Ondes électromagnétiques : ne pas croire les autorités !

Chère lectrice, cher lecteur

Vous allez bientôt accueillir, si ce n’est déjà fait, un invité permanent à la maison.

Le compteur Linky.

Ce nouveau compteur électrique, qui a la particularité d’être « connecté » et de communiquer avec tous les appareils domestiques, s’apprête à être installé dans 35 millions de foyers français d’ici 2021.

C’est o-bli-ga-toire, c’est gratuit, et évidemment, c’est pour notre bien… enfin, d’après EDF [1].

Remarquez que c’est aussi l’avis que partage l’autorité de régulation, l’AFNAR (Agence nationale des fréquences), puisque, selon elle, Linky n’émet « pas plus d’ondes que n’importe quel appareil électrique : réveil, lampe etc. ».

Comme pour l’amiante, comme pour Tchernobyl, c’est « circulez, y’a rien à voir ! ». Tout va pour le mieux dans le meilleur des ondes 🙂 .

Le meilleur des (m)ondes ?

À ce jour, 3 millions de compteurs ont déjà été installés.

Maintenant, pour les 32 millions d’autres foyers, il est peut-être encore temps de s’interroger…

Annie Lobé, journaliste spécialisée sur la question des ondes (téléphones portables, antennes relais, etc.) et auteure de nombreux livres sur le sujet, explique quant à elle que Linky « injecte des radiofréquences CPL (courant porteur en ligne, entre 63 et 95 mégaherz) dans tous les câbles et appareils électriques d’une maison ou d’un immeuble » [2].

Or, dit-elle, ces équipements « ne sont pas prévus pour cela, et ne sont pas blindés ».

Le résultat est que les radiofréquences se retrouvent donc dans l’air environnant, « mesurables jusqu’à 2,50 mètres de tous les câbles encastrés dans les murs, les fils électriques apparents et les appareils eux-mêmes, y compris les lampes de chevet ». « Les premiers à lancer l’alerte ont été les radioamateurs, qui ont qualifié le CPL de “cancer des ondes” en raison des brouillages intenses qu’ils constataient sur leurs émetteurs/récepteurs. »

« Cancer des ondes ?!!! »

S’agit-il juste d’une formule pour faire peur ? Pas sûr…

Car si les ondes électromagnétiques sont officiellement encore « inoffensives » (à quand le site officiel jusqu-ici-tout-va-bien.fr ?), un certain nombre de « détails » me font cependant penser que c’est exactement l’inverse :

  • En 2004, une étude des chercheurs Magda Havas et David Stetzer [3] décrivait les cas de cinq personnes ayant installé chez elles un appareil permettant de diminuer les courants électromagnétiques dans l’air.
  • Certaines ont témoigné d’une forte baisse de leurs maux de tête, problèmes de sommeil, anxiété, etc., mais le cas le plus spectaculaire est celui d’une femme de 80 ans souffrant de diabète.

Pour traiter sa maladie, elle devait mesurer son niveau de sucre sanguin (glycémie) chaque matin à 7 heures, avant de prendre son petit-déjeuner, et prendre de l’insuline.

Avant l’installation du filtre, sa glycémie à jeun le matin variait entre 152 et 209 mg/dl, avec une moyenne de 171 mg/dl (Le diabète est défini par un taux supérieur à 126 mg/dl, le prédiabète par un taux de 100 à 125.).

Le lendemain du jour où le filtre fut installé, son taux de sucre à jeun était normal, à 87 mg/dl. Durant la première semaine, sa glycémie à jeun fut en moyenne de 119 mg/dl. Les jours où elle sortait et se rendait dans des lieux publics susceptibles d’avoir de hauts niveaux d’ondes, son niveau de glucose augmentait de façon significative [4] !

 

  • En 2011, le Conseil de l’Europe écrivait : « Les ondes utilisées dans le domaine des radars, de la télécommunication et de la téléphonie mobile semblent avoir des effets biologiques plus ou moins nocifs sur les plantes, les insectes et les animaux ainsi que sur l’organisme humain, même en cas d’exposition à des niveaux inférieurs aux seuils officiels ».
  • Derrière le langage bureaucratique et prudent, l’avertissement paraît quand même clair : DANGER !!!
  • La même année, le Centre International de recherche sur le cancer (qui dépend de l’Organisation mondiale de la santé) classait même les champs électromagnétiques radioélectriques dans la catégorie 2B des agents cancérogènes possibles – tout comme le plomb et le DDT [5].
  • En 2012, le rapport du BioInitiative Working Group, qui a analysé plus de 3000 travaux scientifiques indépendants, conclut que l’exposition aux ondes électromagnétiques est responsable d’une augmentation significative des risques de cancer, de perturbation du sommeil, des effets génotoxiques (altération du patrimoine génétique) et de la cataracte, etc. [6]
Et encore, je ne cite là que quelques-uns des risques identifiés dans ce rapport !!!

