Homéopathie : ce qu’en disent les lecteurs de PureSanté

TRÈS URGENT !
Les autorités de santé ont décidé de régler son compte à l’homéopathie ! Sera-t-il bientôt impossible de se soigner avec les granules ? Signez la pétition de défense de l’homépathie en cliquant ici.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

Vous voyez cette cible :

 

 

Au centre, il y a l’homéopathie à qui les autorités de santé ont décidé de régler son compte.

Le débat sur l’efficacité de l’homéopathie n’est certes pas nouveau (voir ma lettre à ce sujet en cliquant ici), mais cette méthode de soins est actuellement au cœur d’une offensive musclée, pour ne pas dire « une tentative d’exécution ».

Le Conseil scientifique des académies des sciences européennes a en effet demandé, dans un rapport rendu public le 29 septembre 2017, le non-remboursement de l’homéopathie, en raison de son – je cite – « inefficacité » [1] :

« ll n’existe, pour aucune maladie, aucune preuve, scientifiquement établie et reproductible, de l’efficacité des produits homéopathiques – même s’il y a parfois un effet placebo.

En outre, l’homéopathie peut avoir un effet nocif en retardant la consultation d’un médecin ou dissuadant le patient de rechercher les soins médicaux appropriés, qui seront basés sur des preuves scientifiques. »

Dernier coup de massue pour la route :

« Les revendications scientifiques de l’homéopathie ne sont pas plausibles et sont incompatibles avec les concepts établis de la chimie et de la physique. »

Devant cette attaque en règle, le syndicat des médecins homéopathes a publié une réponse réfutant point par point les critiques [2]. Je publie ici la réponse de ce syndicat :

« Le Conseil scientifique des académies des sciences européennes se réfère à un rapport australien parvenant à des conclusions négatives sur les preuves de l’homéopathie. Or cette étude est extrêmement contestable :

  • Elle a été réalisée à deux reprises, la première, plus favorable à l’homéopathie, n’ayant jamais été publiée.
  • Elle compte seulement 176 études évaluées au lieu de 1800 annoncées.
  • Elle écarte de l’analyse toutes celles comptant moins de 150 participants (soit 171 essais ignorés), sans la moindre raison scientifique.
  • Le Pr Peter Brooks, président du Comité du NHMRC (National Health Medical & Research Council australien), a omis de déclarer qu’il était membre du groupe de pression anti-homéopathie (Friends of Science in Medicine). 

Le Conseil qualifie la privation d’un traitement classique de danger. Là aussi, il s’agit d’une contre-vérité : l’étude pharmaco-épidémiologique EPI 3 réalisée en France compare l’évolution de l’état de santé de plus de 8500 patients suivis pendant un an par 825 médecins, répartis en trois groupes, souffrant de pathologies les plus fréquemment rencontrées en médecine générale, choisies par un comité scientifique indépendant : troubles anxio-dépressifs, troubles musculo-squelettiques et infections des voies aériennes.

Ces patients ont été traités par des médecins homéopathes ou non : leur suivi sur un an a montré qu’il n’existait aucune différence significative entre les deux populations de malades, tant en termes de gravité de leur pathologie lors de la prise en charge que de résultats, quelle que soit la thérapeutique utilisée…

Avec deux éléments non négligeables pour la santé publique : cette étude montre que la pratique médicale homéopathique est sans danger, et aussi qu’un patient qui consulte un médecin homéopathe coûte 35 % de moins à l’assurance maladie (consultation et prescription comprises). »

Le ping pong entre scientifiques se poursuit, et celui qui se retrouve à la place de la balle, c’est le patient

Mais les patients, justement, qu’est-ce qu’ils en pensent ? Parce que les témoignages de patients qui n’ont pas de conflit d’intérêt, qui n’appartiennent pas à une chapelle plutôt qu’à une autre, ça compte aussi !

PureSanté vous a demandé votre avis sur l’homéopathie et je tiens à vous remercier d’avoir été extrêmement nombreux à nous faire partager votre expérience.

Vous pouvez retrouver l’intégralité des avis sur l’homéopathie ici :

Mais je vous ai préparé une petite sélection de vos témoignages qui, il faut le dire, sont largement en faveur de l’homéopathie.

Je vous propose de les découvrir ci-dessous, en espérant que cela ouvrira peut-être des pistes de soin nouvelles pour certains.

Une fois que vous aurez lu ces témoignages, n’hésitez pas à participer avec nous à la sauvergarde de l’homéopathie !

