Connu comme le loup blanc

Elles sont « connues comme le loup blanc » [1], les 16 règles du Dr Tal-Schaller pour être sûr de tomber malade. Mais je crois qu’il n’est pas inutile de se les rappeler de temps en temps :

  • Evitez tout exercice physique
  • Restez bien enfermé chez vous
  • Grignotez jour et nuit gâteaux secs, chocolats, pâtisseries, chips, cacahuètes, etc., et surtout en regardant la télévision.
  • Ne buvez jamais d’eau ; préférez Coca-Cola, bière, jus de fruits en bouteille, et beaucoup de café bien serré.
  • Ne négligez pas les apéritifs pour vous ouvrir l’appétit avant chaque repas
  • Chauffez tout au four micro-ondes, surtout les surgelés (c’est tellement pratique !)
  • Mangez copieusement à chaque repas, principalement des fritures au beurre (c’est meilleur !), des viandes en sauce (mmmh !) avec beaucoup de crème fraiche. N’oubliez pas les charcuteries en entrée et les fromages avant le dessert – systématiquement.
  • Consommez beaucoup de lait et de yaourt pour le calcium, beaucoup d’oranges pour les vitamines.
  • Dès la moindre indisposition, appelez votre médecin et absorbez scrupuleusement les antibiotiques, tranquillisants, somnifères qu’il vous prescrira. N’oubliez pas qu’il existe en pharmacie des milliers de pilules miracle qui facilitent la vie.
  • Critiquez tout et tout le monde, ç’est facile et ça soulage.
  • Ne ratez jamais les infos à la TV, à la radio, le midi, le soir ; imprégnez-vous bien de toute la misère du monde, des crimes affreux, des génocides et des scandales.
  • N’ayez jamais aucune passion, aucun idéal, aucun but : c’est dangereux et dépassé.
  • Travaillez le moins possible et reposez vous souvent. Une sieste avant de dormir repose beaucoup mieux.
  • Ressassez, ruminez toutes les crasses qu’on vous a faites. Rêvez à vos vengeances et prêchez une bonne guerre, seule solution pour remettre de l’ordre dans cette société pourrie !
  • Fuyez les gens enthousiastes et optimistes qui disent bien se porter et qui donnent des conseils ennuyeux.

Et surtout…

  • N’oubliez pas de suivre les recommandations officielles du Programme Nutrition Santé (mangerbouger.fr)

Pour être honnête, le dernier, c’est moi qui l’ai subrepticement glissé dans la liste… Habile, n’est-ce pas ? C’est ce qui s’appelle ajouter sa pierre à l’édifice :-).

À part ça, voici quelques nouvelles intéressantes, en particulier pour les personnes qui souffrent de rhumatismes …

Aurez-vous de l’arthrite ?

La polyarthrite rhumatoïde est l’une des formes les plus douloureuses de rhumatismes.

Il s’agit d’une maladie auto-immune : le système immunitaire se dérègle et se met à s’attaquer violemment aux cellules de la membrane synoviale de ses propres articulations, provoquant une forte réaction inflammatoire.

Les déformations articulaires, notamment des pieds et des mains, peuvent devenir extrêmement douloureuses et invalidantes. La maladie peut endommager d’autres parties du corps, y compris la peau, les yeux, le cœur, les poumons et les vaisseaux sanguins.

Jusqu’à présent, l’origine de cette attaque contre soi-même était mal connue, mais les chercheurs de la Mayo Clinic viennent de faire une découverte très intéressante qui pourrait bien être utile pour prévoir le risque d’arthrite, mais aussi proposer des traitements innovants sans les effets secondaires lourds des corticoïdes ou AINS – anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène : prise de poids, œdèmes, ostéoporose, tassements vertébraux, hypertension artérielle, ulcères, insuffisance rénale etc.

L’équipe du Dr Taneja a en effet établi un premier lien entre le microbiote intestinal et la polyarthrite rhumatoïde [2].

Une étude a en effet montré que « certains microbes intestinaux, normalement rares et de faible abondance chez les personnes en bonne santé, seraient étendus chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde ».

Se fondant sur des études chez la souris, les chercheurs ont confirmé une association entre le microbe intestinal Collinsella et l’apparition de l’arthrite.

Dans une autre étude [3], le Dr Taneja a traité un groupe de souris sensibles à l’arthrite avec une bactérie, Prevotella histicola, alors qu’un autre groupe n’a reçu aucun traitement. Conclusion : les souris traitées avec la bactérie ont vu la fréquence et la gravité des symptômes diminuer.

Le traitement a produit moins d’effets secondaires, tels que le gain de poids et une atrophie des villosités intestinales – condition qui empêche l’intestin d’absorber les nutriments – qui peuvent être liés à d’autres traitements, plus traditionnels.

Il reste évidemment à confirmer ces essais par des tests sur l’homme.

Nettoyez votre esprit

Pour s’épanouir pleinement, nos capacités cognitives ont besoin d’un « espace mental », exactement de la même façon que notre corps a besoin d’espace physique pour exprimer son potentiel.

Or bien souvent, stress, anxiété, pensées sombres et négatives peuvent venir encombrer voire meubler entièrement cet espace.

Un exercice de yoga nommé Tratak permet de « nettoyer » ce mental encombré.

Il s’agit vraiment de nettoyage, au même titre que le nettoyage du nez, de l’intestin ou de l’estomac, grâce à l’eau ou à l’air. Des études ont montré des effets concluants de Tratak sur l’attention et la flexibilité d’esprit de jeunes personnes [4] et une augmentation des capacités cognitives chez des personnes âgées [5].

Voici comment vous exercer au Tratak :

Installez-vous confortablement, fermez les yeux, respirez lentement et amplement.