La journaliste Annie Lobé rapporte pour sa part des faits particulièrement inquiétants, qui se sont déroulés dans une école californienne équipée de compteurs communicants.

« Deux chercheurs américains, S. Milham et L. Morgan, ont publié en août 2008, dans l’American Journal of Industrial Medecine, une étude mettant en évidence une augmentation significative du nombre de pathologies cancéreuses chez les enseignants dans cet établissement.

 

Sur les 137 recrutés entre 1988 et 2005 dans cette école, 16 étaient atteints de cancer, dont deux de double-cancer aux localisations diverses, parmi lesquelles : thyroïde, utérus, mélanomes malins.

Le risque de cancer corrélé spécifiquement avec l’exposition aux radiofréquences émises par les compteurs communicants était augmenté de 21 % pour une seule année de présence. »

Indice suprême s’il en manquait, les assureurs ont pris soin depuis 2003 d’inscrire noir sur blanc dans leurs contrats qu’ils se désengagent des « dommages de toute nature liés aux champs et ondes électromagnétiques » vis-à-vis des opérateurs de téléphonie mobile.

Les dégâts liés aux ondes sont donc inassurables.

Je ne sais pas vous, mais personnellement je ne trouve pas cela spécialement rassurant.

Alors que faire ?

D’abord s’informer, évidemment.

J’ai cité le travail remarquable d’Annie Lobé, et je vous invite à parcourir son site Internet [7], bourré d’informations utiles.

Suivez aussi l’actualité de votre commune, les positions que soutiennent (ou ne soutiennent pas) vos élus. Sont-ils seulement au courant des risques liés à l’installation de Linky ? Posez-leur la question franchement, et exigez qu’ils vous répondent précisément. Sur ce sujet de santé publique, encore trop d’élus ne sont absolument pas conscients des enjeux.

Récemment, à Melles, dans les Deux-Sèvres, un groupe d’habitants a exigé que la municipalité s’oppose aux compteurs Linky. Et leur ténacité a payé, ils ont déjà obtenu que le conseil municipal demande à l’unanimité qu’aucun compteur ne puisse être posé sans l’accord formel, exprimé en toute liberté, de l’usager concerné [8].

Face aux dangers liés aux ondes, l’inertie (« hâtons-nous surtout de ne rien faire », dit Annie Lobé pour résumer l’attitude des autorités) profite pour l’instant aux industriels qui font le choix d’ignorer les risques pourtant de plus en plus manifestes.

Et pas besoin d’être Madame Soleil pour deviner quelle sera la réaction des autorités sanitaires, dans une décennie ou deux, quand elles avoueront du bout des lèvres qu’elles avaient peut-être « sous-estimé le danger ».

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Electricité : le compteur Link

[2] Pourquoi il faut refuser Linky, le nouveau compteur « communicant »

[3] Dr. Magda Havas

[4] Dirty Electricity and Electrical Hypersensitivity: Five Case Studies

[5] Communiqué N°208 de L’OMS/IARC sur la classification 2B des hyperfréquences, 2011.

[6] BioInitiative report: A rationale for Biologically-based exposure standards for lw-intensity electromagnetic radition, BioInitiative Working Group 2012: http://www.bioinitiative.org/

[7] www.santepublique-editions.fr

[8] Compteurs Linky : la municipalité prend position

27 réponses à “Ondes électromagnétiques : ne pas croire les autorités !”

  1. THONON dit :

    bonjour!
    je demeure dans un immeuble a villefranche sur mer !
    j’ai refusé par lettre recommandée l’installation d’un compteur LINKY pour mesurer ma consomation d’electricité ;copie au bureau du ministre de la santé lui demandant de me guarantire qu’a court terme moyen terme et long terme que les ondes emisent par le compteur LINKY ne serait pas nuisible a ma santé et a celle de ma famille ;la reponse (il y a une nouvelle etude en cours par un autre organisme ! )conclusion!je n’ai pas de compteur LIINKY chez moi!malgré une deuxieme relance !