Et si vous ne l’avez pas encore fait, signez d’urgence la pétition de défense de l’homéopathie.

 

Signez la petition
Alors merci encore !

Florent Cavaler

 

 

Claire a soigné une lourde dépression avec l’homéopathie

« NON, l’homéopathie n’est pas réservée qu’aux petits maux.

J’ai souffert ma vie durant d’épisodes dépressifs graves, liés à un état bipolaire. J’ai eu l’immense chance de rencontrer une femme homéopathe d’un grand savoir et expérience.

Mon médecin a donc trouvé le “similimum” et m’a traitée au moyen de très hautes dilutions. Je suis guérie.

Cela a pris un certain temps. Il y a eu des améliorations grâce à certains remèdes mais qui n’étaient pas vraiment concluants. Elle et moi (travail de collaboration) nous avons fini par trouver.

Il faut savoir que l’homéopathie a aussi un GRAND arsenal pour traiter les troubles psychiques, y compris les maladies difficiles où l’allopathie n’a pas de réponse.

Merci en tout cas de m’avoir permis de m’exprimer sur cet important sujet. »

 

Alain a un ami qui cache des choses à son médecin

« Un de mes amis se faisait soigner par homéopathie – parallèlement au traitement classique – pour un cancer de la prostate, et il me faisait “sourire” car les médecins de la clinique l’ignoraient mais étaient toujours fort surpris de la rapidité de l’efficacité de “leurs soins” et des résultats inattendus des analyses sanguines ! »

 

Aleth aborde la question scientifique

« Les théories qu’on n’arrive pas à prouver (dans ce cas depuis plus de 150 ans) ne sont pas scientifiques. La science mesure de façon précise et répétitive. Une seule expérience avec des résultats contradictoires invalide la théorie. Les deux principes fondamentaux de l’homéopathie sont : guérir le mal par le mal à doses infinitésimales ; la dynamisation. Aucun des deux n’est prouvé scientifiquement. »

 

Noel a refusé l’opération de sa fille

« À 3 ans, ma fille aînée faisait otite sur otite. Traitement par antibiotiques, puis oto-rhino-laryngologiste qui lui fait une parasynthèse (vous savez, là où les parents doivent tenir leur enfant qui hurle de douleur pendant que le médecin lui perce le tympan…) puis nouveau traitement. Et ce verdict : “La prochaine fois, on devra l’opérer et lui faire une greffe du tympan…” J’ai fui, j’étais prête à aller voir tous les rebouteux de la région, quand une copine me parle d’un homéopathe… J’y suis allée, même si mon pédiatre me disait de façon peu convaincue “oui, des fois ça marche”. Eh bien, ça a marché ! Et du premier coup ! Et ma fille n’a plus jamais fait d’otite ! »

 

Christine et le fils du pharmacien

« Dès mon très jeune âge, j’ai eu des problèmes d’allergies (successivement eczéma laiteux, eczéma classique, asthme, rhume des foins, allergie au poisson) et de digestion. Mes parents, cependant, étaient déjà très homéopathie et phytothérapie. Merci à eux d’avoir eu cette conscience.

Dans les années 50, dans ma ville, une seule pharmacie avait des granules et des gouttes, et encore, c’est tout juste s’ils n’étaient pas vendus “sous le manteau” ! (Plus tard, le fils du pharmacien est devenu médecin homéopathe uniciste, comme quoi, les causes justes finissent toujours par gagner la partie !).

Pour moi, très tôt, plus d’eczéma, plus de rhume des foins, plus d’asthme. Est restée l’allergie au poisson. Cependant, malgré mes 74 ans, je ne désespère pas de trouver ma solution (je dis “ma” non par orgueil, mais parce que chaque personne est un cas à part).

Merci à vous donc de stimuler nos neurones et notre détermination à aller de l’avant. »

 

Jean-Loup ne croit pas au placebo

« Il y a environ 3 ans, j’ai eu un zona.

Mon médecin m’a prescrit un traitement, sans résultat. Je suis retourné la voir et elle m’a prescrit un autre traitement, toujours sans résultat. Je suis allé la voir de nouveau et là, m’a conseillé de voir un dermato car elle ne savait plus quoi faire.

J’ai donc eu un troisième traitement, toujours sans résultat !

J’ai donc fini par aller sur Internet et par rechercher “Comment soigner un zona”. Une belge avait un blog (qui a malheureusement disparu depuis, semble-t-il) dans lequel elle expliquait comment le zona de son mari avait disparu, grâce à l’homéopathie. J’ai suivi ses conseils en prenant les mêmes médicaments que ceux que son mari avait utilisés.

