser 10 minutes ; filtrer et boire dans la journée. C’est délicieux. Attention, la réglisse est déconseillée en cas d’hypertension (elle peut augmenter la pression artérielle).
  • Une algue calcifiée va lutter contre l’acidité de l’estomac : le lithothamne (2 gélules en cas de brûlure),
  • La baie de canneberge a aussi une action anti-infectieuse dans le traitement des gastrites et des ulcères ; elle permet une meilleure absorption de la vitamine B12 et ses polysaccharides empêchent l’adhésion de l’Helicobacter pylori sur le mucus gastrique.

 

Le Prince de l’Estomac tranquille

 

Mais il y a une plante qui est souveraine. Une épice mentionnée sur des tablettes de pierre datant d’environ 3000 ans avant Jésus-Christ (!!!), qui fait partie des meilleurs pansements protecteurs et cicatrisants.

Vous la connaissez bien sûr, il s’agit du curcuma (Curcuma longa) dont on utilise le rhizome. Aujourd’hui, il sert à la préparation de nombreuses épices dont le curry ou le colombo. On sait qu’il est mieux assimilé en association à du poivre noir et avec des lipides (graisses).

Curcuma : la plante anti-cancer
La curcumine, actif du curcuma, a des propriétés antioxydantes remarquables, anti-inflammatoires et anticancéreuses, en particulier dans la prévention des cancers digestifs.

C’est un argument, et un seulement, parmi les 600 bonnes raisons validées par 5600 études de consommer du curcuma.

Que ce soit dans la prise en charge de l’athérosclérose, du diabète sucré, du risque thrombotique (caillot sanguin), du syndrome anxiodépressif, des inflammations des tissus notamment articulaires et de la prévention de la maladie cancéreuse, le curcuma révèle des vertus de niveau comparable ou supérieur à des médicaments de référence.

Ce qui fait dire à plusieurs auteurs spécialistes des plantes médicinales que le curcuma est aussi efficace à lui tout seul qu’une quinzaine de médicaments… sans leurs effets secondaires et leur coût !

Et le tout en restant modeste. Un prince, un vrai, le curcuma !

 

Le secret de santé des forces spéciales

 

Entrainement forces spéciales US Un soldat des forces spéciales US, surnommé « Cowboy », à l’entraînement à Kunduz, Afghanistan. On note la décoration, « spéciale » elle aussi, des murs de la salle de sport.

 

Les forces spéciales de l’armée américaine sont parmi les troupes d’élite les plus aguerries au monde.

Elles interviennent partout, dans toutes les conditions, derrière les lignes ennemies, enterrées dans la neige, traversant les déserts et les milieux hostiles…

Bref, les forces spéciales, c’est du béton. Leur secret pour améliorer leurs performances physiques et leurs facultés mentales, en particulier lors d’opérations nocturnes ?

La caféine [1].

Une des particularités de la caféine est qu’elle peut facilement passer à travers toutes les cellules, y compris les cellules musculaires et le cerveau. C’est pour cela que ses effets sur notre organisme sont aussi nombreux :

  • Elle active par exemple certaines zones du cerveau et du système nerveux qui améliorent la concentration et réduisent la fatigue [2]
  • Elle agit aussi sur la production d’adrénaline, cette hormone qui intervient dans la manière dont nous réagissons à un état de stress : c’est pourquoi cela peut augmenter considérablement nos performances physiques.

 

Une étude a ainsi montré que des athlètes qui consommaient de la caféine gagnaient nettement en endurance : ils pouvaient courir 3,2 km de plus que les autres. Les buveurs de café gagnaient en moyenne 4,2 secondes au chronomètre sur une course de 1500 mètres !

Dans une autre étude, la consommation de café était liée à une baisse de la mortalité chez les personnes de plus de 50 ans, avec une réduction maximale (plus de 15 %) atteinte pour une consommation de 4 à 5 cafés par jour [3].

Même un seul café par jour a déjà des effets positifs.

 

La meilleure plante contre les réveils nocturnes

 

Le pavot de Californie (Escholtzia), c’est un peu le seul cousin honnête dans une famille de mafieux.

Car bien qu’il ne provoque aucune accoutumance, il est victime de la sulfureuse réputation d’un autre membre de la famille, le pavot somnifère, dont on tire l’opium.

Notre coup de projecteur d’aujourd’hui ne fait donc que rendre justice à ce pavot de Californie honnête et discret, lui qui apaise les anxieux mieux que personne et les aide à trouver le sommeil.

Là où il se démarque des autres plantes sédatives, c’est que son action est de longue durée pour garantir un sommeil prolongé. Cet effet semble dû en partie à la protopine, un de ses alcaloïdes qui stimule la synthèse de la sérotonine et favorise donc un sommeil réparateur en évitant les réveils nocturnes.

Pour un bon sommeil : 50 à 60 gouttes en extrait liquide ou 500 à 600 mg de poudre en gélule, avant le repas du soir puis ½ heure avant le coucher ou juste avant si vous n’avez que des problèmes de réveil nocturne.