  2. Beauchamp Jeanine dit :

    Bonjour, je voudrais apporté mon témoignage :

    En octobre 2013, on m’a diagnostiquée une arthrose lombaire du bas du dos sur 3 lombaires, les disques inter-vertébraux étaient complètement usés et les vertèbres frottaient l’une contre entraînant un pincement du nerf sciatique gauche, ce qui m’occasionnait une sciatique à ne pas pouvoir marcher, ne pas pouvoir tenir debout et et à me tordre de douleurs sur le cancapé en retenant les cris de douleurs. Mon médecin m’a prescrit des anti-inflammatoires, nti-douleurs, etc..Ce qui m’a permis de remarcher. Il m’a prescrit aussi des séances de kinésithérapie toutes les semaines Au bout qe quelques temps séances, mon kiné m’a informé qu’il se procurait un appareil à spécial à ondes-magnétiques (une table en bois + un appareil qui est positionner au dessus de la zone à soulager). L’appareil dégage des ondes magnétiques et une légère chaleur, les ondes magnétiques vont atteindre la zone à traiter. J’étais allongée sur le ventre, l’appareil positionné sur les lombaires du bas du dos, niveau des reins.Une séance par semaine jusqu’à au mois de novembre 2014,, quand on m’a diagnostiqué un cancer des ovaires. J’ai préféré prévenir mon kiné, et la réponses de celui-ci à été celle-ci : « Nous ne pouvons plus continuer avec l’appareil à ondes magnétiques pulsées » J’avoue qu’à ce moment-là, je ne lui ai pas demandé pourquoi ? Mais je me suis toujours posée cette question. C’est seulement, il y a quelques semaines, après la récidive de mon cancer des ovaires stade 2, opérée d’une laparotomie avec hystérectomie totale et après 1 an de rémission, en cancer du péritoine découlant du cancer des ovaires que j’ai commencé à me poser cette question.
    Cet article vient me donner une 1ère réponse à ma question. Je vais, donc approfondir de ce côté-là.

  3. lequeux dit :

    les compteurs d eau sont plus dangereux que les lyki pluse eau

  4. lequeux dit :

    a savoire sur les compteurs d eau et gaz

  5. lequeux dit :

    tres ennuier ont veut m installer les compteurs lynki et eau je suis pas d accord arcceler par la sabliere a maisons alffort et jai des problémes de santé

  6. pablo dit :

    Vous avez parlé d’un filtre CPL. Où peut-on se le procurer?

    • Richard A dit :

      Il y a plusieurs filtres qu’on trouve sur les sites qui vendent des protections anti ondes et des appareils de mesure. Certains filtres ne sont pas suffisants pour les EHS (Strike spica par exemple) .Nous n’avons pas encore assez de retour sur les autres filtres vendus en France.

  7. FILIPPI Patrick dit :

    Bonjour,

    quand on veut continuer à s’informer sur les ondes électromagnétiques…on tombe sur Big Pharma, au demeurant très intéressant mais sans rapport avec le sujet…

    Salutations

  8. pablo dit :

    Vous avez parlé d’un filtre dans l’article.
    Quel est ce filtre et où peut on se le procurer? Il semble qu’ il soit possible de supprimer les cpl. En savez vous d’avantage?
    Merci

  9. RICHARD dit :

    Il y a aujourd’hui 336 communes qui se sont positionnées contre linky dont des grandes villes comme Aix, Melun etc…
    « Et la cancérogénicité des champs électromagnétiques classée en 2B, concerne uniquement les utilisateurs intensifs de téléphones portables et les enfants proches de champs magnétiques forts. »
    Je ne partage pas ce point de vue De très nombreuses études dans le monde pourvent le contraire et de toutes façons il n’y a pas que le concer. Des tas d’autres malades sont dues ou aggravées par les ondes. Le cancer n’est que la face visible de l’iceberg.

    • Le Guyader dit :

      A Richard :

      au sujet de la cancérogénicité des CEM :
      Vous dites :
      « Je ne partage pas ce point de vue  »
      Ce n’est pas un point de vue pour moi. C’est un fait.
      Il suffit de lire ce que dit le CIRC.
      C’est pourquoi je n’ai pas de téléphone portable.

      Vous dites :
      ‘De très nombreuses études dans le monde pourvent le contraire »
      Merci d’en citer au moins une qui montre qu’un utilisateur occasionnel de téléphone portable a un risque de cancer augmenté. Si c’était le cas, vous devriez arrêter d’utiliser votre portable même en cas d’urgence. .
      Vous dites :
      Il n’y a pas que le cancer.
      Effectivement. Mais les personnes EHS que je connais vont bien mieux avec le même niveau d’ondes quand elles ont réglé leur problème immunitaire consécutif à une borréliose ou une vaccination à effet secondaire.