Au bout d’une semaine, mon zona avait disparu.

Depuis, j’ai appris que les pharmaciens homéopathes savent traiter le zona.

Ça ne peut pas être dû à l’effet placebo en ce qui me concerne. Sinon ça aurait fonctionné avec les premiers traitements puisque je ne savais pas que le zona était si difficile à traiter de façon plus traditionnelle (un de mes neveux, médecin, m’a dit par la suite, dès qu’il a su que j’avais un zona, d’aller voir un rebouteux !). Pourquoi l’effet placebo aurait fonctionné avec l’homéopathie et pas avec l’allopathie ? »

 

Pierrette

« Bonjour,

Quand ma mère est morte dans mes bras il y a neuf ans de ça, et pendant au moins deux semaines, j’ai gardé une douleur sur le flanc. Quand le médecin homéopathe m’a vue arriver, elle n’a pas été surprise parce qu’elle soignait ma mère aussi. Elle m’a dit des paroles réconfortantes et a commencé à me prescrire des gélules homéopathiques. Je lui ai fait remarquer qu’elle ne m’avait pas auscultée. Elle m’a répondu : “Je sais ce que tu as”. Deux jours après j’étais guérie. Cette femme médecin est décédée assez jeune… je voudrais la ressusciter ! Et elle manque à beaucoup de personnes depuis… Dernièrement j’en parlais à un jeune médecin fraîchement installé qui bénéficie de toute sa clientèle et qui la remercie car, m’a-t-il dit : “Sa clientèle lui ressemble, bien élevée, douce, positive, confiante et surtout humble ”. J’aime la douceur dans “tout”, donc mon corps aussi ! »

 

Poje a les cheveux qui repoussent !

« Grâce à de l’homéopathie, mes cheveux repoussent. Je souffre d’une pseudo-pelade depuis 19 ans. J’ai consulté auprès du CHU de Reims, du centre Sabouraud à l’hôpital St-Louis à Paris. J’ai lu sur Internet. Eh bien, bien que l’on m’ait dit que ça ne pousserait jamais, ÇA REPOUSSE !!! Je peux vous envoyer des photos. Je ne sais pas s’ils repousseront tous mais j’enverrai des photos aux médecins que j’ai rencontrés. »

 

Le truc de Nicole contre l’urticaire

« J’ai 78 ans. Je nous soigne avec l’homéopathie depuis 50 ans et je dis merci, surtout que je suis allergique aux médicaments. C’est comme pour tout : il faut la connaissance et les médecins généralistes homéopathes ne courent pas les rues !! exemple : un urticaire suite à un coup de soleil, une grande plaque urticante : une dose en 15ch apis mellifica et le tour est joué en 15 minutes !! Il faut de tout pour faire un monde : merci à la médecine, merci aux grands spécialistes et merci à l’homéopathie. »

 

Bardiaux au milieu d’une bagarre de matous !

« Après une bagarre de matous mon chat m’est revenu mal en point : griffure au nez, yeux fermés et quelque peu sonné. Je lui ai enfourné une bonne dose de granules d’arnica pour être sûre qu’il ne les recrache pas toutes… ET… QUELQUES HEURES APRES il était calme et posé, déstressé et « déchiffonné »… ET NE VENEZ PAS ME DIRE qu’il sait ce que c’est l’homéopathie, les placebos et les aspirines !! Un véto m’a dit un jour que j’avais bien fait. »

 

Le GRAND professeur : 0 – la petite gélule : 1

« Une de mes filles, à l’âge de 4 ans, en 1985, a fait des infections urinaires à répétition. Elle a eu des antibiotiques qui ont momentanément stoppé l’infection, mais quelques semaines plus tard ré-infection et ceci sur plusieurs mois. Le médecin a alors orienté ma fille vers un professeur en urologie. Il a préconisé une antibiothérapie massive et variée durant 3 semaines. Le médecin de famille m’a laissé le choix entre la proposition du professeur et celle de mettre en place un traitement en homéopathie et isothérapie sur une période de 3 mois. J’ai opté pour cette deuxième solution. Ma fille a scrupuleusement suivi ce traitement. Lors de chaque survenue d’hyperthermie, je faisais systématiquement un prélèvement urinaire que j’amenais aussitôt au laboratoire. Les résultats étaient toujours négatifs, pas d’infection urinaire. Notre fille n’a plus jamais fait d’infection urinaire. »

 