Dès que vous vous sentez calme, fixez votre attention sur un point précis :

  • Si ce sont des pensées excessives qui vous submergent, fixez de préférence le point correspondant au troisième œil, situé entre les deux sourcils.
  • Si ce sont plutôt des perturbations émotionnelles qui vous gagnent, choisissez comme point à fixer celui qui correspond au chakra du cœur, localisé sur votre sternum.

Restez ainsi concentré, au moins 5 minutes. Pratiquez régulièrement chaque jour.

Passionnant (mais énervant) !

Je mets ma main au feu que vous consommez parfois des produits estampillés « diététiques », sans savoir qu’ils ne sont en réalité rien d’autre que des cochonneries pleines de sucre.

La preuve ? Allez voir le compte Instagram dealerdesucre (https://www.instagram.com/dealerdesucre/)

Vous y verrez des aliments que nous consommons au quotidien, avec à côté leur équivalence en morceaux de sucre. C’est passionnant ! Et il y a de sacrées surprises. Sur le chocolat, les yaourts, et nos fameux produits « diététiques ».

En voici quelques exemples :

Michel & Augustin sont, paraît-il, les « trublions du goût ». Bon…

Gerblé, « l’expert diététique » a dû égarer son diplôme…

Quant au roi des rois, on ne le présente plus :

D’autres découvertes à faire sur le compte : https://www.instagram.com/dealerdesucre/

++Flash++. Fausses myrtilles. De nombreuses études valident les bienfaits multiples des myrtilles, excellentes pour la vue mais aussi pour améliorer les performances cognitives, les capacités d’apprentissage et de mémorisation. Mais ATTENTION à ne pas confondre les vraies myrtilles avec les bleuets, une variété américaine à la chair blanche et anormalement grosse, qui n’ont pas du tout les mêmes propriétés thérapeutiques. Les vraies myrtilles sont petites, à chair rouge, et vous les cueillez sur le myrtillier, un minuscule buisson sauvage qui tapisse les sous-bois et dont chaque petite branche porte 2 à 3 myrtilles, et non des grappes. +++ Régime qui renforce les os. Une étude récente a montré que chez des femmes âgées de 50 à 79 ans, celles dont l’alimentation se rapproche le plus d’un régime méditerranéen auraient moins de fractures que les autres [6]. Ce régime consiste à favoriser les légumes, les légumineuses, les fruits, les céréales complètes, les volailles, le poisson, les noix et à limiter les viandes rouges, le sel (attention aux produits industriels qui en contiennent beaucoup), les produits laitiers. Autre point notable : le régime méditerranéen suggère de boire un à deux verres de vin rouge par jour. Excellent aussi pour le moral +++ !

Et n’oubliez pas cette parole du sage : « Le plaisir se ramasse, la joie se cueille et le bonheur se cultive ».

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Etre connu comme le loup blanc

[2] An expansion of rare lineage intestinal microbes characterizes rheumatoid arthritis

[3] Eric V. Marietta, Joseph A. Murray, David H. Luckey, Patricio R. Jeraldo, Abhinav Lamba, Robin Patel, Harvinder S. Luthra, Ashutosh Mangalam, Veena Taneja. Human Gut-DerivedPrevotella histicolaSuppresses arthrite inflammatoire chez la souris humanisée. Arthritis & Rheumatology 2016; DOI: 10.1002 / art.39785

[4] Raghavendra BR, Singh P.Immediate effect of yogic visual concentration on cognitive performance. J Tradit Complement Med. 2015 Jan 8;6(1):34-6. doi: 10.1016/j.jtcme.2014.11.030. eCollection 2016.

[5] Talwadkar S, Jagannathan A, Raghuram N. Effect of trataka on cognitive functions in the elderly.Int J Yoga. 2014 Jul;7(2):96-103. doi: 10.4103/0973-6131.133872.

[6] Haring B, Crandall CJ, Wu C and al. Dietary Patterns and Fractures in Postmenopausal Women: Results From the Women’s Health Initiative. JAMA Intern Med. 2016 May 1;176(5):645-52.

4 réponses à “Connu comme le loup blanc”

  1. chantal dit :

    Bonjour, je trouve souvent vos articles intéressants, mais je me pose une question: pourquoi cette méfiance à l’égard des produits laitiers? le régime crétois que vous vantez comporte, et on en parle peu, de la féta sur la salade de tomates, du tzatziki en entrée, du yaourt bien épais en dessert, aromatisé de miel ou de fruits…sont ils si malsains?

  2. Vincent dit :

    Concernant les bleuets, vous faites un amalgame entre les bleuets cultivés ou bleuets à corymbe qui sont effectivement gros et les bleuets sauvages qui poussent en particulier autour du Lac St Jean au Québec et qui ont selon moi les même propriétés que les myrtilles Européennes.

  3. seb dit :

    d’accord sur la majorité, sauf sur ce point  » surtout les surgelés (c’est tellement pratique !) ». Il est reconnu que c’est la méthode de cuisson (après la basse température) qui préserve le plus des nutriments des aliments! Mettez un brocolis bio entouré de film plastique et vous avez un légume parfaitement cuit. (et pas de migration de plastique car il n’y a pas de corps gras).
    Pareil sur les surgelés, cela dépend des surgelés. Les légumes et fruits surgelés ont plus de vitamines que les légumes frais ! Ils ne perdent pas leurs vitamines dans le transport après la récolte…

    • Vincent dit :

      Bonjour, je suis d’Accord avec vous sur le mode de conservation. Par contre ce point sous-entend selon moi les plats préparés surgelés. Et l’utilisation du micro-onde est aussi à bannir d’une alimentation santé.

Répondre à chantal Annuler la réponse