      Par ailleurs, la seule personne que je connais qui a eu à souffrir (d’après elle) de l’installation de Linky, était en fait victime de la coïncidence de la panne d’un appareil qui produisait des ondes sans aucun rapport avec Linky.

      Plus de 3 millions de français sont équipé de Linky. S’il y avait 5% de 3 millions qui avaient à en souffrir, ça ferait 150 000 personnes. Qui plus est, concentrées dans une petite partie du territoire. Il me semble qu’on devrait en entendre plus parler.
      Alors un peu de science et moins de sensations, s’il vous plait,
      Par ailleurs, je ne vois pas pourquoi l’éclairage (éteint chez vous) serait plus rayonnant que votre box internet (allumée chez vous). Sachant que les mèches des bougies sont souvent chargées au plomb, il est probablement plus toxique de s’éclairer à la bougie que par du 230V (sur lequel se superpose quelques minutes par jour et surtout entre 2h et 6 heures du matin, du CPL de Linky)
      Ce qui est grave dans tout ça, ce sont les mensonges de Next-Up, qui ont poussé certains à communiquer abusivement sur Linky. De plus ERDF (ENEDIS) à parfois mis de l’huile sur le feu, du fait d’une méconnaissance de la défiance de la population vis-à vis d’EDF.

      Le Guyader

  10. RICHARD dit :

    Bonjour Je nai pas linky mais mes voisins l’ont et depuis que le cpl est activé je ne supporte plus l’électricité (je suis sur la batterie de l’ordinateur,, n’ai ni wifi ni poste dect , juste un telephone portable basique sans internet et que je n’allume qu’en cas d’urgence) . J’ai donc du me résoudre à couper les fusibles de presque toute la maison.Il reste le frigo ,la boxe (fibre) à cause du téléphone et la chaudière.Pour la lumière JE SUIS A LA BOUGIE comme 3 autres familles de ma petite ville.2 autres famille se plaignent de symptômes d’électrosensibilité importante. Vous avez le droit de refuser les compteurs linky et ceux de gaz et d’eau. Il n’y a pas d’amende ou quoi que ce soit à payer plus tard. On ne peut pas imposer un objet connecté à un citoyen.

  11. ye dit :

    Bonjour, je travaille à l’ANFR.
    Voici un article que vous pourrez diffuser.

    http://www.anfr.fr/fr/controle-des-frequences/exposition-du-public-aux-ondes/compteurs-communicants/compteurs-linky/#menu2
    Cordialement

    • RICHARD dit :

      Bonjour , je suis désolé mais je n’ai aucune confiance dans l’ANFR puisque agence nationale donc pas indépendante. Les études d’ondes réalisées chez moi n’ont même pas tenu compte des 3 faisceaux hertziens qui me poluent gravement car les appareils utilisés ne les « voient » même pas.

    • Le Guyader dit :

      Bonjour YE,
      je ne diffuserai pas votre article car il ne parle pas du CPL.
      Pour moi (électronicien) il est évident que le compteur ne rayonne pas plus (hors utilisation d’un module ERL) que le compteur électronique précédent. Mais la question est le CPL. Il serait temps de montrer que le CPL n’est pas un problème, compte tenu de son amplitude limitée à 1V sur 50 ohm. Il suffit de comparer 1V de CPL de temps à autres (sauf cas particulier des compteurs relais) à du 230V permanent, pour se convaincre que si on est sensible au CPL, on ne peut supporter le 230V, et que dans ce cas, il suffit de couper le disjoncteur pour être tranquille. .Pas de quoi faire un scandale.
      Par ailleurs, vous comparez les mesures à des normes qui ne servent que les intérêts des entreprises qui ont acheté des droits à émettre. C’est se moquer du monde. Je connais un ingénieur qui a eu des problèmes à 12V/m (en TM 2G), alors que l’autorisations est à 41V/m dans cette gamme de fréquence.
      Après blindage de son appartement, à 2V/m il n’avait plus de soucis.
      Vous devriez savoir que :
      1°) les normes sont basées sur niveaux avec effets themiques, divisés par un cerrain coefficient de sécurité.
      2°) le fait de ne plus avoir d’effet thermique ne garanti pas l’absence d’autres effets bilogique. L’ANSES dit même (dans son rapport de 2013 sur les ondes) qu’il y a des effets bilogiques mais pas d’effet sanitaire. Ce qui étonne nombre de biologistes.