Pour François, c’est l’insistance qui a payé

« Pour mon insomnie de 3 h ½ du matin, apparue subitement il y a plus de 25 ans, j’ai essayé toutes les tisanes possibles, puis une homéopathe m’a posé toute une série de questions bizarres pour établir mon “profil”, tout en me disant que ce pourrait être long avant de trouver le bon remède. Le premier n’a donné aucun résultat. Le deuxième non plus, ni le troisième. C’est le quatrième remède, des granules de sulfur, qui a fonctionné, sans le moindre doute. Le résultat fut fulgurant. J’en ai pris pendant un an, trois granules tous les soirs au coucher. Depuis, je n’en prends qu’à l’occasion. »

Merci encore pour tous ces partages, et n’hésitez surtout pas à nous faire part de votre expérience avec l’homéopathie en commentaire de cette lettre.

Dernière heure : Déjà plus de 28 000 signatures pour sauver l’homéopathie. Signez à votre tour la grande pétition de sauvegarde de l’homéo.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] site easac :Homeopathic products and practices: assessing the evidence and ensuring consistency in regulating medical claims in the EU lien PDF

[2] Site Caducee.net : Le Syndicat national des médecins homéopathes français répond au rapport de l’European Academies Science Advisory Council lien ici

9 réponses à “Homéopathie : ce qu’en disent les lecteurs de PureSanté”

  1. picard emmanuel dit :

    je viens de regarder c politique sur la 5
    c’est depriment de constater » qu’il » c onsidère l’homeopathie comme placebot
    cela fait 70ans que je me soigne avec….
    est ce un placebot pour les animeaux et les enfants en bas age qui on des des resultats significatif

    soignons le corps et l’esprit à ces allopathes

    es resultats significt

  2. Crenguta Aoudia dit :

    Bonsoir

    vous pouvez me aider dans mes problèmes que je les ai écrite dans cette page pour faire courte le message ?

    https://www.principessursantenaturelle.com/2018/01/enferme-dans-mon-cerveau.html

    MERCI PAR AVANCE

  3. Valérie HAESEWINDT dit :

    Depuis 30ans, je me soigne et soigne ma famille avec l’homéopathie. Et j’aurais pleins d’exemples à donner de traitement efficaces.
    Celui qui est le plus extraordinaire est le traitement d’un urticaire géant de ma fille quand elle avait 1an et demi.
    Je suis arrivée en urgence chez mon médecin homéopathe au moment où l’œdème atteignait la gorge avec modification de la voix. Immédiatement, il lui a donné des granules d’apis mellifica puis en alternance des granules d’urtica urens (ortie piquante). L’œdème s’est stoppé et a régressé en peu de temps. Elle a refait quelques temps plus tard, 2 autres œdèmes mais de moins en moins fort et puis plus jamais.
    Peut-on dire qu’il y a un effet placebo?

  4. Dominique dit :

    Face à cet acharnement je viens aussi apporter mon témoignage, à 23 ans face à de gros problèmes d’hypotension, hypoglycémie spasmophilie la médecine m’a déclaré inapte au travail ,pour moi je n’étais bonne à rien j’ai aujourd’hui 62 ans et des années de galère derrière moi, il y a 8 ans j’ai d’abord eu la chance de rencontrer un ostéopathe qui m’a fait voir autrement puis un médecin merveilleux elle alliait l’homéopathie et l’acupuncture avec les petites granules, les aiguilles et beaucoup d’humanité adieu la spasmophilie, l’hypotension, l’hypoglycémie une thyroïdite d’hashimoto s’étant greffé on a aussi réussi à la stabiliser et diminuer même la dose de thyroxine alors lorsque j’entends parler d’inefficacité….pour moi c’est l’autre médecine et combien plus couteuse qui l’était, je ne pense pas d’ailleurs que la sécurité sociale fera beaucoup d’économie avec ce déremboursement bien au contraire je vois autour de moi son coût.

  5. Alain COUARD dit :

    L’homéopathie est un effet placébo. D’accord. Et avec les animaux ? Je l’utilise pour soigner mes animaux après m’être guéri moi-même du canal carpien.
    Nos chats ont régulièrement du coryza, surtout une femelle.
    Un jour, cette minette fait 3 chatons. Lorsqu’ils ouvrent les yeux, tout est parfait. Au bout de 3 jours, ils ont les yeux collés et rougis, Ils leur faut 10/15 minutes pour arriver à décoller les paupières. Je décide de donner Euphrasia à la mère en étant convaincu que cela agirait sur ces petits.
    Au bout de 3 jours, amélioration. Une semaine après, les yeux sont nets et propres.
    Si l’effet placebo a joué sur la mère, comment a-t-il pu avoir un effet sur sa progéniture ? Si ce n’est l’effet du soin par le biais du lait maternel !