Attention, l’escholtzia est contre-indiqué chez la femme enceinte et en cas de glaucome.

Amicalement,

Florent Cavaler





9 réponses à “Toux persistante ? C’est peut-être le CANCER (et 9 autres signes inquiétants)”

  1. de Rantère christine dit :

    Hormis vos conseils judicieux, que j’essaie de suivre au mieux, j’aime beaucoup votre façon d’écrire et vos pointes d’humour!!! Juste un petit commentaire en partage avec quelques uns de vos lecteurs, l’article sur la toux et le cancer…vraiment stressant, d’autant que la France entière tousse en partie à cause de la pollution et des particules fines! Bien sûr cela peut déboucher sur un cancer , mais comme tant d’autres choses, et si on fixette trop c’est le stress assuré, qui lui aussi peut générer un cancer….?

    • de Rantère christine dit :

      Hormis vos conseils judicieux, que j’essaie de suivre au mieux, j’aime beaucoup votre façon d’écrire et vos pointes d’humour!!! Juste un petit commentaire en partage avec quelques uns de vos lecteurs, l’article sur la toux et le cancer…vraiment stressant, d’autant que la France entière tousse en partie à cause de la pollution et des particules fines! Bien sûr cela peut déboucher sur un cancer , mais comme tant d’autres choses, et si on fixette trop c’est le stress assuré, qui lui aussi peut générer un cancer….?

  2. Bernard Walter dit :

    De la pub pour l’armée américaine et tous ses crimes partout dans le monde, en l’occurrence en Afghanistan, non merci. La santé mentale passe par la santé morale.

  3. Delbrel dit :

    Et le cancer de la trouille vous connaissez? Avec vos articles il faudra que vous trouviez de la poudre de perlimpinpin pour la soigner.

  4. Chris D dit :

    Je partage le point de vue de Martine ROTH et m’étonne de la brutalité du titre.
    j’imagine les personnes sensibles, malades ou un peu hypocondriaques pour certaines, (comme beaucoup de ceux qui fréquentent votre site et les autres sites du même style) et qui toussent, en train de paniquer parce que « c’est peut être le Cancer ».
    S’il vous plait, ne rejoignez pas la cohorte de thérapeutes – médecins ou autres – dénués de tact dans leur façon de dire les choses, qui ne brossent que le négatif des tableaux, et entretiennent les malades dans la PEUR ! la Peur ce fléau qui aggrave les maux quand il ne les créé pas …
    Merci

  5. marie-thérèse herrscher dit :

    Bonjour, Curcuma, curcuma on entend plus que çà
    OK j’en mets dans mes jus de légumes, avec poivre et huile comme il se doit,
    Mais qu’elle est la dose efficace en rhizome S’il vous plait ??,à quel rythme?
    Grand merci pour vos articles, mais je rejoins Martine, votre article sur les risques de mourir dans les 10ans est plutôt corsé et peut faire baisser le moral de personnes passagèrement en faiblesse.Il m’a surpris Tout le monde ne suit pas vos conseils depuis des années!! En tous les cas , je suis une adepte et on me complimente sur ma forme….MERCI

  6. Martine Roth dit :

    Bonjour Gabriel,

    Fidèle lectrice de vos info-lettres, je tiens tout d’abord à vous remercier pour cette mine d’informations enrichissantes, pratiques à mettre en place dans notre vie quotidienne. Je tenais toutefois à vous faire part de mon étonnement à la lecture de vos deux dernières missives:
    « Les 3 tests qui prédisent votre mort » et Toux persistante, c’est peut-être le CANCER.
    Ces intitulés m’ont interpellée par leur négativité (c’est un ressenti tout à fait personnel). A notre époque, où le stress, l’anxiété guettent la plupart d’entre nous, où les médias ne cessent de nous bombarder d’informations négatives, traumatisantes: pourquoi avoir fait le choix de « choquer » les esprits ainsi?
    Les émotions sont intimement liées à notre santé. Vos titres marquants ne risquent-ils pas de déclencher chez les hypocondriaques ou toutes les personnes émotionnellement sensibles, un sentiment de psychose, de crainte supplémentaire conduisant peu à peu au déclenchement d’une maladie d’origine « somatique »?
    La naturopathie ne nous apprend-t-elle pas , au contraire, à puiser le positif en toute chose et à se protéger contre toute pensée négative, créatrice de déséquilibre?
    Ce petit désaccord n’enlève pas du tout le plaisir de vous lire régulièrement.
    Bonne continuation à vous
    Martine

  7. Vanhaesebrouck dit :

    Si j’ai bien compris le curcuma calme le reflux gastrique ? À quelle dose et comment prendre du curcuma??

  8. Anne-Marie dit :

    Pouvez-vous nous conseiller un site sérieux pour acheter du pavot de Californie en ligne?
    Merci d’avance!

Répondre à Bernard Walter Annuler la réponse