      Le Guyader

      • Richard A dit :

        Bonjour n’importe quel EHS vous dira que le cpl est bien plus insupportable que le wifi.Il y a ce que vous connaissez et la réalité de la vie des EHS Ce n’est pas parcequ’il n’y a presque rien que ça ne rend pas malade.

  12. GHIRARDI Monique dit :

    Merci d’oser enfin parler des dangers de ondes EM artificielles, et des ravages qu’elles sont en train de causer chez tout le monde, sans qu’on en ait conscience.

    A quand un article spécial electrohypersensibilité (EHS), qui détruit la vie de plus en plus de personnes, enfants compris?

  13. Martine Cretenoud dit :

    https://youtu.be/uL9w-AR2PlM
    Ajoutée le 21 févr. 2017
    Yann Lipnick explique l’intérêt de neutraliser les nouveaux compteurs Linky, les pollutions des rayonnements hautes fréquences, et aussi plus généralement toutes les pollutions électromagnétiques des compteurs classiques.

    Article sur le compteur Linky : Quelles conséquences sur votre santé ? Comment le neutraliser ? http://www.oviloroi.com/comment-neutr
    Les symboles de neutralisation : http://www.oviloroi.com/creations/sym

  14. Le Guyader dit :

    Bonjour,

    On peut ne pas croire les autorités, et on a parfois raison, mais on n’est pas obligé de croire Annie Lobé.

    Prenons deux phrases de l’article :

    1°)  » Ce nouveau compteur électrique, qui a la particularité d’être « connecté » et de communiquer avec tous les appareils domestiques, […]  »

    Ce compteur ne communiquera qu’avec des appareils qui sont compatibles.
    C’est le consommateur qui choisira de renouveler ses appareils pour qu’ils communiquent avec le compteur, ou pas.
    C’est l’abonné qui modifiera son installation pour que certains appareils participent à « l’équilibrage offre demande d’électricité au niveau national », ou pas.
    Il n’y a là rien d’obligatoire. Il y aura probablement des incitations tarifaire pour que l’abonné choisisse de participer à cet équilibrage.

    2°) « injecte des radiofréquences CPL (courant porteur en ligne, entre 63 et 95 mégaherz) dans tous les câbles et appareils électriques d’une maison ou d’un immeuble »

    C’est 1000 fois moins (approximativement) : 30 à 90 kHz (et non MHz)
    Les mesures sur le CPL montrent que le rayonnement du CPL de Linky n’est plus mesurable au-delà de 20 cm. Et seulement quand il est émis.
    Le rayonnement du CPL des boîtiers Home-Plug AV à des fréquences au delà de 10MHz) n’est pas facile à mesurer au delà de 50cm. Mais lui est permanent.
    Mes millions de français ont du CPL de Home-Plug AV chez eux.
    Alors que le rayonnement du 50Hz est facile à mesurer à plus de 50cm, en permanence, chez la totalité des français (à part ceux qui vivent en dehors des maisons alimentées par le 230V.)
    Le CPL de Linky est pourant le seul à sublir les critiques de quelques un-e-s.

    Les mesures à plus de 2 mètres montrées dans la vidéo de Next-Up (vue par plus de 290 000 personnes) sont parfaitement mensongères. La vidéo a été rétirée du site de Next-Up.
    Ce n’est pas le CPL qui est mesuré dans cette vidéo. Pour la bonne raison que le CPL de Linky n’existe pas en continu. Il y a une transmission sz CPL de moins d’une seconde toutes les dix minutes, et le relevé des index se fait uniquement la nuit, et dure quelques minutes. Sauf quelques cas particuliers si y a des compteurs qui sont très distants du concentrateur.

    Que la diminution de la pollution électromagnétique par les téléphones (GSM ou DECT) et par la Wi-Fi, diminue les effets indésirables, c’est une évidence pour les personnes sensibles (qui constituent une petite minorité de la population (1)).

    Si les personnes sensibles n’étaient pas une petite minorité de la population (dont il faut malgré tout tenir compte,) il y aurait des disaines de milions de personnes qui souffiraient des ondes de téléphonie mobile en France.
    Personnellement je n’ai pas de téléphone portable, ni de DECT classique, ni de Wi-Fi.
    Mais j’ai fait des mesures sur des antennes relais à moins de 1m et je n’en ai pas eu de sensation particulière, ni sur le moment ni après.
    Mais je n’ai pas non plus de borréliose, de vaccination problématique, ou autre cause majeure de perturbation du système immunitaire.