  6. Collu Anne-Marie dit :

    Il y a 2 ans, mon fils de 24 ans souffrait de crises de panique. Après consultation, notre médecin lui avait prescrit des anxiolytiques que je lui ai déconseillé de prendre. Nous avons consulté un homéopathe qui lui a prescrit un traitement homéopathique . Au bout de deux mois de traitement, il n’a plus eu de crises et depuis, il se porte très bien.
    Moi même,, j’ai tendance à être souvent constipée et je me soigne avec des granules homéopathiques . Idem pour le vaccin anti grippe que je prends depuis des années : l’influenzinum en 15 ch.
    Et le plus incroyable que j’ai garde pour la fin: mon fils aîné à souffert dans son enfance de sinusites à répétition . Tous les hivers, il se retrouvait sous antibiotiques. Cela a duré plusieurs années de suite jusqu’au jour où, les antibiotiques ne suffisant plus, le pédiatre qui le suivait à l’époque lui a prescrit de la cortisone qu’il n’a pas supporté , çela le faisait vomir. À ce moment la je me suis décidée à l’emmener chez un homéopathe qui lui a prescrit un traitement à base d’huiles essentielles et de granulés homéopathiques.. C’etait il y a 35 ans, il n’a jamais plus refait une seule crise de sinusite.
    Qu’on ne vienne pas me dire que l’homeopathie est inefficace ,c’est aberrant de voir qu’on parle de deremboursement alors que ces traitements coutent moins chers à la Sécu,
    On marche sur la tête !!

  7. boisseau élisabeth dit :

    Grace à l’homéopathie et à l’acupuncture, j’ai soigné ma dépression, alors que je ne supportais pas du tout les antidépresseurs et anxiolytiques qui me rendaient encore plus malade! Natrum mur en 1000k associé à d’autre granule m’a sauvé! Je sais que c’est celui là qui m’a le plus aidé car au début , il y avait quelque chose qui me rendait euphorique dès que j’ai pris l’ensemble du traitement, mais je ne savais pas quoi…Je les ai donc éliminés à tour de rôle les uns après les autres pour vous lequel me faisait cet effet, et c’était natrum dilué à 1000k! Je ne le savais pas au départ, donc on ne peut pas parler de placebo! D’autre part, on voit bien que ceux qui conteste l’efficacité de hautes dilutions sont complètement à côté de la plaque, car cela a eu un effet immédiat et très intense sur moi, alors que j’allais très mal et testais des solutions possibles avec des médecins, sans trop d’espoir, et encore moins de croyance…Contre l’argument placebo encore: je me soigne depuis uniquement en phytothérapie et homéopathie depuis (et suis complètement guérie depuis plus de 10 ans!) mais au début j’hésitais à appliquer cela à mon chat qui avait un gros abcès suite à une bagarre et je l’ai amené chez le vétérinaire…Anibio, piqures, anti-inflamatoires, et grosses factures, 2 fois de suite…une semaine après un peu mieux, puis récidives et encore piqures…3 semaines après toujours pas guéri, il perd ses poils, à de la fièvre…Alors j’ai tout mis à la poubelle et l’ai soigné à ma manière, ça ne pouvait pas être pire! En 3 jours il était complètement guéri et en une semaine il avait récupéré un joli pelage! Moi qui avait encore des doutes, bien que je me traitais déjà efficacement comme ça(comme quoi les préjugés ont la peau dure!) cette fois j’ai été définitivement convaincue! Et que l’on ne me dise pas que pour un chat les placebos fonctionnent, à moins d’être vraiment de mauvaise foi!Les animaux n’ont pas de croyance!

  8. Mahuteau andreMahuteaumavuteau dit :

    Oui l homéopathie ça marche
    Nous considérons l homeopathe et d autre part un allopathe
    Chacun le sait et les soins sont complémentaires
    Nous avons de vrais et bons résultats
    André

  9. REY dit :

    Depuis bientôt 30 ans, j’utilise le vaccin homéopathique contre la grippe. Et je n’ai jamais contracté la grippe.
    Est-ce un hasard ?
     » L’argent est le fléau des humains  » SOPHOCLE.
    Déjà !

Répondre à Dominique Annuler la réponse