    Pour résumer, il ne faut pas confondre les courants à moins de 100kHz, tels qu’ils existent dans les câbles de haut-parleurs de chaînes Hi-Fi et les ondes qui sont transmises par des antennes.
    Et la cancérogénicité des champs électromagnétiques classée en 2B, concerne uniquement les utilisateurs intensifs de téléphones portables et les enfants proches de champs magnétiques forts.
    Personne ne peut honnêtement me démentir sur ce point.

    Laurent

    • RICHARD dit :

      Bonjour . les personnes sensibles aux ondes représentent environ 5 pour cent de la population ( j’en fait partie) . mais pour info dans ma ville de 6000 habitants au moins 5 familles sont touchées gravement par le cpl du linky dont moi . Je suis à la bougie pour pouvoir rester chez moi ( et comme je vous voie venir , je n’ai ni wifi ni dect ni smartphone etc… et je suis sur la batterie de l’ordi. Sur les 5 familles connues ,4 n’étaient pas sensibles aux ondes et le sont devenues suite à l’activation du cpl linky.
      Donc je confirme , LE CPL DE LINKY est UN POISON DANGEREUX.

    • RICHARD dit :

      Bonjour . les personnes sensibles aux ondes représentent environ 5 pour cent de la population ( j’en fait partie) . mais pour info dans ma ville de 6000 habitants au moins 5 familles sont touchées gravement par le cpl du linky dont moi . Je suis à la bougie pour pouvoir rester chez moi ( et comme je vous vois venir , je n’ai ni wifi ni dect ni smartphone etc… et je suis sur la batterie de l’ordi. Sur les 5 familles connues ,4 n’étaient pas sensibles aux ondes et le sont devenues suite à l’activation du cpl linky.
      Donc je confirme , LE CPL DE LINKY est UN POISON DANGEREUX.

      • Corentin dit :

        > « je suis sur la batterie de l’ordi. »

        Arrêtez avec cette idiotie, please…

        Ah, et, au fait, juste pour voir, pour pouvoir utiliser la batterie, vous la chargez comment? :))

        • Richard A dit :

          Au lieu de juger sans savoir. Je quitte la pièce et je remets le fusible. idem pour le four quand je cuisine. Avant de parler d’idiotie , essayez de vivre sans électricité durant 3 ou 4 jours et vous verrez qu’on ne le fait pas par plaisir.. C’est quend même fou ces gens qui ne vivent pas les choses dans leur corps mais qui savent mieux que les autres!(qui eux vivent avec tous les jours)

  15. lg dit :

    Pour les musiciens « branchés », le CPL va être une horreur, Notamment sur un ampli, ça va créé des sons parasites, bruit de fond.
    Il suffirait de pouvoir couper le CPL.
    Cela paraissait évident qu’ EDF allait moderniser les compteurs pour recevoir la consommation du client mais ils n’ont absolument aucun droit d’obliger l’utilisation du CPL dans le domicile.

    • Le Guyader dit :

      Les éventuels parasites dans le son, le sont à des fréquences audibles.
      La fréquence minimale du CPL est supérieure à 30kHz.
      A condition que ces fréquences passent l’amplification, seules les chauve-souris en entendront une partie.
      La tension maximale du CPL est de 1V, superposée à celle du secteur qui est à 230V. Les bruits pasrasites qui passent dans les amplificateurs ont souvent des amplitudes de plusieurs dizaines de volt, avec un spectre de fréquence de l’ordre de quelques kHz.
      Et surtout une partie des sources de parasites rayonnent directement dans l’air, pas seulement le long des câbles, ce qui fait qu’une boucle de masse les capte.
      Les parasites sonores venant de la téléphonie mobile passent autrement : le niveau de puissance des téléphone est tel qu’il y a saturation des étages de préamplification, quand ceux ci ne sont pas correctement filtrés.

      • rotelli dit :

        Vous y découvrirez aussi une méthode absolument radicale pour se protéger de Linky.

        Je vous préviens, c’est légal, mais il faut oser.

    • Richard A dit :

      Person , je ne peux plus utiliser mon piano numérique . Au bout de 5 mn j’ai de violents maux de tête, je ne peux plus me concentrer, j’ai des troubles visuels et les bras puis tout le corps parcouru de brulures. Si je persiste , je fais un malaise. Il me faut environ 2 h pour retrouver un état normal!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *